Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2016 1 07 /11 /novembre /2016 13:51
Transgenres : jusqu'au bout de l'intolérance...

 

 

Jusqu'où peuvent aller la cruauté et la bêtise humaine ? Un documentaire sur les personnes transgenres, diffusé sur France 2, le mardi premier novembre, a donné la parole à ces exclus de la société : des témoignages, émouvants, poignants qui mettent en évidence des parcours de vie douloureux, remplis d'embûches, de souffrances.

 

Des êtres humains en difficulté sont rejetés de tous, parfois même de leur entourage le plus proche.

L'intolérance est à son comble et ces gens qui n'ont fait de mal à personne sont montrés du doigt, moqués, ridiculisés, avilis, ostracisés par la société.

 

De quoi sont-ils coupables ? Leur corps ne correspond pas à leur identité sexuelle : dès lors, ils n'ont qu'un désir, changer de sexe, vivre plus sereinement avec leur propre corps.

Le choix qu'ils ont fait est terrible, sans doute : opérations mutilantes, prises d'hormones, douleurs, et en plus, ils se retrouvent en butte à toutes les vexations, à toutes les humiliations du monde.

 

Les témoignages montrent la lucidité, la clairvoyance de ces gens rejetés par les autres, parfois par leur famille.

Ce documentaire dénonce la cruauté des hommes face au phénomène de la transsexualité.

 

Des propos violents, ignobles leur sont, parfois, adressés : "Il faut rallumer les fours crématoires pour y jeter les gens comme toi...", voilà les propos ignominieux proférés à l'encontre d'une des personnes qui témoignait lors de cette émission.

On a du mal à imaginer que de tels mots puissent être prononcés de nos jours, alors que les horreurs et les abominations du nazisme ont été dénoncées, maintes fois.

 

L'intolérance se manifeste autour de ces gens, et elle atteint des sommets de violence.

Quand les papiers d'identité ne correspondent plus à l'apparence sexuelle d'une personne, la vie quotidienne devient invivable : accusation d'usurpation d'identité, rires, moqueries permanentes.

Au bout du chemin : une vie sociale amoindrie, une vie professionnelle compliquée, parfois impossible, des difficultés administratives sans fin.

 

Pourquoi tant de haines et d'intolérance ? Pourquoi des individus s'acharnent-ils sur ces êtres déjà douloureusement affectés par leur problème et leurs soucis ?

La bêtise est à l'oeuvre, une certaine perversité aussi, un plaisir de faire le mal et de rabaisser les autres.

Les témoignages prouvent aussi un acharnement à l'égard de ces personnes.

Il serait temps de reconnaître ces gens, de leur accorder des droits.

Ce reportage diffusé sur France 2 avait le mérite de donner la parole à des gens qui ne l'ont jamais : il est regrettable que cette émission ait été diffusée tardivement, en deuxième partie de soirée....

"Liberté, égalité, fraternité", en l'occurrence, pour les transgenres, la devise de la république n'a plus aucun sens, comme le déclare une des participantes à cette émission.

L'intolérance à l'égard de personnes différentes doit être dénoncée, avec la plus grande véhémence : ceux qui s'en rendent coupables démontrent leur bêtise, leur lâcheté, leur inconscience.

 

 

 

Le reportage sur France 2 :

 

http://www.france2.fr/emissions/infrarouge/videos/replay_-_trans_cest_mon_genre_01-11-2016_1337559

 

 

http://television.telerama.fr/television/trans-c-est-mon-genre-un-nouveau-documentaire-manifeste-d-eric-gueret,149127.php

 

 

https://www.franceinter.fr/emissions/l-instant-m/l-instant-m-31-octobre-2016

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Michel JEAN 07/11/2016 21:57

Problèmes posés aux psychanalystes par les transsexuel -Cairn.info

rosemar 08/11/2016 21:34

Merci pour cette référence, mais je n'ai pas réussi à la trouver sur internet, ce doit être assez pointu et complexe.

L. Hatem 07/11/2016 19:31

Je peux dire que j'ai assisté à de telles vexations de la part des chirurgiens qui les opèrent, pendant l'intervention, lorsque le patient dort !

rosemar 07/11/2016 21:28

Et je suppose qu'au réveil, les vexations continuent ? Il arrive que des chirurgiens maltraitent leurs patients, et avec les transsexuels, ils doivent se "lâcher".
Bises, LH

ALEA JACTA EST 07/11/2016 16:35

Je ne peux juger du degré d' intolérance mais une chose est sûre: les choses évoluent dans le bon sens. Dans mon lycée les mecs qui sont un peu ( ou très) effeminés, et les filles qui sont un peu (ou très) garçonnes sont beaucoup mieux intégrées qu' il y a une vingtaine d' années.Parfois même, ils ou elles , sont admirées pour leur courage à assumer leur différence.
Je ne dis pas qu' ils ne souffrent pas d' ostracisme mais je les sens aussi très très à l' aise parfois.
Bien sûr, aucun d' entre eux n' a changé de sexe mais la tolérance affichée pour les gays et lesbiennes bénéficie aussi aux transexuels.
Bonne fin de journée l' amie

rosemar 07/11/2016 21:18

Les choses évoluent à l'égard des homosexuels, c'est vrai, certains affichent aussi volontiers une bisexualité. Mais les préjugés restent bien ancrés notamment pour les transgenres : des gens qui ont un parcours douloureux, compliqué.
Un tel reportage est utile pour comprendre le calvaire qu'ils vivent dans leur quotidien.

Belle soirée, AJE

ALEA JACTA EST 07/11/2016 16:41

Bien évidemment l' école n' est pas la rue.Les élèves sont davantage protégés mais le comportement des lycéens est un bon thermomètre pour capter l' évolution des mentalités...

mICHEL jean 07/11/2016 15:53

Exactement les mêmes doléances que malheureusement nous retrouvons de la part des handicapés venant bien évidemment de propos de [gens normaux] travailleurs. Encore une énorme carence éducative qui se transforme en fardeau pour bien des ignorants ou des bien-pensant(e)s qui las !!! jamais ne songent guère dans l'instant aux conséquence tragiques de leurs propos particuliers ou discutables...

rosemar 07/11/2016 21:13

En effet, les handicapés sont eux aussi souvent victimes de préjugés : les différences font peur, mais comme le dit fatizo, elles sont enrichissantes. A chacun d'en prendre conscience et d'être bienveillant envers les autres.
Bonne soirée, Michel

fatizo 07/11/2016 14:47

Beaucoup de gens encore aujourd'hui ont de vieux réflexes.
Tu n'es pas comme nous donc tu n'as pas à vivre avec nous.
A l'heure ou certains cherchent à s'exclurent pourquoi rejeter des êtres en souffrance qui eux ne rêvent que d'être bien intégrés.
Mais il y en a encore parmi nous qui ne supportent pas la différence. Face à elle leur première réaction est de rejeter, de supprimer, habitués qu'ils sont à vivre dans leur monde .
Pourtant discuter, échanger, avec ceux qui sont différents ne peut qu'être constructif, enrichissant.
Bises et bonne fin de journée Rosemar

rosemar 07/11/2016 21:10

Ces gens sont exclus car ils ne rentrent pas dans des cases, des schémas habituels : certains ne comprennent pas de telles différences et cette émission nous permet de découvrir leur parcours, leurs difficultés.On leur donne, enfin, la parole et on comprend mieux leur vie, leurs aspirations.
Bises du sud

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/