Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2017 2 25 /04 /avril /2017 13:07
La grande récréation électorale : et si les "petits" candidats n'étaient que des marionnettes ?

 

 

 

Et si les petits candidats n'étaient que des marionnettes ? C'est la question que l'on peut se poser, quand on prend conscience de la faible audience dont ils ont disposé...

 

Evincés d'un premier débat sur Tf1, à peine audibles, ils n'ont pu recueillir qu'un petit nombre de voix.

 

Ne fabrique-t-on  pas la "petitesse" de certains candidats ? C'est, là, la thèse que soutient Michel Onfray.

 

François Asselineau, Jean Lassalle, Jacques Cheminade, et les autres ont obtenu leurs 500 signatures, grâce à qui ?

Ces candidats ne sont-ils pas choisis, à dessein, pour amuser la galerie, une façon de donner l'illusion d'une certaine diversité ?

 

Dans tous les cas, ces candidats qui défendent, par ailleurs des idées valables, comme le refus d'une Europe libérale, ne sont pas audibles : ils ne bénéficient pas de l'audience réservée aux "grands" candidats, ceux qui défendent le système en place...

Ils n'ont aucune chance de gagner l'élection présidentielle.

 

Les autres candidats, les "grands", eux, sont accueillis dans tous les médias, on leur donne la parole, on les écoute, ils utilisent tous les moyens  : j'ai, pour ma part, reçu un dépliant publicitaire de propagande électorale en faveur de François Fillon, un dépliant, grand format, en couleur... et c'est le seul prospectus qui m'a été délivrée dans ma boîte aux lettres...

Les élections deviennent un grand show médiatique, où l'on essaie d'entretenir le suspense : on nous parle de "dénouement", de révélation", mais les résultats sont prévisibles.

 

Marine Le Pen, Jean Luc Mélenchon, les candidats que l'on dit "hors système" ne seraient, eux-mêmes, que des faux-semblants, des "sceptiques" qui affirment : "On va voir, on va négocier..."

Mais qui peut les croire ?

 

Ainsi, le système est fait pour promouvoir certains candidats et Emmanuel Macron serait l'archétype de ces candidats fabriqués par le système.

Ainsi, sommes-nous invités à voter Macron.

 

D'ailleurs, avons-nous vraiment le choix ?

En face, le Front national et ses thèses extrémistes, en face, Marine Le Pen qui propose de négocier avec l'Europe...

Mais comment est-ce possible ? Comment peut-on y croire ?

Les élections, devenant un vaste jeu de dupes, seraient truquées de "a" à "z"...

Paradoxalement, les élections aboutissent à un déni total de démocratie.

Michel Onfray s'est abstenu lors du premier tour des élections, refusant d'entrer dans cette "récréation" électorale.

 

 

Les élections commentées par Michel Onfray :

 

http://michelonfray.com/conferences/la-soiree-des-elections-commentee-par-michel-onf?autoplay=true

 

 

 

 

La grande récréation électorale : et si les "petits" candidats n'étaient que des marionnettes ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Michel jean 25/04/2017 22:22

R' quand on voit que de nombreux ressorts psychologiques, affairistes ect., prennent le pas sur des nécessités primordiales comme un vrai debat par exemple dans l'intérêt de tous, effectivement on peut se demander si compétences il y a ? À voir. Bye.

fatizo 25/04/2017 18:42

On peut penser que sans les sondages les petits candidats feraient de meilleurs scores.
Le vote utile est un pièges pour eux.
On peut se rendre compte aussi que certains candidats qui bénéficient de réseaux importants sur le net, Assélineau par exemple, obtienne un réultat très médiocre (0,9%).
Bises et belle soirée Rosemar

rosemar 25/04/2017 22:01

Les sondages peuvent fausser considérablement les résultats, c'est sûr... Asselineau ? Il est connu surtout par les lecteurs d'Agora...
Les candidats qui disposent des grands médias sont avantagés...

Bises du sud

ALEA JACTA EST 25/04/2017 18:59

Fatizo
Les matheux ont déjà travaillé la question et proposent des modèles bien plus fiables.
Dans un système à classement complet comme certaines élections en Australie DPA aurait pu faire un score bien plus important.Le uninominal c' est la mort assurée du petit candidat.
Par contre si on classe tout le monde du premier au dernier ça change singulièrement et c' est plus fidèle...le dépouillement est bien plus long.Il n' y a qu' un tour mais t' as un vrai vainqueur qui représente l' avis le plus partagé au sein de la population.
On pourrait malgré tout imaginer un 2 ème tour avec les deux premiers du scrutin précédent qui serait bien plus fiable que le système actuel.
Bonne soirée

ALEA JACTA EST 25/04/2017 17:19

Celui qui n' est pas soutenu par un parti, par des structures de pouvoir liés au monde de la finance,par des médias, ou par un fort mouvement populaire de base en sa faveur n' existe pas.
Les temps d' antenne officiellement impartis n' y changeront rien.Macron a passé au moins 2 ans à bien préparer tous ses relais médiatiques et aussi issus du monde de la finance ( sans compter les soutiens occultes, ces éventuels grands horlogers maquiavéliques, dont j' ignore tout).
Je vais te faire une petite métaphore à 1 euro.
Imagine que j 'organise une compétition nationale de motocyclisme avec de grandes écuries présentant de grosses cylindrées préparées avec de lourds moyens financiers, et que pour animer la course j' accepte de faire participer quelques mobylettes !!!
Et bien c' est exactement l' impression folklo donnée par la participation de certains de ces petits candidats qui ne représentent qu' eux-mêmes( sans vouloir en rien dénigrer la cohérence de leur projet d' ailleurs).
Mais c' est surtout dans un cadre de système à 2 tours que ça devient du délire.
Imaginons Rosemar, que par exemple , comme en Australie, les électeurs votent en classant tous les candidats par ordre de préférence, et que l' on établisse ensuite un classement.Et bien, je peux te dire que d' une part on privilegierait le vote sincère au détriment du vote utile , mais d' autre part certains petits candidats pourraient se retrouver bien mieux placés qu' avec le système où on ne met qu' un seul nom dans l' urne, un système qui lamine TOUS les petits candidats.
Une dernière remarque.Certains petits candidats ont été relayés par les réseaux pendant un certain nombre d' années.Je pense à celui du frexit...et bien, ça n' a rien changé.Malgré sa couverture médiatique sur internet où tout le monde sait qui c' est il plafonne à 0,9%.
Tout ça nous ramène au principe même d' une présidentielle.On est en plein mythe d' un homme providentiel qui vient rencontrer le pays.Quelle rigolade ! C' est de l' ordre du conte de fées....du divertissement pur...personne n' y croit.
Bonne journée l' amie

rosemar 25/04/2017 21:57

Tu évoques Asselineau ? Il est resté cantonné à certains réseaux sociaux, si bien que beaucoup de gens ne le connaissaient pas du tout. Les petits candidats n'ont aucune chance de gagner ces élections, ils sont là pour la représentation d'une certaine diversité.
Deux "grands candidats" proposent de renégocier avec l'Europe : Mélenchon et Marine Le Pen mais est-ce sérieux et réaliste ?

A regarder : le lien en bas de l'article, une conférence de Michel Onfray sur ces élections....

Belle soirée, AJE

Michel Jean 25/04/2017 14:19

Bonjour Rosemar, c'est criant de vérité que certains candidats ne sont que de pauvres orphelins mis en place par un système qui se dit démocratique, équitable de fraternité, de liberté et d'égalité... à nous de chercher l'erreur. Bonne journée à tous.

rosemar 25/04/2017 21:49

A nous de chercher l'erreur, oui, mais il semble que tout le système soit vicié et perverti : les élections seraient une vaste supercherie...

Bonne soirée, Michel

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/