Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juin 2015 4 04 /06 /juin /2015 17:03
Comme s'ils venaient au monde...

 

 

"La mer sans arrêt, Roulait ses galets... ", tout le monde connaît le début de cette célèbre chanson, interprétée et composée par Jean Ferrat, Deux enfants au soleil.

Poème d'amour et de liberté, ce texte mêle l'évocation de la mer à l'innocence de sentiments naissants qui réunissent deux adolescents... 
Dès les premiers mots, on croirait entendre le roulis des vagues sur la grève, grâce aux sonorités  réitérées de gutturale "r".

L'emploi du pronom "ils", au pluriel, dès le premier couplet, donne une valeur générale au texte, les personnages n'étant pas nommés, ni caractérisés.

Le regard des deux amoureux qui se découvrent est souligné, à deux reprises, par un imparfait à valeur durative et itérative : "Ils se regardaient".

Le décor marin, qui sert de cadre à cette rencontre, est suggéré par quelques détails :"l'odeur des pins, du sable et du thym", belle harmonie de senteurs qui enivre les sens.

Ces parfums envahissent la plage, comme le montre l'emploi inversé du verbe "baigner", dans l'expression :"l'odeur qui baignait la plage."

Le décor et les personnages en viennent à se confondre : "Ils se regardaient, comme s'ils buvaient l'eau de leurs visages", belle image qui restitue cette fusion des deux amoureux et de la nature.

On assiste, alors, à une sorte de renaissance liée à la rencontre : "c'était comme si tout recommençait..."

L'innocence des deux jeunes gens est mise en valeur par l'emploi du verbe "trembler" qui traduit une émotion intense, celle du "miracle de l'amour".

Le terme religieux "miraculeux" associé au nom "voyage", montre toute la force de cet amour.

La "nuit" survenue  saisit les deux personnages, et ils se laissent bercer par la mer... Le texte empreint de pudeur suggère, plus qu'il ne dit, et les deux amoureux se réveillent "comme s'ils venaient au monde Dans le premier matin du monde..."

Ces images, pleines de fraîcheur, soulignent une idée de renouveau et de renaissance, liée à l'amour.

Le refrain déroule, alors, à nouveau les galets de la plage et l'on voit les deux enfants "courir dans l'eau, les pieds nus", images de liberté et d'insouciance.

Des gestes tendres apparaissent : "ils se sont pris la main Et sans se défendre Sont tombés dans l'eau Comme deux oiseaux."

Cette comparaison avec deux oiseaux relie encore les deux personnages à la nature et ils semblent, ainsi, se fondre harmonieusement en elle...
Les sonorités de sifflantes "s" et de fricative "f", empreintes de douceur, suggèrent toute la tendresse et la simplicité de cette évocation.

"L'ombre des pins" semble, aussi, veiller sur les amoureux et les protéger.

Un baiser plein de fougue et de tendresse les réunit, dans ce décor idyllique, fait de liberté et de bonheur...

La mélodie tendre et lyrique s'amplifie avec l'évocation du renouveau et du "voyage miraculeux de l'amour."

Simplicité, bonheur des sens, harmonie, cette chanson de Jean Ferrat nous emmène dans un univers empli de pureté, d'innocence.

Ce poème restitue aussi une intimité : les deux amoureux sont comme isolés sur cette plage : le monde alentour disparaît ou se met à l'unisson des deux jeunes gens.


Les paroles de cette chanson, parue en 1961, ont été écrites par Claude Delécluse, parolière à qui on doit de nombeux textes interprétés par Jean Ferrat, Juliette Gréco, Isabelle Aubret, Léo Ferré, Fabienne Thibault et Hugues Aufray.


 


 https://youtu.be/ydQfmmon3tA


 https://youtu.be/8RrRHdRg2a8


 


 

Photo : Christelle

Partager cet article
Repost0

commentaires

O
J'ai récemment voulu retrouver les paroles complètes de cette chanson qui m' beaucoup ému dans mon adolescence, et cette émotion finalement revient encore, malgré les ans.<br /> Mais je me suis toujours demandé si l'auteur n'évoquait pas, à la fin du second couplet, un saut vers l'infini, la mer en linceul, une suicide heureux... sans se défendre ils sont tombés dans l'eau...
Répondre
R
Comme une renaissance... la mer permet une fusion avec la nature et le cosmos, et c'est un bonheur de se fondre dans cet élément...<br /> <br /> http://rosemar.over-blog.com/article-camus-l-homme-qui-aimait-la-mer-121021217.html<br /> <br /> Bonne soirée
L
Une très belle voix doublée de belles paroles... Moi j'admire les paroliers qui restent dans l'ombre, comme l'alter ego de Pierre Bachelet par exemple...<br /> Je n'ai aucune chanson de Ferrat dans mon téléphone mais ça viendra !<br /> Bises rosemar
Répondre
R
La voix de la choriste est magnifique, en effet : Janine de Waleyne, c'est AJE qui a retrouvé son nom... et il est vrai que les paroliers restent souvent dans l'ombre, on ignore leur nom....<br /> <br /> Bises, LH
F
C'est toujours un réel bonheur que d'écouter Ferrat. <br /> Ces mélodies sont douces, elles nous bercent tendrement.<br /> Qu'il chante des chansons d'amour ou des chansons engagés, il le fait toujours avec la même délicatesse.<br /> Bises et belle soirée Rosemar.
Répondre
R
Tendresse, délicatesse, chaleur de la voix, c'est un bonheur, en effet, d'écouter les chansons de Ferrat , un répertoire si divers, et tant de poésie...<br /> <br /> Bises du printemps
A
Bonjour Rosemar,<br /> J' ai fait des recherches pour savoir qui est la choriste qui accompagne avec sa voix de sirène.Il s' agit de Janine de Waleyne<br /> Voici le lien où est raconté la genèse de cette chanson qui ne plaisait pas trop à Ferrat au début...<br /> <br /> https://books.google.es/books?id=j1K_qQGY1uYC&pg=PT118&lpg=PT118&dq=ferrat+deux+enfants+au+soleil+choriste&source=bl&ots=D0UJtJX5QW&sig=kWQ4QLjuxkVJ86L0Zg_WI6TcmRM&hl=es&sa=X&ei=B5VwVeSqMsLlUsfFgZAN&ved=0CD8Q6AEwBA#v=onepage&q=ferrat%20deux%20enfants%20au%20soleil%20choriste&f=false<br /> <br /> Bonne fin de soirée
Répondre
R
Merci, AJE, pour ce lien intéressant : ce texte paraissait trop "commercial", selon Ferrat et pourtant, il a su le mettre admirablement en musique, et l'interpréter de façon si émouvante...<br /> <br /> Ferrat a bien fait de retenir ce texte, c'est un de ses plus grands succès empreints d'une simplicité "biblique", avec cette fusion et cette harmonie entre les personnages et la nature...<br /> <br /> Belle soirée, AJE

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://Fatizo.over-Blog.com/