Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 janvier 2016 5 15 /01 /janvier /2016 13:25
Kippa ou pas ?

 



La polémique enfle, après l'agression d'un professeur de confession juive à Marseille : le président du Consistoire israélite de Marseille, Zvi Ammar a incité à ne plus porter la kippa, "en attendant des jours meilleurs", a-t-il précisé.

A l'inverse, dans son ensemble, la classe politique défend le port de la kippa, même dans le contexte actuel. Le président de la République François Hollande a ainsi déclaré à ce sujet : "Il est insupportable, dans ce pays, que des citoyens se voient agressés, en raison de leur choix religieux, il est insupportable qu'ils puissent en tirer la conclusion qu'il faudrait se cacher. "

S'agit-il vraiment de se cacher ?

La kippa est un signe ostentatoire d'appartenance à une communauté et à une religion, mais la vraie foi se vit-elle vraiment à travers un quelconque signe religieux ?

De plus en plus, on voit se développer ces signes d'appartenance à une communauté religieuse : foulard islamique, voile intégral, kippa.

Ces accessoires vestimentaires, particulièrement visibles, ont-ils une utilité pour un vrai croyant ? La foi n'est pas, ne devrait pas être une affaire de signe distinctif : elle peut s'affirmer dans la sphère privée, mais est-il besoin de la manifester dans l'espace public ?

S'enfermer, ainsi, dans une communauté, porter des signes religieux, c'est une tendance qui s'affirme de plus en plus, alors qu'elle s'était effacée dans les années 60.

A chacun de vivre sa foi, dans des rites, dans sa conscience intérieure.

Alors que certains hommes politiques ont vivement critiqué la présence de crèches dans des lieux publics, on incite les gens à afficher leur religion en toutes circonstances.

Dans l'antiquité, seuls les prêtres juifs portaient un couvre-chef, et c'est au Moyen âge que le port de la kippa s'est généralisé.

Pourtant, ce signe de soumission à Dieu n'est nullement obligatoire dans la vie quotidienne.

Pourquoi vouloir afficher une religion, quelle qu'elle soit, dans l'espace public, dans la vie de tous les jours ?

La religion doit-elle être présente partout ?

Le président du Conseil représentatif des institutions juives de France, Roger Cukierman, a, quant à lui, réagi vivement : "Donner une recommandation collective" contre le port de la kippa, "je trouve que ce n'est pas très digne. C'est donner la victoire aux djihadistes. Au contraire, il faut résister, se battre, c'est notre honneur et notre dignité de juifs", a-t-il déclaré.

Pourtant, la règle de la laïcité devrait inciter chacun, à ne pas afficher, en public, ses convictions religieuses.

Donner la victoire aux djihadistes ? Ou, plus simplement accepter de vivre ensemble, sans signes distinctifs qui séparent et qui marquent une appartenance à une quelconque communauté ?

Les signes religieux ostentatoires ne devraient-ils pas être bannis dans la vie de tous les jours et ce, quelle que soit la religion ?


 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

R
Je rajoute cette déclaration d'Elisabeth Badinter qui me semble bien cerner le problème :<br /> <br /> "Je suis d’abord, philosophiquement, universaliste. Je crois aux bienfaits des valeurs universelles : on a toujours intérêt à mettre en avant nos ressemblances plutôt que nos différences. Je ne crois pas à la différence heureuse.<br /> Ensuite, je suis juive : l’histoire familiale m’a appris que l’on avait tout intérêt à ne former qu’une seule humanité. Je regrette d’ailleurs que, en réaction à l’abdication de la laïcité face à l’intégrisme musulman, la partie communautariste des juifs se soit renforcée, développant le port de la kippa en public, et que certains catholiques réagissent de même, comme on vient de le voir à propos des crèches dans les mairies.<br /> Enfin, je suis féministe et je me méfie extraordinairement du pouvoir des religieux et de leur vision de la femme. Que l’on impose aux femmes de cacher leurs cheveux parce que des hommes les tiennent responsables d’un désir sexuel qu’ils ne savent pas maîtriser me fait bondir. Il m’est insupportable que la gauche l’accepte, notamment au sein de l’école publique, censée avoir pour objectif de développer la raison et de lutter contre les préjugés ! LE PIRE DE CETTE GAUCHE COMMUNAUTARISTE EST D’AVOIR ACCEPTÉ LE CONCEPT D’“ISLAMOPHOBIE” On est passé du cogito ergo sum – « Je pense donc je suis » - au credo – « Je crois, donc j’existe »… C’est une trahison bouleversante pour ma génération, qui avait une autre conception de l’école comme outil d’émancipation, en particulier des filles."<br /> <br /> <br /> http://www.marianne.net/elisabeth-badinter-je-ne-pardonne-pas-gauche-avoir-abandonne-laicite-100231005.html<br /> <br /> Bonne journée à tous
Répondre
R
Pour AJE : la vraie foi a-t-elle besoin d'accessoires vestimentaires pour être vécue sincèrement ? Tous ces accessoires devraient être bannis de l'espace public, il faut que tous les croyants évoluent, et acceptent de gommer ces signes ostentatoires d'un autre temps !<br /> <br /> Bonne journée
Répondre
F
Bonsoir AJE,<br /> On est d'accord, il est nullement question de faire enlever la kippa si dans le même temps le foulard prend de plus en plus de place.<br /> Difficile aussi de vouloir empêcher les deux. Mais ce qui est sur c'est qu'il est hors de question de reculer sur la laïcité.<br /> Sur ce sujet le débat est âpre à gauche, entre les lâches qui laissent de plus en plus l'islam réclamer de plus en plus de droits, et des gens comme Elisabeth Badinter qui osent s'en prendre à cette gauche laxiste.<br /> <br /> http://www.marianne.net/elisabeth-badinter-je-ne-pardonne-pas-gauche-avoir-abandonne-laicite-100231005.html<br /> <br /> SUITE<br /> http://www.marianne.net/les-propos-elisabeth-badinter-dechirent-observatoire-laicite-100239362.html<br /> <br /> ET ......<br /> http://www.marianne.net/agora-jean-louis-bianco-doit-demissionner-observatoire-national-laicite-100239366.html<br /> Bonne soirée les amis.
R
Ce qui m'inquiète, AJE, c'est que ces signes d'appartenance à une communauté religieuse ont tendance à se développer, c'est le cas pour le foulard islamique, comme pour la kippa dans certains quartiers : une progression qui risque de fracturer encore plus nos sociétés ? ?<br /> <br /> Bonne soirée
A
rectification de la rectification...désolé Rosemar ma vue baisse...<br /> Ceci étant dit, le fait que nous ne soyons pas en mesure de faire avancer la cause laïque n' est pas un motif pour l' abandonner...Au contraire, il faut la défendre comme tu le fais et ne pas laisser les religieux sectaires envahir tout l' espace comme si il n' y avait qu' eux....ouf !
A
Rectification:Ceci étant dit, le fait que nous ne soyons pas en mesure de faire avancer la cause laïque n' est pas un motif l' abandonner...Au contraire, il faut la défendre comme tu le fais et ne pas laisser les religieux sectaires envahir tout l' espace comme si il n' y avait qu' eux.
A
Rosemar<br /> Toi , fatizo, Lino et moi sommes d' accord sur ce point mais là n' est pas la question.<br /> La France s' est retrouvée toute seule lorsqu' elle a banni ( avec raison) le foulard islamique des écoles publiques....On sait maintenant qu' elle ne pourra pas aller plus loin et les bannir de l' espace public sans créer de violentes réactions dans un secteur important de sa population qui ne comprend pas ( ou n' accepte pas) le concept de laïcité.Ce n' est pas une opinion c' est un fait....Donc la suite est aussi logique que la résolution d' une équation du second degré...Si on ne peut pas toucher au foulard islamique dans la rue, on peut encore moins le faire avec la kippa qui elle ne symbolise aucune atteinte aux valeurs de la République. <br /> Tu as intitué ton article " Kippa ou pas ? " et je te réponds que ça ne vaut malheureusement même plus la peine de se poser la question vu qu' on ne pourra jamais toucher au foulard...<br /> Ce n' est en rien une critique négative Rosemar.C' est une façon de dire que ta question pertinente est débordée par une autre que tu abordes en passant comme si, elle aussi, pouvait être résolue alors que ce n' est pas du tout le cas( du moins en 2016).<br /> Ceci étant dit, le fait que nous ne sommes pas en mesure de faire avancer la cause laïque n' est pas un motif l' abandonner...Au contraire, il faut la défendre comme tu le fais et ne pas laisser les religieux sectaires envahir tout l' espace comme si il n' y avait qu' eux.<br /> Bonne fin de soirée l' amie
F
L'idéal serait en effet que chacun laisse ces signes religieux chez eux.<br /> D'ailleurs, à quoi conduisent-ils si ce n'est à un replis sur soi, à un communautarisme.<br /> Moi qui habite le XIXème arrondissement, très proche des Buttes Chaumont, quartier ou il y a de nombreux juifs, on y voit aussi beaucoup de kippas et un communautarisme qui m'exaspère.<br /> Lorsqu'il m'arrive de prendre un verre à la terrasse d'un café dans ce quartier, le principal sujet de conversation de ces gens c'est la religion et Israël.<br /> Et comme les musulmans passent leur temps à parler de religion également, on n'est pas prêt de s'en sortir.<br /> Bises et belle nuit Rosemar
Répondre
R
L'espace privé permet de vivre sa religion, comme on le souhaite, mais, en public, la religion ne devrait pas s'afficher, oui.<br /> <br /> Bises du sud
A
Bonjour Fatizo<br /> J' ai un ami français d' origine portugaise d' une quarantaine d' années qui a habité Saint-Ouen durant toute sa jeunesse et qui me disait qu' aujourd' hui il y avait effectivement un repli communautaire.Lui, il me dit que lorsqu' il était ado il y avait des fêtes et des réunions d' amis complètement interconfessionnelles, et qu' aujourd' hui ça se mélange moins entre cathos, juifs, musulmans et athées dans les soirées...Moi, je n' ai pas ressenti ça en France mais c' est peut-être vrai dans certains quartiers.<br /> Par ailleurs , moi qui ait vécu très près de la Belgique, si tu vas dans une ville comme Anvers, il n' est pas rare de voir des juifs orthodoxes se balader comme sur cette photo....Ça surprend un peu quand tu viens de l' autre côté de la frontière car ces images sont plutot rares en France( et c' est sans doute mieux comme ça)<br /> <br /> http://joodsactueel.be/wp-content/uploads-pjact001/2014/05/DSC_0542.jpg<br /> <br /> Malgré tout, un défenseur des libertés ne peut s' empêcher de douter et de se dire que tout le monde a quand même le droit de porter les vetements qu' il veut tant qu' il n' altère pas l' ordre public.Je rappelle au passage que les juifs ne sont pas prosélytes et qu' ils n' essaient de convaincre personne.Simplement ils vivent leur foi à leur manière...<br /> <br /> Les orthodoxes ont de tels préceptes, et de tels interdits qu' il leur est difficile de s' intégrer pleinement dans une société.Je me souviens d' une amie juive pratiquante qui était venue manger chez nous à Paris et qui avait demandé à mon pote qui faisait la tambouille s' il y avait du lait avec la viande.Mon pote lui dit que non, et lui demande pourquoi? Elle lui répond qu' on ne peut manger lait et viande en même temps car il y aurait un risque de manger l' animal dans le lait de sa mère...ce qui serait sacrilège.Evidemment les juifs orthodoxes ont tendance, soit à retourner vers Israel ou aller à New-York par exemple où la communauté est suffisemment grande pour qu' ils puissent fonctionner en circuit " fermé"...<br /> Je terminerai par la même réflexion que j' ai fait à Rosemar.<br /> A partir du moment où PERSONNE n' osera jamais remettre en cause le port du foulard islamique dans la rue, ne pense-tu pas que la question de la kippa n' a plus lieu d' être ? On ne peut pas être strictement laíc avec certains et ne pas l' être avec d' autres .<br /> Bon we à toutes et à tous.
L
Bonsoir Rosemar,<br /> Je me suis toujours posé les même questions que toi dans la rue lorsque je vois des gens avec des kippa... je me disais en plus qu'ils se mettent en danger pour rien !<br /> Je pense la même chose au sujet des pendentifs avec croix, étoile de David, main contre le mauvais oeil, etc...<br /> Bises du WE
Répondre
R
On a vu de plus en plus réapparaître et s'imposer ces signes religieux, que ce soit le foulard islamique ou la kippa, et en même temps, les conflits de religion se réactivent.<br /> <br /> Bises, LH
L
bonsoir rosemar , la république ne reconnait aucun culte et si la religion a prit autant d'importance depuis quelque années c'est le fait des guerres interne d'une religion , et tu as raison sur la suppression des signes ostentatoires , vestimentaires et communautaires des religions dans l'espace public... bises ma voisine de l'autre rive , et meilleur vœux
Répondre
R
Meilleurs voeux, lino <br /> oui, les religions divisent, et il faudrait ne pas les importer dans l'espace public, c'est le principe même de la laïcité, il me semble...<br /> <br /> Bonne journée, l'ami marseillais
A
Rosemar...personne n' envisage d' interdire le foulard islamique dans la rue( alors qu' il a une forte connotation sexiste contrairement à la kippa)...personne.Ce serait mettre le feu aux poudres.A partir de ce moment là ta question sur la kippa n' a plus lieu d' être.C' est ça que j' essaie vainement d'' exprimer...Toi et moi pouvons penser ce que nous voulons ça ne va absolument rien changer.Si on ne touche pas le foulard islamique qui, lui, est polémique, et bien même chose pour la kippa qui elle l' est beaucoup moins...<br /> Quand à la fête des rois mages en Espagne je l' ai mise pour la mettre en parallèle avec vos polémiques en France au sujet des crèches...ce sont des manifestations du même ordre.<br /> Bonne fin de soirée l' amie
Répondre
R
Il faudrait, sans doute, interdire tout signe vestimentaire religieux dans l'espace public, y compris le foulard islamique : dans l'espace public, dans la vie quotidienne, ces signes religieux n'ont pas à être affichés. Je le dis dans l'article.<br /> Pour les crèches, c'est différent : ce ne sont pas des signes vestimentaires et elles sont installées dans le cadre restreint d'une fête religieuse.<br /> <br /> Belle journée, AJE
A
Un détail quand même Rosemar.Les musulmanes se promènent dans toute l' Europe sans problème avec le foulard islamique sur la tête ( or c' est un signe ostentatoire aussi)...Je vois mal comment on peut donc émettre des réserves sur le port de la kippa dans la rue...Là,ça devient c' est carrément de la discrimination...<br /> Enfin,et de manière un peu hors-sujet, je reviens sur le fait que la religion ne peut se confiner facilement uniquement dans la sphère privée.Elle est partie intégrante de notre histoire, de notre culture et aussi de nos traditions.En Espagne les municipalités organisent de grands défilés le jour de l' épiphanie, et on ne peut supprimer ces manifestations populaires qui attirent des centaines de millers de personnes au nom de la laicité...Regarde cette image éloquente, et dis toi que ça se passe dans toutes les villes d' Espagne ( qui a une constitution laique....)<br /> <br /> http://cdn.20m.es/img2/recortes/2013/01/05/90617-867-547.jpg
Répondre
R
Il ne s'agit pas de supprimer les fêtes religieuses, bien sûr, mais de refuser des signes ostentatoires dans la vie quotidienne, c'est différent... <br /> Je le redis : je suis favorable à la suppression de tous ces signes d'appartenance à une communauté religieuse.Toutes les religions sont concernées...<br /> <br /> Belle cérémonie religieuse pour l'illustration !
S
Bonsoir Rosemar,<br /> Plutôt d'accord avec vous quant au principe : il n'y a aucune raison de se balader dans la rue en manifestant, par le voile, la kippa ou un crucifix, son appartenance religieuse.<br /> En ce qui concerne le fait précis dont vous faites allusion, je comprends quand même la position du Grand Rabbin de France. Faut-il reculer devant la violence ? Une reculade pourrait être interprétée comme une victoire des terroristes.<br /> Rappelons-nous, que pendant la Guerre, Bergson - qui n'avait rien d'un Juif militant - a insisté pour porter lui aussi l'étoile jaune de l'infamie.
Répondre
S
Bonsoir Rosemar,<br /> Plutôt d'accord avec vous quant au principe : il n'y a aucune raison de se balader dans la rue en manifestant, par le voile, la kippa ou un crucifix, son appartenance religieuse.<br /> En ce qui concerne le fait précis dont vous faites allusion, je comprends quand même la position du Grand Rabbin de France. Faut-il reculer devant la violence ? Une reculade pourrait être interprétée comme une victoire des terroristes.<br /> Rappelons-nous, que pendant la Guerre, Bergson - qui n'avait rien d'un Juif militant - a insisté pour porter lui aussi l'étoile jaune de l'infamie.
Répondre
R
Effectivement, la kippa est un signe religieux visible qui ne devrait pas être porté dans l'espace public, pour le reste, oui, on peut voir dans le renoncement à la kippa une forme de reculade dans les circonstances actuelles, mais c'est aussi une façon de refuser d'afficher ostensiblement une appartenance à une communauté religieuse.<br /> <br /> Bonne soirée Richard
A
Bonjour Rosemar,<br /> je ne suis pas en faveur du port de vêtements, d' objets ou de symboles religieux ostentatoires dans l' espace public mais malgré tout j' émettrais un très sérieux bémol .La kippa ne peut être assimilée EN RIEN au foulard, voile, burka,niqab,etc... qui sont des signes de soumission du sexe féminin incompatibles avec les valeurs de la République.<br /> Par ailleurs, ne tournons pas autour du pot.Toutes les religions en France vivent en harmonie par rapport aux autres, y compris par rapport aux laics athées comme moi, sauf UNE !!!!<br /> Le professeur dont tu parles n' a pas été agressé non pas au nom d' une idéologie laique radicale,ni au nom d' une croisade chrétienne, mais au nom d' une autre religion, l' islam pour ne pas la nommer, même si je sais bien qu' il s' agit d' un Islam version integriste.Il n' en reste pas moins vrai que les seuls integristes qui posent de graves problèmes de sécurité et de cohabitation sont bien les radicaux musulmans.<br /> Ce serait quand même le comble qu' en France les musulmanes puissent se balader dans la rue en portant le voile et que les juifs doivent se cacher et mettre la kippa uniquement à la synagogue...<br /> Donc pour moi la Kippa doit continuer d' être prohibée à l' école publique mais pas dans la rue où les gens doivent continuer de faire ce qu' ils veulent.<br /> Enfin, je me mets 2 secondes dans la peau d' un parent iuif pratiquant.Je n' oserais pas envoyer mes enfants dans la rue avec une kippa sur la tête...c' est quand même triste !!! Et tout ça, à cause d' une SEULE religion Rosemar, une seule...<br /> <br /> Bonne fin de soirée l' amie...tout ça m' énerve et m' écoeure à un point que tu ne peux imaginer.
Répondre
R
On voit bien, là, tout de même que le principe de laïcité est remis en cause par ces signes religieux, que ce soit la kippa ou le foulard islamique qui sont admis dans l'espace public, et certains s'offusquent que des crèches soient installées dans des mairies... tu as raison de dire que le foulard est une marque de soumission de la femme, mais il n'en est pas moins vrai que la kippa signe une appartenance religieuse.<br /> Comme toi, je ne suis pas favorable à un quelconque signe vestimentaire religieux dans l'espace public et cela vaut, aussi, pour les musulmans : je le dis dans l'article !<br /> <br /> Belle soirée, AJE

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://Fatizo.over-Blog.com/