Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2017 5 24 /03 /mars /2017 14:29
Madame de La Fayette enfin réhabilitée...

 

 

 


Justice est rendue,  enfin, à cette grande romancière du 17 ème siècle, Madame de La Fayette : elle sera intégrée parmi les auteurs au programme du Baccalauréat littéraire.

 

On se souvient du mépris affiché par Nicolas Sarkozy, à l'égard de cet auteur : il s'était alors étonné qu'un de ses ouvrages, La Princesse de Clèves figure au programme d'un concours administratif.

 

Il est vrai que Nicolas Sarkozy semblait avoir une certaine défiance envers la culture et les intellectuels : on se souvient qu'une de ses cibles préférées était les enseignants... suppression de postes, suppression de l'année de stages pour les professeurs nouvellement nommés, une succession de mesures qui mettaient en évidence un manque de considération pour le monde de l'éducation et de la culture.

 

Il avait notamment déclaré :"L’autre jour, je m’amusais, on s’amuse comme on peut, à regarder le programme du concours d’attaché d’administration. Un sadique ou un imbécile, choisissez, avait mis dans le programme d’interroger les concurrents sur la Princesse de Clèves. Je ne sais pas si cela vous est souvent arrivé de demander à la guichetière ce qu’elle pensait de la Princesse de Clèves... Imaginez un peu le spectacle !", avait-il affirmé.

Effectivement, "on s'amuse comme on peut'...

Comme si la culture devait être à tout prix utile...

Ce discours très critique révélait bien un dédain pour la culture, avec des termes fortement péjoratifs " sadique, imbécile"...

 

Pourtant, ce roman de Madame de La Fayette, La Princesse de Clèves, représente un jalon essentiel dans notre littérature : premier roman d'analyse psychologique, il évoque une histoire d'amour impossible.

 

Cette année, c'est une autre princesse qui est, quant à elle, mise à l'honneur : La princesse de Montpensier, une nouvelle de Madame de La Fayette qui sera intégrée dans le programme du baccalauréat littéraire en 2018 : voilà une belle initiative qui intervient après la pétition lancée par une enseignante de français d'Alfortville. "La Princesse de Montpensier", écrite par Mme de La Fayette en 1662, est inscrite au programme 2018, avec son adaptation cinématographique par Bertrand Tavernier, qui date de 2010."

 

Françoise Cahen, professeur de français au lycée d'Alfortville avait lancé en mai 2016 une pétition demandant à la ministre de l'Education Najat Vallaud-Belkacem de "donner leur place aux femmes dans les programmes de la littérature de bac L". Soulignant que "jamais un auteur femme n'a été au programme de littérature en terminale L".

 

Voilà un oubli qui est enfin réparé.

Voilà une réhabilitation bien venue...

 

Tant de femmes écrivains méritent, aussi, d'être célébrées et mises à l'honneur : Colette, Marguerite Yourcenar, Georges Sand, Nathalie Sarraute,  Madame de Sévigné, Louise Labé...

 

On peut rappeler, à cette occasion, que La Princesse de Montpensier évoque des thèmes éternels : les difficultés d'aimer, la jalousie, la rancoeur des êtres humains, leur convoitise, leur insatisfaction.

Cette nouvelle permet de découvrir aussi un contexte historique : le 16 ème siècle et les guerres de religion.

Le style conforme au classicisme est fait de pudeur et de retenue, le récit a une valeur morale.

 

 

Le texte :

 

https://fr.wikisource.org/wiki/La_Princesse_de_Montpensier

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

fatizo 25/03/2017 22:20

Une autre anecdote à propos de Sarkozy, cette fois-ci quelques années plus tard, après avoir rencontré "sa" carlita.
Alors qu'il aimait raconter à qui veut l'entendre sa mue culturelle, et qu'il citait à qui veut l'entendre les grands livres et films qu'il venait de lire et voir. Il aimait aussi montrer les videos qu'il avait vu....sauf qu'elles étaient encore sous le film plastique.
Bises et belle soirée Rosemar

rosemar 26/03/2017 21:15

Merci pour cette anecdote révélatrice.

Bises et bonne semaine.

Michel Jean 25/03/2017 08:25

R' ce n'est pas une marque d'élégance intellectuelle que de rejeter un/des auteurs classique (ne parlons point d'Ango) très-utiles à lire et à connaître, en ce qu'ils servent à faire comprendre Le pénible enfantement de la langue française et le travail par lequel elle a dû passer avant d'être sûrs d'elle-même. Mais il est vraiment regrettable que des responsables ou serviteurs de l'État francais trempent quotidiennement par leurs actions ou propos dans de tels préjugés et en soient privés et aussi assoiffés cruellement de culture. Bye.

rosemar 25/03/2017 21:41

Une culture classique qu'il ne faut pas mépriser, comme le font certains : même si le temps a passé, si le langage apparaît lointain, difficile... cette culture fait partie de notre patrimoine.

Bonne soirée, Michel

Michel JEa 24/03/2017 20:48

Bonsoir Rosemar, je confesse qu'il m'arrive souvent peu de plonger ou XX fois rester appâter et amarrer à: Leçons choisies de Littérature Française & de Morale. Par Ch.-André. Ouvrage présentant dans chaque genre, en entier ou par fragments, les meilleurs chefs-d'oeuvre des prosateurs et des poètes français, collationnés sur de fort jolis et meilleurs textes avec le plaisir permanent de pouvoir re-découvrir sans-cesse diverses proses ou genres tels que: narratif, allégorique, dramatique, épistolaire, etc., sans oublier dans le genre oratoire l'éloquence sacré, politique, militaire, judiciaire, historique, académique etc. Idem pour la poésie. L'avantage d'un pareil livre c'est que ce ne sont que ô surprise ! justes éloges et plaisirs inépuisables en très bonne compagnie. Bonne soirée à tous.

rosemar 24/03/2017 21:28

Merci pour cette référence que je ne connais pas : tout le plaisir des morceaux choisis.
La lecture des oeuvres de Madame de La Fayette est un peu difficile, en raison de la langue du 17ème siècle, mais, c'est l'occasion de découvrir un style, une époque et des personnages d'exception.

Bonne soirée, Michel

ALEA JACTA EST 24/03/2017 16:08

Ha ! Ha ! Sacré Sarko !
Je suppose qu' avec lui c' est " La fortune des Rougon Macquart" qu' il faudrait mettre au programme des attachés d' administration.
Tout ce qui est paru avant est parfaitement inutile...
Bonne journée l' amie
PS: je confesse ne jamais avoir lu " La princesse de Clèves".Pourtant je suis allé vérifier sur mes Lagarde et Michard et Mme de LA FAYETTE figure bien de la page 355 jusque la page 367 du tome consacré au XVII ème.Encore une lacune à combler pour moi !

rosemar 24/03/2017 21:12

La fortune des Rougon, La Curée lui conviendraient davantage, sans doute...
Je vois que le Lagarde et Michard reste une référence... La princesse de Clèves est un roman d'analyse, dans une écriture très classique : la peinture d'un amour passionné.

Belle soirée, AJE et bonnes lectures à tous.

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/