Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juin 2016 6 11 /06 /juin /2016 09:41
Une chanson pour saluer la lune...

 

 


Il suffit d'un peu d'imagination ! Et Charles Trénet n'en manquait pas quand il a écrit cette chanson : C'est un jardin extraordinaire... C'est là le don des poètes de nous faire rêver, d'inventer un monde nouveau...


 Ce jardin permet de s'évader du monde ordinaire et quotidien : lieu de fantaisie, de bonheurs, de chansons, de splendeurs....


On y voit des "canards qui parlent anglais, des statues qui dansent la nuit, des oiseaux qui tiennent un buffet "... tout un monde qui s'anime sous nos yeux...

On entend les mots de remerciement que prononcent les canards, quand le poète leur offre du pain.

L'auteur est persuadé que les statues, tranquilles le jour, s'en vont danser sur le gazon pendant la nuit...

Les oiseaux, quant à eux, "vendent du grain, des morceaux de gruyères à Monsieur le maire et au sous-préfet."

Charles Trénet évoque, ainsi, tout un univers humanisé, un monde de partage et d'harmonie.

Danse, banquet, personnages officiels : le chanteur nous fait percevoir une ambiance de fête empreinte de bonhomie.


Le poète nous entraîne entre rêve et réalité : il fallait bien"trouver un lieu pour la promenade" pour oublier les "noirs buildings, et les "passages cloutés" d'une ville ordinaire.


Le poète nous fait entrer, avec lui dans ce jardin, qu'il semble avoir découvert ! Un jardin où il est entré "par hasard un samedi"... Et c'est l'occasion de laisser l'univers triste des villes, pour visiter un monde de rêves et de beauté...


Les fleurs, les primevères donnent un bal, on entend un air de valse brune que chantent les grenouilles devant la splendeur de la lune : tableau enchanté de couleurs, de sons, d'éclats de lune et de clair-obscur.... La lune personnifiée devient "toute rose d'émotion."

 

Et bien sûr, ce jardin permet aussi de rencontrer l'amour, la"plus belle des filles, une gentille amourette"... un amour vrai, sincère loin du "commerce de la ville".

C'est la jeune fille qui fait des avances et qui, audacieuse, séduit le poète


L'agent qui garde le jardin se transforme en "un ange du bizarre" qui invite au repos, et même un poète qui sait jouer du luth !

Dans ces métamorphoses, le monde est complètement renversé : une forme d'utopie, emplie de bonheurs apparaît.
 

Les deux amants se refugient, alors, à l'abri des regards "au fond des bois"...


Et Charles Trénet conclut sa chanson en évoquant le lieu où se trouve ce jardin extraordinaire... "Au coeur même de sa chanson", bien sûr... Rien de mieux pour oublier ses chagrins et ses soucis...


Le poète a su créer un monde merveilleux,  dans lequel on peut croire : il suffit d'un peu d'imagination !

"Bal de nuit ! Les oiseaux !" Charles Trénet nous entraîne dans son jardin et l'on a envie d'y accéder !

La mélodie joyeuse et rythmée nous invite à suivre le poète dans ce rêve plein de fantaisies et d'humour...


 


http://www.charles-trenet.net/chansons/jardin.html

 

https://youtu.be/XuCELv2G_lA

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Michel JEAN 17/06/2016 05:58

De s'évader (?) Oh !!! que oui, par le rêve, les mystères et un fébrilité de l'imagination qu'éveille un si petit jardin extraordinaire et en dépit de: cette grande ville maussade/de cette grande ville perverse [avec toutes ses machinations].

fatizo 12/06/2016 08:54

C'est tout le génie de Trenet de réussir à donner un double sens à ses textes, à la fois extrêmement poétique et, dirons-nous, plus coquin.
D'ailleurs lorsqu'on lit le texte de cette chanson, il est évident qu'il y a un sens caché, qui ne l'est pas tant que cela.
Bises et belle journée Rosemar

rosemar 12/06/2016 10:01

Un sens caché, dit-on, mais surtout un message universel qui concerne tous les êtres humains : un besoin de s'évader par le rêve face aux difficultés de la vie...

Bises du sud

Michel JEAN 12/06/2016 08:24

Ce message mérite, sans doute, d'être décrypté... Mais laissons donc le mystère du rêve agir !...

rosemar 11/06/2016 21:31

POUR AJE :

Un peu de fraîcheur ne nuit pas pour aborder un texte... même si ces allusions existent, elles ne sont pas essentielles, il faut retenir le message : le besoin de rêves de tout être humain, et ce message est encore plus évident, de nos jours....

Bonne soirée à tous

ALEA JACTA EST 12/06/2016 07:40

Bonjour Rosemar
Il ne t' aura pas échappé que la fin de ma 2 ème réaction va parfaitement dans le sens de ton commentaire...
Bon dimanche l' amie

Michel JEAN 11/06/2016 20:56

Un jour ou peut-être était-ce une nuit sous le firmament couvert d'étoiles les bouteilles se vidaient et les vers coulaient à flot en bels alexandrins de douze pieds avec le grand Charles et un autre très grand Artiste, "François" écoutait émerveiller bouche bée devant tant de beauté, de pureté ou plutôt de modestie de la part de nos deux plus grand. Ce fut l'unique rencontre du Maître avec un élève des plus surdoué de sa génération (Champagne)...

rosemar 11/06/2016 21:33

Ce message mérite, sans doute, d'être décrypté... On attend une explication ??

ALEA JACTA EST 11/06/2016 18:22

Il y a depuis les années 60 une émission de la télévision belge consacrée à la nature qui s' intitule " Le jardin extraordinaire" et dont le titre est inspiré par la chanson de Trenet.

https://www.youtube.com/watch?v=idm1ZpFvLdo

J' avais fait un bref commentaire sur ce texte de Trenet dans mon billet consacré aux chansons qui ont un double sens...

http://alea-jacta-est.ex-posteur.over-blog.com/2015/08/le-sens-trouble-et-cache-de-certaines-chansons.html

Tout le génie de Charles Trenet consistant à maintenir différents degrés de lecture: la poésie, l' imagination...et aussi certains clins d' oeils à une partie de son public de l' époque.
Fatizo, dans son commentaire sur mon billet avait attiré mon attention sur une autre chanson de Trenet
"Je t attendrai à la porte du garage"...dans laquelle il fallait comprendre " Je tâte André à la porte du garage"

https://www.youtube.com/watch?v=YKQFVnxzwJY

Bonne fin de soirée l' amie

ALEA JACTA EST 11/06/2016 19:51

C' est une interprétation qui est bien connue pour les initiés de l' époque et qui est rapportée par plusieurs personnes qui ont cotôyé l' artiste...Non, ce n' est pas du tout tiré par les cheveux...

http://blogs.lexpress.fr/all-access/2010/08/20/sexe_et_chanson_episode_4_refr/

http://gayscelebres.hautetfort.com/archive/2015/02/23/homosexualite-de-charles-trenet-5565289.html

Ça n' a pas d' importance d' ailleurs, car le texte est écrit sur plusieurs registres...Une chose n' enlève pas l' autre.Les paroles sont poétiques, pleines de charme, et " magiques "...
Bonne fin de soirée Rosemar

rosemar 11/06/2016 19:25

Je trouve que le double sens est vraiment "tiré par les cheveux", pour cette chanson, AJE : cette explication n'est pas convaincante... Ce qui importe, dans ce texte, c'est le besoin de rêver inhérent à l'être humain qui connaît souvent des chagrins, des soucis... n'est-ce pas ?

Belle soirée, AJE

Michel JEAN 11/06/2016 15:08

Poesie(s) précision, humour et des élégances... qui cachent bien des larmes ou des Drames (!!!) , je t'embrasse et avec un immense Bravo. Bye. Mich.

rosemar 11/06/2016 19:28

Oui, la vie humaine est ponctuée de bonheurs et de difficultés : le rêve permet parfois d'oublier des épisodes dramatiques.

Bonne soirée

Michel JEAN 11/06/2016 13:26

Le grand Ch. Trenet nous a écrit encore des merveilleux textes avec cette imagination (" Prémonitoire") d'un violent réalisme et combien enveloppée de poésie, de morale et de précision qui au fil des jours s'avère trop réelle... Ah !!! ce je chante... qu'elle révolution...

rosemar 11/06/2016 13:45

Poésie, morale, précision, humour, élégance : on trouve tous ces ingrédients dans cette chanson, oui.

L. Hatem 11/06/2016 10:50

J'imagine bien que les statues descendent de leur socle pour aller au bal de nuit... mdr ! Ne serait-ce que pour se dégourdir d'une pose figée une journée entière...
Bravo monsieur le poète.
Bon WE rosemar.
Ah je voulais te demander quelles phrases de drague emploient les anglais actuellement à Marseille... Ce serait intéressant de t'y pencher, en caleçons...

rosemar 11/06/2016 13:43

Une chanson pleine d'humour et de tendresse... Du grand "Trénet" !
Quant aux anglais, ils doivent lancer de type de phrases très originales: " How do you do ?" ou "Hello !"

Bises, LH