Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 12:42
Une histoire de talons hauts...

 

 

 

On est, pour le moins, étonné par cette histoire qui se déroule à notre époque, chez nos voisins britanniques : il est vrai que l'ultra-libéralisme d'outre-manche entraîne bien des excès...

Nicola Thorpe réceptionniste de Londres, âgée de 27 ans, a été licenciée, pour un motif qui paraît bien futile : elle refusait de porter des talons hauts de cinq à dix centimètres, conformément au règlement interne de sa société, le cabinet d'audit PwC.
 
C'est pourtant une réalité : porter des talons hauts constitue une véritable torture infligée aux femmes.

Cette torture est, dans certains cas, volontaire et nombre de femmes l'acceptent.

Mais, dans le cas présent, il s'agit d'une torture imposée, et d'un cas de discrimination avérée et caractérisée.
 
Les talons affinent la silhouette, mais à quel prix ? La démarche en devient tortueuse, empêchée, périlleuse, parfois.
 
Quelle est cette mode féminine qui s'affiche dans les magazines, dans les médias ?
Combien de journalistes, de présentatrices de télévision portent, désormais, ces talons d'une taille démesurée !


Mais est-ce que les hommes portent des talons ?

Est-ce qu'on leur impose ce carcan ?
 
Souvent, on voit dans les rues des femmes perchées sur ces plateformes, en déséquilibre permanent, elles s'infligent une véritable torture...
Au nom de quoi ? 
C'est bien la dictature du paraître qui s'impose !
 
Et nombre de femmes s'y soumettent, alors qu'elles pourraient porter des chaussures plus confortables.
 
Mais quand ce diktat aboutit à un licenciement, on est sidéré et on ne peut que constater, une fois de plus, le sexisme qui règne dans nos sociétés.
 
La femme obligée de se soumettre à une mode du paraître, contrainte de se plier à des diktats vestimentaires hors normes, la femme objet de désir et de séduction...

 

On est bien face à un cas de discrimination sexiste : imposer des talons hauts dans le cadre du travail, c'est une façon de transformer la femme en objet, destiné à plaire, à séduire, à paraître...
 

Pourtant, il suffit de voir ces talons cambrés à l'extrême pour prendre conscience de la douleur que peuvent générer de telles chaussures.

 

Décidément, le sexisme s'immisce partout : dans le monde du travail, dans la vie quotidienne, en politique.

 

Et les femmes doivent encore batailler pour obtenir des droits essentiels, pour combler des inégalités qui existent dans bien des domaines : salaires, précarité, pauvreté, monoparentalité...

 

Il est temps de refuser ces diktats d'une mode inconfortable, voire dangereuse, une mode dont l'esthétique est contestable.

Les femmes ont le droit de vivre, au travail et ailleurs, dans des tenues qui leur assurent bien-être et sécurité.


 
 



 

http://www.ouest-france.fr/societe/etude-un-chercheur-breton-demontre-le-pouvoir-des-talons-hauts-3007765

 

 

http://www.lepoint.fr/europe/sexisme-crise-de-nerfs-autour-des-talons-hauts-en-angleterre-12-05-2016-2038890_2626.php

 

http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/les-femmes-ne-sont-pas-egales-aux-hommes-la-preuve-en-10-chiffres_1447049.html

 

http://www.20minutes.fr/insolite/1487907-20141125-talons-hauts-rendraient-hommes-serviables

 

 

 

 

 

Une histoire de talons hauts...
Partager cet article
Repost0

commentaires

Michel JEAN 14/05/2016 14:09

Dans ce milieux "l'étalon" ne sont pas, mais pas ! -absolument pas- des produit qui sont préférés pour d'autres à l'aveuglette...

L. Hatem 14/05/2016 09:44

Il y avait sur feu Le Post une posteuse qui se faisait appeler tspure.
Elle avouait que les escarpins ont été son faible une vie durant... mais elle ne m'a jamais envoyé une photo d'elle pour voir ses jolis mollets haut pechés...
J'ai apprécié le commentaire de Lapine.
Bises du WE

rosemar 14/05/2016 13:36

Ah ! Je vois que tu es sensible aux attraits des talons hauts, LH, et que tu aurais aimé voir les "jolis mollets" de cet ex-posteuse...

Bises

Michel JEAN 13/05/2016 23:29

Vous tapez prix de Diane à Chantilly puis vous allez dans image. Merci. (" les jours de pluie, les toilettes de ses dames sont identiques et il vaux mieux être prudent avec des talons !!! mais quand la fièvre du jeu s'empare de ses belles (Dianes pécheresses !!!) toute la passion et l'élan qui donne des ailes il faut alors plus d'un écuyer servant pour brider des fanatismes ou des attitudes peu habituelles")

rosemar 14/05/2016 13:33

Eh oui, c'est ce que l'on appelle "du beau monde" ! Mais il paraît que les hommes sont sensibles aux "talons hauts" et ils sont plus galants avec les dames qui portent des talons...
Voir les liens en bas de l'article...

Michel JEAN 13/05/2016 23:14

Le prix de Diane à Chantilly sur l'hippodrome.

Michel JEAN 13/05/2016 20:58

Mais attention les "croquenots" que tu offres à nôtre admirât. ça te vaut un pactole! Et t'a plutôt intérêt que le dénivelé du trottoir qui te mène aux 6em sans assenceur ne soit point trop accentué. Bof tous les ans pour le prix de Diane à Chantilly il y a bien quelques, sur la pelouse, audacieuses à qui nous conseillons en cas de terrain lourd les tribunes municipales ! à la prairie du prince, piquantes jusque boutistes elles choisissent avec dignité un cruel enlisement pour l'amour du jeu...

rosemar 13/05/2016 21:35

"Croquenots", voilà un joli mot ! bon, mieux vaut éviter les dénivelés, avec ce genre de chaussures, oui...
Pour le reste, j'ai moins bien compris...

Lapin37 13/05/2016 19:45

Bonsoir tous, rosemar, je suis dans l'hésitation, je suis pour la défense des femmes, tu le sais, (en dehors du prb possible de santé), mais là nous sommes dans une situation de travail, s'il y a un contrat de travail spécifiant des directives vestimentaires précises et qu'elle a signé, alors elle ne peut revendiquer son droit à la différence. Je précise bien, un contrat avec des directives ! un contrat signé engage au respect des conditions sinon on entre dans les brumes du n'importe quoi, signé mais je ne veux pas de cet horaire, signé mais je ne veux pas de ce travail, signé mais ...
Une signature nous engage à une action, ce que beaucoup oublient, c'est comme les banques qui doivent rappeler aux signataires "un emprunt doit être remboursé" !!!
Par contre, sans directives précises, on est alors dans une politique interne à l'entreprise admise/pratiquée par tous, elle peut "peut-être"agir en utilisant les risques potentiels pour sa santé, mais je ne connais pas le droit anglais du travail.
Par contre je suppose (et c'est valable partout) qu'une personne réintégrée par voie de justice risque d'avoir une vie difficile dans l'entreprise !?
Bonne soirée, bises à tous en pantoufles, en sabots, en bottes, pieds nus ... ;-)))

rosemar 13/05/2016 21:33

Je ne connais pas le contrat qu'elle a signé, mais effectivement ce pourrait être un problème...
En fait, elle a lancé une pétition qui a obtenu de nombreuses signatures, et elle a eu finalement gain de cause !

Tant mieux ! Ce n'est que justice...

http://www.ouest-france.fr/europe/royaume-uni/londres-licenciee-parce-quelle-refusait-de-porter-des-talons-hauts-4225422

Bises, Lapin... pour ma part, c'est en pantoufles, pour l'instant.

Bon WE à tous

ALEA JACTA EST 13/05/2016 15:27

Oui, c' est étonnant qu' en Grande Bretagne les travailleuses ne soient pas mieux protégées et que la loi permette des licenciements aussi abusifs.
Qui plus est il est démontré que le port de talons haut peut provoquer de nombreux types de lésions et de pathologies douloureuses comme l' arthrose.Les podologues déconseillent des talons supérieurs à 3 cm.
L' employée est dans son droit qu' on ne porte pas atteinte à son intégrité physique: c' est la moindre des choses...

http://amelioretasante.com/abuser-des-talons-consequences-sur-la-sante/

Bonne fin de soirée l' amie

ALEA JACTA EST 13/05/2016 19:29

Tout à fait Rosemar,
imposer des talons hauts 9 heures par jour est assimilable pour certaines personnes ( et certains physiques) à une forme de torture...et on ne torture pas que les pieds !
N' oublions pas que les premiers syndicats ouvriers puissants sont nés en Grande Bretagne, et qu' on peut donc s' étonner de certaines de leurs carences dans la défense des droits des travailleuses.

rosemar 13/05/2016 19:19

Les patrons en Grande Bretagne ne respectent guère les droits des travailleurs et travailleuses : c'est le règne de l'ultra-libéralisme qui s'impose...
Merci pour le lien instructif... la liste des troubles provoqués par les talons hauts est impressionnante !

Belle soirée, AJE

Michel JEAN 13/05/2016 15:01

Tes chercheurs sont des ineptes ou plus encore.

rosemar 13/05/2016 19:14

Comment peut-on imposer aux femmes des carcans pareils ? C'est inepte, oui.