Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2016 1 12 /12 /décembre /2016 09:41
Primark, le discount qui anéantit les salariés...

 

 


 

Vous connaissez Primark, cette chaîne de magasins irlandais qui s'implante un peu partout dans nos villes ?

 

Ces supermarchés qui vendent des vêtements à bas prix, d'une qualité très ordinaire, rencontrent un vif succès auprès des jeunes...

 

"Jette, achète", c'est la devise de nos sociétés de consommation et les magasins Primark s'engouffrent dans ces bonheurs de l'achat compulsif.

 

Il suffit d'entrer dans un magasin Primark pour voir tout le clinquant et la médiocrité des articles vendus : j'y suis allée une fois et je n'y suis plus retournée.

Les rayons débordent de vêtements à la mode : chaussures roses, sacs à pompons, tee-shirts chamarrés, tout le "bon goût" à petits prix...

Du clinquant, du doré, des paillettes, des couleurs vives, des imprimés en forme d'étoiles, pour attirer tous les regards.... "des looks qui déchirent"... annonce élégamment la publicité...

 

Bien sûr, de nombreux clients se laissent prendre à ces prix attrayants, mais ne regardent pas la qualité des produits qu'ils achètent... ils se laissent happer par ces supermarchés de la vente facile.

 

Ils ne voient pas, non plus, les coulisses de ce système de vente : des salariés épuisés par les tâches qui leur sont imposées... des salariés soumis à des cadences folles...

Evidemment, les produits vendus viennent de l'Asie du sud est, du Bangladesh ou du Cambodge...

 

Et, dans le système de distribution, les salariés connaissent, aussi, un enfer : cadences infernales, surveillance, mépris des instances dirigeantes. Les témoignages affluent pour dénoncer un système inique et profondément régressif.

 

Les salariés deviennent des robots au service d'une société de consommation débridée : répétition des tâches, travail à la chaine, management directif, maltraitance de la main d’œuvre.

 

Beaucoup de salariés dénoncent un travail déshumanisant et indigne.

Tout cela pour vendre à outrance des produits de mauvaise qualité.

 

Ainsi, notre système de production capitaliste favorise de plus en plus ces débordements et ces dérives : jusqu'où ira-t-on dans la casse des prix et des travailleurs ?

Jusqu'où ira-t-on dans l'exploitation des salariés ?

Ces chaînes de magasins à bas prix se multiplient, elles connaissent un succès inégalé, elles attirent une clientèle démunie, facile à séduire...

Ainsi, la pauvreté alimente la pauvreté et ce cycle infernal se perpétue...

 

 

Source :

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/social/20161209.OBS2420/primark-des-salaries-denoncent-des-conditions-de-travail-cauchemardesques.html

 

 

 

Primark, le discount qui anéantit les salariés...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Laurent 15/12/2016 12:24

Merci d'avoir relayée notre enquête (c'est moi même qui ai contacté la journaliste de l'OBS pour qu'elle la reprenne). Voici pour info l'enquête initiale plus approfondie : http://www.boutique2mode.com/Enquete-L-enfer-Primark_a192.html

rosemar 15/12/2016 22:34

Merci pour ce message et ce lien...
Cet article a été aussi diffusé sur Agoravox :


http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/ces-magasins-discount-qui-187500

huguette 13/12/2016 11:41

Les magasins de vente au détail deviennent des lieux de travail à risques ! : voir " prévention des risques professionnels des vendeurs au détail " : http://www.officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=206&dossid=568

rosemar 13/12/2016 21:10

Merci pour ce lien qui en dit long sur les risques de ce métier, et on ne les imaginait pas.

Bonne soirée, huguette

MichelJEAN 13/12/2016 10:45

Je dois vous avouez que de nombreux consommateurs ne regardent plus du tout la beauté et la qualité des cotons , lainages et autres textiles mai essentiellement "hic et nunc" le/un prix; très coûteux c'est un immédiat de nt refus obstiné d'achat (compulsif). Quant aux secteurs alimentaires moi qui ne regarde jamais mes quintaux de pub concernant poulets-pintades-faisans dorés victimes d'un grésillement, c'est bien de la même eau qu'il s'agit au final. Le miséreux depuis les jeux du cirque et peut-être bien avant ?/!!! est le plancton d'un système trop bien rodé et huilé pour que celui-ci se perpétue éternellement et malheur à vous si vous intervenez pour lui ouvrir les yeux sur l'injustice qui l'accable le miséreux n'aime pas, il préfère frapper son chien ou sa femme pour se faire justice lui-même.

rosemar 13/12/2016 21:08

Pour la nourriture, aussi, les produits à bas prix ne sont pas sûrs : et là, c'est encore plus grave, car la santé des gens est en jeu...
On nous vend, parfois, n'importe quoi.

Bonne soirée, Michel

ALEA JACTA EST 12/12/2016 22:17

Notre vice-présidente Soraya Saenz de Santamaria s' est fait prendre hier en infraction.Mal garée avec sa voiture officielle sur la voie des autobus d' une grande avenue madrilène pour aller acheter chez Primark pendant 12 minutes

http://www.eldiario.es/politica/vicepresidenta-aparca-coche-oficial-carril-bus-Gran-Via-Primark_0_590041099.html

La voilà qui leur fait involontairement de la pub...!!!

fatizo 12/12/2016 21:09

Je ne connais pas ces magasins mais il y en a d'autres du même genre aussi à Paris.
Rien que d'y jeter un coup d'oeil on a compris.
D

fatizo 12/12/2016 21:10

Déjà au niveau esthétique, c'est très limite, et je suis convaincu qu'après 2 ou 3 lavages on peut les jeter.
Bises et belle soirée Rosemar

ALEA JACTA EST 12/12/2016 18:10

Je crois qu' ils ne sont pas encore arrivés chez moi mais je demanderai à ma fille...J' ai l' impression quand même qu'elles sont déjà nombreuses les enseignes qui travaillent sur ce créneau que tu dénonces...Le prêt-à-jeter...les articles de mauvaise qualité qui durent 3 lavages sans même parler des conditions de travail indignes pour les salariées qui apparemment sont, elles aussi, prêtes à jeter...
Bonne soirée l' amie

rosemar 12/12/2016 21:19

Ils sont partout...

rosemar 12/12/2016 21:17

Oui, les enseignes de ce type sont de plus en plus nombreuses, avec des nuances, sans doute : il semble que chez Primark, le travail s'apparente à de l'esclavage, d'après les témoignages recueillis... c'est inquiétant.

Belle soirée, AJE

ALEA JACTA EST 12/12/2016 19:10

Ma fille vient de m' indiquer qu' ils sont bien présents dans ma région aussi à Alicante et à Valencia...

L. Hatem 12/12/2016 17:59

Quel Candidat saura arrêter ça une fois élu ? personne je crois ! Ce sera les CDD et le temps partiel. On aura besoinde 2 à 3 emplois pour s'en sortir.
j'ai observé que ce que la droite n'ose pas faire, la gauche le fait.
Bises Rosemar

rosemar 12/12/2016 21:14

Comme tu dis, personne n'a de solution pour arrêter cette frénésie commerciale, et avec les fêtes de Noël, le clinquant a encore plus de succès et d'adeptes.

Bises, LH

MichelJEAN 12/12/2016 16:46

Combien je déplore amèrement à me complaire avec mes modestes moyens à faire abstraction de toute cette camelote à bas prix [toujours cassés] que nous proposent nos grandes enseignes si abondamment via quelques quintaux de prospectus bon an mal an; nous poussant ainsi vers une surabondance frénétique de consommation en tout ordre, tout en m'accomodant de cette olympienne vertu: trop pauvre pour acheter du bon marché qui s'avère ruineux aux fils des jours et du temps qui passe. C'était le conseil phare de nos mamies ardéchoises qui virent bien des corbeaux qui esquivèrent d'un noble et majestueux coup d'aile les contrées plus que faméliques où celles-ci peinaient à joindre les deux bouts. Bonne soirée à tous.

rosemar 12/12/2016 21:12

De la "camelote" et du clinquant, et beaucoup de tapage et de publicités pour l'ouverture de ces magasins... ça fonctionne, puisque de nombreux clients s'y précipitent... c'est bien de s'abstenir.

Bonne soirée, Michel

Richard Schneider 12/12/2016 15:55

Comme l'a bien montré Viviane Forrester ("L'Horreur économique") en 1996, quand les"travailleurs" ne pourront plus se payer les produits de mauvaise qualité qu'ils sont forcés de produire, la crise que connaît le capitalisme déshumanisé que nous connaissons depuis le début de la "mondialisation heureuse", apparaîtra comme vénielle !
Bonne soirée.

rosemar 12/12/2016 21:09

Merci pour cette référence : je ne sais pas jusqu'où va aller ce processus, mais il a tendance à s'accroître avec la multiplication de ces magasins qui nous vendent du rêve. Et beaucoup se laissent prendre.

Bonne soirée, Richard

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/