Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mars 2016 6 12 /03 /mars /2016 10:26
Carrefour : je positive mais je surveille...

 

 

Les supermarchés font régulièrement leur pub : on connaît bien le slogan de l'enseigne Carrefour... IL FAUT POSITIVER et même maintenant, OPTIMISMER !

Des néologismes qu'on a souvent entendus, tant ces publicités ont été ressassées et répercutées, dans de nombreux médias.

 

Dans les magasins Carrefour, il faut positiver, même quand il faut se plier à la surveillance de caméras et parfois, aussi, subir un contrôle en règle du caddie.

 

C'est ce qui m'est arrivé, il y a quelques jours, alors que je venais d'achever mes courses : je m'apprêtais à sortir du supermarché, après avoir payé mes achats, deux employées m'ont, alors, accostée et m'ont demandé de vérifier le compte de tous les produits, afin de "voir si aucune erreur n'avait été commise par la caissière", disaient-elles...

Une occasion, sans doute, de contrôler le personnel, ainsi que les clients qui fréquentent l'enseigne...

 

J'ai accepté, bien sûr, cette surveillance rapprochée : en même temps, je pense qu'il était difficile de refuser à moins d'être soupçonnée, moi-même de vol et de fraude.

 

Le contrôle a duré quelques minutes : les deux employées ont déballé toutes mes affaires, les ont à nouveau déroulées sur une caisse, puis les ont remballées dans le caddie.

J'étais un peu éberluée de la méthode, et je l'ai fait remarquer aux deux employées chargées du contrôle : "On le fait régulièrement, m'ont-elles répondu, et en général, cela ne pose aucun problème."

 

Finalement, elles m'ont offert un bon de 3 euros pour le dérangement.

Mais, il faut bien le constater : la méfiance règne dans ce monde de la grande distribution, à l'égard des caissières et des clients...

La caissière était elle-même sans doute suspectée, car elle pouvait être susceptible d'avoir comptabilisé deux fois le même produit pour frauder, à son compte.

 

Quoi qu'il en soit, notre monde est de plus en plus surveillé, épié et la suspicion semble être la règle, dans bien des domaines.

 

C'est inquiétant, car nous subissons partout une surveillance étroite, dans nos achats, sur internet, dans les magasins, par carte bleue interposée : on nous suit à la trace, dans nos activités quotidiennes.

Le client, quant à lui, dispose de moins de moyens et de temps pour contrôler les prix qui, parfois, sont erronés, excessifs, démesurés.

 

Nous vivons dans un monde de surveillance, un monde de suspicions permanentes : l'anonymat, dans les grands magasins favorise ce phénomène, sans doute.

Mais on a, ainsi, l'impression d'un contrôle permanent sur nos vies, nos occupations, nos achats.

On entre vraiment dans le règne de BIG BROTHER.

Contrôlés à l'extrême, nous devenons des suspects, alors que la grande distribution ne se prive pas de gonfler les prix....

 

 

 

 

 

 

 

Carrefour : je positive mais je surveille...

j

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
LUTTE NATIONALE ET EUROPEENNE CONTRE L'HIPPOPHAGIE.<br /> NON ! UN CHEVAL CA NE SE MANGE PAS !<br /> Obtenez un autocollant gratuit en écrivant à : <br /> AEC<br /> Résidence La Pléiade<br /> 98, rue de Canteleu<br /> 59000 LILLE<br /> Joindre une enveloppe timbrée pour le retour du courrier.<br /> Faites passer le message à vos amis.<br /> Amitiés.<br /> AEC.
Répondre
A
Le procédé est inélégant,agaçant, stressant et peu respectueux envers le client, je te l' accorde et il y a surement d' autres moyens de limiter les volsJ' aurais donc sans doute réagi comme toi mais cependant j' aimerais quand même repréciser certains points de ton article.<br /> <br /> 1.Là, il ne s' agit pas d' un exemple de BIG BROTHERISATION car tu n' as pas été surveillée à ton insu par des personnes ou par des caméras, mais des surveillants t' ont "aimablement" demandé de vérifier le contenu de ton caddie à la sortie de la caisse.<br /> D' accord avec toi pour rejeter ce type de contrôle mais dans ce cas il faut en imaginer d' autres...j' y reviendrai à la fin de mon com'<br /> 2. Tu dis ". nous devenons des suspects, alors que la grande distribution ne se prive pas de gonfler les prix...."..et je te réponds que dans une société de libre concurrence un commerce privé peut appliquer les prix qu' il veut.C' est le principe de la concurrence...si les prix étaient si gonflés que ça, tu irais probablement acheter alilleurs.Je crois que le vrai scandale est ailleurs, sur les faibles marges que les grandes chaines de distribution fortes de leur poids laissent aux producteurs qui eux ne sont pas en mesure de faire jouer la concurrence.Perdre un Auchan ou un carrefour serait suicidaire pour eux....<br /> 3-Le vol coûte de plus en plus cher au client, qui paye à la fois le prix des articles dérobés et l'équipement de sécurité des magasins.<br /> Le premier baromètre mondial du vol en magasin, préparé par le centre de recherche de la distribution et publié par Checkpoint Systems, une société spécialisée dans la sécurité donnait les résultas suivants :<br /> <br /> Entre juin 2006 et juillet 2007, le vol a représenté 67,312 milliards d'euros de pertes pour les 32 pays étudiés (USA, Canada, 5 pays d'Asie et 25 pays européens). Soit 1,36% du chiffre d'affaires des commerçants.<br /> <br /> Avec 4,312 milliards d'euros de manque à gagner, la France est particulièrement touchée, car son modèle de distribution (le supermarché) est basé sur le libre-service. <br /> Moins fréquents que le vol à l'étalage, les vols attribués au personnel malhonnête coûteraient tout de même 8,39 milliards d'euros par an en Europe aux commerçants, soit 28,6% du montant total des vols. Ce vos sont commis par un très petit nombre d'employés, mais qui réalisent la plupart du temps des délits importants.<br /> <br /> Le vol n'est pas marginal : il a coûté en 2007, 193,56 euros en moyenne par ménage et par an, ou 67 euros par habitant pour les 32 pays étudiés. En France, ce chiffre atteint 204,66 euros par ménage.<br /> Un coût supporté par les clients, les actionnaires et le personnel, car il provoque l'augmentation des prix, la baisse des bénéfices et la diminution des primes et salaires.<br /> En Europe, les chiffres sont un peu meilleurs avec un coût de 61,95 euros par an et par habitant en 2007.<br /> <br /> Cessons de faire de l' angélisme Rosemar. Le vol est un vrai problème et nous le payons tous...c' est comme un impôt supplémentaire....c' est malheureux mais c' est comme ça.A la base du problème il y a une réalité.<br /> <br /> Et maintenant je reviens à ton article.Pour éviter ce type de contrôle très désagréable que tu as subi il faut faire appel à des sociétés de surveillance et à des technologies utilisant des caméras ( je ne vois que ça...Big Brother ! Que proposes tu d' autre qui soit efficace? )...c' est ça ou mettre la clé sous la porte.D' ailleurs c' est exactement ce qui se passe dans certaines banlieues où certaines enseignes ont tout simplement disparues...<br /> <br /> Bon we l' amie
Répondre
R
Le problème c'est que la grande surface doit être aussi équipée de caméras, on peut donc parler d'un double contrôle.<br /> Tu évoques la libre concurrence mais il semble souvent que les enseignes "s'arrangent" souvent sur les prix, et leur chiffre d'affaires ne cesse de croître : les actionnaires ne sont, sans doute, pas suffisamment mis à contribution... Les caissières, elles, sont mal payées et pourraient être tentées de frauder ? Il faudrait, sans doute, qu'elles soient mieux rémunérées...<br /> Le chômage, la précarité accentuent la fraude et les vols. Nos sociétés sont encore trop inégalitaires.<br /> <br /> Bon WE, AJE
F
Exceptionnellement je réponds de Normandie mais je suis si sidéré qu'on puisse utiliser de telles méthodes.<br /> C'est inacceptable .D'ailleurs je pense qu'ils n'ont pas le droit de faire ca.<br /> Une chose est sûre.Le jour où mon Leclerc me fait ca il me perd comme client.<br /> S' ils veulent nous contrôler qu'ils visionnant leur bande.<br /> Il y a des limites au respect.<br /> Zen plus ils te donnent 3 euros ë<br /> Mais ils se moquent du monde en plus<br /> C'est le summum de la vulgarité <br /> Bises et belle journée Rosemar
Répondre
R
Je pense que ce doit être interdit par la loi mais ils vérifient aussi le travail des caissières, qui peuvent être soupçonnées de fraudes. Comme tu le dis, ces magasins sont déjà équipées de caméras, ce qui fait un deuxième contrôle !<br /> La surveillance de nos faits et gestes devient envahissante, et ce n'est, probablement, que le début.<br /> <br /> Bises et bon week-end en Normandie
A
Fatizo,<br /> Je crois qu' ils n' ont pas vraiment le droit.<br /> Rosemar aurait pu refuser ce contrôle mais par contre les surveillants ont le droit d' appeller la police...<br /> Ce qui veut dire que ce type de contrôle aléatoire est théoriquement soumis au bon vouloir du client.C' est très " borderline" comme affaire....<br /> Par ailleurs il faudrait faire comme aux Etats-Unis et les surveillants devraient lire à Rosemar ses droits, notamment celui de ne pas se soumettre à ce contrôle...<br /> Bon we en Normandie
L
Je ne vérifie pas le ticket de caisse en magasin ni chez moi, mais madame le fait et constate des erreurs, des articles doublons... Il m'est arrivé de retourner réclamer mais on me demande de revenir avec tous les articles !!!<br /> J'avais entendu parler d'un système de scannage de tous les produits du caddie en une fois sans avoir à le vider, mais je ne l'ai vu nulle part.<br /> Bises rosemar
Répondre
R
Il m'est arrivé aussi qu'on me comptabilise un article plus cher que le prix indiqué en rayon et après vérification, on m'a remboursé, mais il peut arriver qu'on ne s'aperçoive de rien, parce qu'on est pressé ou qu'on n'a pas bien vu le prix en rayon. <br /> <br /> Bises, LH