Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 10:16
Le nouveau ministre de l'Education favorable au retour du redoublement...

 

 

 

Le redoublement jugé trop coûteux avait été quasiment supprimé, lors du quinquennat précédent, avec le projet de refondation de l'Ecole : il était devenu exceptionnel, après accord des parents.

 

La suppression du redoublement avait forcément aggravé les difficultés des élèves qui arrivaient en classe de seconde sans avoir le niveau requis : lacunes en grammaire, en orthographe, difficultés de lecture...


 
De plus, quand le passage dans la classe supérieure devient quasi automatique, comment motiver les élèves pour les inciter à travailler ? Comment leur montrer toute l'importance du travail scolaire ? Les professeurs se retrouvent quelque peu démunis pour solliciter plus d'assiduité, de persévérance dans les efforts de la part de certains élèves...

 

Le nouveau Ministre de L'Education Jean-Michel Blanquer souhaite "autoriser à nouveau le redoublement" dès l'année scolaire 2017-2018, jugeant "absurde" son interdiction : c'est ce qu'il a déclaré dans un entretien au "Parisien" ce jeudi.

"Il n'est pas normal d'interdire le redoublement", estime le ministre. "Il y a quelque chose d'absurde à laisser passer de classe en classe des élèves accumulant des retards."

 

Une déclaration qui va dans le bon sens : le redoublement peut être une seconde chance donnée à l’élève, notamment en primaire. Redoubler peut permettre à un élève de revoir certains points qui ne sont pas acquis.

 

Pour limiter le nombre de redoublements, le ministre a, aussi, confirmé la mise en place de "stages de soutien" avant l'entrée en 6ème, qui seront assurés par "des enseignants volontaires, rémunérés sur la base d’heures supplémentaires".

 

Il faut souhaiter que le ministre n'en reste pas à des déclarations d'intention et que notre école redevienne véritablement une école de l'effort.

 

En supprimant le redoublement, en supprimant les notes, en amoindrissant les programmes, les ministères successifs ont construit une école du laxisme, de la passivité, de la paresse.

 Le passage dans la classe supérieure constitue, on le sait, un enjeu important, supprimer cet enjeu, c'est enlever de la valeur, du poids à l'enseignement, aux professeurs.

 

Les enseignants attendent aussi que soient rétabli dans les programmes un véritable enseignement de la grammaire, de l'orthographe, de la lecture.

 

Par ailleurs, Jean-Michel Blanquer annonce son intention de développer l'apprentissage de la musique dont il juge la place "insuffisante" : il semble, en effet, utile de donner une place importante aux disciplines artistiques qui ont été délaissées et mises au rebut, ces dernières années.

 

Quant au projet d'autonomie des établissements voulu par le nouveau ministre, il paraît dangereux à bien des égards : les chefs d'établissement pourraient recruter eux-mêmes les professeurs, la porte ouverte à toutes sortes d'abus, d'arrangements, de copinages, un système nuisible qui ne correspond pas du tout à notre culture de l'Education.

 

Il faut donc rester vigilant, face à toutes les annonces qui sont faites et combattre ce projet d'autonomie des établissements.

 


 

 

 

Le nouveau ministre de l'Education favorable au retour du redoublement...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean Michel 27/06/2017 09:00

Bonjour Rosemar, "À la fortune du mot" consacre un bel art. sur le terme ("redoubler") que le ministre de l'Education devrait lire... Bye.

rosemar 27/06/2017 22:02

Merci pour cette référence... Voici le lien :

http://alafortunedumot.blogs.lavoixdunord.fr/

Michel Jean 08/06/2017 21:28

Bonsoir Rosemar, dans tous les cas il y en a un qui vient de bien redoubler : Bruno Dondero et l'affaire BernardTapis... Bonne soirée à tous.

rosemar 08/06/2017 21:53

Il faut nous expliquer : je ne connais pas ce Dondero...

Bonne soirée, Michel

Lapin37 08/06/2017 21:03

Bonsoir tous, rosemar, ah ! le redoublement le retour ;-)
Puisque je suis la plus ancienne un peu de rappel n'est pas inutile ! début années 70 de grands penseurs de l'EN ont réfléchi sur ce sujet, ils ont découvert que les élèves ayant redoublé avaient moins le bac que les autres et ils en ont tiré la conclusion : redoubler empêche de réussir au bac (SVP défendu de rire !) et en plus ces élèves coutent plus cher !!! donc éviter les redoublements (interdits officieusement), les élèves n'ayant pas le niveau passaient donc à l'essai et bien entendu aucun ne redescendait ... j'ai connu des élèves avec une scolarité primaire complète à l'essai ! tout le monde content, les parents contents, les directeurs contents, les inspecteurs contents ... les instits pas contents mais on n'en a rien à faire ... !
Certes il y a de nouveau quelques redoublement à partir de 80, très rares, avec un dossier énorme ... et chaque année (Indre-et-Loire, mais ailleurs ?) une liste des écoles classées par le nombre de redoublements !!! vous imaginez l'effet sur les inspecteurs/directeurs !?
Donc j'attends de voir l'application réelle !
Je précise que les redoublements sont parfois une nécessité, jusqu'à preuve du contraire les enfants ne sont pas les clones d'un élève idéal qui suivrait le prg avec une progression et une réussite mathématiques et je suis furieuse en repensant à certains enfants perdus faute d'un redoublement adapté.
Bonne soirée, bises, santé, courage à tous.

rosemar 08/06/2017 21:52

J'ai connu des élèves qui ont tiré profit d'un redoublement... ce peut être une chance de se remettre à niveau pour des élèves volontaires. Comme tu dis, il faut attendre de voir la mise en application...
Merci pour ce témoignage, Lapine

Bonne soirée, bises, santé.

fatizo 08/06/2017 18:16

J'ai entendu ce ministre l'autre jour à la radio et j'ai trouvé son discours encourageant pour la suite.
On sent qu'il sait de quoi il parle, il ne fait pas parti de ces politiques qu'on met là par hasard .
Bises et belle soirée Rosemar

rosemar 08/06/2017 21:45

Il connaît le monde de l'Education, certaines mesures envisagées sont encourageantes : on attend la suite...

Bises du sud

ALEA JACTA EST 08/06/2017 18:01

Il semblerait qu' un certain pragmatisme soit de retour.Tant mieux.
En Espagne, nous avons un système hybride que je t' explique très brièvement.
De la 6 ème jusqu' en 3 ème un élève qui n' a pas la moyenne dans plus de 2 matières redouble.Par contre l' année suivante il promotionnera et passera en classe supérieure quelque soit ses résultats pour éviter deux redoublements successifs.Quand un élève n' a aucune possibilité d' obtenir le brevet qui se délivre chez nous en fin de seconde, on peut lui proposer un cursus différencié dans des groupes réduits de 12 élèves, et avec peu de profs qui travaillent par groupes de matières( lettres, sciences regroupées, etc...).Finalement l apprentissage au collège est différencié pour éviter que certains élèves soient constamment en échec et perdent leur temps sur les bancs de l' école.La priorité est donnée à la qualité de leur apprentissage plus qu' à la quantité.
J' avoue qu' aujourd' hui, je n' oserais pas imaginer notre système sans ces plans de formation à part pour élèves en difficultés.Pour certains d' entre eux ( ceux qui veulent étudier mais qui ont de sérieux problèmes) ces plans de formation sont la seule planche de salut....
Bonne journée l' amie

rosemar 08/06/2017 21:40

Merci pour ces infos sur le système espagnol qui paraît assez spécifique et original et qui permet grâce à l'apprentissage en petits groupes de remettre certains élèves à niveau...
Pour les propositions de notre nouveau ministre, il faut attendre de les voir se concrétiser : ce n'est que le début, on attend la suite...

Belle soirée, AJE

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/