Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 11:09
L 'ancien chaudron de l'Estaque...

 

 

 


Les vieux pêcheurs de l'Estaque connaissent ce lieu appelé "le chaudron de l'Estaque"...un ancien atelier qui servait à teindre les filets.

 

Autrefois, ces filets fabriqués en coton, en lin, en chanvre, moisissaient facilement sous l'effet de l'humidité et de la chaleur : il fallait donc les tremper dans des bains d'eau bouillante contenant des écorces de pins et de chênes.

Les palangres, ces petits paniers en coton qui servaient à capturer des poissons, grâce à un système de hameçons, étaient aussi plongés dans ces cuves odorantes.

 

Les chaudrons répandaient des odeurs fortes de bois, de résines, et les rues alentour étaient imprégnées de ces senteurs...

 

On imagine les pêcheurs d'autrefois poussant leurs brouettes remplies de filets pour rejoindre l'atelier, plonger leurs filets dans les cuves, puis les faire sécher... tout un cérémonial, tout un travail qui occupaient les pêcheurs, un ou deux jours de la semaine...

On imagine ce peuple grouillant de pêcheurs s'activant pour rejoindre la teinturerie...

On les entend s'interpeller avec le langage du sud, on les entend évoquer "la teinche", le "rusco"...

On entend leurs mots de pêcheurs : "un jambin, un salabre, un gobi, une esquinade, une arapède, une favouille, un estoquefiche...", des mots pleins de saveur et de pittoresque.

On perçoit leur accent du sud qui fait chanter les mots et les phrases.

 

Le bâtiment où se trouvaient ces ateliers existe toujours : une maison aux volets bleu lavande, au dessus de la grande porte d'entrée on peut lire cette inscription gravée en gros caractères : Prud'homie de pêche, teinturerie...

 

Le chaudron date du 19 ème siècle, une époque où les pêcheurs étaient nombreux à l'Estaque : le petit port vivait de cette activité, et chaque estaquéen de souche a un parent ou un ancêtre qui était pêcheur..

 

Avec l'apparition des filets de pêche en nylon, le chaudron de l'Estaque est devenu obsolète, mais il témoigne d'un temps où la pêche était une activité florissante sur la côte bleue, il montre aussi la rudesse de ce métier : les pêcheurs consacraient leur samedi et leur dimanche à cette activité de teinture, afin de préserver leurs filets qui étaient leur outil de travail...

 

Les filets étaient, aussi, sans cesse ravaudés par les pêcheurs : on les voyait sur le quai ou sur leurs pointus, en train de rafistoler et remailler leurs nasses...

Mon arrière grand-père qui était pêcheur a dû fréquenter, maintes fois, cet atelier de teinturerie au nom magique, située dans une rue appelée autrefois la Montée de la Sardine...

On le voit : à l'Estaque même les rues sont imprégnées de cette mer Méditerranée qui faisait vivre tant de petites gens...

 

Le chaudron qui permettait de rénover les filets était une véritable institution à l'Estaque, un lieu de rencontres des pêcheurs qui venaient de différents ports voisins pour profiter de ces cuves bienfaitrices.

De tels lieux qui témoignent d'une vie passée doivent être préservés : on ne visite pas le chaudron, hélas, mais le bâtiment est classé monument historique et il impose encore par sa large façade aux teintes de lumières...

 

Le chaudron de l'Estaque a perdu sa fonction ancienne mais il laisse dans les mémoires des souvenirs du temps passé, il fait revivre tout un monde d'artisans pêcheurs dont la vie a été rude et difficile...

 

 

 

 

 

 

L 'ancien chaudron de l'Estaque...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

L. Hatem 14/11/2016 17:50

Mais combien leur coûtait l'opération de nettoyage des filets... Par rapport au pris des filets...
Merci rosemar et bises...

rosemar 14/11/2016 22:00

Je ne connais pas le prix de l'opération : c'était une autre époque, et l'opération était peut-être gratuite, les pêcheurs organisant eux-mêmes la teinture des filets.
Bises, LH

Michel JEAN 13/11/2016 10:14

Il faut/drait nous parler aussi Mme de la poétesse Anna de Noailles. Merci

rosemar 13/11/2016 19:40

Encore une commande, Michel ? Je connais mal Anna de Noailles... mais si l'occasion se présente...

fatizo 12/11/2016 22:15

Avec des accents très forts, des mots bien spécifiques pour désigner les choses dans chaque région, d'autres mal prononcés, il devait être bien difficile de se faire comprendre dès que l'on s'éloignait un peu trop de son cadre habituel. Pour ceux qui en tout cas avaient du mal à utiliser un français correct.
Bises et belle soirée Rosemar

linoallau13 12/11/2016 19:59

mes souvenirs a moi , c'est les centaines de mètre de filet le long de l'ancienne criée quai de rive neuve , sans oublier mes escapades d'enfant au vallon des auffes petit port de pêche pittoresque
bise mon amie , je n'ai pas de nostalgie de cette époque mais plutôt le regret d'avoir vieilli :-))

rosemar 12/11/2016 22:25

Merci pour ces souvenirs d'enfance, lino : c'était une époque plus rude que celle que nous connaissons aujourd'hui, une époque qui a tout de même le charme de l'enfance.

Des bises, lino

Michel JEAN 12/11/2016 13:07

Oui ! les souvenirs des belles époques durent peu et passent. Époque qui ne peut être oublier en plus de s'éloigner tout doucement elle nous charge de tant d'absences, de mélancolies et de nostalgies froides en laissant la place à de nouvelles époques et de nouvelles amitiés.

ALEA JACTA EST 12/11/2016 12:20

Une maison qui mériterait d'être transformée en musée de la pêche traditionnelle avant que la mémoire de ceux qui ont connu cette époque ne s'efface définitivement...
Merci pour tous ces mots pleins de saveur du Sud.
Bonne journée l' amie

rosemar 12/11/2016 22:22

Oui, je pense qu'il faudrait ouvrir ce bâtiment au public, ce serait l'occasion de faire revivre toutes les activités de pêche d'autrefois.
Les mots du sud sont si évocateurs, avec l'accent, bien sûr...

Belle soirée, AJE

Michel JEAN 12/11/2016 11:57

Merci de nous parler Mme.de Marie Paule Belle avec cette magnifique chanson:"Celui"

rosemar 12/11/2016 22:19

Ah, ce n'est prévu au programme, Michel : je connais à peine le répertoire de cette chanteuse... mais sans doute à venir des chansons de Trénet ?

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/