Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 12:39
La primaire de droite : une parodie électorale...

 

 


Je n'ai pas voté à la primaire de la droite, refusant de signer une charte qui impliquait d'accepter les valeurs de la droite, refusant de donner deux euros au parti Républicain.

 

Un commentateur, nommé Bud, me dit, sur mon blog, qu'il a préféré donner ces deux euros à un SDF, plutôt que d'accepter d'entrer dans le jeu de cette parodie électorale.

 

Oui, voilà un geste citoyen : mieux vaut aider des gens qui subissent le chômage, qui n'ont aucune ressource, plutôt que d'apporter un quelconque soutien à un parti politique dont les représentants ne sont pas parvenus à résoudre les problèmes des français...

 

D'ailleurs, le parti socialiste, actuellement au pouvoir, ne fait pas mieux...

Les hommes politiques de tous bords se révèlent impuissants face au monde de la finance : gouvernent-ils encore ?

 

Avec cette primaire, on peut parler d'une parodie qui conforte la droite et ses candidats, quand ils comptabilisent le nombre d'électeurs qui ont voté au cours de cette élection : "une victoire démocratique", nous dit-on...

Mais, au vu des résultats, on voit bien que beaucoup d'électeurs n'ont pas véritablement choisi un candidat, ils en ont éliminé un autre.

 

Des stratégies électorales se mettent en place, déjà, pour le second tour de cette primaire de droite : pour quel candidat faut-il voter pour donner plus ou moins de chance à un autre, lors des élections présidentielles ?

Un micmac électoral, une tambouille peu ragoûtante, des calculs hasardeux se mettent en place.

 

Où est la démocratie quand il faut payer pour aller voter, quand on choisit un candidat pour en éliminer un autre, sans véritable conviction ?

Ces primaires sont un leurre de démocratie.

Elles confortent la droite, le parti Républicain et ses représentants qui se rengorgent face à la "réussite" de cette élection, face au taux de participation.

Ils en acquièrent, ainsi, plus de légitimité.

 

C'est aux militants que devrait revenir le choix de leur candidat, non aux électeurs.

La véritable élection présidentielle doit avoir lieu en 2017 : c'est alors que les électeurs devront se déterminer.

 

La démocratie est, à travers ces primaires, complètement dévoyée : les partis politiques en profitent pour renflouer leur finance, engranger de l'argent, faire la quête.

Et tout cela, sous couvert de démocratie !

 


 

 

La primaire de droite : une parodie électorale...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Michel JEAN 23/11/2016 10:02

Aussi me disais-je !... Auront/Ont-ils compris que cette liqueur n'était nullement sucrée et pas assez [ethèrée] sirupeusée ? qu'un petit coup de coude vers les calotins ne saurait pas miraculeusement déplaire de l'autre côté des Alpes sur le versant romain. La divine tonsure du Bordelais de St Emillion l'aurait-il compris ? desrechef dans cette lutte sans miséricordes et ce concert de flûte divinement lanterné lui reprendre là un fort bel avantage dans de pieuses promesses des heures à venir.

fatizo 22/11/2016 18:37

Tu écrits"Les hommes politiques de tous bords se révèlent impuissants face au monde de la finance"
Je dirais plutôt qu'ils sont aux ordres du monde de la finance.
Après voter pour un candidat ou contre un autre, je ne vois pas ou est le problème.
Lorsqu'on est devant 2 personnages qui ne font pas rêver, mais dont un semble posséder une ou 2 qualités de plus que son adversaire on est en droit d'éliminer celui à qui on adhère en rien.
Je ne vois pas ou est le problème.
Je trouve même cela plus noble que ceux qui se comportent en fans comme on le voit parfois.
Lorsque je vois certaines mamies avec Sarkozy,j'ai le sentiment de revoir les midinettes du temps des yéyés.
Ou sont les idées dans un tel comportement?
Hors, lorsqu'on s'interesse vraiment aux programmes des politiques, il devient très difficile d'adhére à tout, et par conséquent on vote assez souvent par élimination.
Bises et belle soirée Rosemar

fatizo 22/11/2016 21:16

Je considère que Sarkozy est celui qui a libéré la parole raciste en France.
Avant lui, les électeurs FN avaient honte de dire pour qui ils votaient.
Après qu'il est repris leurs arguments plus personne ne se cachait. Il a libéré la parole haineuse.
On peut ne pas partager ce que vont faire Juppé et Fillon au niveau économique, mais eux ne flirtent pas constamment avec la ligne rouge, et ne jettent pas d'huile sur le feu.
C'est avant tout pour cela que je suis allé voter ce WE. Parceque j'aime mon pays , et que je considère qu'il n'a pas le droit de se laisser mener par un être comme Sarkozy.
Bises

rosemar 22/11/2016 20:46

Je pense que les hommes politiques se soumettent au monde de la finance : comme je le dis à AJE, il est tout de même étonnant que Fillon ait fait ce score, alors que des électeurs de gauche sont allés voter : tout semble faussé. Toi même, tu es amené à voter pour un candidat dont tu ne partages ni les idées, ni les valeurs... C'est assez incroyable...

Bises du sud

ALEA JACTA EST 22/11/2016 20:14

Effectivement Fatizo...choisir le moindre mal ne veut pas dire cautionner...Eliminer Sarko ne signifie pas porter Fillon en triomphe, c' est juste faire oeuvre de salubrité publique...S' il n' y avait pas eu Sarkozy à ces primaires je doute que la participation aurait été si élevée...Il a réussi à mobiliser contre lui ( vu de " très loin" c' est l' impression que j' en ai...)

ALEA JACTA EST 22/11/2016 16:33

Je suis moi aussi contre ces primaires " ouvertes" .Ce sont aux militants, et à ceux qui déploient leur énergie bien souvent bénévolement pour défendre un projet politique de choisir celui qui défendra leurs couleurs.
L' esprit de ces primaires de droite est tellement dévoyé qu' il en perd du sens.
Bonne fin de soirée l' amie

rosemar 22/11/2016 20:40

Ce qui est stupéfiant, c'est qu'un certain nombre d'électeurs de gauche ont dû participer à ce vote, et c'est finalement le candidat le plus à droite qui obtient le plus de voix, avec un score impressionnant...

Belle soirée, AJE

Michel JEAN 22/11/2016 13:29

Déjà À. Gide, à son époque dans son très bon journal, le déplorait à sa façon formulant ainsi de tristes réalités: "Nous savons que Le mensonge trouve un plus prompt crédit que la vérité"

rosemar 22/11/2016 20:34

Le mensonge est tellement utilisé dans les périodes électorales : dans ce cas précis, on a l'impression d'un leurre, les partis devraient assumer un choix et les militants devraient décider du candidat à présenter pour les élections.

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/