Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 15:40
On les entendait babiller et chanter ensemble...


"Si quelque badaud s'étonnait de les voir en bisbille, ils se cachaient pour rire de lui, et on les entendait babiller et chanter ensemble comme deux merles dans une branche."


C'est ainsi que Georges Sand évoque le babil des deux "bessons", dans son célèbre roman, La petite Fadette : les deux garçons font semblant de se disputer, par jeu, pour se moquer des réactions des gens...


Le verbe "babiller" nous fait entendre des murmures confus, des mots légers ou incertains qui se répandent et s'épanchent volontiers...

Avec ses deux labiales qui évoquent le mouvement des lèvres, sa palatale finale, pleine de charme, ses différentes voyelles, ce mot suggère bien un bavardage insouciant, qui virevolte.

On perçoit le joli babil d'un enfant qui lance des mots déformés à la volée, on aime ce débordement volubile, plein d'inventivité, de redondances.

Formation d'onomatopée, ce verbe imite le langage redoublé, répétitif des jeunes enfants.

On entrevoit un berceau, des rires, des roucoulements, un bonheur de découvrir le langage, de prononcer les mots, de les dire, de les redire, de les faire danser...

Ce verbe évocateur nous montre le plaisir de s'exprimer, de goûter et de savourer les mots, de les inventer...

On s'extasie devant les prouesses verbales de l'enfant, on l'encourage à babiller, de plus belle.

L'apprentissage du langage est, comme une découverte, une façon de faire chanter les mots.

On songe, alors, à ces vers de Victor Hugo, extraits du poème, Lorsque l'enfant paraît...


"Il est si beau, l'enfant, avec son doux sourire,
Sa douce bonne foi, sa voix qui veut tout dire,
Ses pleurs vite apaisés,
Laissant errer sa vue étonnée et ravie,
Offrant de toutes parts sa jeune âme à la vie
Et sa bouche aux baisers !"

Et Hugo, avec cette "voix qui veut tout dire", nous fait bien percevoir le babil de l'enfant, cet
te envie irrépressible de s'exprimer, ce plaisir de la parole...


Le verbe peut s'appliquer, également, à des adultes dont les propos frivoles débordent dans une certaine exubérance.

Les oiseaux gazouillent et babillent, aussi, parfois, dans un chant répétitif dont les mélodies se répercutent d'arbre en arbre... C'est, d'ailleurs, ce que suggère Georges Sand dans la comparaison qu'elle utilise pour évoquer les deux jeunes garçons, héros de son roman.

Dans tous les cas, ce mot rempli de poésie, avec sa consonne redondante, une sorte d'écho sonore suscite des images empreintes de douceurs, de tendresse.

Ce terme qui renvoie à l'enfance, aux premiers mots prononcés, à la découverte du langage et du plaisir des sons, de leur musique, e
st plein de résonances, de bonheurs, de rires...

On les entendait babiller et chanter ensemble...
On les entendait babiller et chanter ensemble...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

fatizo 25/03/2015 20:39

Bonsoir Rosemar,
Juste une question. J'aimerai savoir si pour les billets que tu consacres à ces "mots", tu t'aides d'internet ou bien si ce que tu écrits vient de ta seule réflexion.
Bises et belle soirée Rosemar

rosemar 25/03/2015 20:59

Je pars d'un mot qui me "parle" par son sens, ses sonorités, son étymologie puis je cherche des citations intéressantes sur internet, je vérifie aussi les origines du mot parfois contestées, et ensuite, je rédige... Internet est un outil précieux pour la recherche de citations, surtout.

Bises du printemps..

ALEA JACTA EST 25/03/2015 20:17

Bonjour Rosemar,
Voici un parfait exemple de mot qui imite les sons émis par les bébés.En ce qui concerne" besson" c' est un mot français que je ne connaissais pas avant de venir en Espagne et qui est le même que celui employé en valencien ( catalan, Mallorquin) moderne.Pour dire des frères jumeaux par chez moi, on dit " germans bessons".Au passage, rappelons que George Sand a vécu à Mallorque également
Un peu hors-sujet et puisqu' on parle de frères jumeaux, connais-tu le paradoxe des jumeaux de Langevin ?
C' est un faux paradoxe qui permet d' illustrer une partie de la théorie de la relativité.Un frère reste sur notre planète Terre pendant que l' autre part en fusée dans un voyage interplanétaire de plusieurs années à une vitesse impossible à atteindre techniquement dans l' actualité( disons 60% de la vitesse de la lumière, 180 000 kilomètres par seconde,théoriquement c' est possible).Et bien quand le frère revient sur terre il n' a pas le même âge que l' autre.Cette théorie énoncée en 1911 a été confirmée depuis par toutes les expériences réalisées sur des horloges atomiques. Etonnant, hein ? Le temps a passé moins vite pour celui qui était dans la fusée ( à condition qu' elle aille très vite...pas comme les fusées actuelles bien trop lentes).

http://villemin.gerard.free.fr/Science/Lumrelat.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Paradoxe_des_jumeaux

Bon, y' a pire que les jumeaux de Langevin ,il y a le chat de Schrodinger.Une vraie histoire de fous.Là, il faut s' accrocher.....Ce chat là mérite au moins un billet mais je ne suis pas un expert en mécanique quantique !
Bonne fin de soirée l' amie.

rosemar 25/03/2015 20:55

Le mot "besson" est intéressant, en effet : il vient du mot latin "bis", "deux fois", comme le mot "biscuit" !! Je ne connaissais pas ce paradoxe des jumeaux, étonnant ! Merci pour les liens : je vais pouvoir me plonger dans la théorie de la relativité....

Belle soirée, AJE

L. Hatem 25/03/2015 17:50

Et Renée commença avec Noémi une de ces causeries gazouillantes qui font le bruit d'une source, un de ces babillages frais, limpides, intarissables, qui se brisent dans un éclat de rire et se perdent dans un chuchotement
E. et J. de Goncourt, Renée Mauperin,1864, p. 134

rosemar 25/03/2015 18:53

Merci pour ce bel extrait d'un roman peu connu des frères Goncourt : on perçoit bien dans ce passage toute la gaieté de ce mot, et de ses dérivés : fraîcheur, limpidité liées à l'enfance...

Bises du printemps, LH

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/