Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 17:06
Michel Onfray : une belle déclaration sur l'école...


"Oui, mon père était un pur produit de l'école républicaine. Voilà pourquoi je pense qu'à gauche on devrait défendre l'école républicaine. Et quand on la défend, on n'est ni réactionnaire ni conservateur, on a juste envie que d'autres enfants de pauvres, d'autres gens modestes, puissent avoir droit à la culture, au savoir. Voilà pourquoi j'ai créé des universités populaires, aussi pour distribuer la culture et le savoir. Oui, mon père m'a enseigné plein de choses, et notamment les étoiles. À partir de l'étoile Polaire. Il me disait qu'elle était la première arrivée et la dernière couchée, qu'elle était toujours au même endroit, qu'elle indiquait le nord. Et d'une certaine manière, c'était une leçon de vertu qu'il me proposait en me disant "Sois comme elle".

On doit cette belle déclaration à Michel Onfray : les mots qu'il prononce ici nous touchent et me touchent plus particulièrement...

Comme lui, je suis issue du peuple, mes parents étaient des gens modestes, mon père était un simple ouvrier qui travaillait sur des chantiers maritimes.

Comme lui, je défends l'école de la république, celle qui m'a apporté culture, curiosité et savoir... Cette école malmenée, vilipendée, à laquelle on a imposé tant de réformes inutiles, cette école qui a été sacrifiée, parfois, à des intérêts mercantiles, cette école qui souffre de désaffection : le métier n'attire plus les vocations et le ministère peine à trouver des candidats aux concours de recrutement de l'Education nationale.

Une école à laquelle on a imposé des modes : la méthode globale, l'apprentissage par la découverte, comme si les élèves étaient aptes à tout découvrir par eux-mêmes, l'abandon de la grammaire, de l'orthographe, disciplines pourtant essentielles.

Et les réformes s'enchaînent, continuent, sans vraiment recentrer l'enseignement sur l'essentiel, l'acquisition des connaissances, la mise en valeur de la culture, le retour aux sources, l'apprentissage du latin et du grec qui sont les parents pauvres de l'éducation nationale...

L'école doit retrouver cette vocation première la transmission des savoirs, car un savoir bien assimilé demande du temps, de la réflexion, du recul.

 

Internet, les technologies modernes peuvent compléter ce savoir et non se substituer à lui.
 

Internet, c'est la grande braderie, c'est une source incommensurable de possibilités et de savoirs, mais sans une formation de base, internet ne permet pas toujours un esprit critique.

Wikipédia : La source de tous les savoirs ! Oui, c'est un outil précieux mais qui n'est pas toujours fiable : il peut comporter des erreurs, je l'ai vérifié moi-même, on y trouve parfois, des étymologies fantaisistes.

L'école n'est-elle pas l'avenir d'une nation ? N'est-ce pas l'essentiel ?

Les déclarations d'intention ne suffisent pas : il faut faire en sorte que l'école soit une priorité, et pour cela, éviter les réformes qui désorganisent le travail des écoliers, comme celle des rythmes scolaires, éviter de satisfaire l'industrie du tourisme et bricoler les vacances scolaires...

L'école n'est pas une marchandise, les lycées ne sont pas des entreprises commerciales, ce sont des lieux de savoirs et de réflexion...

Il faut redonner une vraie autorité aux enseignants, respecter leur savoir, leur expérience, leur faire confiance.

L'école, celle qui dispense la culture, doit être valorisée : la culture elle-même se doit d'être honorée...

C'est aussi l'apprentissage de la langue française qui doit être au coeur de l'école : sans une bonne maîtrise de la langue, les difficultés surgissent, la compréhension s'étiole, la pensée et le raisonnement s'évanouissent.


 

Michel Onfray : une belle déclaration sur l'école...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Hamant 13/04/2017 18:50

D'où sortez-vous que l'école n'enseigne plus l'orthographe et la grammaire! Et cette histoire de méthode globale qui n'est fréquentée que par des commentateurs qui ne sont pas au courant de ce qui se passe dans l'école française! Ces inepties dont agaçantes!!!

rosemar 13/04/2017 21:08

On enseigne de moins en moins l'orthographe et la grammaire : ces disciplines ont été négligées, jugées moins importantes à l'école primaire comme au collège... c'est une réalité : des dictées à trous, des dictées préparées, un enseignement de la grammaire tronqué.
Ainsi, de nombreux élèves arrivent en lycée, avec des lacunes colossales dans ces disciplines, il ne savent pas conjuguer les verbes, ne connaissent pas des notions élémentaires, comme l'actif, le passif, etc.

Piquet 18/08/2015 10:30

Pensez-vous! La fonction de l'école n'a jamais été de transmettre quoi que ce fut. JAMAIS. Son objet -d'ailleurs honorable en tant que tel- n'a jamais été autre que de dégager une minorité encadrante. Et il demeurera tel.
Latin ou pas, méthode globale ou pas, ce qui lui manque, c'est un recadrage pragmatique. Celui de Raymond Aron confiant: " pourquoi tant dépenser pour former des etudiants, puisque la bourgeoisie nous fournit des jeunes formes dans leurs familles aux taches d'encadrement?"
Tout le reste

rosemar 18/08/2015 18:52

Je suis moi-même enseignante et j'ai toujours eu à coeur de transmettre le maximum de connaissances à mes élèves : un savoir rigoureux, structuré, afin qu'ils puissent bien l'assimiler.
Bon, il est dommage que les programmes en orthographe et en grammaire aient été allégés, car ces bases sont indispensables.Il faudrait les remettre à l'honneur...
Tout le reste ? Un message inachevé ?

Bonne soirée, Piquet

Richard Schneider 27/03/2015 16:48

Beau texte. Oui, vive notre école républicaine bafouée et humiliée depuis des dizaines d'années.
Merci pour cet hommage, Rosemar.
PS. J'ai qq difficultés pour m'abonner à votre blog ...

rosemar 27/03/2015 21:21

Oui, l'école a besoin d'être soutenue en ces temps de crise, ainsi que les enseignants : merci pour ce message, Richard. Pour s'abonner et recevoir les alertes des articles, il faut s'inscrire à droite du blog, dans la rubrique Newsletter, il faut inscrire une adresse mail, dans cette fenêtre et cliquer, en dessous, sur : s'abonner...

Bonne soirée, Richard

ALEA JACTA EST 23/03/2015 19:36

Très touchante cette déclaration d' Onfray.Je suis bien placé dans l' Espagne de Rajoy pour savoir que nous sommes devenus la cible des néo-libéraux.Dans la communauté de Madrid les dégâts sont importants.Il y a une école à 2 vitesses: une école publique qui essaie de maintenir un niveau de qualité alors qu' on réduit ses moyens humains et matériels pendant qu' EXPLOSE le nombre de créations d' écoles privées subventionnées avec les deniers de l' Etat8 avec là encore des affaires de corruption...dossier PUNICA)...
L' université aussi est attaquée avec un changement des cyles, après 3 ans ( au lieu de 4 ou 5 années au sein de l'université publique comme c' est le cas actuellement),les élèves devront s' inscrire à des masters privés bien plus couteux...
Mes élèves seront en grève demain pour lutter contre cette réforme.
Bonne fin de soirée l' amie

rosemar 23/03/2015 21:21

Oui, une belle et émouvante déclaration où Onfray rend hommage à son père, où il défend l'école qui dispense savoir et culture. Je vois que l'école connaît des difficultés aussi en Espagne, à tous les niveaux : bientôt, il faudra payer pour pouvoir faire des études, d'ailleurs les cours privés se multiplient, via internet.

Belle soirée, AJE

fatizo 23/03/2015 18:01

On ne m'a pas demandé si j'étais un robot aujourd'hui. ;-)

rosemar 23/03/2015 18:22

La machine commence à te connaître, sans doute...

fatizo 23/03/2015 18:00

Nous qui sommes un peu orphelins à gauche, ne se reconnaissant plus dans le P.S, le Front de Gauche ou autres, avons la chance d'avoir un Onfray pour dire ce que nous avons sur le coeur.
Lorsqu'il parle de l'école, qu'il dit qu'avant tout on y est présent pour apprendre à lire et à compter, et non s’intéresser au genre il est dans le vrai.
Il a aussi tenu un discours très fort au lendemain des attentats. Il sait d'ou il vient, et contrairement à certains, il ne l'a pas oublié.
Bises et belle soirée Rosear

rosemar 23/03/2015 18:27

Michel Onfray est une personnalité attachante : j'ai vu qu'il avait perdu sa femme, récemment et il en parlait avec beaucoup de pudeur, d'émotion contenue et de justesse.
Oui, l'essentiel est la maîtrise du français, il faut restaurer la grammaire, l'orthographe qui ont été oubliées ces dernières années. Onfray me semble être un honnête homme.

Bises du printemps

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/