Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 juin 2016 2 28 /06 /juin /2016 12:39
Pour le plaisir des mots : diaprer...

 

 

 


"Le pays offrait un aspect tout différent de celui de la Grèce : les cotonniers verts, les chaumes jaunissants des blés, l'écorce variée des pastèques diapraient agréablement la campagne..." C'est ainsi que Chateaubriand décrit la Turquie et les plaines de l'Asie, dans un extrait de son oeuvre, Itinéraire de Paris à Jérusalem....


Dans ce paysage, le verbe "diaprer" nous fait admirer une variété de couleurs, une infinité de nuances... 

Le terme ancien "diaspre" ou "drap de soie couvert de fleurs, d'arabesques, de ramages.ondoyants" est à l'origine de ce verbe étonnant.

Ce mot tisse des étoffes somptueuses, des motifs pleins d'harmonie et de douceurs, il nous fait entrevoir la lumière du soleil qui irise les jardins.

Apparenté au "jaspe", pierre aux teintes diverses, blanc, beige, rouge, vert, rosé, noir, le "diaspre" nous éblouit de ses reflets de soie...

Pierre précieuse, drap chatoyant s'unissent dans ce verbe aux sonorités variées : dentale, labiale, gutturale.

Les voyelles "i" et "a" s'entralacent, comme pour suggérer ces éclats nuancés du tissu.

Ce mot compose, ainsi, un véritable tableau aux glacis de lumières : la campagne se couvre de lueurs qui se mêlent...

Ce verbe nous fait toucher des parures soyeuses, des entrelacs de couleurs qui se fondent l'une dans l'autre...

Fusion, réunion de nuances diverses, on voit se dessiner un paysage, comme une peinture impressionniste d'un Cézanne ou d'un Manet...

Des éclats de couleurs jaillissent, surgissent sur la toile ! Un simple verbe suggère ces ardeurs, ces tons de jaune et de verts qui se nuancent.

Un simple verbe fait étinceler un paysage, le nimbe de lueurs de soie...

La soie brillante, légère, aérienne, subtile !

La campagne se transforme, devient comme une texture ondoyante, on perçoit une impression de douceur.

Il semble même qu'on pourrait toucher du doigt ce paysage turc aux cultures variées : coton, chaume, écorces de pastèques....

On devine des feuilles vernissées, des éclats de jaune, des écorces lisses.

Cette campagne nous séduit de ses reflets changeants : un tableau se dessine sous nos yeux, une toile pleine de luminosité et d'éclats....








 

Pour le plaisir des mots : diaprer...
Partager cet article
Repost0

commentaires

M
A. Gide, Les nourritures terrestres: " Devant moi, ah! Que toute chose s'irise; que toute beauté se revête et se diapre de mon amour."
Répondre
R
Merci pour cette belle citation de Gide qui nous donne envie de relire Les nourritures terrestres.
N
Après avoir lu ton article et les commentaires je ne suis pas plus avancé... j'ignore comment utiliser ce mot.
Répondre
R
Mauvais élève ! Le mot "diaprer" signifie "iriser de couleurs variées", ce verbe fait songer à certaines étoffes soyeuses colorées.
M
Thomas Mann. Docteur Faustus. Pge 15.
Répondre
R
Merci pour cette référence : un ouvrage peu connu à découvrir.<br /> <br /> Bonne soirée
M
De l'index, il nous montrait les splendeurs et les bizarreries qui s'y retrouvait reproduites: papillons et morphos des tropiques, diaprés de toutes les nuances de la palette, nocturnes iridescents se "balançant" dans les airs.
Répondre
R
Merci pour ce bel extrait qui associe le mot "nuances" au verbe "diaprer" : deux mots qui évoquent des couleurs et des harmonies....
M
Là Chateaubriand observe très bien: Le crime appuyé sur le bras du vice. Mais ! ,je préfère perso: Les cotonniers verts [...] de si belles diaprures agréables à cette campagne. Admirable toile de peintre impressionniste à mon avis qui magnifiquement rend ou donne toute sa réalité au verbe diapré. Effets que aucun parmi les meilleurs aquarellistes si habile qu'il soit ne pourra jamais rendre à part peut-être le grand génie de William Turner.
Répondre
R
Oui, les toiles impressionnistes restituent bien le sens de ce verbe, avec des touches de couleurs nuancées... Vive la nuance !<br /> Un exemple d'une toile de Turner, avec des moires de couleurs :<br /> <br /> https://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_Mallord_William_Turner#/media/File:Turner,_J._M._W._-_The_Fighting_T%C3%A9m%C3%A9raire_tugged_to_her_last_Berth_to_be_broken.jpg<br /> <br /> Bonne soirée, Michel
A
Pour une fois je trouve que tes illustrations qui ont des couleurs variées et nuancées pas pas très vives ne correspondent pas tout à fait au sens habituel de ce mot mot dont voici quelques définitions que j' ai trouvées sur le net:<br /> A.− Littér. [Employé absol., après un nom ou avec un compl. prép. de] <br /> Qui chatoie, scintille par un jeu de couleurs vives et variées ou par un jeu de lumières. Étoffe diaprée<br /> -Paré d'ornements divers, généralement brillants.<br /> − Au fig. Qui présente des aspects divers, variés. Un style diapré. Synon. changeant.La façon diaprée dont s'écoulent mes jours (Flaub., Corresp.,1860, p. 388).Les aspects diaprés du problème sont exposés (Gide, Journal,1940, p. 56).<br /> -Spéc., HÉRALD. [En parlant du champ ou des pièces d'un écu] Dont les émaux sont couverts d'arabesques décoratives, de dessins de différentes couleurs imitant les incrustations d'un objet damasquiné.<br /> Il y a aussi Balzac parlant de papillons aux ailes diaprées.<br /> <br /> Mais finalement on peut peut-être utiliser ce mot dès qu' il y a une variété de nuances, mêmes si les couleurs ne sont pas très vives...<br /> Bonne fin de journée l' amie
Répondre
R
Un verbe qui évoque des couleurs entrelacées, un verbe rare : on y perçoit à la fois la sensation visuelle, et la sensation tactile, celle d'un tissu soyeux et précieux. <br /> Difficile de trouver des illustrations qui correspondent à la description de Chateaubriand.<br /> Merci pour ces autres exemples.<br /> <br /> Belle soirée, AJE