Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2017 3 08 /03 /mars /2017 10:57
Quelquefois si douces...

 

 

 


Une jolie déclaration d'amour adressée à toutes les femmes, un texte empli de sensibilité, de force et d'émotion... tout le monde connaît cette chanson de Julien Clerc.

 

D'abord, c'est la douceur de la femme qui est mise en valeur grâce à un adjectif souligné par un adverbe d'intensité "si douces"...

 

Cette douceur est suggérée par des sonorités délicates qui évoquent la tendresse : sifflante "s", chuintante "ch".

 

Et cette douceur vient atténuer les douleurs du poète qui s'exprime à la première personne donnant un ton confidentiel au texte : "quand la vie me touche..."

 

Curieusement, la femme est aussi définie par sa dureté, sa capacité à provoquer des blessures que ressent intensément le poète... Les sonorités de gutturales "r" viennent souligner cette idée.

 

Ainsi, est mise en évidence toute la complexité de l'être féminin, oscillant entre tendresse et force...

 

Le refrain déroule une déclaration d'amour, réitérée, adressée à toutes les femmes... 

 

Le poète évoque, aussi, toute la fragilité inhérente à la femme, ce qui en fait un être particulier, un être qui peut paraître lointain, inaccessible, "difficile".

 

L'adverbe de temps "quelquefois" qui ponctue le texte montre bien toutes les nuances qui s'imposent pour décrire la femme.

 

Humour, drôlerie, sentiment de solitude alternent dans des tableaux successifs : d'abord une scène intimiste, "sur un coin d'épaule", où le regard de la femme est mis en valeur dans cette expression où se mêlent subtilement sensation visuelle et tactile : "regard qui frôle", suggérant toute la sensualité féminine.

 

Puis, l'affirmation d'une solitude parfois consentie, mais qui semble pesante, ce que suggère la répétition de l'expression "si seules".

 

La femme devient même, pour le poète, un condensé d'humanité : à la fois, "mère, enfant", mais aussi "impatience, souffrance", des sentiments contradictoires.

 

Dans le dernier refrain, le poète réitère sa déclaration d'amour, en y ajoutant une douleur inscrite dans le verbe "déchirer", associé à la notion de désir.

 

Et ce désir semble exacerbé par l'emploi du terme "pire".

 

Le texte s'achève sur le mot "femmes", mis en valeur et magnifié par l'interjection :" O".

 

Voilà un bel hommage à la fois majestueux et intimiste, dédié à la femme, une chanson intemporelle qui restitue une humanité, une tendresse, un émerveillement...

 

Les paroles ont été écrites par Jean-Loup Dabadie, la musique composée par Julien Clerc.

 

 

Le texte :

 

http://www.paroles-musique.com/paroles-Julien_Clerc-Femmes_Je_Vous_Aime-lyrics,p16943

 

 

 

 


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Michel Jean 08/03/2017 19:42

R' je profite de votre bel art. pour vous parlez de l'exce. Livre de Jeanne Moreau: Les plus belles chanson d'amour, son classement est un peu plus complexe où elle oppose l'amour triste à l'amour gai. Bye.

rosemar 09/03/2017 20:51

Merci pour cette référence, Michel.

fatizo 08/03/2017 18:20

Jolie chanson pour célébrer la journée de la femme.
Mais dans la collaboration Clerc-Dabadie, je préfère cette perle.
https://www.youtube.com/watch?v=p92pXFgCKUg
Bises et belle soirée Rosemar

rosemar 09/03/2017 20:51

Merci pour cette préférence...

Bises du sud

ALEA JACTA EST 08/03/2017 16:16

Un bel hommage de Julien à toutes les femmes.Cette chanson on nous a tellement martelé avec sur les ondes que j' avais oublié qu' il y avait ce texte sensible.Merci pour cette redécouverte.J' ai fait l' effort de la réecouter comme si cétait la première fois...et je l' ai fait avec plaisir.
Bonne soirée l' amie

rosemar 08/03/2017 17:45

Je sais que tu n'apprécies guère Julien Clerc, mais il rend ici un bel hommage à toutes les femmes, et la mélodie est superbe...

Belle soirée, AJE

L. HATEM 08/03/2017 14:40

C'est que je n'ose pas vous dire
Je vous désire
Ou même pire...

OHHHH... c'est quoi le pire ???
Il faut lire dans la pensée du poète ? mdr !
Bises rosemar et belle fête

rosemar 08/03/2017 17:43

Le pire, ce sont les fantasmes du poète ?

Bises, LH

Michel Jean 08/03/2017 13:14

Bonjour Rosemar, si Juju qui chante à merveille pour les femmes aux regards qui parfois se dévoilent ou se déchirent ou même pire les textes de grands auteurs; et, excelle dans celle-ci à nous décrire la douceur et l'amour qui inspirent le regard des belles qui traversent nos vies, ne reste-t-il pas encore bien meilleur en atteignant un sublime mystique dans l'interprétation du magnifique texte de M. Desbordes- Valmore, intitulé: Les séparés ? Bonne journée à tous.

rosemar 08/03/2017 17:42

Merci pour la référence : une autre chanson de Julien Clerc sur un texte de M Desbordes...

Voici le lien :


https://youtu.be/EgcULJSRK7M


Bonne soirée, Michel

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/