Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 13:04
Mal de pierres de Nicole Garcia : sensibilité, émotion, romanesque...

 


 

Un film, porté par une actrice forte et sensible à la fois, des histoires d'amour passionnées et ardentes, le bonheur à portée de mains que l'on ne voit pas, la dureté de la vie marquée par des épreuves à traverser... on est ému par ce film de Nicole Garcia qui nous raconte une histoire de femme et d'hommes.

 

Marion Cotillard qui incarne le rôle de Gabrielle, l'héroïne du film, nous fait croire à son personnage d'amoureuse rêveuse, qui s'enflamme de passion pour des hommes inaccessibles.

 

On la suit dans sa vie amoureuse, avec tendresse : elle dégage une vérité, tout en incarnant un être romanesque qui veut vivre des passions absolues.

 

En toile de fond, la Provence, ses pins, ses cigales, ses paysages de collines, ses champs de lavande, et puis, bien sûr, la Méditerranée, ses calanques, ses côtes abruptes...

 

La réalisatrice, Nicole Garcia sait incontestablement filmer le sud et les acteurs qu'elle met en scène.

 

Gabrielle, mariée par sa mère à un ouvrier agricole, rêve à d'autres amours...

 

D'abord un professeur qu'elle ne parvient pas à séduire, car il est déjà marié : la sensualité, la violence de la passion s'emparent de l'héroïne qui devient un personnage tragique, accablée par la force de ses émotions et de ses sentiments.

 

Puis, alors que Gabrielle est en cure pour soigner son "mal de pierres", elle rencontre un lieutenant blessé lors de la guerre d'Indochine, un beau ténébreux, et, immanquablement, elle tombe sous son charme.

 

Elle tente de le séduire et encore une fois, cet homme se dérobe à son amour : il sait qu'elle est mariée.

 

Le jeune homme quitte l'établissement de cure, laissant la jeune femme à son désespoir.

Pourtant, on le voit réapparaître, et il finit par céder, lui aussi, à la passion amoureuse.

On est sous le charme de cette barcarolle de Tchaikovski, jouée au piano par André Sauvage, ce beau lieutenant qui fait rêver Gabrielle.

 

La suite du film nous réserve des surprises, un rebondissement final, plein de sensibilités.

Quant au message délivré par ce long métrage de Nicole Garcia, il nous concerne tous : ne cherche-t-on pas sans arrêt un bonheur inaccessible, alors qu'il est là tout proche, à portée de mains ?

 

On peut percevoir d'autres messages, encore : l'amour, le vrai est une acceptation de l'autre, de ses manques, de ses faiblesses.

 

L'humanité des êtres se cache, aussi, parfois sous des apparences frustes et banales.

 

Enfin, Gabrielle, l'héroïne est sans doute marquée par son éducation, le désamour de sa mère.

 

Nicole Garcia a réalisé, là, une oeuvre sensible, humaine, pleine de vérité et de romanesque...

 

Ce film  a été adapté d'un roman italien, Mal di pietre de Milena Agus. 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

fatizo 11/01/2017 20:57

Tant mieux si tu as beaucoup aimé ce film mais dans mon cas je suis resté sur ma faim.
Outre la superbe performance de Cotillard, j'ai trouvé l'ensemble un peu fade, manquant de profondeur. Nicole Garcia déjà fait mieux.
Pour AJE;
A propos de Cotillard, au début de sa carrière, je n'étais pas emballé par son jeu mais petit à peti elle a réussi à me faire changer d'avis.
Même dans les films moyens comme celui-ci, voir médiocre comme dernièrement "Alliés", elle réussit toujours une performance de qualité.
Pour moi son rôle le plus fort reste "2jours , une nuit" des frères Dardenne. Elle est prodigieuse dans ce film. Elle incarne à merveille une ouvrière licenciée dans notre petite province.
Pas sur que beaucoup d'actrices françaises réussiraient à incarner aves autant de conviction ce genre de personnage.
Quand je la vois dans ce film j'ai le sentiment d'avoir rencontrer beaucoup de femmes comme elle dans ma Normandie.
https://www.youtube.com/watch?v=XRdGBALYMCk

https://www.youtube.com/watch?v=9C7vhJS3pLI

Bises et belle soirée Rosemar

rosemar 12/01/2017 18:28

Ce film est plein d'émotions dans la construction, le rebondissement final et puis on perçoit des leçons d'humanité, avec toute la fragilité, et la sensibilité des personnages...
Marion Cotillard est impressionnante de vérité, oui.
Merci pour les extraits.

Bises du sud

ALEA JACTA EST 12/01/2017 16:09

A Fatizo.
Merci pour ces précisions au sujet de Marion Cotillard.Je prends bien note.
Je serai le premier à être ravi de changer d' avis...Et puis, il faut savoir regarder un film sans à priori et en maintenant toujours l' esprit ouvert et neuf.

Michel Jean 11/01/2017 20:48

Des tromblons, vous dis-je, qui ne comprennent rien à ce grand peintre qu'à était Renoir.

rosemar 12/01/2017 18:21

Qui sont ces tromblons ? sur agora ?

Michel Jean 11/01/2017 20:42

Bonsoir Mme Rosemar, je viens de piocher six livres de cet auteur(e) à la bibliothèque suite à votre bel art. L'Amour ah! (la belle et douce affaire), oui, y occupe autant que faire ce peut, si l'on peut parler d'amour dans cette affaire, "place centrale", ou plutôt que de naphtaline et autres petits bouquets de lavande sèche bien rangées dans les armoires. J'n'arrivve pas à mordre à l'hameçon de ce petit bonheur. Il me faut autre chose de plus. Autre chose qui ne sente pas cette odeur là. Tiens si par hasard vous lisiez ce livre de Douglas Kenedy: À la poursuite du bonheur, je me ferais, à tous les coups, mieux comprendre, en ce moment je tape à fond dans du Chris Womersley, et après "les affligés", j'avale: " La mauvaise pente". Si vous avez aimée : La route. de C. M. Carty. Il vous faut sauter dare-dare sur ces deux livres, n'en dit pas plus... Bonne soirée à tous.

rosemar 12/01/2017 18:20

Merci pour ces références et ces conseils de lecture utiles à tous...

Bonne soirée

ALEA JACTA EST 11/01/2017 16:01

En relation avec ton article, juste une petite remarque sur la difficulté des adaptations filmées d' héroïnes romanesques.
Madame Bovary qui est LE GRAND roman de Flaubert n' a donné lieu à aucun grand film.Ça se laisse voir, mais on n' est pas " emballé"...Les adaptations ressemblaient à des dramatiques de la télé.
L' été meurtrier tiré du roman de Japrisot , par contre a été un grand succès cinématographique...Tout le monde avait envie d' aller le voir...

rosemar 11/01/2017 18:35

Le personnage incarné par Marion Cotillard fait songer à Mme Bovary, avec en plus, une dimension onirique, et une construction intéressante : le film commence sur une scène étonnante que l'on ne comprend pas et on assiste à un flash back qui permet de saisir ensuite ce qu'elle signifie : de l'émotion, de la sensibilité, un certain suspense...

ALEA JACTA EST 11/01/2017 15:41

Le film a reçu un accueil très mitigé à l' étranger.Tout le monde s' accorde à souligner la qualité de l' interprétation de Cotillard, mais nombreux sont ceux qui trouvent le projet très inabouti et imparfait...qui disent que c' est un peu léger le socle du film...Certains parlent d' argument anodin, d' autres de pastiche de romance à la française( dans le mauvais sens du terme)...
En Espagne, dans EL PAIS et EL MUNDO,c' est le même son de cloche...l' argument reste léger et la structure finale de thriller paranoaïque est qualifiée de ridicule.

http://www.filmaffinity.com/es/film120528.html

Même sur les images du trailer ça ne donne pas spécialement envie d' aller le voir.
Bon moi j' ai un autre problème personnel à ajouter...j' aime pas trop Cotillard ( et la façon qu' elle a dans la vraie vie de se la péter)...et ,le film repose sur elle !!!
Malgré tout, et après t' avoir lu, j' essaierai de le chopper ce film, histoire de me faire une idée personnelle....mais là. si on s' en tient à l' accueil international du film, c' est pas jouasse...
Bonne fin de journée l' amie

rosemar 11/01/2017 18:28

Les critiques sont parfois trompeuses : LH a beaucoup aimé ce film, lui aussi et c'est un spectateur et un cinéphile avisé...
Quant à la bande-annonce, elle ne restitue pas la sensibilité, l'émotion du film.
J'avais moi aussi la même impression que toi sur Marion Cotillard, mais j'ai trouvé son interprétation magnifique : on croit à ce personnage empli de romanesque, on s'y attache.
Un film à voir...

Belle soirée, AJE

L. Hatem 11/01/2017 13:21

Film que j'ai bcp aimé... l'un de ces films dont on ne comprend pas la fin... comme un film que je viens de voir, Animaux Nocturnes... la fin te laisse plein de questions...
Bises rosemar

rosemar 11/01/2017 18:19

C'est un beau film avec de l'émotion, du romanesque, des rebondissements : la fin est facile à comprendre, LH... L'héroïne est une rêveuse et elle a rêvé un épisode de sa vie.

Bises, LH

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/