Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2016 5 29 /07 /juillet /2016 09:33
Une fille qui sort d'un bain au flot clair...

 

Pour le plaisir et la poésie des mots : le bain !


 

"Reste ici caché : demeure !
Dans une heure,
D'un oeil ardent tu verras
Sortir du bain l'ingénue,
Toute nue,
Croisant ses mains sur ses bras.


Car c'est un astre qui brille
Qu'une fille
Qui sort d'un bain au flot clair,
Cherche s'il ne vient personne,
Et frissonne,
Toute mouillée au grand air."

 

C'est ainsi que Victor Hugo évoque, avec sensualité, Sara la baigneuse, dans un poème extrait des Orientales... La jeune femme, sortie du bain, ne peut que susciter l'attention des spectateurs...



Le mot "bain", issu d'un terme, latin 'balneum", est ancien : on ne s'en étonnera pas, car les romains pratiquaient l'art du bain, ils fréquentaient régulièrement les thermes, lieux de rencontres et de bien-être...


Les premières installations de bains datent de 2 500 ans av. J.-C. Les thermes sont, d'abord, privés et les thermes publics n'apparaissent qu'au premier siècle avant JC... Ces établissements avaient plusieurs fonctions : on s’y lavait, mais on y côtoyait, aussi, des amis, on y faisait du sport, on jouait aux dés, on se cultivait dans des bibliothèques, on pouvait y traiter de toutes sortes d' affaires ou se restaurer.


De nos jours, le bain, c'est souvent un moment de détente, dans une baignoire ou encore en été, une immersion dans la mer qui procure bonheurs et sérénité....


Ce mot d'une seule syllabe nous fait entrevoir une plongée soudaine dans l'eau : le nom vient, probablement, d'un verbe grec plus ancien, "bapto", qui signifie plonger....


On perçoit aussitôt la relation de sens avec le mot "baptême".


Le bain, c'est le contact avec la magie de l'eau, c'est le plaisir de se fondre dans cet élément qui nous apaise et nous apporte un réconfort unique...

Dans une baignoire, on goûte au bonheur du savon, de sa douceur, de ses parfums.

En mer, on se laisse porter par les vagues, les replis de l'eau, on se gorge de senteurs marines, d'embruns, on goûte aux éclats ensoleillés des flots...

Le mot lui-même, avec sa labiale initiale, sa voyelle nasalisée, nous laisse imaginer toute la fluidité de l'eau, ses élans, ses envolées, ses vagues...

Ce mot lumineux et dansant nous fait voir des rives ensoleillées, des calanques de pierres blanches qui dévalent les collines, une mer bleutée, aux embruns de blancs, des paysages d'été énivrés de candeurs.

On goûte, au petit matin, le plaisir de se baigner dans une crique, près de l'ombre des pins du midi, on se dore au soleil levant, on écoute les échos répétés des vagues, on se rafraîchit de bonheurs.

On s'exalte, aussi, des senteurs de pins mêlées à celles des ondes amères...

On se glisse dans l'onde salée, on se laisse porter par les flots, on entre dans un autre univers, léger, aérien, subtil...

On se fond dans l'élément marin, on s'enivre de couleurs, de lumières, d'éclats de vagues, on entend des bruissements d'eau, des clapotis.

On peut prendre, ensuite, un bain de soleil et de lumières...

Mais le bain est, dès les origines, lié à l'eau, car le verbe grec "bapto" signifie "plonger dans l'eau"...

L'eau, cet élément symbole de vie, nous apporte tant de bienfaits, tant de sensations diverses : couleurs, senteurs, fraîcheur ou chaleur, murmures apaisants...

L'eau n'est-elle pas associée à la sensualité, au bonheur des sens ?

Voilà un mot qui remonte à un terme grec très ancien, un mot qui nous permet de relier le présent et le passé, un mot riche d'histoires et de résonances !

 

 

 

Le poème de Victor Hugo :

 

http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/victor_hugo/sara_la_baigneuse.html

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nos Pistes Cyclables 20/08/2016 14:15

Bonjour rosemar, je voulais partager avec toi un texte que je viens de découvrir... le chapitre 13 de Daniel, le prophète de l'ancien testament...
Or le livre de Daniel n'a que 12 chapitres... Le 13ème a été ajouté en grec et parle de Suzanne qui sort de son bain...
https://bible.catholique.org/livre-de-daniel/4869-chapitre-13

rosemar 20/08/2016 22:12

Merci, LH : un bel extrait à découvrir.

Michel JEAN 29/07/2016 19:14

Dans cette excellente page/imagée que le père Hugo nous offre si " vermillonnée" l'envie plus que irrépressible et violente soudainement revient; devoir plonger corps et âmes dans "Les contemplations" si pures et si Claire !...

rosemar 29/07/2016 21:30

Les Contemplations, et Les Orientales : des oeuvres qui méritent d'être lues et relues... En fait, j'ai découvert ce poème à l'occasion de cet article.

fatizo 29/07/2016 18:53

Qui n'est pas un peu voyeur lorsque surgisse de l'eau les plus belles sirènes
https://www.youtube.com/watch?v=1W6AGM-LxGY

https://www.youtube.com/watch?v=m3lAjyUUS1g

https://www.youtube.com/watch?v=ctgf5uxBQW8

Bises et beau WE Rosemar

rosemar 29/07/2016 21:23

Merci pour ces extraits de films connus et ces scènes pleines de sensualité : l'eau magnifie les corps...

Bises du sud

Nos Pistes Cyclables 29/07/2016 13:29

Donc Victor Hugo était un charmant voyeur... Qui ne le serait pas devant une telle vision sortant de cet élément vital qu'est l'eau ?
Un autre poète, le chanteur vénézuélien Simon Diaz, a décrit la même scène en plus cocasse et tragique dan l'une de ses chansons... Je l'avais publiée et traduite sur Le Post.
Bises rosemar.

rosemar 29/07/2016 21:20

"Un charmant voyeur", comme tu dis, LH, et un poète qui sait créer des univers, des personnages qui nous paraissent familiers.

Merci pour cette chanson étonnante qui mêle humour et tragédie.
L'eau, c'est une réalité qui paraît évidente, mais quels bonheurs, quelle magie !

Bises, LH

Nos Pistes Cyclables 29/07/2016 13:29

http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2010/11/10/2300509_simon-diaz-chante-mercedes.html

Michel JEAN 29/07/2016 12:28

Plus que l'eau verte salée, le vent (*), les vagues, les cris des mouettes et des enfants petits baigneurs de la Manche; ici, je ne recherche que ma grosse que ma forte dose "de ions négatifs" de cet air si pur si oxygéné qui nous arrive du large. Mais qu'elle claque... et chaque jour... quel effet de Manche !...

rosemar 29/07/2016 21:16

L'air du large vivifiant, oui, les embruns permettent de retrouver une énergie, un bel effet de Manche !
Mais le bain, la nage, c'est une façon de se mêler à l'univers marin : on rejoint la fluidité de l'eau, c'est magique !

Belle soirée, Michel

ALEA JACTA EST 29/07/2016 11:43

Encore un beau poème que je ne connaissais pas de Victor Hiugo et qui mérite qu' on en savoure chaque vers.
L' eau et les bains évoquent tant de sensualité.Le retour aux sources, l' origine de l' existence de l' être et l' éveil de nos sens.
C' est un thème éternel et fondateur qui a inspiré tant de peintres.

http://www.pointscommuns.com/le-bain-de-diane-commentaire-lecture-87208.html

https://www.google.es/search?q=peinture+femme+bain&espv=2&biw=1600&bih=799&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ved=0ahUKEwimxaiHrpjOAhVBsRQKHbfjBw8QsAQIHg#tbm=isch&q=bain+peinture+femmes

D'ailleurs si je voulais illustrer la phrase:
" Et Dieu créa la femme"
je ne pourrais le faire qu' avec en imagninant une vénusine sortant des flots...

https://historiadelarteparaviajeros.files.wordpress.com/2016/04/el-nacimiento-de-venus-1863-alexandre-cabanel.jpg

Bonne journée l' amie

rosemar 29/07/2016 21:09

Un poème peu connu de Victor Hugo : un moment de paix, de bonheur, de rêves...
L'eau, c'est la vie, la pureté, l'innocence, tant de symboles ! Le bain permet de se ressourcer, une forme de renaissance...

Merci pour toutes ces illustrations et ces magnifiques tableaux, AJE

Belle soirée

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/