Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 décembre 2016 4 08 /12 /décembre /2016 10:24
Vincent Peillon : le retour...

 

 


On se souvient de la dérobade de Vincent Peillon qui avait abandonné son poste de ministre de l'Education nationale, après avoir déstabilisé l'école primaire, avec sa réforme des rythmes scolaires : il voulait, alors, disait-il, s'engager dans les élections européennes, comme tête de liste dans le Sud-Est, ce qui lui assurait un poste à Bruxelles.

 

C'était, là, en fait, une véritable désertion grâce à laquelle il tentait d' échapper aux critiques provoquées par son action au ministère de l'Education : un véritable fiasco...

Et voilà que Vincent Peillon manifeste de nouvelles ambitions : il envisage de se présenter à la primaire de la gauche....

 

Comment ne pas être stupéfait par cette annonce ?

Vincent Peillon a tellement déçu le monde éducatif ! Non content d'avoir initié une réforme des rythmes scolaires totalement improvisée et qui s'est révélée catastrophique, il s'est ensuite défilé, quand il se trouvait sous le feu de critiques virulentes.

 

Et il ose envisager un poste présidentiel ?

Prétendrait-il en avoir la stature et les compétences ?

Vincent Peillon a laissé de son passage au ministère de l'Education nationale un souvenir déplorable, les enseignants ont eu l'impression que les belles promesses de ce ministre n'avaient aucune consistance.

 

Décidément, les ambitions sont multiples pour cette primaire de la "gauche".

Et on est étonné de ce retour en force de Vincent Peillon : le voilà qui ressort de sa boîte, espérant, sans doute, qu'on a oublié sa triste prestation dans un ministère si essentiel.

 

Alors qu'il été incapable de gérer l'Education nationale, on imagine ce que pourrait être son action à la tête de l'état français.

Comment ces hommes politiques qui ont failli dans leur mission, peuvent-ils avoir la prétention de revenir sur le devant de la scène ?

Ce retour impromptu paraît totalement surréaliste, quand on se souvient de l'échec retentissant de Vincent Peillon dans son ministère.

Après avoir feint d'abandonner une vie politique active, l'ancien ministre se découvre de nouvelles ambitions qui ne paraissent pas à la mesure du personnage.

Il n'est, d'ailleurs, pas le seul à avoir annoncé son retrait, et à vouloir revenir au premier plan, faisant fi de ses propres échecs.

 

Est-ce que le monde politique est sérieux ?

 


 

 

 

 

Vincent Peillon : le retour...
Partager cet article
Repost0

commentaires

mICHEL jEAN 09/12/2016 15:27

Au final ? la voila la fameuse botte secrète sortie (in petto) du chapeau des/du père François: pléthore de candidatures plus quelconque les unes que les autres...

rosemar 09/12/2016 21:21

Il va être difficile de choisir un candidat pour cette présidentielle...

Lapin37 08/12/2016 22:24

Bonsoir tous, rosemar, Peillon ? bon à rien et nul en tout, un destructeur et un opportuniste/arriviste, mais toujours suffisamment venimeux pour se garder une sinécure ! même pas apte à une sous-préfecture de province ! le gouvernement est et a été le pire rassemblement d'incompétences, à peine le niveau de la III° ou de la IV° !
Je note que chacun en ce moment sauve les meubles et les copains, on distribue les sinécures à tout va. Je note ainsi que Thierry Lepaon ex CGT va être nommé à la présidence de l'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme, cette agence, présidée bénévolement depuis l'an 2000 par Marie-Thérèse Geffroy, devant être refondue pour l'occasion et renommée « Agence de la langue française », afin que son président puisse être rémunéré (il pourra refaire un beau bureau) !!!
Et tant d'autres !!!
Je ne dirai rien sur Taubira car elle éveille ma colère !
Je rappelle, il y a 2/3ans, Valls avait prévu/cru à une réélection de Hollande et lui se voyait président en 2022 ;-(((
Au fait Alliot-Marie se présente à droite !
Bonne soirée, bises/santé à tous.

rosemar 09/12/2016 21:20

Il ne manquait plus qu 'Alliot Marie ! Que peut-elle espérer ?? Le ministère de Peillon s'est soldé par une désorganisation de l'école primaire, car la réforme était improvisée.... et comme tu dis, maintenant, chacun se case...
Et toi, que penses tu de Montebourg ?

Bises, Lapine, santé et bonne soirée

Michel Jean 08/12/2016 22:18

Oui ! Il paraîtrait normal d'attendre un peu plus de responsabilité morale de la part de nos élus politiques surtout dans celui du domaine de l'Éducation nationale; il faut croire que les temps actuels ne s'y prêtent plus guère, ou alors, que les temps changent peu à peu tandis que passent les modes au détriment de vos élèves ainsi que d'un avenir qui paraît assurément plus qu'incertain pour beaucoup.

rosemar 09/12/2016 21:14

Et, en plus, Peillon s'est défilé, après avoir désorganisé l'école primaire : une irresponsabilité totale...

fatizo 08/12/2016 17:46

On se demande ce que vient faire cette candidature. Je voyais ce matin sur je ne sais plus quel site qu'elle pourrait être téléguidée par Hollande .
On parle aussi d'une candidature Taubira, la chouchoute des médias. Elle qui ne s’intéresse qu'au sociétal sans s soucier du social, et qui est surtout la grande amie de Bernard Tapie.
C'est cela la gauche de la gauche pour une certaine élite parisienne.
J'attends le programme complet de Montebourg. Pour moi à cette primaire ce sera lui ou personne.
Je sais que le personnage peut irriter parfois. Mais il est le politique qui a fait le plus pour la production française ses dernières années. Il est aussi contre la mondialisation galopante, contre l'Europe actuelle. Après je l'attends sur d'autres sujets.
J'ai peur que pour séduire la gauche d ela gauche il lache sur la laicité .
Bises et belle soirée Rosemar

rosemar 08/12/2016 21:47

Non, je ne pense pas que sa candidature soit téléguidée par Hollande... "François Hollande tenait sur lui des propos particulièrement durs en 2009, à en croire la presse de l'époque: "Peillon est un serpent. Avec lui, c'est tout pour sa gueule. Il trahit toujours". c'est ce que j'ai lu sur le journal Le Point... ??
Il vaut mieux que Taubira ne se présente pas, comme tu le dis.
Quant à Montebourg, il ne m'inspire aucune confiance : un Tartuffe....
On va avoir des difficultés pour choisir un candidat, on ne sait plus pour qui voter...

Bises du sud

ALEA JACTA EST 08/12/2016 19:43

Assez d ' accord avec ce que tu dis sur Montebourg.Le seul mec capable de créer un " élan"...une dynamique...
Bonne fin de soirée à tous
PS: je viens de voir spotlight...Je sais être patient...-)
C' est du bon cinoche très bien interprété.
Ce qui est frappant c' est les journalistes qui gardent un dossier longtemps sous le coude afin que l' affaire prenne la vraie dimension qu' elle doit avoir et ne finisse pas en simple fait divers...et au risque de se la faire saboter par un autre canard qui exploite trop tot et mal l' info.Une vraie réflexion sur le travail de journalisme.
Je vais me revisionner aussi UNDERFIRE histoire de me replonger dans des histoires de journalisme

ALEA JACTA EST 08/12/2016 13:25

C' est exactement le type de personnage fade dont j' avais presque oublié le nom.Comme tu dis, c' est une candidature qui surprend dans la mesure où ses ambitions ne correspondent vraiment pas à son envergure .Par ailleurs s' il pense diriger le pays avec le même savoir-faire avec lequel il a traité sa réforme, il y a de quoi pleurer...La médiocratie au pouvoir Basta !
Ce mec c' est le roi du consensus mou....beurk...
Bonne journée l' amie

rosemar 08/12/2016 21:39

J'ai été très étonnée d'apprendre que Peillon voulait se présenter aux primaires.... après le fiasco de son ministère... Les hommes politiques n'ont, décidément, aucun complexe.

Belle soirée, AJE

Michel Jean 08/12/2016 10:58

Si, les mêmes causes ne produisent-elles pas les mêmes effets ? Mme vous faites parfaitement la description exacte d'une profession/de personnes qui cherche avec un tel métier dans le politique des/un moyen de s'imposer, dominer, écraser, assouvir des pulsions de dominateur. Las ! ce que le pouvoir, si minime soit-il, peut vous changer, peut vous transformer une personne, peut vous dénaturer, et ce, jusqu'à la caricature la plus extrême. De tels personnages, ainsi qu'une ribambelle d'état-major et d'énormes noyaux de copinage, qui semblables à des cuisses de canard confits et baignant dans l'argent et le pouvoir ne respirent plus que par les cheveux... ce malgré d'extraordinaires et précoces calvities. Sous la 4em République il me semble que de nombreuses caricatures/candidatures eurent aussi l'occasion et des possibilités énormes de foutre un bordel sans nom,en tant que ministre de gouvernements fantoches, dans ce pays. S'il ne s'agit pas d'un retour en arrière avec de telles candidatures j'avale, je le mange mon IPad et ses 64Gg... Bonne journée à tous

rosemar 08/12/2016 21:36

Le pouvoir peut être grisant, mais il serait normal d'attendre des hommes politiques un sens des responsabilités, encore plus dans le domaine de l'éducation.

Bonne soirée, Michel