Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 16:54
Bonheurs et déboires de l'amalgame...


Probablement issu de l'arabe, "āmal al-jamāa", "le fait de rassembler ou mélanger", ce mot "amalgame" était utilisé, anciennement, par les alchimistes...

Selon une autre étymologie plus fantaisiste, ce nom pourrait venir de deux mots grecs, "ama", "ensemble", et "gamein", "marier, unir"... On connaît la signification de ce substantif : le terme "amalgame" désigne une association d'éléments, une combinaison inattendue.

Ce mot réunit à trois reprises, la même voyelle "a" et par deux fois, la consonne "m", créant, ainsi, une forme d'harmonie qui correspond au sens même du mot.

Amalgamer, c'est unir et fondre ensemble des choses différentes, mélanger pour amener la confusion ou obtenir une fusion.

La langue française a ainsi amalgamé de nombreux mots de langue étrangère : elle s'est montrée accueillante, elle a intégré des termes venus d'ailleurs, de nombreux mots espagnols, italiens, africains, suédois.

Les mots peuvent, aussi, fusionner entre eux et former de nouveaux vocables : c'est d'ailleurs le cas du mot amalgame, issu, peut-être, de deux termes grecs.

Les mots valises consistent, eux, à réunir deux mots distincts : "adulescent" formé à partir des deux termes, "adulte et adolescent", "alicament", contraction des noms, "aliment et médicament", "franglais" qui est composé des deux adjectifs "français et anglais", "informatique", fusion de "information" et "automatique."

Ces amalgames désignent des réalités modernes, nouvelles, et sont, parfois, péjoratifs : "l'adulescent" évoque un adulte qui se comporte comme un adolescent...
Le terme "alicament" est communément utilisé pour désigner les produits alimentaires industriels transformés, modifiés avec ajouts d'éléments divers qui sont supposés avoir des vertus de prévention, voire curatives pour la santé : baisse supposée du cholestérol, par exemple !

Le "franglais" consiste à mélanger le français et l'anglais, c'est un usage excessif et immodéré de la langue anglaise.

Ces amalgames ne sont pas des plus heureux !

D'autres sont plus sympathiques : "foultitude, bistroquet, burkini, manuscrit..."
Les amalgames permettent de jouer avec les mots, de créer de nouveaux termes, parfois amusants, pleins d'humour...

Mais, au fond, tout texte est un amalgame et un assemblage de mots divers, créant des effets variés : poésie, rires, peur, inquiétude, angoisse, amusement, compassion, interrogations, admiration !

Des mots contrastés peuvent être associés dans des oxymores : "cette obscure clarté, cette douce violence, le soleil noir de la mélancolie".

Certains termes peuvent former des redondances à valeur d'insistance : "un lac calme et paisible".

Les sonorités des mots créent également des amalgames, des harmonies ou des dissonances, effets de douceur ou de violence.

L’amalgame, dans un sens figuré , consiste, aussi, à associer abusivement des personnes, des groupes ou des idées. Dans ce cas, l'amalgame a pour but de dénigrer, de rabaisser ou de critiquer.

Ce genre d'amalgame est malhonnête et doit être combattu vigoureusement !



Cet article a été écrit dans le cadre de la semaine de la langue française.

Bonheurs et déboires de l'amalgame...
Bonheurs et déboires de l'amalgame...
Bonheurs et déboires de l'amalgame...

Partager cet article

Repost0

commentaires

rosemar 19/03/2015 18:22

C'est archi-nul : ma réponse à ton deuxième commentaire est mal placée, AJE : il faut la replacer après ta deuxième intervention !
Cette nouvelle version d'overblog mériterait d''être revue et améliorée !!

ALEA JACTA EST 18/03/2015 20:44

Bonsoir Rosemar,
L' amalgame c' est quand même l' allié numéro un dans toute argumentation de mauvaise foi.Personne n' est à l' abri d' y avoir recours , y compris moi-même, je le reconnais...Il faut savoir se résister à la tentation des amalgames, pas toujours facile.
Parmi les contractions rigolotes de langage je t' en propose une que j' ai entendu de la part de Bigart.
C' est un type qui rencontre un de ses copains qu' il n' a pas vu depuis longtemps, et qui lui dit:
" Tiens, tu te laisses poustaches ? "
Dans le cadre de la semaine de la francophonie je te propose donc un sketch qui n' est pas le pire de Jean-Marie Bigard: " Le français et le mec bourré"...ses traductions sont effectivement recevables par l' académie

http://www.dailymotion.com/video/xd13g_bigard-le-francais-et-le-mec-bourre_fun

Bonne fin de soirée l' amie

rosemar 19/03/2015 18:12

Merci pour ces précisions concernant le mot "charabia"... ce qui montre bien le rôle joué par les langues régionales dans la constitution du Français, on l'oublie souvent.. La première scène du Dom Juan, avec cet éloge paradoxal du tabac est une sorte de provocation à l'égard du pouvoir religieux qui interdisait l'usage du tabac : une scène assez audacieuse, donc, mais en même temps, le personnage de Sganarelle est assez ridicule : il essaie d'imiter le langage de son maître sans y parvenir : ses références sont grotesques, anachroniques, il se ridiculise.... La pièce a été d'ailleurs assez vite censurée, car elle évoquait le sujet de la religion, sujet tabou, à l'époque...

Belle soirée, AJE

ALEA JACTA EST 18/03/2015 22:57

Rebonsoir Rosemar,
Tout d' abord, en te répondant trop rapidement j' avais oublié de te remercier pour nous reconstituer l' histoire riche et controversée du mot amalgame.
Un peu hors-sujet:j' ai découvert aujourd' hui que le mot charabia ne venait pas de l' arabe via l' espagnol( algarabia) mais plutôt de l' occitan " Charrar" qui veut dire parler et qui est pratiquement le même mot que celui que nous employons à Valence ou en Catalogne ( Xarrar...prononcer tcharrar..).Finalement le valencien, l' italien, l' espagnol et le français me permettent parfois de faire une sorte de tour d' Europe latine d' un mot.
2 ème hors-sujet: j' ai commencé à me plonger dans le DOM JUAN de Molière suite à l' un de tes commentaires, et surprise, la pièce s' ouvre sur une tirade de Sganarelle faisant l' éloge du tabac et oú il en vante les vertus intellectuelles et médicinales..Pas pu m' empêcher de sourire en pensant à la loi Evin et au côté, involontairement poliquement incorrect de ce passage au XXI ème siècle...Alors, Rosemar, la loi Evin vous interdirait-elle une représentation au lycée du Dom Juan de Molière, ou alors la représentation devrait-elle être précédée d' un avertissement pour les jeunes ?...
Bonne fin de soirée l' amie

rosemar 18/03/2015 21:28

Et j'aurais pu évoquer aussi l'amalgame dentaire au mercure, dont on dénonce de plus en plus les méfaits sur la santé...

rosemar 18/03/2015 21:14

Oui, il faut combattre les amalgames, signes de mauvaise foi... mais j'ai voulu remonter au sens originel du mot, le fait de mêler, de mélanger, l'origine arabe comme l'étymologie grecque renvoient à l'idée d'union, de mariage ou même de coït...

Merci pour la vidéo de Bigard

Belle soirée, AJE

fatizo 18/03/2015 18:16

Bonsoir Rosemar,
Tu nous dit qu'amalgame vient de l'arabe.
Doit-on y voir un signe du destin lorsqu'on sait, que de nos jours,ce mot est surtout utilisé lorsqu'on nous dit "il ne faut pas faire l'amalgame entre islam et islamistes".
bises et belle soirée Rosemar

rosemar 18/03/2015 18:33

Oui, probablement un mot venu de l'arabe, mais peut être aussi du grec ? De nombreux mots français viennent de l'arabe... L'actualité récente peut nous faire penser à un "signe du destin"... Il est certain que des amalgames de ce type sont dangereux, il faut les condamner, d'autres amalgames, dans le sens étymologique du mot, une fusion, une réunion, sont plus sympathiques...

Bises de l'hiver

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/