Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 avril 2015 4 30 /04 /avril /2015 17:03
Une Angleterre à deux vitesses : l'image même de ce que devient l'Europe...

 

 

L'Angleterre affiche une bonne santé économique : le taux de chômage est passé de plus de 8% en 2010, à 5,6% en mars 2015 ; le nombre de personnes ayant un travail n'a jamais été aussi élevé, et l'inflation est tombée à zéro !

La croissance est au rendez-vous, les riches prospèrent de plus en plus...

Vive la croissance ! Elle est d'ailleurs l'objectif premier de la plupart des pays européens.

Mais, face à ce bilan économique florissant, de nombreux britanniques souffrent, vivent, même, dans un état de précarité indécent.


Ainsi, deux millions de britanniques sont mal nourris.  Dans ce pays, de plus en plus de gens fréquentent les banques alimentaires ou des associations caritatives, pour se nourrir... "Le nombre de personnes s'étant tournées vers un réseau pour obtenir de la nourriture d'urgence est passé de 61 648 entre 2010 et 2011 à 913 138 entre 2013 et 2014, soit un nombre multiplié par 15 en trois ans", selon les chiffres révélés dans un article paru sur le journal Le Monde.

 On voit se dessiner l'image d'une Angleterre à deux vitesses : celle des britanniques huppés qui fréquentent les hippodromes, vivent dans des quartiers chics, ont une espérance de vie qui ne cesse de croître, et celle des miséreux qui habitent des quartiers pauvres, déshérités, où les gens sont acculés à la désespérance...

Des réformes menées par le gouvernement conservateur de David Cameron ont aggravé la situation des plus pauvres : diminution des allocations, sanctions contre les chômeurs...

Oui, l'économie anglaise se porte bien, mais au mépris des gens les plus pauvres dont les salaires sont dérisoires....

Dans ce pays, le système de santé est défaillant, les inégalités ne cessent de croître, la flexibilité est triomphante...

L'Angleterre n'est-elle pas l'image même de l'Europe soumise aux diktats de la croissance, qui en vient à mépriser le bien-être, la santé, la vie des salariés qui travaillent ?

De nombreux pays voient, ainsi, grandir les inégalités... la flexibilité dans le monde du travail a tendance à s'imposer là où le chômage progresse...

L'Allemagne elle-même, à l'économie pleine de superbe, connaît ces difficultés : les écarts s'accroissent entre les nantis et les petits salariés...

Où va donc l'Europe ? Vers un monde inégalitaire, où règnent des injustices flagrantes, éhontées, vers une forme de désespérance pour les plus démunis.

L'Europe, conçue sur des principes économiques, nous conduit vers des précipices, des abîmes de souffrances.

L'Europe  a-t-elle pour objectif d' accentuer la précarité, le désarroi, la misère des plus humbles, alors que les plus nantis ne cessent de s'enrichir ? Où est l'erreur ?

Cette Europe ne sert que les banquiers, un petit nombre, une oligarchie de gens puissants, dépourvus de toute morale...

Cette Europe n'est pas celle qui correspond aux aspirations des peuples : il faut la reconstruire sur des bases humanistes.

Les technocrates européens ne voient plus l'intérêt des peuples, ils ne pensent qu'à satisfaire les marchés, le monde des banques.

 

Quand la pauvreté ét la précarité s'installent dans de nombreux pays européens, les peuples ne peuvent souscrire béatement à de telles politiques, qui ne leur offrent aucune perspective...

 

 

 

 

 

Une Angleterre à deux vitesses : l'image même de ce que devient l'Europe...
Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Bravo Cameron, bravo le capitalisme... allez, encore un effort... que les patrons imitent ce jeune patron américain qui a baissé son salaire et augmenté celui de ses 120 salariés ! Alors le capitalisme sera parfait car il aura un visage humain !<br /> Bises du long WE
Répondre
R
A tous les niveaux, c'est encore et toujours le triomphe du libéralisme, c'est bien ce qui se passe aussi, avec la réforme des collèges qui vise, apparemment, à faire des économies en supprimant des heures d'enseignement...<br /> <br /> Bises, LH et bon WE prolongé
F
A lire aussi ce billet.<br /> http://www.marianne.net/najat-vallaud-belkacem-bacle-sa-copie-100233200.html<br /> Bises
Répondre
R
Oui, j'ai entendu ce que disait la ministre sur RTL : elle est "gonflée", tout de même ! C'est inquiétant !<br /> <br /> Bises du printemps
F
C'est absolument scandaleux de faire croire aux gens que tout va bien dans le pays, que le chômage recule, que 'économie reprend alors que des millions de personnes sont en souffrance.<br /> Ras le bol de ces mensonges.<br /> Il y a cette pétition sur le site de MARIANNE<br /> http://www.marianne.net/sauver-ecole-reformons-reforme-du-college-100233094.html<br /> Et cette semaine<br /> http://www.marianne.net/cette-semaine-marianne-ecole-massacre-innocents-100233092.html<br /> Bises et bon WE Rosemar.
Répondre
R
On continue à privilégier l'économie plutôt que l'humain, certains prospèrent dans ce système, alors que les autres sont sacrifiés, c'est intenable...<br /> Merci pour les liens.<br /> <br /> Bises du printemps
A
Bonjour Rosemar,<br /> Oui la situation anglaise mérite vraiment qu' on s' y arrête car comme je te disais l' autre jour, la Grande Bretagne fait partie des " bons élèves"pour les eurocrates,ce qui est forcément très préoccupant si on y ajoute sur la balance le méga poids lourd que représente l' Allemagne.La crise française actuelle et le manque de reprise dans l' hexagone sont en train de donner des ailes aux défenseurs des " réajustements structurels" prêts à sacrifier une partie importante de leur population...ce qui me trouble c' est l' acceptation des peuples et le manque de rebellion...il n' y a pas ( je crois)de PODEMOS anglais pour prendre la défense des exclus d' un point de vue politique.L' exclusion fait partie du paysage et semble s' installer durablement.La pire des défaites est celle qui est dans nos têtes, quand on finit par accepter l' injustice sociale comme un mal nécessaire et inévitable.Debout les damnés de la terre !!!!<br /> Bonne fin de soirée l' amie<br /> PS: toujours sans internet au moins jusque mercredi....arggghhhhh
Répondre
R
Merci, AJE pour le lien vers l'article du Monde : c'est ce qui a inspiré cet article... Il n'y a pas de Podémos en Angleterre, mais des mouvements de protestation existent, sans grand succès et il n'est pas sûr que la Grèce qui a voté pour sortir de l'austérité soit vraiment épargnée... On verra...<br /> <br /> Bon WE , AJE et patience!
R
Bonsoir Rosemar,<br /> L'Europe n'a pas été faite POUR les peuples. Tout ce qu'on reproche aujourd'hui à cet édifice profondément libéral était déjà dans le fameux traité de Maastricht - difficilement ratifié par les Français. Notons au passage que les eurocrates se fichent de l'avis des peuples - cf. 2005.<br /> Avec le passage à l'Euro, après une petite période d'euphorie, la situation des pays socialement avancés (comme la France) est devenue intenable. La crise de 2008 n'a fait qu'aggraver les inégalités qui se creusent de plus en plus, puisque la logique mondialiste et libérale exige des "réformes" qui conduisent à la destruction des états et des acquis sociaux. C'est ainsi, il faut que la France détricote le programme du CNR de 44-45.<br /> Aujourd'hui, il n'y a que les utopistes européïstes qui espèrent que l'Europe "allemande" deviendra un jour plus juste, plus démocratique et plus sociale; Bruxelles et Berlin verrouillent efficacement toute velléité d'indépendance. La Grèce en est l'exemple le plus récent.<br /> Amicalement.
Répondre
R
On se demande si cette situation va pouvoir se perpétuer : quand la pauvreté aura gagné du terrain, les gens vont-ils se révolter ou accepter toujours plus de régressions ? On nous montre l'Angleterre comme une économie florissante, mais à quel prix ? C'est pareil en Allemagne... La semaine prochaine, des élections s'annoncent en Angleterre, mais quel que soit le résultat, le sort des britanniques ne va guère changer...<br /> <br /> Bonne soirée, Richard et bon WE