Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2016 3 24 /08 /août /2016 08:09
Mais jusqu'où ira la pudeur ?

 

 



De plus en plus, on voit, en France, des femmes vêtues de pied en cap, encapuchonnées d'un voile noir à l'allure inquiétante : des images que l'on ne croisait pas, autrefois et qui suscitent bien des questions...

Le burkini, réservé aux bains, quant à lui, couvre aussi l'ensemble du corps de la femme, à l'exception du visage...

Mais jusqu'où ira la pudeur ?

On apprend, ces jours-ci, qu'une auto-école de Villefranche-sur-Saône se propose d'ouvrir une salle de code réservée aux femmes... La gérante Sarah Bakar déclare même : « Les leçons de conduite seront effectuées par moi pour les femmes, et par un homme pour des hommes. »

Ainsi, semble s'organiser, dans notre pays, une sorte d'apartheid visant à séparer les hommes et les femmes...

On sait, aussi, que certaines femmes musulmanes refusent de se laisser examiner par des médecins hommes.

Tout cela va à l'encontre de nos principes fondamentaux d'égalité, on ne peut traiter la femme comme un être à part. Avec de tels principes, nous perdons nos valeurs essentielles. C'est, là, une régression inadmissible.

Quelle est cette fureur hystérique attachée au corps de la femme ? Pourquoi la pudeur serait-elle une spécificité féminine, pourquoi ne concernerait-elle pas les hommes ?

On le conçoit : il faut remettre de l'ordre dans tous ces manquements à la république et montrer la stupidité que représentent ces moeurs d'un autre temps.

Pourquoi la femme devrait-elle être soumise à des contraintes vestimentaires ?

Quelle image de la femme véhiculent ces coutumes ? La femme maudite, la séductrice, la pécheresse...

La femme maudite, impure, souillée : cette représentation date des premiers textes mythologiques et bibliques et il semble que certains ne puissent s'en détacher.

Aussitôt, ressurgissent des siècles de malédiction qui ont accompagné l'image dela femme : la femme séductrice, coupable de tous les péchés du monde, la femme maudite, à qui revient le triste rôle de répandre tous les malheurs sur le monde, avec le personnage de Pandore, dans la mythologie grecque...
 
La femme responsable tous les péchés du monde, couverte d'opprobres, la femme, cette pestiférée !

Ce sont là des images éculées, poussiéreuses, véhiculées par les religions...

Des images qui stigmatisent les femmes et les ravalent au rang de boucs émissaires chargés de culpabilité...
Mais jusqu'où ira, donc, la pudeur ? 


"Couvrez ce sein, que je ne saurais voir.
Par de pareils objets les âmes sont blessées,
Et cela fait venir de coupables pensées.", s'exclame Tartuffe, dans la célèbre pièce de Molière, révélant, ainsi, son hypocrisie religieuse... Ce faux dévot s'offusque ou plutôt feint de s'offusquer d'apercevoir la poitrine de la servante Dorine.


Eh oui, au 17 ème siècle, de nombreux textes religieux enjoignaient aux chrétiens de fuir la séduction de la beauté féminine.


Mais ce temps et ces idées sont révolus : les femmes ont le droit, comme les hommes, d'être visibles dans l'espace public, elles ont le droit de vivre sans ces contraintes vestimentaires, sans ce poids d'une culpabilité millénaire qui les accable...






    

 

Mais jusqu'où ira la pudeur ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nos Pistes Cyclables 26/08/2016 21:18

Moi je traite la femme comme un être apart... je me lève pour lui laisser la place dans les transports et je ne la laisse jamais payer au restaurant...
:-)

rosemar 26/08/2016 21:32

Un vrai gentleman, LH : une qualité qui se perd...

Bises, LH

Michel JEAN 26/08/2016 20:26

Avec: "Le bain des "givrés" à Dunkerque", merci de chercher où peut être l'erreur!...

Michel JEAN 26/08/2016 16:53

Quand, en 1824/5, la belle duchesse de Berry se baigne pour la première fois à Dieppe, en paletot de laine et botte de cuir, c'est plus pour se prémunir de tous ses "mystères" que du froid de la mer ...! Et comme cette sublime proie royale ne fut ne gelée ni mangée, qu'elle y prit un plaisir évident-mment, l'on regarda la mer autrement. La mer sauvage et cruelle s'en trouva soudainement apprivoisée, sans toutefois que s'en efface totalement la peur. Un magnifique tableau de E. Isabey: La plage de Granville est assez représentatif de l'ambiance des bains de cette époque. Époque où dames baigneuse font à la chasteté le plus grand sacrifice que l'on puisse faire à aucune vertu. Avec leur bonnet de laine cirée, elle ressemblent à une foule de singes teigneux qui gambadent sur une plage. Quand le moulant remplacera le couvrant autour des années 30 depuis longtemps déjà on ne comprenait pas qu'un gouvernement qui se respecte laisse des femmes en plein air dans de pareils costumes. Et c'est l'apparition de la première cheville qui marque cependant bien la première étape d'une véritable révolution: Le dénudement du corps du cou et la perte du bonnet de laine. Hommes et femmes utilisent le lourd peignoir ou sorte de manteau de grosse laine jeté sur les épaules qu'il est recommandé de porter à la sortie du bain (" sous peine d'amende") pour caché les formes que laisse entrevoir le costume de bain mouillé. Costume fort pudique qui choquera quand même l'américain H. James à Etretat en 1876: La plage entière semble être une grande réunion de famille, une famille qui aurait des vues radicales quant à certain préjugés pudibonds. A présent la plage est le seul espace public où chacun peut se permettre de jouer avec son intimité. L'estrade est devenu un lieu de permissivité. Les Bains de Mer sur les côtes françaises. B.Delarue. Bonne journée à tous.

rosemar 26/08/2016 19:59

Merci pour cet extrait d'ouvrage : les moeurs ont bien évolué, depuis, tant mieux... même si l'excès inverse de permissivité peut gêner certains.

Bonne soirée, Michel

Lapin37 25/08/2016 11:41

Bonjour rosemar, merci pour cette précision, raison pour laquelle je n'ai pas mis de nom, cependant si je repense à toutes ses déclarations, je ne suis pas totalement convaincue de sa neutralité sur le sujet.
Cet après-midi arrachage délicat de dent ! en liaison avec le sujet et en réponse à amago j'avais le choix entre un vieux mâle et une femme débutante, j'ai choisi le vieux mâle, que je connais et estime plus compétent ! j'ai déjà donné avec des débutantes alors non merci !
Bonne journée, bises/santé ! ici 35/37° !

rosemar 25/08/2016 22:10

J'espère que l'arrachage s'est bien passé... Tu as bien fait de choisir l'expérience et la compétence d'un dentiste que tu connais ... oui, les débutantes, ce peut être dangereux...

Des bises, Lapine, santé et bonne soirée

Michel JEAN 25/08/2016 09:05

Tous les ans et toujours quand de nombreux pèlerinages dans un soit-disant Lieu Saint engendrent de nombreuses victimes femmes et hommes qui meurent piétinés, c'est qu'il y a à mon avis un voile de pudeur sur la réalité qui devient bien trop facile d'aimer. En ce sens, il faut être: islamophobe-urgent, uniquement pour sauver des vies humaines d'une lente et horrible mort par étouffements ou étranglements lents. Certe la crainte ou la phobie restent et doivent toujours combattus ou critiqués mais là se sont des vies humaines qu'il devient urgent d'épargnés en faisant divinement preuve d'un peu de bon sens pour éradiquer des pulsions scabreuses liées à l'illumination mystique et traîtresse d'un comportement religieux qui engendre erreurs sur erreurs. Bonne journée à tous

rosemar 25/08/2016 22:06

En effet, le pèlerinage à la Mecque génère, chaque année de nombreuses victimes : les organisateurs ont imaginé un système de bracelet électronique, afin d'identifier ces victimes ! Jusqu'où va le fanatisme !

http://www.france24.com/fr/20160701-arabie-saoudite-mecque-pelerinage-fideles-porteront-bracelet-electronique

Bonne soirée, Michel

Lapin37 24/08/2016 21:10

Bonsoir tous, le coup du burkini ! une excellente manoeuvre de victimisation des pauvres musulmanes victimes des odieux Français islamophobes et impudiques ! et non, on n'est pas dans une pudeur qui se révèlerait du jour au lendemain et qui n'existerait que chez les femmes "honnêtes", les musulmanes ... parce que toutes les autres, que des p ... bonnes à violer (dixit des religieux !) il y a10 ans pas de burkinis ni de burkas sur nos plages mais des musulmanes s'y baignaient quand même ! il y a test sur test en ce moment, comment détruire cette république laïque ? en testant ses défenses ! ce burkini ! qu'est-ce donc ? mérite-t-il qu'on se batte pour un bout de chiffon ? et puis la mixité est-elle une si bonne chose ? des séparations permettent aux femmes d'être à l'aise ! ah oui ! parce que c'est toujours pour le "bonheur" des femmes bien sûr toutes les exigences ! idem pour les soins médicaux, séparation demandée ... euh ! non ! exigée !!! idem la nourriture, pourquoi pas la viande halal pour tous ? on ne va pas chicaner pour un bout de viande ! à force de nous obliger à penser puis à croire"pas la peine de se battre pour ça" la France se réveillera un matin pays satellite de l'Arabie ou du Qatar ... c'est comme un tricot, une maille lâche, puis une autre ... et il n'y a plus de tricot !
" Dans un pays musulman comme la France, il n’est pas normal qu’il y ait encore des Français qui rejettent l’Islam, il faudrait que l’éducation nationale instaure dans ses programmes les principes coraniques pour y habituer les Français dès le plus jeune âge. Autoriser le voile, apprendre des passages du Coran et la culture musulmane. Voilà ce dont a vraiment besoin la France. Après tout, il ne faut pas oublier que contrairement au Christianisme, l’Islam est compatible avec la démocratie !! » d'un haut personnage du gouvernement, sans commentaire !

Une fable de La Fontaine s'applique justement à notre situation ! La lice et sa compagne ! avec une morale, hélas ! bien pessimiste !

Une lice étant sur son terme,
Et ne sachant où mettre un fardeau si pressant,
Fait si bien qu'à la fin sa compagne consent
De lui prêter sa hutte, où la lice s'enferme.
Au bout de quelque temps sa compagne revient.
La lice lui demande encore une quinzaine ;
Ses petits ne marchaient, disait-elle, qu'à peine.
Pour faire court, elle l'obtient.
Ce second terme échu, l'autre lui redemande
Sa maison, sa chambre, son lit.
La lice cette fois montre les dents, et dit :
« Je suis prête à sortir avec toute ma bande,
Si vous pouvez nous mettre hors. »
Ses enfants étaient déjà forts.

Ce qu'on donne aux méchants, toujours on le regrette.
Pour tirer d'eux ce qu'on leur prête,
Il faut que l'on en vienne aux coups ;
Il faut plaider, il faut combattre.
Laissez-leur prendre un pied chez vous,
Ils en auront bientôt pris quatre.

Bonne soirée à tous, bises/santé, on en a besoin !

rosemar 24/08/2016 22:20

Merci pour cette fable qu'il est bon de se remettre en mémoire, Lapine...
En fait, pour la déclaration de Belkacem que tu cites, il s'agit d'une fausse information : il arrive que sur internet, on trouve, ainsi, de fausses rumeurs...

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/05/04/nouvelle-intox-visant-najat-vallaud-belkacem_4627179_4355770.html

Pour le reste, oui, il faut se méfier de la tactique de victimisation.

Bises, et belle soirée, Lapine

ALEA JACTA EST 24/08/2016 19:21

la presse anglaise est venue prêter un coup de main aux integristes qui jouent la victimisation.A FOND.
http://www.dailymail.co.uk/news/article-3756424/Fundamentalists-don-t-beach-infidels-France-s-clampdown-burkini-ridiculed-armed-police-fine-Muslims-headscarfs-sat-sand-topless-sunbathers.html

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20160823.OBS6733/verbalisees-pour-un-simple-voile-la-derive-des-arretes-anti-burkinis.html

Voci ce que dit une enseignante sur FB qui écrit aussi sur l' huffington post
Fatiha Boudjahlat
2 h ·
Un beau coup de maitre de nos adversaires islamistes que cet happening de la pauvre femme voilée humiliée opportunément sous l'objectif d'une journaliste.
Recours contre-productif à la laïcité , qui n'a rien à voir avec les tenues de plage. Mais les islamistes veulent faire sauter ce verrou protecteur en la liant à toutes sortes d'interdictions, en la présentant comme discriminante, comme un facteur de harcèlement, comme un concept flou et fou permettant les abus comme le zèle de ces deux policiers pas très malins.
Il ne s'agit pas ici de laïcité, régime juridique, mais d'un combat politique légitime. Il s'agit de la dignité des femmes. Il s'agit de l'égalité en droits et en dignité des Femmes. Cette dignité dont une amie avocate m'apprenait hier qu'elle figurait dans un avis du Conseil d'Etat de 1994. Cette éminente avocate, Françoise Assus-Juttner rappelait cet phrase si pertinente d'un juriste : " la coutume est le mécanisme par lequel la religion peut intervenir dans le Droit." C'est par le biais de l'alibi culturel que les pratiques rigoristes et rétrogrades prennent pied en France avec cette ostentation de l'invisibilité qu'est la burqa.
Un juriste belge, Stéphane Rixhon, signalait l'arrêt Dhalab de la Cour Européenne des Droits de l'homme : " le port du foulard est difficilement conciliable avec le principe de l'égalité des sexes". Nous luttons pour la dignité des femmes, elle n'a rien d'un particularisme occidental. Tout est là dans la conception différentiée du "difficilement". C'est l'enjeu des combats que nous avons à mener: en récusant cet adverbe. Le foulard infériorise en droit ( comme exercice d'une liberté) et en dignité les femmes. En lui-même, pas en fonction des circonstances, pas en fonction de la " façon dont on le porte".
Ne tombons pas dans les pièges de nos adversaires fortunés et procéduriers, "adversaires rompus à la tactique et prompts à utiliser toutes les failles, tous les reculs et toutes les hésitations des pouvoirs publics, et pour lesquels un compromis devient vite un droit acquis." ( rapport Obin)

rosemar 24/08/2016 22:13

On est face à un problème complexe : comment faire cohabiter des populations dont les coutumes, la culture sont si différentes ? Je ne sais pas si on saura le résoudre, mais il est vrai qu'avant, on ne voyait pas autant de voiles islamiques, et c'est troublant.
Voici ce que dit Fatiha Boudjalaht :

"La religion catholique, par la coercition législative, est devenue ce qu’elle doit être : un corpus de croyances et de pratiques compatibles avec le régime républicain, sans statut ni revendication politiques. C’est maintenant à l’islam de faire cette mue, y compris par une coercition identique."

http://www.causeur.fr/ecole-daech-education-civique-35563.html

Belle soirée, AJE

amago 24/08/2016 14:27

Les femmes ont surtout le droit de s'habiller comme elles le souhaitent et de se faire ausculter par qui elles souhaitent. Personne ne peut décider à leur place sans attenter à leur liberté.
On est tous, hommes et femmes, croyants et non croyants, soumis à des contraintes vestimentaires. Cela s'appelle les modes.
Pourquoi par exemple les femmes portent-elles des talons aiguilles et des jupes, et pas les hommes ?
La question de l'égalité des sexes doit être nuancée, forcément.

Lapin37 24/08/2016 22:30

Bonsoir amago, "Personne ne peut décider à leur place sans attenter à leur liberté." tout à fait d'accord mais la liberté de chacun s'arrête où commence celle des autres, c'est la 1° règle, et la 2° c'est être libre c'est assumer ses échecs, le jour où il n'y aura qu'un chirurgien, un horrible mâle même pas musulman pour les sauver, je suppose qu'elles assumeront de mourir libres et pures !
Bonne soirée.

rosemar 24/08/2016 17:50

amago

Je ne suis vraiment pas sûre que nombre de femmes musulmanes s'habillent comme elles le souhaitent : elles subissent la pression de leur entourage, de la famille, du mari, du qu'en dira-t-on...

Bonne journée

ALEA JACTA EST 24/08/2016 16:33

Amago
Vous ai-je bien compris? Êtes vous en train de suggérer qu' il faut organiser les services hospitaliers français( les tours de garde, etc...) avec la présence obligatoire de femmes et d' hommes , y compris donc de DOUBLER les personnels( homme + femme quand un homme peut à lui tout seul couvrir les besoins de son service) pour ménager les susceptibilités intégristes.???

Michel JEAN 24/08/2016 12:43

Aujourd'hui, Le Mode p.7: Le trib. de Nice valide un ar. contre le "burk". Bonne journée à tous.

rosemar 24/08/2016 17:42

Merci, Michel, voici le lien :

http://www.lemonde.fr/societe/article/2016/08/22/le-tribunal-administratif-de-nice-valide-l-arrete-anti-burkini-de-villeneuve-loubet_4986457_3224.html

Michel JEAN 24/08/2016 12:24

Chez les Témoins de Jévéor* nous avons de semblables comportements où l'excentricité n'est plus à démontré au grand dam des pouvoirs publics. Aucune opération n'est faite et certain se laissent mourir une fois atteint par un quelconque cancer en l'interprétant comme une "Divine Pénitence" alors qu'un passage par le bloc avec deux petites heures sur la table d'op. épargne d'une fin parfois trop souvent imméritée. Mais non !!! C'est plus beau la bêtise d'une fin stupide... Allez comprendre ! Ne peuvent rimer: Canicule et Birkini... Et encore une fois allez donc comprendre ?... Je n'oublie pas que tout peu se justifier ou même que l'erreur est humaine. Mon rêve récurant et obsédant actuel qui vire au cauchemar c'est celui-ci: Obligation absolu pour les hommes et les femmes de porter la tenue de bain réglementaire (" Burkunu") et ("Burkiki") sous peine de sanction sévère accompagnée de poursuite judicieuse... Les religieux ont repris le pouvoir sur la terre nous annonçant le prochain retour du Messie Nicolas.

rosemar 24/08/2016 17:41

En effet, certaines sectes vont jusqu'à refuser le recours à des opérations, des transfusions sanguines : quelle régression !
Un cauchemar que d'imaginer ces "burkinis" généralisés sur les plages, oui.
Un autre cauchemar que de se représenter le retour du Messie Nicolas.

Bonne journée, Michel

ALEA JACTA EST 24/08/2016 12:15

Les intégristes sont des monstres.Mon neveu qui habite Genève me racontait cette semaine que l' un de ses amis, chef de service d' obstétrique dans un hôpital suisse a eu maille à partie avec un vilain barbu qui ne voulait pas le laisser entrer dans la salle d' accouchement où était son épouse..Et donc le taré salafiste a tenté de lui interdire le passage.Le Professeur s' est imposé en lui disant que c' était son service, dans son hôpital et qu' il allait appeler la sécurité si le père ne s' écartait pas.Le taré a donc obtempéré mais en lui faisant perdre du temps ( ce qui est inacceptable et mériterait peut-être une action en justice) .Deux conclusions s' imposent.
1. Le mec était prêt à mettre les jours en danger de 2 personnes au nom du respect de la pudeur de sa femme..Leur connerie n' a pas de limites et fait peur.Ce sont des barbares...
2: Quand on est fort dans ses convictions il ne FAUT RIEN CONCEDER car les extrêmistes n' en ont jamais assez.On n' en est qu' au début.Le Coran est un livre bourré d' interdits.C' est la seule religion qui explique à ses fidèles comment il faut se torcher le cul( tu pourras vérifier facilement cette info sur internet)On ne peut laisser leurs préceptes archaïques envahir notre espace public.

Donc ce sont les valeurs universalistes qu' il faut être prêt à défendre becs et ongles.Ne rien laisser passer...Ton anecdote de l' auto-école est significative.Cela devrait être interdit.Il faudra peut-être créer une espèce de structure de surveillance dans chaque région qui empêche de telles initiatives discriminatoires ( et donc anticonstitutionnelles) de prospérer.
Il est vraiment grand temps de se réveiller et de mener une vraie lutte contre toutes les idéologies liberticides quand elles tentent de s' imposer.
Bonne journée l' amie

rosemar 24/08/2016 17:32

On le voit bien : cette notion de pudeur peut conduire à toutes sortes de dérives, et déjà, on les voit se produire, dans les hôpitaux, où c'est un problème, avec l'exemple que tu cites...
On ne peut pas accepter de tels interdits.

Belle soirée, AJE

ALEA JACTA EST 24/08/2016 12:19

..Corrections:....a eu maille à partir avec...etc...
Le mec était prêt à mettre les jours en danger de 2 personnes ( la mère et le bébé...)

fatizo 24/08/2016 09:33

Étaler sa religion au grand jour c'est tout sauf de la pudeur.
Avec un peu de réflexion on peut démonter un à un leurs arguments.
Bises et belle journée Rosemar

rosemar 24/08/2016 10:07

Une fausse pudeur, sans doute, comme le suggère aussi mon article avec l'évocation du personnage de Tartuffe... une suspicion à l'égard du corps des femmes, une suspicion qui remonte à des millénaires...

Bises du sud

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/