Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2016 5 30 /12 /décembre /2016 08:37
François Hollande a enfin gracié Jacqueline Sauvage !

 


 

"Mieux vaut tard que jamais", pourra-t-on dire de cette grâce présidentielle qui permet, enfin, à Jacqueline Sauvage de sortir de prison.

 

Après une grâce partielle, rejetée par les juges, François Hollande a accordé une grâce totale à cette femme, victime pendant des années de violences conjugales, elle qui avait tué son mari, afin de se libérer de son emprise.

 

Rappelons les faits : le 10 septembre 2012, Jacqueline Sauvage avait tué son mari de trois coups de fusil dans le dos, à leur domicile près de Montargis, dans le Loiret. L'homme lui faisait vivre un enfer depuis 47 ans : coups, abus sexuels, sur elle mais aussi sur ses filles. La veille du meurtre, le fils, battu par son père, s'était suicidé par pendaison. 

 

Face à de telles ignominies, quel pouvait donc être le recours de cette femme ?

La condamnation qui lui avait été infligée, 10 ans de prison était une injustice totale.

 

Une femme battue, insultée, pendant des années, ayant subi un tel calvaire, ne pouvait que se révolter contre son bourreau.


C'est un fait : les violences faites aux femmes sont, trop souvent, minimisées. Le verdict qui pesait sur Jacqueline Sauvage tendait à cautionner et justifier ces violences.

 

Ainsi, il a fallu une pétition, une mobilisation importante, pour que sa grâce soit enfin obtenue, des personnalités ont oeuvré pour sa libération : le 10 décembre, plusieurs centaines de personnes s'étaient rassemblées, place du Trocadéro, à Paris, pour réclamer la grâce totale de Jacqueline Sauvage, en présence de plusieurs personnalités comme les actrices Eva Darlan (présidente du comité de soutien), Anny Duperey et Danièle Evenou. 

La détermination de ces soutiens a porté ses fruits.

La justice est souvent rigide dans ses institutions, et, en l'occurrence, elle s'est montrée particulièrement figée dans ses décisions.

 

On aurait aimé que la grâce accordée par François Hollande intervienne avant Noël, mais elle vient redonner de l'espoir à toute une famille meurtrie, juste avant les fêtes de fin d'année.

 

Symbole de toutes les violences que subissent les femmes, Jacqueline Sauvage a pu, enfin, sortir de prison : il lui reste un long parcours pour se reconstruire.

Elle mérite de retrouver un peu de calme et de sérénité, après toutes les souffrances qu'elle a vécues...

 

On aurait aimé que la justice lui épargne un nouveau calvaire, avec cette condamnation d'une sévérité injustifiée.

 

Les femmes battues sont, hélas, encore trop nombreuses dans notre pays : souvent, elles éprouvent de la honte, hésitent à en parler et restent murées dans leur statut de victimes.

Le cas de Jacqueline Sauvage est particulièrement révélateur et caractéristique de cet enfer que vivent les femmes battues, dans le huis-clos de leur foyer.

 


 

 

 

François Hollande a enfin gracié Jacqueline Sauvage !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Michel JEAN 31/12/2016 00:25

Je ne suis pas parfaitement accordé en avec l'idée de la violence toujours sous le couvert de "l'huis-clos" du foyer/famille, et oui ! car dans beaucoup de cas la violence que subissent les femmes en position de trop grande faiblesse sociale se déroule au vu et su de beaucoup trop de beaux et bons mondes dans de nombreuses collectivités d'humains qui se disent trés trés humains.

fatizo 30/12/2016 19:21

Je te trouve un peu dur avec Hollande dans ton article.
Les plus abjects ce sont ceux sont tous ces juristes qui s'en prennent au Président, qui disent qu'il ne devait pas faire ça.
Pour eux J. Sauvage aurait du avoir une attitude plus chrétienne lors de son procès, avoir des regrets,etc... C'est pour cela qu'elle a été condamnée si fortement.
Quelle bande d'hypocrites .Cette femme avait subi des violences pendant des années, ses filles violées, son fils suicidé la veille du crime, mais il; aurait fallu qu'elle ait une attitude plus chrétienne.
C'est vrai il est tellement nécessaire de laisser cette femme derrière les barreaux, alors que les mêmes juges remettent constamment en liberté des violeurs et des terroristes qui repassent à l'acte.
Ces gens sont déjà mal vus , mais avec ce genre de réaction ils n'améliorent pas leur cas.
Bises et belle soirée Rosemar

rosemar 30/12/2016 21:35

Non, je ne suis pas dure avec Hollande : je pense qu'il a pris une bonne décision, mais il aurait pu le faire avant, afin que Jacqueline Sauvage passe Noël avec ses enfants.
En effet, les magistrats semblent, eux aussi, déconnectés de la réalité, et comme tu dis, il leur arrive de libérer des gens bien plus dangereux.

Bises du sud

Michel JEAN 30/12/2016 12:14

Si une femme/homme dans sa vie tolère/supporte pendant trop longtemps de tels agissements de la part du conjoint ? c'est probablement sur la concience des juges que se retrouve la difficulté(s) pour trancher dans cette épineuse situation qui vous "Plombe" la vie. Trop /toujours plus de violence dans les couples qui bien souvent pourrait être éviter avec de compétents travailleurs sociaux aptes à délivrer des solutions pour favoriser un bel épanouissement moral et intellectuel qui ne court pas les rues/foyers familliaux dans tant de cas où le malheur(s) pourrait être, avec une belle évidence, triplement éviter; et, des vies sûrement ? plus enrichissantes pour le bien de tous. Mais les ( ... !), la (..... !) toujours sous ces termes génériques dominent et de combattre est normal mais avec les seules armes que nous avons à notre disposition [avant qu'il soit trop tard] quand il est trop tard sont : la justice et la police et la douceur... Bon réveillon. Bonne journée à tous.

rosemar 30/12/2016 21:29

Les travailleurs sociaux ? Certes, mais le problème est que, souvent, les femmes battues n'osent pas parler de ce qui leur arrive, elles vivent dans la peur, le déni, la honte.

Bonne soirée et belles fêtes de fin d'année, Michel

ALEA JACTA EST 30/12/2016 10:45

C' est une décision dont on ne peut que se réjouir tout en rappelant que ce droit de grâce s' inscrit dans une tradition criticable de " Monarchie républicaine".
En effet, plutôt que le fait d' un bon prince on aurait aimé une justice capable de se rectifier par elle-même, et d' avancer et de faire évoluer la loi vers plus de droit pour les femmes.Par exemple,en précisant la notion d' emprise sur une victime...
Ceci étant dit, le droit de tuer n' existe bien heureusement pas, et Jacqueline Sauvage n' était pas en état de légitime défense( au sens légal du terme) au moment des faits.Elle avait des circonstances très très atténuantes, ce qui n' est pas pareil.Ce dossier très complexe nous permet AUSSI de jeter un doute sur la pertinence des choix de la défense...
Je sens à travers de nombreuses réactions sur les réseaux que nombre d' internautes ont tendance à considérer leurs magistrats comme des abrutis, et là je dis STOP...faut pas charrier quand même.L' accusée a pu bénéficier d' une vraie défense et apporter les preuves de ce qu' elle a endurée...simplement, je ne suis pas sûr que la stratégie ( celle de la légitime défense) a été la meilleure puisqu' elle n' a pas convaincu.
A part ça je ne connais pas le dossier, et je ne vais pas refaire le procés( que je ne connais pas).Simplement les faits sont là.Il y a eu un vrai procès et les avocats n' ont pas convaincu...
Bonne journée l' amie

rosemar 30/12/2016 21:24

On reproche à Jacqueline Sauvage de ne pas avoir dénoncé les sévices subis par sa famille : mais c'est méconnaître la peur, la honte que connaissent les femmes battues, ainsi qu'une emprise exercée sur elles par leur bourreau.
Moi, aussi, je ne connais pas tous les éléments du dossier, mais cette femme a vécu un enfer, pendant des années : méritait-elle une autre peine si lourde ?

Belle soirée, AJE

Nos pistes cyclables 30/12/2016 09:07

Hollande a pris deux décisions courageuses en cette fin d'année...
- La grâce totale de J. Sauvage (je ne comprends pas ce que veut dire grâce partielle...)
- Confier l'impression des cartes de voeux de l'Elysée à l'entreprise affectée par les attentats... sans passer par les appels d'offre du marché...
- En plus, cerise sur le gâteau le chômage continue sa descente.
Déjà que je regrette de ne pas lui avoir accordé ma confiance, je n'ai plus l'occasion de me rattraper !
Bons préparatifs de fin d'année rosemar et bises.

rosemar 30/12/2016 21:17

La grâce partielle était subordonnée à une décision des magistrats qui l'ont refusée...
Merci pour ces rappels : Hollande en état de grâce ? Je ne sais pas si le chômage est vraiment en régression ?
Bises et bonnes fêtes, LH

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/