Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mars 2015 1 02 /03 /mars /2015 15:57
Une étonnante déclaration d'Emmanuel Todd...



Une déclaration d'Emmanuel Todd m'a paru surprenante...
L'anthropologue et historien français juge que, dans le contexte actuel en France, "blasphémer l'islam revient à humilier les faibles de la société."

"Se moquer de soi-même ou de la religion d’un ancêtre est une chose, mais insulter la religion d’un autre est une histoire différente. L’islam est devenu le support moral des immigrés de banlieue, dépourvus de travail. Blasphémer l’islam, c’est humilier les faibles de la société que sont ces immigrants", a précisé le démographe.

Peut-on considérer que les musulmans sont faibles, dans la société française ? La France a accueilli les musulmans dans ses écoles, elle a favorisé l'intégration de ces populations en leur offrant de nombreux avantages : hôpitaux gratuits, possibilité de se loger, de se nourrir, de se soigner, d'acquérir une culture....

Certes, pour s'intégrer, il faut, aussi, le vouloir, accepter certaines règles d'une société : la laïcité, le droit de critiquer les religions, de s'en moquer, le droit à la satire, à la dérision...

Arrêtons de transformer les français de religion musulmane, en victimes de nos sociétés : certains vivent dans des quartiers pauvres et difficiles, mais si la volonté ne leur manque pas, on voit qu' un certain nombre d'entre eux peuvent réussir, progresser dans la société, se réaliser, trouver des métiers qui leur permettent de vivre correctement...

La France a toujours su intégrer ses immigrés : des italiens, des espagnols, des Polonais, des Portugais, des Arméniens.... Je suis moi-même arrière-petite-fille d'immigrés italiens, et j'ai toujours vu la France, mon pays, comme une terre accueillante.

Certes, mes arrière-grands-parents ont dû lutter pour s'intégrer, se faire accepter mais, malgré leurs difficultés, ils ont considéré la France comme leur pays, ils se sont fondus dans la population...

Dans une société laïque, comme la nôtre, la notion de blasphème religieux s'est effacée : elle existait encore au 17ème et au 18ème siècles... une des scènes du Dom Juan de Molière avait été jugée scandaleuse, en son temps, car on y voyait le héros de la pièce jouer le rôle du tentateur et essayer de corrompre un pauvre ermite avec une pièce d'or, pourvu qu'il jure et commette un blasphème...

Le temps a passé et le blasphème religieux n'est plus un délit en France, depuis longtemps : ce sont nos valeurs, ce sont nos traditions, et de nombreux auteurs se sont livrés à la satire des religions, depuis fort longtemps : Rabelais, Montesquieu, Voltaire ont dénoncé les aberrations, le fanatisme du monde religieux.
Faut-il renier ces valeurs ? Faut-il y renoncer ? Non, ce serait la pire des erreurs, refuser de dénoncer les excès de la religion, ses fantasmes, ses absurdités, ce serait faire un bond de plusieurs siècles en arrière !
Vive la satire ! Vive le rire ! Vive la dérision !

J'avoue ne pas avoir toujours apprécié certaines caricatures outrancières et grossières de Charlie-Hebdo...

Pour autant, la caricature passe par le grossissement du trait, par l'outrance, une forme de moquerie exagérée : on ne peut pas renoncer à ce qui fait l'essence de la satire...

On ne peut renier toute une tradition très ancienne : d'ailleurs les caricaturistes de Charlie-Hebdo se sont aussi moqués de la religion catholique, de ses instances, du pape lui-même...

De plus, les dessins ne s'attaquent absolument pas aux croyants, mais aux extrémistes.

Emmanuel Todd pointe l'absence de perspectives des jeunes face au chômage, à la crise, et considère que ces jeunes d'origine musulmane ont besoin de ce support de la religion pour vivre.
Mais, dans tous les cas, la France permet à chacun de vivre sa foi et sa religion, comme il l'entend : la religion doit rester dans la sphère privée et ne pas empiéter dans le domaine public : c'est la règle même de la laïcité...

Refuser des critiques religieuses, c'est refuser la laïcité et ses valeurs.
Ne renonçons pas à nos valeurs : la religion peut être un refuge pour certains qui en éprouvent le besoin : qu'ils vivent leur foi, comme ils l'entenden
t, qu'ils prient, se recueillent, qu'ils croient en leur dieu, c'est leur droit.

Mais cette foi ne peut imposer aux autres le silence, on a le droit de s'exprimer, de dénoncer, de critiquer, voire d'insulter ce qui est de l'ordre du religieux...

Une étonnante déclaration d'Emmanuel Todd...
Partager cet article
Repost0

commentaires

T
Depuis le hollandisme révolutionnaire dont il s'était fait le relais, j'ai l'impression que Todd est devenu dépressif ...et puis sa germanophobie fait un peu peur ...<br /> <br /> http://tietie007.blog4ever.com/emmanuel-todd-une-passion-anti-allemande
Répondre
J
Todd se perd dans ses idées. Il mélange la liberté, l'égalité, la fraternité, la laïcité, le féminisme, la république, l'homosexualité etc et en fait une belle soupe qui malheureusement est immangeable.<br /> Puisque vous avez accueilli des étrangers et que vous leurs avez concédé votre nationalité sans leur avoir demandé d'accepter toutes ces valeurs (!), laissez-nous aussi tranquille quand nous disons quelque chose qui mettent un ou plusieurs de ces valeurs (!) à plat.<br /> D'ailleurs, dans votre pays,les gens ne sont pas plus égaux, ni plus libres, ni plus fraternels, etc... qu'ailleurs.
Répondre
R
Merci pour ce message : oui, on a l'impression que Todd mélange tout, dans son analyse... Ce qui est gênant, aussi, c'est qu'il oublie d'évoquer les victimes de ces attentats indignes...<br /> <br /> Bonne soirée, Jean
A
Bonjour Rosemar,<br /> Pas grand chose à ajouter à ton papier auquel j' adhère à 100%.On peut concéder à Todd qu' on pourrait peut-être éviter des provocations bien inutiles .Il semble même qu' au sein de l' équipe de CH Wolinsky aurait ëté en faveur de mettre la pédale douce.Ceci dit on ne peut pas nous demander de renoncer à ce que nous sommes: le droit à la libre pensée, à la critique, à l' ironie, à la satire, à l' humour et à la vie tout simplement....<br /> Par ailleurs,et pour parler d' humiliation je suis en train de lire une histoire du XX ème siècle à travers des auteurs comme Chomsky et Josep Fontana, et il est clair que les occidentaux ont profité, manipulé l' ensemble des pays arabes avec un rare cynisme.Nous avons à balayer devant notre porte mais tout ceci n' a rien à voir avec le pb posé par le blasphème pour un croyant.Personne ne demande aux musulmans d être charlie, simplement ils doivent comprendre que ces journaux sont consubstantiels de notre culture ...ils ne peuvent imposer leurs règles chez nous...par ailleurs dans leurs pays d' origine c' est en général l' enfer pour les libres penseurs donc leur niveau de crédibilité morale est proche d' un Zéro pointé ( ce sont les arabes d' ailleurs qui ont inventé le zéro).<br /> Bonne journée l' amie
Répondre
R
Mettre la pédale douce ? Mais si on commence à céder du terrain, ce peut être, aussi, une façon de renoncer à l'essence de la satire... Certes, l'occident a pu jouer un rôle néfaste, pour des questions d'intérêt... Mais, comme tu le dis, chacun est libre d'acheter ou non Charlie Hebdo... ce journal existe en France, heureusement, comme bien d'autres, on a le droit de critiquer le fanatisme, ses horreurs, ses abominations...<br /> Belle soirée AJE
R
Bonsoir Rosemar,<br /> Encore un bel article qui aurait eu largement sa place sur Agoravox.<br /> Je vous signale que le grand écrivain algérien, Boualem Sansal, est bien plus "radical" que vous ou moi - cf. interview dans Marianne de la semaine dernière p. 29.
Répondre
R
Merci pour ce message, Richard : oublions agoravox et "sa meute hurlante", d'ailleurs, des lecteurs d'agora viennent, de temps en temps commenter certains de mes articles, c'est magnifique ! Oui merci aussi de citer Boualem Sansal qui dénonce les dangers de l'islamisme radical...<br /> Belle soirée, Richard
L
Et ce monsieur n'est pas le seul à le penser, j'en ai lu d'autres, comme l'opinion de Lorànt Deutsch, pour ne citer qu'un seul homme de bonne volonté ! Et leur opinion devient difficile à exprimer tant l'opinion contraire est devenue intolérante !<br /> Les musulmans ont besoin de quelques siècles pour intégrer l'autodérision en matière de religion... les dessinateurs de bonne volonté qui se sont astreint à les aider en ce sens sont en partie morts et vont continuer à mourir de leur bêtise ! c'est leur droit... sauf qu'à côté d'eux vont aussi mourir des policiers et des juifs qui n'ont rien demandé... et cela va aller en empirant... Mais c'est pour la bonne cause, me dit-on... Tant mieux ! Voltaire a montré le chemin et il a gagné mais n'a pas vécu pour voir sa réussite !<br /> J'aimerais bien pouvoir gagner mon pain de tous les jours en insultant les autres, mais j'ai choisi de le gagner en les soignant !<br /> Belle soirée Rosemar.<br /> PS : il faut absolument aller lire le billet de ce matin de C'est Nabum !
Répondre
R
Non, il n'est pas le seul à le penser, bien sûr, mais ce n'est pas une raison pour ne pas voir les dangers d'une telle déclaration : face aux fanatiques, il ne faut pas céder du terrain : on ne peut pas attendre des siècles pour que les musulmans s'adaptent à notre civilisation, il me semble : surtout, lis la lettre postée par fatizo, LH ! En voici un extrait : " je te vois en train d'enfanter un monstre qui prétend se nommer Etat islamique et auquel certains préfèrent donner un nom de démon : Daesh. Mais le pire est que je te vois te perdre - perdre ton temps et ton honneur - dans le refus de reconnaître que ce monstre est né de toi, de tes errances, de tes contradictions, de ton écartèlement entre passé et présent, de ton incapacité trop durable à trouver ta place dans la civilisation humaine."<br /> Effectivement, le billet de C'est Nabum est plus consensuel...<br /> Bises, LH
F
J'ai lu ces déclarations d'Emmanuel Todd dans le numéro de Marianne (journal qui défend plus que tout autre la laicité) de la semaine dernière. Je dois avouer que j'ai été assez surpris, moi qui suis souvent d'accord avec ses positions, là je ne peux que désapprouver .<br /> C'est aux musulmans de comprendre et d'accepter nos traditions, nos valeurs, notre laïcité, et non l'inverse. J'ai du mal à comprendre qu'un homme aussi éclairé que Todd ne soit pas sur cette position.<br /> J'avais lu ce texte magnifique dans Marianne il y a quelques semaines..<br /> http://blogs.mediapart.fr/blog/victorayoli/141014/abdenour-bidar-lettre-ouverte-au-monde-musulman<br /> Bises et belle soirée Rosemar
Répondre
R
Moi, aussi, j'apprécie, en général, les positions prises par Emmanuel Todd, et cette déclaration me déçoit : merci pour ce lien et cette magnifique lettre, écrite par un musulman : j'espère que LH la lira...<br /> Bises de l'hiver

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://Fatizo.over-Blog.com/