Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2016 3 26 /10 /octobre /2016 11:56
Comment propager l'ignorance ?

 

 

 

 

Comment propager l'ignorance ? De plus en plus, les enfants, les adolescents ne maîtrisent plus la grammaire française, l'orthographe, disciplines tombées en disgrâce depuis nombre d'années.

Or, la langue, tout le monde le sait, est le support de la pensée, elle est essentielle pour exprimer des idées et comprendre le monde.

 

Les élèves d'aujourd'hui disposent, pourtant, d'outils merveilleux pour accéder à la connaissance : internet, les ordinateurs, les tablettes, les portables... Ils peuvent très rapidement se connecter et trouver toutes sortes d'informations sur toutes sortes de sujets.

Mais encore faut-il comprendre ces informations, les trier, les analyser.

 

Chaque année, le taux de réussite du baccalauréat bat des records : on a tendance à brader ce diplôme de fin de cycle.

Chaque année, les inspecteurs donnent des consignes d'indulgence très strictes aux enseignants chargés de corriger le baccalauréat.

 

Dès lors, ce diplôme est considérablement dévalorisé : on donne aux jeunes gens l'illusion de la connaissance, mais arrivés sur les bancs de l'université, un grand nombre d'entre eux échouent dans leurs études.

Une façon, encore, de propager et de cultiver l'ignorance.

 

Les adolescents, sûrs de maîtriser le savoir grâce à internet, en viennent à refuser toute notion d'effort et d'apprentissage.

Et le système les encourage dans ce sens.

Il faut de plus en plus aplanir les difficultés qui se présentent devant eux : l'orthographe est trop complexe et difficile, on va la simplifier.

La grammaire est trop rébarbative, il suffit de la passer sous silence.

Le latin et le grec, jugés très ardus, seront purement et simplement sacrifiés sur l'autel de la facilité et de la paresse.

Par ailleurs, dorénavant, les enseignants sont invités à pratiquer l'évaluation positive : il faut, à tout prix, valoriser les copies, éviter les notes "humiliantes".

Il faut donc donner l'illusion de la connaissance et du savoir.

Et c'est bien ainsi qu'on propage l'ignorance, c'est bien ainsi que l'on asservit les individus, qu'on les rend passifs.

C'est ainsi que les gens ne réfléchissent plus, se soumettent au règne des machines.

 

L'ignorance serait-elle devenue un moyen pour annihiler la volonté des peuples, pour les transformer en robots sans âme ?

La nouvelle réforme des collèges va accorder une large place aux EPI, enseignements pratiques interdisciplinaires qui se veulent attractifs et ludiques.

Mais on voit bien que des élèves qui ne maîtrisent pas les connaissances de base ne peuvent tirer profit de ces pratiques interdisciplinaires.

On sert aux élèves de la poudre aux yeux, une illusion de savoir : comment mêler plusieurs disciplines quand on ne les a pas vraiment assimilées ?

 

On va inéluctablement entraîner un émiettement des savoirs, préjudiciable aux "apprenants". J'utilise volontairement ce néologisme, synonyme jargonnant du mot "élèves".

Et, au fond, ce vocabulaire est très révélateur : il ne s'agit plus de hisser les jeunes vers la connaissance, il faut qu'ils apprennent d'eux-mêmes.

 

Mais comment apprendre si l'on ne maîtrise pas les outils élémentaires de la connaissance : une syntaxe élémentaire, un vocabulaire riche et varié ?

La pratique raisonnée de la langue est essentielle pour comprendre des textes et en percevoir toutes les subtilités : si l'on ne sait pas reconnaître le mode conditionnel, le subjonctif, l'impératif, on ne peut analyser correctement des textes littéraires.

Comment avoir envie d'apprendre quand tous les obstacles sont aplanis ?

Notre système éducatif doit être réformé, afin de redonner une véritable place à la culture, à la notion d'effort indispensable pour tous les apprentissages.

 

 

 

 

Comment propager l'ignorance ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mICHEL jean 27/10/2016 10:09

Il faut arrêter de mettre toujours tout sur le dos des enseignants ou de l'enseignement car cela tu l'entendras d'incessantes fois, jusqu'à ce que tu casses ta pipe, tous les jours ou toutes les secondes !... Un beau jour qui que soit fait un choix si l'on peut dire de soigner ses mots et son langage vis-à-vis de son entourage quelquefois sa tenue va de pair avec son vocabulaire à moins d'être un Gainsbourg ou alors une plume d'une extrême vélocité. En réalité chacun couve, parfois sereinement, son langage (courtoisement) et ses mots jusqu'à ce qu'elle/il soit convaincu de dire juste et vrai ou faux. "La maladie du dr. Sach": pas terrible. Bonne journée à tous.

ALEA JACTA EST 26/10/2016 19:54

Il y a dans ce domaine un véritable projet européen qui a défini les champs de compétences qu' on attend des élèves.
Par exemple: lire et comprendre une notice IKEA et,à partir de là, savoir comment monter un meuble.
On se dirige vers le fonctionnel, pas vers la pensée...
Mais même dans le fonctionnel ( qui nécessite lui aussi une forme de pensée), on se limite à la compréhension de produits prédéfinis qui ne laissent aucun espace à la création, ni à l' imagination.Des produits qui possèdent des boîtes noires dont le fonctionnement échappe complètement à l' usager.
Bref, c' est de plus en plus , vers une société d' éxécutants qu' on s' achemine.
La pensée, la vraie, va redevenir une affaire de classe privilégiée qui y aura accès.
Bonne fin de soirée l' amie

rosemar 26/10/2016 21:47

Merci de ce rappel, AJE : un projet concerté, donc ? Mais où nous conduit l'Europe ? Il s'agit de former et de formater des consommateurs.
La pensée sera réservée à une élite qui disposera aussi de la santé, grâce au transhumanisme ??
C'est terrifiant.

Belle soirée, AJE

fatizo 26/10/2016 19:03

Avec l'instruction généralisée le peuple est capable désormais d'analyser le monde qui l'entoure. Il n'est plus assez malléable, plus assez naïf pour croire au discours des politiques.
Et le pire de tout, sa jeunesse n'est plus prête à partir se faire massacrer la fleur au fusil sous de faux prétextes .
Alors pour remédier à tout cela, nos élites ont décidé de ne plus donner trop de connaissances à notre jeunesse, de la pousser dans la violence.Une violence qui servirait à briser les manifestations de ceux qui ont encore assez de discernement pour s'opposer aux réformes injustes de nos gouvernants.
Bises et belle soirée Rosemar

rosemar 26/10/2016 21:43

S'agit-il d'une volonté concertée d'abêtir les jeunes ? On peut se poser la question : veut-on former des gens dociles, des robots incapables de penser, donc de se révolter ? La démagogie peut conduire au pire...

Bises du sud

Michel JEAN 26/10/2016 15:10

Il faut également remarquer que pour de nombreux métiers qui autrefois nécessités expérience et temps assez longs d'apprentissage ne nécessitent à présent qu'une mise en oeuvre extrêmement simplifiée. L'exemple d'un véhicule au garage où une valise détecte la panne "électronique" quant à la panne mécanique bien souvent elle n'est plus trouvée où que très tardivement après plusieurs passages chez votre garagiste. Ma boulangère vient de mourir d'une tumeur cancéreuse, grosse comme une orange , et cachée derrière le coeur et elle avait de plus en plus de mal à parler pour servir ces clients. Après mes nombreuses interventions pour la forcer à se rendre chez un spécialiste à Paris, qui lui découvre l'origine et la cause réelle du problème mais hélas trop tard pour elle et sa famille son médecin la laisse tomber comme un mouchoir de papier...! Comme vous le faites si bien remarquer il s'agit bien de l'émiettement, (ou dispersion ou délitement), du savoir à chaque fois qui correspond à de nouveaux problèmes pour beaucoup malheureusement. Propager l'ignorance pour rendre non pas les personnes passives, mais plutôt, trop souvent trop/très agressives et bien malheureuses avec des problèmes insurmontables... Bonne journée à tous.

rosemar 26/10/2016 21:32

Propager l'ignorance, c'est aussi enlever aux gens les moyens de se défendre, oui, leur enlever des capacités de jugement, et c'est très grave. On a l'impression que l'enseignement a négligé l'essentiel : la transmission des connaissances.
Bonne soirée, Michel

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/