Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2015 7 29 /03 /mars /2015 15:09
Crash de l'A 320 : une forme de terrorisme moderne...

 

La catastrophe de la Germanwings semble bien être, désormais, un acte délibéré et prémédité : le copilote a pécipité l'avion sur une montagne, afin de pulvériser l'A 320. On a parlé de suicide, mais ce mot est il approprié, dans la mesure où ce pilote a entraîné avec lui, la mort de 150 passagers ?


Quand on sacrifie la vie de nombreux passagers, des bébés, des adolescents, des femmes, des hommes, et l'équipage entier d'un avion, comment nommer un tel acte ?

On songe, évidemment à une forme de terrorisme aveugle qui s'attaque à des innocents...

Les passagers de l'A 320 sont morts dans des conditions atroces, leurs corps ont été pulvérisés, leur vie anéantie en un instant, par le geste d'un seul homme qui a dû se sentir tout puissant lors du passage à l'acte.

"Un jour, je vais faire quelque chose qui va changer tout le système, et tout le monde connaîtra mon nom et s'en souviendra", avait un jour déclaré ce copilote à Maria W., une hôtesse de l'air de 26 ans, et une ex-petite amie. 

Rêve de notoriété, de gloire, de reconnaissance, ce pilote voulait accomplir une sorte de destin d'exception...


Et, pour ce faire, il n'a pas hésité à commettre la pire des atrocités : tuer 150 personnes à l'aveuglette, comme peuvent le faire des terroristes fanatisés, des djihadistes, à la recherche d'une gloire illusoire.

Il a voulu, intentionnellement, précipiter, dans la mort, des innocents, il n'a pas hésité à interdire l'accès du cockpit au commandant de bord, à actionner le bouton de descente de l'avion qui le conduisait inéluctablement au crash.

Bien sûr, il savait qu'il allait mourir lui aussi, comme un djihadiste qui commet un attentat : il était là pour mourir, pour accomplir un acte de destruction et de terreur, il était là, pour tuer et trouver une forme d'auréole et de gloire.

J'avais intitulé un premier article consacré à cette catastrophe : "suicide ou attentat" ? En fait, l'acte perpétré par ce jeune pilote ressemble davantage à un attentat qu'à un suicide : il a accompli un geste de destruction, il a massacré des innocents, des gens qui, eux, avaient choisi de vivre.

Il a assassiné dans les pires conditions, par surprise, des gens, des êtres humains sans défense.

Son geste peut, sans doute, s'expliquer par des frustrations : difficulté d'exercer son métier, déception amoureuse ? mais il ressemble à s'y méprendre au geste d'un terroriste.

Sa quête de gloire posthume y fait songer également : une soif de reconnaissance, un désir de compenser des frustrations...

On voit bien que ce pilote a agi comme un terrorriste, certes, il n'a pas été manipulé, ni fanatisé, mais peut-être s'est il inspiré des attentats du 11 septembre pour commettre cet acte fou...

Certes, il était peut-être sous l'emprise de psychotropes...

Certes, il ne défendait pas une religion ou une "cause", si ce n'est sa propre cause : l'ambition de faire parler de lui, et de passer à la postérité.

Mais, sa passion de l'aviation et du pilotage l'a conduit au pire...

Il s'agit bien d'un crime qui s'accompagne d'une mise en scène de la mort de 150 personnes tuées avec une certaine froideur.

 

C'est terrifiant...


 

Crash de l'A 320 : une forme de terrorisme moderne...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

fatizo 29/03/2015 20:20

On pourrait dire que ce "suicide" est bien de son époque.
On peut y voir une similitude avec DAESH , mais aussi avec la télé-réalité et ce besoin de célébrité, quelque soit la façon d'y arriver .
Ces abrutis sont allés encore plus loin que Warhol et sa célèbre déclaration sur le 1/4 d'heure de célébrité. Eux ils veulent l'éternité en choisissant la mort et l'ignominie.
Faut tout de même être sacrément tordu pour préférer mourir célèbre à 25 ou 30 ans en ayant fait le mal autour de soi plutôt que de vouloir vivre le plus longtemps possible dans l'anonymat en profitant des bonheurs de la vie.
Bises et belle soirée Rosemar

rosemar 29/03/2015 21:19

Oui, c'est tout de même effrayant, ce désir de gloire qui passe par des crimes : on a du mal à le concevoir, une forme de folie meurtrière, aussi bien pour ce pilote que pour des terroristes... une forme de désespérance qui conduit au pire.

Bises du printemps

ALEA JACTA EST 29/03/2015 19:05

En ce moment je repense à ma conversation de jeudi dernier avec ma copine Blanca( psychiatre).On n' en savait pas autant qu' aujourd' hui, et elle m' avait dit: "il se peut que Lubitz avait cette idée fixe depuis très longtemps dans son esprit, comme une option secrète, qu' il l' avait soigneusement cachée...et que ça a échappé aux psys...
On sait aujourd' hui que ses problèmes n' avaient pas complètement échappé aux psys et qu' il y a eu un clair dysfonctionnement que d' autres normes professionnelles auraient pu facilement résoudre, mais la remarque de Blanca nous rappelle que malheureusemnt on ne sera jamais à l' abri à 100 % d' un déséquilibré particulièrement intelligent, et capable de déjouer les tests.
Ceci dit, je ne ferai personnellement aucune parano sur ce sujet car pour les " lubitz" du futur ça sera extraordinairement plus difficile de passer à travers les mailles du filet.
Bonne fin de soirée l' amie
PS: autant je me rassure avec l' improbabilité d' un futur attentat de type lubitz, autant je continue d' être inquiet avec les fous de Dieu et la sécurité aérienne...

rosemar 29/03/2015 19:13

Et ces fous de Dieu ont pu aussi "inspirer" ce copilote ? il est vrai qu'il a dû simuler mais, tout de même, sa première dépression aurait dû alerter la compagnie et il aurait dû subir des contrôles plus stricts...

rosemar 29/03/2015 19:05

Et je rajoute ceci, AJE : je le dis clairement dans l'article dans l'article : "il na pas été fanatisé, ni manipulé"... c'est sans doute la seule différence....

ALEA JACTA EST 29/03/2015 18:24

La différence pour moi Rosemar c' est que pour les terroristes il y a conditionnement de toute une société meurtrière et coupable( le terroriste est un instrument qui n' a plus de cerveau( ou presque puisqu' on lui a fait subir une forme de lavage de cerveau religieux ou idéologique), il est converti en une arme mais il y a derrière lui des gens moralement coupables pour appuyer sur le détonateur...même si dans le cas de Lubitz je critique aussi dans mon billet le culte dans nos sociétés du surpassement de soi-même qui peut amener des dérives ou provoquer des troubles graves du comportement mais en aucun cas ce n' est aussi grave que les cadres d' al-qaida par exemple qui forment des terroristes.
PS: j' ai mis ce com' en haut en espérant qu' il s' insérera bien

rosemar 29/03/2015 18:35

Oui, c'est en haut qu'il faut insérer les coms... Il est certain, AJE, que les terroristes ont subi un conditionnement et qu'ils sont fanatisés, mais comme on connaît le précédent du 11 septembre, ce pilote a pu s' inspirer de cet attentat et penser à tout le retentissement de son acte dramatique : il voulait acquérir une forme de gloire, comme peut le faire un terroriste : c'est en ce sens qu'on peut le comparer à un terroriste.

rosemar 29/03/2015 18:07

Réponse à ton deuxième com, AJE : il faut insérer les coms en haut des commentaires pour que je puisse réponde en dessous, je pense...
Tu parles de délire psychotique, c'est vrai mais dans quelle mesure les terroristes ne sont-ils pas atteints, eux aussi, de ce type de délire ?? C'est aussi une forme de folie meurtrière...

Belle soirée, AJE

ALEA JACTA EST 29/03/2015 17:24

Bonjour Rosemar,
tous les témoignages recueillis depuis l' attentat démontrent qu' il existe une énorme faille dans le suivi psychologique des pilotes.Je ne puis imaginer une seule milliseconde que la législation ne va pas changer( et probablement dans tous les pays).On a tous connu dans notre entourage des personnes un peu à côté de leurs pompes et de la réalité,et aussi d' autres profondément déprimées et qui sont éternellement en danger,mais la différence c' est qu' elles ne pilotent pas des airbus.
Imaginons un instant quelque chose d' impossible Rosemar: que Lubitz s' en soit tiré vivant et qu' il soit jugé.Es-tu sûr qu' un tribunal le considèrerait coupable de ses actes ou au contraire déciderait de l' interner dans un asile psychiatrique ?
J' ai écouté attentivement un psychiatre espagnol expliquer que, dans l' hypothèse que Lubitz souffre de dépression psychotique, il aurait planifié sa fin, lui tout seul avec son avion...lui enfermé tout seul dans le cockpit et l' avion, avec une seule issue dans son esprit malade: se détruire avec l' objet dont il a rêvé toute sa vie et qui lui échappe( Lubitz rêvait d' être capitaine de la Lufthansa).
Le psychiatre avait dit:je sais que ça va paraître incompréhensible pour le public mais dans ce cas de figure de troubles graves du comportement, les 150 passagers n' existent plus dans l' esprit du pilote...
Ma conclusion personnelle c' est que c' est effectivement un attentat, mais qu' on ne peut rapprocher à ceux des fous d' Allah, qui ont été conditionnés et à qui on a fait perdre tout principe moral...le 11 septembre est un crime contre l' humanité, et l' attentat de Germanwings est une tragédie provoquée par un déséquilibré, donc si on veut chercher des responsabilités, c' est du côté de ceux qui n' ont pas fait correctement leur boulot pour détecter cette folie, ou du côté de la loi qui protège trop l' intimité des pilotes et qui leur permet d' aller à des consultations privées sans en référer à la compagnie, ou sans que la compagnie ne soit immédiatement et IMPERATIVEMENT informée par le médecin: la loi va forcément changer au vu de ce qui s' est passé...
Bonne fin de soirée l' amie

ALEA JACTA EST 29/03/2015 18:00

D' accord avec toi Rosemar, mais justement cette obsession qu' il avait faisait partie de son délire psychotique...pour ma part, je m' interesserai aux futures conclusions des psys...folie pure ? ou alors on peut le considérer comme responsable de ses actes car il serait moralement parfaitement conscient de sa monstruosité.C' est la 2 ème option qu' on désirerait tous mais rien n' est moins sûr...

rosemar 29/03/2015 17:34

Sans nul doute, il existe des failles dans le suivi des pilotes, il faudra changer les règles, mais il est vrai aussi que ce pilote n'a pas voulu mourir dans l'anonymat, il cherchait à se procurer une forme de gloire posthume, d'après ses propres affirmations, il cherchait à commettre un acte hors du commun, comme peut le faire un terroriste.

Belle soirée, AJE

L. HATEM 29/03/2015 16:22

Aujourd'hui j'ai vu aux infos qu'on prépare déjà l'avion-drone de demain, celui qui n'aura pas de pilote... pour le transport de passagers... Eh bien, il ne sera pas à l'abri d'une coupure de réseau entre lui et le pilote au sol, car il faudra quand même un pilote au sol qui peut être un robot... et ne sera pas à l'abri des hackers !
Le problème restera entier...
Bises du sol, Rosemar.

rosemar 29/03/2015 16:34

Alors là, ce sera sans doute le pire ! Je préfère une présence humaine multiple à la robotisation pure et simple... Bientôt, aussi, des voitures sans chauffeur etc. J'espère qu'on évitera cette robotisation à outrance !

Bises du printemps, LH

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/