Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 17:39
Semaine de la langue française : alors, là, Brighelli exagère...

Jean-Paul Brighelli publie, ce lundi 16 Mars, sur le journal Le Point, un article intitulé : "Une journée de la langue française, sans français : un exploit !"

Son article commence ainsi :"Alors que la semaine de la langue française pourrait être l'occasion d'exalter ce qui nous fait grands, le ministère ( de l'Education nationale) célèbre la diversité..."

Eh oui, la langue française est faite d'apports divers et c'est, aussi, ce qui en fait la richesse !
Le grec, le latin sont les supports de notre langue, mais de nombreux mots français viennent de l'italien , de l'espagnol, de l'arabe et ils font désormais partie de notre vocabulaire !

On ne va tout de même pas les renier, ces mots, d'autant qu'ils sont, pour la plupart, utilisés couramment par chacun d'entre nous...
"Amalgame, bravo, cibler, grigri, inuit, kermesse, kitsch, sérendipité, wiki, zénitude".

En dehors du "kitsch" dont on parle dans le domaine de l'art et du mobilier, en dehors du mot "sérendipité" qui est d'un emploi exceptionnel, les autres termes sont d'un usage assez fréquent et parfaitement intégrés à notre langue !

Là, il semble que Jean-Paul Brighelli veuille aller chercher des poux au ministère de l'Education nationale !

La langue française est belle, aussi, parce qu'elle est riche de tous ces "amalgames" !
Pourquoi ne pas l'admettre ?

Le mot "bravo" est magnifique, dans ses échos et ses sonorités ! Pourquoi ne faudait-il pas le célébrer, puisqu'il fait partie de notre patrimoine ?

"L'amalgame" est un mot très évocateur, avec sa voyelle "a" réitérée...

Célébrer la langue française, c'est, aussi, la célébrer telle qu'elle est, avec tous ces mots venus d'ailleurs et ils sont nombreux !!

Jean-Paul Brighelli dénonce, souvent, avec raison, certaines dérives de l'Education nationale : le mépris de la discipline, l'abandon de l'orthographe, la réforme des rythmes scolaires, mais, dans cet article, on perçoit une mauvaise foi évidente et dangereuse.

Le français n'est pas une langue immuable et monolithique, heureusement ! Pourquoi ne pas reconnaître tous ces apports précieux venus d'autres langues ?

Faudrait-il supprimer le mot "bravo" ? Ce serait dommage, d'autant que ce mot comporte un certain exotisme dans ses sonorités !

De plus, le titre de l'article est lui-même une aberration : "Une journée de la langue française, sans français !"
Qui oserait dire que les mots cités ne sont pas français ? C'est absurde !
Issus de langues étrangères, ils sont devenus des termes français...

Tant de mots français viennent d'ailleurs ! Ils sont aussi essentiels que les autres !
Ces mots sont la substance de notre langue : comment pourrait-on dire qu'ils ne sont pas français ??
Ce n'est pas l'origine des mots qui importe ! Ces mots ont été acceptés et admis dans l'usage... ce qui co
mpte, c'est la maîtrise de la langue française.


L'article du journal Le Point :

http://www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-paul-brighelli/une-journee-de-la-langue-francaise-sans-francais-un-exploit-16-03-2015-1913082_1886.php

Semaine de la langue française : alors, là, Brighelli exagère...
Partager cet article
Repost0

commentaires

L. Hatem 16/03/2015 21:41

Il a peut-être voulu dire que les élèves ne maîtrisent pas le français...
bises rosemar.
j'ai lu l'article de c'est nabum... magnifique comme toujours

rosemar 16/03/2015 21:48

C'est ce qu'il a voulu dire mais ces mots n'ont rien à voir avec le niveau des élèves : ce sont des mots venus de l'étranger mais bien intégrés dans la langue française, à la différence de certains mots anglais prononcés à l'anglaise...

Bises, LH

fatizo 16/03/2015 21:19

C'est vrai qu'il exagère le sieur. Il est normal qu'avec le temps notre langue évolue.
Non, ce qui m'énerve, ce sont ces expressions anglaises que l'on emploie à tout bout de champ, surtout de la part des journalistes. C'est vraiment pénible.
Bises et belle soirée Rosemar

rosemar 16/03/2015 21:31

Oui, le plus gênant, ce sont tous ces mots anglais qui, eux, ne sont pas intégrés dans notre langue, avec une prononciation anglaise : on les voit se développer dans le jargon informatique.

Bises de l'hiver

ALEA JACTA EST 16/03/2015 20:08

Bonjour Rosemar,
le mini-pavé dans la mare balancé par Brighelli est néanmois intéressant car , effectivement, les langues ne sont pas des vases clos et échangent depuis les temps immémoriaux des vocables, mais il y a , et je suis d' accord avec lui un certain côté anecdotique étant donné que 90 % de la structure du français est latine, et ces mots étrangers intégrés sont aussi les petits arbres qui cachent la forêt d' un français qui souffre dans sa forme, maltraité, victime de l' ignorance,du mauvais usage, de l' inculture et aussi de la globalisation et de l' anglicisation.Je suis d' accord avec lui: s' attarder sur des mots est anecdotique, ce sont les formes qui intéressent et qui font la spécificité d' une langue.Vivant à l' étranger, et donc sépàré de ma langue maternelle, je ressens davantage que toi ce que dit Brighelli...la forme, les tournures, bien plus que les mots qui pour moi sont interchangeables parfois...
Bonne fin de soirée l' amie.
PS: histoire d' enfoncer le clou Rosemar, combien de fois en me lisant tu t' es rendu compte que j' utilisais des mots français mais que, involontairement et sans m' en rendre compte j' employais des tournures espagnoles...Je n' oublie donc pas les mots de ma langue mais l' éloignement me fait perdre parfois les tournures propres au français

rosemar 16/03/2015 21:34

Désolée, les réponses ne suivent pas les coms ! Décidément, cette nouvelle version !!

rosemar 16/03/2015 21:28

Bien sûr, AJE, les mots seuls ne suffisent pas, c'est évident, mais il ne faut pas négliger l'apprentissage du vocabulaire, non plus, il suffit de lire certains devoirs de français pour constater la pauvreté du vocabulaire : répétitions, mots inadaptés, barbarismes : il ne s'agit pas de parler des mots de manière isolée, il s'agit de percevoir toute le richesse du vocabulaire : donner le goût des mots est essentiel, c'est aussi donner le goût de la lecture.

Belle soirée, AJE

ALEA JACTA EST 16/03/2015 21:19

D' accord pour concéder que c' est partiellement un faux débat.Je ne vais pas mettre en opposition la richesse d' un mot, sa plastique, sa phonétique, son esthétique, sa capacité évocatrice avec le reste de la langue...Je vais faire une métaphore à 2 balles comme je les aime.C' est comme une oeuvre symphonique: un grand chef soigne les sonorités des instruments, exige parfois un certain type d' embouchure aux musiciens pour obtenir exactement le timbre qu' il désire mais les sons ne sont pas la musique et c' est bien l'écriture musicale et la phrasé qui font le caractère et l' originalité d' une oeuvre...On peut interpréter du Bach en tapant sur des bambous...
Enfin parler des mots, de manière aussi isolée, c' est aussi la meilleure manière d' éluder le fait que le niveau des élèves ( et des usagers de la langue en général) a terriblement baissé et qu' ils ont bien du mal à juxtaposer ces mots pour faire des phrases bien construites pour ensuite former un texte avec un minimum de cohérence et qui ait du sens....La faute n' est certainement pas dûe uniquement à l' EN mais plutôt à ceux qui ont vidé peu à peu l' enseignement de sa substance...
Bonne fin de soirée l' amie

rosemar 16/03/2015 20:24

Pour ma part, je pense que ces apports ne sont pas anecdotiques, d'abord, parce qu'ils viennent de différentes langues et que ces mots sont bel et bien français, ils font partie de nos usages et heureusement ! C'est ce qui fait aussi la diversité et la richesse de notre langue... Le français est maltraité mais, pour autant, ces mots n'ont rien à voir avec l'inculture, l'ignorance, bien au contraire...
En parler, remonter à leurs origines ne peut être qu'enrichissant, il me semble... Mais, Brighelli aime bien titiller l'éducation nationale : il a parfois raison de le faire, mais dans ce cas, je n'en vois pas l'utilité, bien au contraire : travailler sur les mots, en chercher les origines, c'est important, même si ces mots ne sont issus ni du latin, ni du grec.

Belle soirée, AJE

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/