Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2017 2 17 /01 /janvier /2017 14:57
Reportage évoquant un SDF sur France 2 : une vision peu réaliste...

 


 

Il fait très froid, en ce début du mois de janvier : la situation des sans-abri est préoccupante, avec de telles conditions météorologiques.

 

Le 115 est saturé, et comme chaque année, on agit dans l'urgence, comme chaque année, certains SDF ne trouveront pas de place dans des lieux d'hébergement, et ne pourront se protéger de ce froid intense.

 

Un reportage, lors du journal de 20 heures, diffusé le 7 janvier, sur France 2, nous montre un de ces SDF qui vivent au jour le jour : il se présente, d'abord, décline son identité, révèle son âge, 60 ans, affirme qu'il est SDF depuis 4 ans.

 

Cet homme semble bien portant, il est correctement habillé : blouson, écharpe, gants, un sac de sport moderne porté sur l'épaule...

 

Il s'exprime avec entrain, et bonne humeur, on le voit aller chercher un peu de chaleur ambiante dans le métro, on le voit aller boire un café auprès du secours populaire...

 

En regardant ces images, on se dit que ce SDF n'est guère représentatif de la situation que connaissent bon nombre de sans-abri...

On nous présente, là, une vision bien édulcorée de la vie que mènent les sans-abri, de leur apparence, de leur état de santé.

 

On comprend qu'un "casting" a été opéré dans le choix de ce SDF, mais il est bien loin de représenter la majorité de ces gens qui vivent dans la rue.

 

Soumis au froid, malades, mal lavés, les SDF connaissent des difficultés croissantes, en hiver, notamment quand les températures descendent en dessous de 0°.

 

L'image qui nous est délivrée, lors de ce reportage, est bien loin de la réalité...

 

Nous voyons parfois, dans nos rues, certains de ces êtres transis de froid, anéantis de fatigue, de misère, le teint sombre, les vêtements élimés, sales.

Ces exclus du monde n'ont même pas droit à la parole, ils s'effacent, gênent, dérangent. On ne les montre pas, on ne veut pas les voir.

 

Ainsi, le reportage qu'on nous présente, ce soir-là, ne reflète guère la dure réalité de ces gens qui vivent à la marge, souvent ignorés des autres.

 

Humiliation, désarroi, solitude : comment peut-on tenir, face à de telles conditions de vie ?

 

Le reportage diffusé sur France 2 nous laisse une impression en demi-teintes : certes, on a voulu évoquer quelques difficultés rencontrées par les SDF, mais on l'a fait sans rendre compte de toute la misère qu'implique cette situation...

 

Vision partiale ou plutôt partielle d'une réalité qui nous met mal à l'aise...

 


 

Le reportage :

 

http://www.francetvinfo.fr/meteo/pic-de-froid/video-pic-de-froid-on-ne-s-habitue-pas-mais-on-ne-pleure-pas-dit-un-sans-abri_2006471.html

 

 

Reportage évoquant un SDF sur France 2 : une vision peu réaliste...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nathalie 28/03/2017 21:50

Pourquoi toujours des clichés ??? J'étais Sdf et je ne représente pas la majorité. Et pourquoi devrais je la représenter ? POURQUOI voulez-vous voir dans unxreportage un sdf sale, etc. Ne trouvez-vous pas que c'est suffisamment dur comme Ça. Oui la croix rouge et le secours catholique et d'autres organismes apportent des habits aux sdf. Certains acceptent d'autres non. Et moi je n'ai été ni alcoolo ni droguée. J'ai supporté les épreuves du froid etc et me lavais avec une bouteille d'eau. Parfois je travaillais dans l'agriculture et parfois au rsa mais sdf quand même. C'est à dire pas de domicile. Un duvet et parfois une tente. C'est vrai que mes dents sont en mauvais état et ma peau a trinqué, surtout mes pieds, mes mains et mon visage. Mais pourquoi stéréotypé le sdf en clochard ?

Nathalie 28/03/2017 21:50

Pourquoi toujours des clichés ??? J'étais Sdf et je ne représente pas la majorité. Et pourquoi devrais je la représenter ? POURQUOI voulez-vous voir dans unxreportage un sdf sale, etc. Ne trouvez-vous pas que c'est suffisamment dur comme Ça. Oui la croix rouge et le secours catholique et d'autres organismes apportent des habits aux sdf. Certains acceptent d'autres non. Et moi je n'ai été ni alcoolo ni droguée. J'ai supporté les épreuves du froid etc et me lavais avec une bouteille d'eau. Parfois je travaillais dans l'agriculture et parfois au rsa mais sdf quand même. C'est à dire pas de domicile. Un duvet et parfois une tente. C'est vrai que mes dents sont en mauvais état et ma peau a trinqué, surtout mes pieds, mes mains et mon visage. Mais pourquoi stéréotypé le sdf en clochard ?

Michel Jean 22/01/2017 13:16

Grrrreoøøøx...

Michel Jean 21/01/2017 20:52

Certaines associations humanitaires ont des budgets énormes qui se comptent en millions d'euros avec seulement (?) 2000 personnes dûment rétribuées ou rémunérées et pourquoi tant de SDF qui souffrent? Mais quand donc la cours des comptes mettras t-elle son long nez emmanché d'un si long bec dans de telles affaires ?: voitures à disposition, des salaires confortables, hic !!!!!!!! et des frais de taxis colossaux pour des personnes qui ont des véhicules à disposition jours/nuits hic ! c'est le rosé ou ma tête qui tourne...

rosemar 23/01/2017 18:49

Les erreurs de frappe n'ont pas d'importance : ce qui compte, c'est le témoignage plein de force et de conviction....

Bonne soirée

rosemar 23/01/2017 18:47

MERCI pour ce témoignage, ourale : bravo pour cette aide précieuse aux sans abri !
Les associations sont indispensables pour ce soutien.

Bonne soirée

ourale55 23/01/2017 14:40

Excusez moi Rosemar et Michel Jean de ne pas vous avoir salué en commençant mon commentaire.
Existe t il la possibilité de rectifier une faute si on a validé ?
Veuillez m'excuser si il y a des fautes de saisie.
Merci

ourale55 23/01/2017 14:36

Les personnes de la rue peuvent être propre mais une chose qui ne trompe pas c'est la fatigue sur le visage de la personne quand on discute avec elle.
A la TV on peut masquer ce type de chose ... Il faut faire attention à la manipulation médiatique.
Vivre dans la rue ou en squat n'a rien d'une partie de plaisir et les médias portent tord aux personnes dans cette situation en faisant croire que la rue ... Bah ... C'est pas si mal que cela ... Que c'est la Liberté ... que c'est la personne qui l'a choisi ... Et surtout que ceux qui sont dans la rue sont des alcoolos et des drogué par plaisir !
Sans drogue, sans alcool personne ne tient dans la rue longtemps.
Au bout d'un certains nombre de semaines, la personne qui n'a jamais bu et ne s'est jamais drogué, y arrive !
Je ne dis que c'est bien mais pour eux c'est la seule solution de tenir dans la rue !
J'ai 5 ans d'intervention dans la rue et j'ai une petite association.
Je suis sourde et handicapée mais malgré cela je vais vers les Sans Abris ... je n'aime pas l'appellation SDF ... Ce sont des être humains qui ont besoin d'être reconnu et non considéré comme inexistants.
Un café, un bonjour, une discussion avec eux et vous leur redonnez leur coté humain que la société leur a volé!

rosemar 22/01/2017 09:50

Attention au rosé ! On peut douter de la validité du commentaire, dans ce cas...

Les associations humanitaires détourneraient de l'argent ? Et ce n'est pas contrôlé ?

Michel JEAN 18/01/2017 10:25

Bonjour Rosemar, non ce n'est pas "si".Personnellement ce n'est pas que je sois porté outrancièrement à la haine, la jalousie ou par de fort sentiments de défiance à l'égard d'associations humanitaires par le peu que j'en connaisse (3 importantes), pour avoir exercer dans celles-ci comme un parfait (...) de bénévole, m'être fait refouler comme déchet pestilentiel de l'humanité dénonçant magouilles et maltraitances à l'égard des plus démunis "des sdf qui étaient aspergés de bombes désodorisantes pareil à de la ....." Cela m'a permis de constater que beaucoup de dirigeants d'associations humanitaires se foutent comme de l'an 40 des malheureux de tout bords à la rue ou pas... Que la seule chose qui compte: les petits profits quotidiens/les combines/le fric d'abord dans la poche/détourner un maximum de dons/de quantités invraisemblables d'objets de valeur: dons de particuliers généreux disparaissent, se volatilisent par magie la nuit, (une fée sûrement malveillante opère), les sdf, les plus pauvres peuvent avoir froid s'il ne payent pas avec le peu d'argent qu'ils possèdent. Cruelles expériences qu'être bénévole chez les vol-vol. Bonne journée à tous

ourale55 23/01/2017 14:49

Je suis présidente d'une association citoyenne, nous sommes 3 adhérents, dont 2 sur le terrain le dimanche soir pour distribuer des repas que nous faisons nous mêmes + 2 ancien de la rue qui viennent nous aider gentiment.
J'ai refusé de demander des subventions, je refuse les dons financiers et je donne une liste de nos besoins à la personne afin qu'elle achète elle même et nous les apporte.
Il n'y a presque pas d'argent sur notre compte bancaire et j'assume mes frais de bureautique.
Je ne peux malheureusement contre dire ce que vous avez fait comme constatation car en 5 ans, j'en aurai pas mal de choses à dire sur ce sujet.
Les langues se délient parfois et ce n'est pas toujours beau à entendre (je suis appareillés des 2 oreilles)

rosemar 18/01/2017 21:02

Voilà qui n'est guère reluisant pour ce qui concerne les associations humanitaires : c'est ignoble et on a du mal à l'imaginer...
Je n'en ai pas l'expérience mais j'espère que ce ne sont pas des pratiques courantes.
Merci pour ce témoignage.

Bonne soirée, Michel

Michel Jean 17/01/2017 16:55

Une/des maffias organisées que ces associations humanitaires sous le couvert de nombreux hauts- copinages.

ALEA JACTA EST 17/01/2017 16:40

Effectivement c' est quand même un peu malsain.Comme si on essayait de montrer une misère politiquement correcte et "esthétiquement" montrable, en gommant ses aspects les plus cruels ainsi que la profonde détresse des personnes qui sont touchées...
Or, on peut faire un reportage à la fois plus honnête, plus représentatif sans qu' il soit pour autant voyeuriste.
Bonne fin de soirée l' amie

rosemar 17/01/2017 18:47

Bon, il est peut-être difficile de trouver des gens qui veulent témoigner, mais le seul exemple de ce SDF brouille la situation réelle de certains d'entre eux et leurs grandes difficultés.

Belle soirée, AJE

Michel JEAN 17/01/2017 15:07

Bonjour Rosemar, quand des associations très humanitaires dirigées par des voleurs/escrocs (détournements des fonds importants) ne peuvent être efficaces se sont les plus démunis de tous qui trinquent. Les mêmes associations continuent à réclamer des dons aux particuliers par le biais de grosses campagnes d'affichages publics dans les abris-bus. Bonne journée à tous.

rosemar 17/01/2017 18:44

Effectivement, si les associations humanitaires détournent de l'argent, c'est un comble ! J'espère que ce n'est pas le cas général.
Dans l'article, j'évoque les difficiles conditions de vie des SDF et la façon dont on en parle dans les médias...

Bonsoir, Michel

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/