Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2015 6 28 /03 /mars /2015 17:25
La peur, une des composantes du registre fantastique...

 

Le registre fantastique vise à susciter la peur, l'angoisse : il se développe, particulièrement, au XIXème siècle, grâce à des auteurs célèbres, comme Maupassant, Edgar Allan Poe, Balzac, Barbey d'Aurevilly, Théophile Gautier, H.G. Wells, Mary Shelley, Oscar Wilde...



"Le rideau cramoisi, Le portrait de Dorian Gray, Les contes du jour et de la nuit, Frankenstein, La morte amoureuse, La main d'écorché, La peau de chagrin, Le Horla", autant de titres qui résonnent en nous et qui nous rappellent des récits pleins de mystères.


Le mot "fantastique" vient d'un adjectif grec, "phantastikos", "capable d'imaginer" : cette notion est donc associée, dès les origines, à la capacité d'imaginer...

Mais curieusement, le fantastique est toujours ancré dans le réel : il fait, souvent, intervenir un témoignage à la première personne, qui paraît crédible, authentique. On trouve, au début du récit, des indications de temps et de lieux, parfois précises, qui permettent d'insérer l'histoire dans le réel.

Le fantastique se met en place progressivement : l'auteur situe souvent l'action dans un lieu isolé, coupé du monde extérieur : un vieux château, une forêt, un cimetière, une maison à l'écart....

Le moment fantastique par excellence, c'est bien évidemment, le soir, la nuit, le moment où le jour bascule, où tout devient flou et incertain...


Un des procédés essentiels de ce registre est la personnification : les objets, les paysages semblent, mystérieusement, dotés de vie, de sentiments, ce qui instaure une inquiétude, un trouble. Dans certains textes, on voit ainsi des "nuages éperdus de peur" s'enfuir sur l'horizon.

Le narrateur transfère la peur qu'il éprouve lui-même sur le paysage : on parle, parfois, de paysage-état d'âme.

La peur est donc, souvent, une des composantes essentielles du fantastique : le champ lexical de l'angoisse s'amplifie au fil du texte, la peur se fait de plus en plus présente, elle se traduit physiquement par des termes très forts, des hyperboles " tressaillir, terreur profonde, une épouvante, un gémissement de souffrance..."

La peur peut transparaître, aussi, dans la syntaxe : phrases nominales, très brèves, exclamations, interrogations.

Enfin, le fantastique fait hésiter, sans cesse, le lecteur entre une interprétation rationnelle des événements et une explication surnaturelle : le lecteur oscille entre ces deux possibilités, entre rêve et réalité...

Par exemple, un portrait semble s'animer sous les yeux du narrateur : est-ce un effet d'optique, un rêve ou est-ce que le personnage du portrait renaît à la vie, sublimé par l'oeuvre d'art ?

L'auteur peut utiliser, également, des mots qui marquent l'incertitude : "peut-être, probablement, il semble..."

Les thèmes fantastiques sont multiples : amour et mort sont souvent associés, entrelacés, on croit parfois assister à la résurrection d'un personnage, la folie peut intervenir, des femmes fatales sont mises en scène : elles provoquent leur propre malheur ou suscitent des destins tragiques... d'une beauté indescriptible, elles fascinent le narrateur, font naître des passions démesurées.


On hésite, souvent, dans le fantastique, entre la véracité d'un témoignage et le délire d'une personnalité.


Cette hésitation provoque un trouble dans l'esprit du lecteur...

Ainsi, le fantastique nous mène de la réalité vers un monde surnaturel, il nous intrigue, crée une attente, une angoisse, des interrogations...




Quelques exemples :


La nuit, une nouvelle de Maupassant :


http://fr.wikisource.org/wiki/La_Nuit_%28Maupassant%29


La main d'écorché, autre nouvelle :


http://fr.wikisource.org/wiki/La_Main_d%E2%80%99%C3%A9corch%C3%A9


La chevelure :


http://fr.wikisource.org/wiki/Toine_%28recueil%29/La_Chevelure

 

Un article sur Le portrait ovale, de E A Poe :

 

http://rosemar.over-blog.com/article-le-portrait-ovale-d-e-a-poe-fantastique-et-oeuvre-d-art-109709759.html

 


 

La peur, une des composantes du registre fantastique...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Philippe 29/12/2015 18:01

Bonjour,

Je viens d'achever un roman fantastique (Innerlands - L'éveil) qui s'apparente à un univers aussi étrange que celui de la trilogie divergente, Hunger Games ou encore Labyrinthe.
Fantastique sans être irréel.
Je serais heureux de vous inviter à faire un tour sur mon blog "http://innerlands.over-blog.com/".
Vous pourrez y découvrir le synoptique du livre 1, ainsi que le prologue. Vos commentaires seront bien sûr les bien venus.
à bientôt peut-être.

rosemar 29/03/2015 16:30

Bon, les réponses aux commentaires apparaissent dans le désordre, mais c'est ta faute, AJE : il faut rajouter des coms, en haut des coms...

serrurerie paris 29/03/2015 14:36

Votre blog est une source d'inspitation ! merci pour vos articles.
Patrick.

ALEA JACTA EST 28/03/2015 20:01

Bonjour Rosemar,
Merci pour cette mise en perpective que tu nous offres sur le fantastique qui devient effectivement un genre à part entière à partir du XIX ème.Je suis assez friand, mais malgré tout j' ai parfois du mal avec des oeuvres qui ont rencontré un large succès comme LE SEIGNEUR DES ANNEAUX qui m' a ennuyé terriblement ( y compris le film qui a suivi).Il y a beaucoup d' auteurs à citer: j' aime beaucoup Philp K Dick ( et son SUBSTANCE MORT entre autres) et aussi Stephen KING ( mais pas tout ce qu' il fait et notamment je n' ai pas tenté d' entrer dans sa saga de la TOUR SOMBRE), mais j' ai adoré CARRIE que j' ai lu en anglais, la ligne verte( lu en anglais aussi), Shining,et plus récemment son 22/11/63 ainsi que JOYLAND.King crée des personnages proches de nous auxquels on s' identifie immédiatement, ou très proches de caractères que nous connaissions tous dans notre vie quotidienne...dans n' importe quelle oeuvre de King on a un personnage auquel on s' identifie, et l' irruption du fantastique ne met pas en cause la vraisemblance psychologique des situations ( je crois qu' il y a là une des clés de son succès).
Je vais lire son Monsieur Mercédes bientôt qui cette fois-ci , etb exceptionnellement,est un polar, sans situations fantastiques...je vous en toucherai un mot quand je l' aurai lu.
Bonne fin de soirée l' amie
PS: et puis,je sais maintenant depuis une semaine que dans les chefs d' oeuvre du fantastique, on pourrait mettre aussi le DOM JUAN de Molière !!! La preuve, cette statue qui parle m' a provoqué des sacrés cauchemars dans mon enfance...lol !

rosemar 28/03/2015 20:52

Je n'ai pas non plus apprécié la série du Seigneurs des anneaux, et je vois que tu évoques surtout la littérature américaine riche aussi d'oeuvres fantastiques, merci pour ces références, mais il faut lire également des auteurs français ! Bientôt, peut-être un article sur Dom Juan, pour évoquer plus précisément ce personnage et les intentions de Molière, à suivre...

Belle soirée, AJE

fatizo 28/03/2015 18:55

Pour rester dans cet univers , je prépare actuellement un billet sur les films d'Hitchcock avant son premier film couleur.
Le noir et blanc est encore plus efficace pour ce genre . Si on y ajoute un bon brouillard anglais à la nuit tombante, on tremble déjà .
Bises et belle soirée Rosemar

rosemar 29/03/2015 16:27

Merci pour toutes ces références, AJE, en particulier pour ce roman, "Les carottes sont cuites", que je connaissais pas et dont le sujet est pour le moins original. Quant à Barjavel, c'est plus de la science -fiction que du fantastique, mais il est vrai que, parfois, les deux genres ont tendance à se croiser... Pour Dom Juan, je me limiterai à la pièce de Molière : pas le temps de faire plus, sinon, il faudrait écrire une thèse sur le sujet !!

Belle soirée, AJE

ALEA JACTA EST 29/03/2015 08:15

cette fois-ci c' est bien moi qui commet une erreur et qui vient de répondre sur le fil de Fatizo...mea culpa donc...

ALEA JACTA EST 29/03/2015 08:12

Bonjour Rosemar,
J' ai lu aussi quelques oeuvres françaises ( recueil de nouvelles fantastiques de Maupassant, Barjavel avec notamment le voyageur imprudent et le grand secret,et Jules Verne,..).Parmi les auteurs américains que j' affectionne il y a Asimov,Sturgeon,Van Vogt et son monde des non-A, et Silverberg notamment avec son roman l' oreille interne dont le héros peut lire les pensées des personnes qui l' approchent, et cette faculté( ou super-pouvoir) se retourne contre lui car elle l' empêche d' avoir des relations harmonieuses avec son entourage: elle se convertit en un handicap social...!!! C' est l' un des premiers romans où un superpouvoir se retourne contre le héros( ce thème sera repris ensuite au cinéma avec l' excellent DEAD ZONE avec Christopher Walken).
Il y a aussi un polar fantastique, que je n' ai pas pu me procurer qui s' intitule "les carottes sont cuites" dont l' argument est assez curieux.Le personnage principal est exaspéré par son épouse et la tue.Puis, il est pris par un profond remord, culpabilise et demande une sorte d' intervention divine pour que le créateur répare son crime et lui rende son épouse.Dieu accède à sa demande et lui permet de revivre avec elle, et, peu à peu, les problèmes réapparaissent, et finalement, à la fin du roman il la RETUE..une fable satirique politiquement très incorrecte.J' imagine la magnifique adaptation que Chabrol aurait pu faire de cette oeuvre.!
On attend avec impatience ton papier sur DOM JUAN, et notamment sur les intentions de l' auteur vis à vis du public de son époque....mais aussi sur les lectures modernes de cette oeuvre et les personnages littéraires ou cinématographiques ultérieurs atteints de DOM JUANISME !...
Bon Dimanche l' amie

rosemar 28/03/2015 19:24

Oui, on aime bien se faire peur avec des histoires fantastiques, Hitchcock est un maître du genre : on attend de lire ton article... J'ai inséré des nouvelles faciles à lire, à la fin de l'article. Le genre de la nouvelle s'adapte bien à ce registre... Je me souviens aussi de certaines lectures qui m'avaient passionnée : Le portrait de Dorian Gray ou encore Frankenstein...

Bises du printemps

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/