Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2015 5 10 /07 /juillet /2015 11:29
Les grecs entre le rocher de Sisyphe et le tonneau des Danaïdes...

 



En ces temps d'incertitude pour l'Europe, les mythes grecs inspirent les journalistes et les éditorialistes : certains évoquent, comme l'avait fait l'ex-ministre grec de l'économie Yanis Varoufakis, le mythe de Sisyphe, d'autres celui des Danaïdes...


Le rocher de Sisyphe, c'est cette dette sans cesse renouvelée qui accable les grecs, le tonneau des Danaïdes, c'est l'allègement de cette même dette, consenti aux grecs...

Ceux qui veulent accuser les grecs parlent de toutes les dépenses engagées pour aider les grecs, un véritable tonneau des Danaïdes et ceux qui les soutiennent évoquent le rocher de la dette et le mythe de Sisyphe...

Où est la vérité ?

Face aux mesures d'austérité qui ont été prises en Grèce, face à l'échec de ces mesures, on peut constater que les grecs se trouvent bien accablés par un rocher qui ne cesse de les affaiblir.


La Grèce devenue le tonneau des Danaïdes de l'Europe ? La Grèce, un puits sans fond qui écrase les autres peuples ?


Un reportage diffusé, lors du journal de 20 heures, sur France 2 montrait un petit pays, la Slovaquie : ses habitants se plaignaient de devoir payer indéfiniment pour les grecs, faisant des comparaisons de salaires, de retraites...

Pour eux, la Grèce symbolise un tonneau des Danaïdes inadmissible, d'autant qu'ils souffrent, eux-mêmes, de l'austérité et qu'ils essaient de redresser l'économie de leur pays.

L'Europe semble générer, ainsi, des oppositions, des hostilités entre les peuples, certains en viennent à jalouser et à accuser les grecs...

Mais la crise, en Grèce, a frappé durement, aussi, toute la population, les plus âgés, les jeunes : les grecs subissent le chômage, la précarité, ils ont été accablés, ces dernières années, par une économie de guerre.

Le peuple grec est-il coupable ? Il ne fait que survivre dans des conditions difficiles.

Les responsables, ce sont les dirigeants grecs qui ont menti, lors de l'entrée de la Grèce dans la zone euro en 2001, ce sont les technocrates à courte vue de l'eurogroupe qui pratiquent obstinément une politique d'austérité qui ne fonctionne pas.

Les coupables, ce sont les hommes politiques corrompus qui nous gouvernent : il suffit de regarder du côté de l'Espagne pour en être persuadé, le gouvernement espagnol croule sous les scandales financiers.

Les coupables, ce sont les financiers qui spéculent sur la dette, qui l'entretiennent pour s'enrichir toujours plus.

Quand on emprunte de l'argent à 1%, pour le prêter aux grecs, avec des intérêts à 5 ou 6%, parfois plus, on voit bien que le système de la dette est indigne : c'est une spéculation permanente qui n'a d'autre résultat que d'anéantir les peuples les plus faibles...

Les coupables, ce sont tous ceux qui pratiquent l'évasion fiscale, qui échappent à l'impôt, alors qu'ils sont les plus fortunés.

Que va devenir la Grèce ? Les grecs ont su faire preuve de courage et nous ont donné une leçon de démocratie, en organisant un référendum qui a permis au peuple de décider.

Mais, il semble que le gouvernement d'Alexis Tsipras a décidé de se soumettre encore aux diktats européens...

Les dernières propositions montrent que ce gouvernement cède encore à la pression des créanciers : Alexis Tsipras vient d'accepter la majeure partie des mesures imposées par  l'eurogroupe.

Dès lors, on peut se poser bien des questions sur l'avenir de la Grèce et sur le fonctionnement de l'Europe.

A quoi a servi le référendum, si le gouvernement Tsipras adopte la plupart des mesures d'austérité de l'eurogroupe ?

Il semble qu'on retourne à la case-départ : la démission du ministre des finances, Yanis Varoufakis semblait être, déjà, une démission face à l'Europe des banquiers et de la finance...

La déception est au rendez-vous pour les grecs et pour l'Europe.

Oui, la déception est réelle : on a l'impression que l'Europe tourne à vide et que l'on revient à une sorte de statu-quo : la Grèce et les autres pays voués à des plans d'austérité qui n'en finiront jamais...





Les idées reçues sur la Grèce :
 

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/07/08/des-grecs-depensiers-inconstants-et-malhonnetes-le-tour-des-idees-recues_4675766_4355770.html

 

Le mythe des Danaïdes :

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Dana%C3%AFdes

 

Les grecs entre le rocher de Sisyphe et le tonneau des Danaïdes...
Les grecs entre le rocher de Sisyphe et le tonneau des Danaïdes...
Les grecs entre le rocher de Sisyphe et le tonneau des Danaïdes...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

fatizo 12/07/2015 23:04

Bravo à l"Allemagne , le pays qu'adore les européens convaincus et les ultra-libéraux.
En ce moment le pays de Merckel prouve qu'il se moque bien de l'Europe, seul ses intérêts comptent, les autres peuvent bien crever.
Mais soyons surs que nos grands éditorialistes vont trouver d'autres coupables, hypocrites comme ils sont.
Et je ne parle pas des Ripoux-blicains, les sarkosy, fillon et toute la clique, tous derrière merckel contre Hollande.
Ah ils auraient été beaux en 40 ces vils collabos à chanter tous en chœur...
https://www.youtube.com/watch?v=LmsdHnQ7RD8

Bises et belle semaine Rosemar

ALEA JACTA EST 13/07/2015 08:17

Bonjour les amis,
L' UE évite d' affronter le problème posé mais il reste certains points positifs.La Grèce va bénéficier d' un plan de 3 ans ( et pas de 5 mois) pour se remettre à flots ( ou pour ne pas mourir complètement asphixiée...)...La réforme fiscale va permettre de faire payer les plus riches ( en Grèce la fraude fiscale est un sport national...il n' y avait que les classes pauvres et moyennes qui payaient leurs impôts).
Malheureusement pour les grecs ce plan va maintenir de terribles conditions draconiennes pour les plus démunis sous les yeux d' une UE impassible et inhumaine.J' apprenais hier que dans les hôpitaux publics les patients devant être opérés devaient avancer de leurs deniers le matériel nécessaire pour une intervention à cause des carences matérielles ( gazes,compresses, accessoires, produits, etc...) sans parler de ceux qui ne peuvent payer leurs traitements.
Les eurocrates vont tranquiliser les investisseurs mais savent que ce n-ième plan va tuer( oui " tuer" est le mot) dans les classes populaires les plus pauvres, les plus âgés et risque de liquider la classe moyenne.Effectivement Fatizo, l' Allemagne impose sa vision économique qui risque de faire autant de victimes que les conflits armés du XX ème siècle.Enfin, on peut noter qu' il existe bon nombre de forces opposées à cette dérive en Europe( et au parlement européen) mais qu' elles sont malheureusement incapables de s' opposer à l' alliance Allemagne+forces du grand capital...plus que jamais notre avenir est incertain et ne dépend plus seulement que de nous.
Bonne semaine les amis

vipère 11/07/2015 15:17

Correctif : de leurs emprunter...

vipère 11/07/2015 15:01

Bonjour rosemar

A. Tsipras a joue "petits bras" face a ses creanciers c'est entendu !

Mais, pouvait-il en etre autrement ? Essayez d'etre face a des creancierx auxquels



vous devez des milliards alors que vous avez encore besoin de lui emprunter
enormement d'argent, sous peine de plonger le peuple un peu plus dans le chaos et
la misere que feriez-vous face a votre peuple qui crie non a l'austerite ?

Il a fait ce qu'a toujours fait la grece depuis son entree dans l'europe : des bilans falsifies et de nouvelles promesses de redressement de son budget dont on se doute qu'elles ne seront pas tenues, car irealisables.

rosemar 11/07/2015 18:20

Oui, forcément, la marge de manoeuvre de Tsipras est limitée... mais c'est donc encore reculer pour mieux sauter ?
Les grecs ont fait aussi des efforts, ils ont subi des plans d'austérité qui ont anéanti leur pays et cela va continuer ?

Belle soirée, vipère

vipère 11/07/2015 14:32

.

rosemar 11/07/2015 18:22

Bon, la partie risque d'être difficile, je le crains... De toutes façons, les politiques européennes d'austérité ne fonctionnent pas, le chômage gagne du terrain, la précarité s'installe...

vipère 11/07/2015 15:14

Rattrappe par le realisme, il a fait abstraction de toute ideologie politique, mais juste pour gagner un repit jusqu' a la prochaine demande de renflouement ! D'ici la, esperons qu'il aura eu le temps de peaufiner une strategie...

ALEA JACTA EST 10/07/2015 22:05

Rebonsoir Rosemar.
Effectivement cette histoire de TVA ne me convaint en rien.Je vais te donner un exemple très illustratif.Le 3 juin dernier les coiffeurs espagnols se sont manifestés contre l' augmentation de la TVA qui est passé de 8% à 21%, ce qui en 2 ans a provoqué la fermeture de 18000 établissements et la perte d' emploi pour 34 000 coiffeurs.En effet les coiffeurs disent qu' ils ne peuvent répercuter ces augmentations su le prix que doit payer le client sans le faire fuir.Mais le pire c' est que parmi ces 34 000 licenciements il y en a au moins 15 à 20 000 qui bossent maintenant au noir, et qui vont travailler à domicile, et qui cassent les prix de ceux qui cotisent.C' est donc un parfait cercle vicieuxMoralité, pour récupérer davantage de taxes on crée du chômage dans un pays qui est déjà à 25%, et ce sont autant de cotisations en moins qui entrent dans les caisses de la sécurité sociale....L' Etat génère du travail au black et fragilise ceux qui travaillent de manière nette et déclarée...CQFD
Voici le lien

http://www.20minutos.es/noticia/2473777/0/peluqueros/manifestacion/iva-justo/

Bonne fin de soirée l' amie

L. HATEM 12/07/2015 21:11

Concernant la TVA je suis entièrement de l'avis de AJE, ça mène aux licenciements et au travail au noir !

rosemar 11/07/2015 18:16

Oui, on reproche déjà aux grecs d'avoir accepté cette mesure, en disant que de toutes façons, les commerçants vont tricher sur leurs recettes... Merci pour le lien et cet exemple des coiffeurs en Espagne...
Que va-t-il se passer ? Les tractations paraissent difficiles... Est-ce que la Grèce va rester dans l'euro ? Je ne sais pas ce qu'il faut souhaiter pour les grecs...

Belle soirée, AJE

ALEA JACTA EST 10/07/2015 16:33

Bonjour Rosemar,
Au sujet des pays qui affirment payer pour les grecs, voici la réponse que je faisais à Sharpshooter sur mon article Agoravox:
L’ espagne comme les autres pays européens a d’ abord gagné de l’ argent en 2010 en prêtant à la Grèce à un taux avantageux, puis dans le deuxième paquet de mesures en 2012 s’ est portée garante mais n’ a pas déboursé un seul euro...le ministre des affaires étrangères Margallo a balancé des énormités en affirmant qu’ avec l’ argent prêté aux grecs on aurait pu augmenter les indemnités chomage espagnoles. de 50% et les pensions de 38%.C’ est un mensonge honteux qui oublie de signaler que dans le même temps l’ Espagne bénéficiait d’ un plan de sauvetage de 110 milliards d’ euros...un faux argument que même l’ extrême-droite française n’ oserait utiliser.Ça fait partie du discours populiste de la droite espagnole et de leur propagande visant à discréditer de manière misérable Tsipras et SYRIZA....et PODEMOS bien sûr

http://www.eldiario.es/euroblog/mentiras-PP-dinero-prestado-Grecia_6_357724256.html

Apparemment ce discours est utilisé dans d' autres pays de l' UE.Je suis allé en slovaquie et en Grèce et je n' ai pas vu une telle dégradation en Slovaquie qui est une économie qui émerge tandis que la grecque s' enfonce dramatiquement: la dynamique n' est pas la même...

Enfin je reviendrai sur la concession de Tsipras qui a dû céder certes,MAIS avec un pistolet sur la tempe ( maintenant tout le monde le sait...)...Le référendum lui a permis de survivre politiquement, et par ailleurs, il faudra lire l' accord entre les lignes car il semble que dans chacune des mesures qu' il a dû accepter, il a réussi à préserver certains domaines (sans doute grâce au résultat du référendum qui n' aura pas été inutile... on en reparlera quand l' accord définitif sera signé).
Bonne fin de journée l' amie

rosemar 10/07/2015 20:03

Beaucoup de pays ont profité des dettes de la Grèce. Merci de le rappeler, AJE; Et merci pour ce témoignage sur la Slovaquie...
Il faut craindre des déceptions tout de même pour ce plan d'austérité qui va encore affaiblir l'économie de ce pays. La hausse de la TVA pour un pays qui vit essentiellement du tourisme, est-ce une mesure judicieuse ?

Belle soirée, AJE

Richard Schneider 10/07/2015 14:17

Bonjour Rosemar,
Vous posez les bonnes questions...
Il y a un très bon article dans Mediapart d'hier - Un insider raconte: "comment l'Europe a étranglé la Grèce" - qui décrit avec réalisme les tractations entre le gouvernement grec et les européïstes. C'est sans appel !
Maintenant que le système a gagné, on est bien obligé d'assister au triomphe de l'oligarchie européenne, emmenée par la chancelière. Et on ne peut s'empêcher de penser : "tout ça pour ça".
In fine, c'est bien la preuve que l'Europe, l'Euroland sont des arnaques qui non seulement se fichent de l'opinion des peuples, mais en plus, cyniquement les écrasent sans vergogne.
On ne peut rien faire : il fallait ne pas accepter cette supercherie ultra-libérale.
Bonne journée,
RS

rosemar 10/07/2015 19:59

Merci pour cette référence à cet article de Mediapart, sans appel, en effet ! Même le FMI avait reconnu que la politique européenne était catastrophique pour l'économie de la plupart des pays... et maintenant, Christine Lagarde soutient, à nouveau, A Merkel...
On ne sait plus où on en est !

Belle soirée, Richard

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/