Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2017 5 02 /06 /juin /2017 14:01
Une invitation à la chasse aux papillons...

 

 


Peut-on refuser une invitation à la chasse aux papillons ? Ce jour-là, dans le parc de la ville, on est attiré par un comptoir improvisé où sont installés de petites cabanes de bambous et des livrets consacrés à la protection de la nature et des fleurs.

 

La ville organise cette animation pour sensibiliser les promeneurs à la préservation de la nature : il s'agit d'inciter les jardiniers à éviter l'utilisation des pesticides.

 

Sur le comptoir, on peut découvrir de petites cabanes servant à protéger les abeilles : des bambous reliés entre eux permettent aux insectes de trouver de multiples abris pour cacher leurs oeufs.

On peut admirer aussi un carabe doré, bel insecte qui a pour fonction d'assainir les jardins : appelé aussi "jardinière", il consomme les parasites tels que limaces, escargots, doryphores, chrysomèles... certains carabes se nourrissent, aussi, de mauvaises herbes.

 

Cette sensibilisation à la protection de la nature me paraît essentielle : trop d'insectes utiles, des pollinisateurs disparaissent de nos jardins, il convient de les protéger, et d'éviter l'abus des pesticides.

 

Puis, on nous invite à partir à la chasse aux papillons sur les hauteurs du parc : comment pourrait-on refuser une promenade dans la nature à la recherche de papillons ?

 

Munie d'un filet à papillons, de jumelles, une animatrice du Cogard, Centre ornithologique du Gard nous entraîne dans son sillage pour une découverte des différents espèces présentes dans le jardin.

On apprend que les papillons appartiennent à la classe des lépidoptères, car leurs ailes sont couvertes de petites écailles qui se chevauchent comme des tuiles.

Chaque espèce se caractérise par des couleurs et des motifs spécifiques.

 

Dès qu'on s' approche des massifs de fleurs, on aperçoit un magnifique papillon aux teintes de xanthe : il est posé sur des corolles de valérianes, savourant le nectar des fleurs.

On découvre qu'il s'agit d'un "citron", ce nom évoquant clairement les couleurs éclatantes de cette espèce.

On admire les teintes lumineuses de l'insecte, mais dès qu'on l'approche, le papillon s'envole et disparaît dans les fourrés.

Impossible de capturer l'animal...

 

Plus loin, on aperçoit un spécimen plus petit, tacheté, de couleurs brunes...

Le papillon se laisse, cette fois, attraper dans les mailles du filet : il s'agit de l'emprisonner avec délicatesse, d'un geste sûr, afin de ne pas le blesser.

Précautionneusement, il est recueilli dans une boîte en plastique, en vue d'une observation attentive, un principe absolu est appliqué : ne pas blesser l'insecte.

L'observation révèle un papillon brun tacheté de noir : il pourrait s'agir d'un "satyre" ou d'une mégère", mais non, on reconnaît bientôt un "tirsis".

Les enfants sont éblouis par la capture du papillon qui s'agite dans la boîte, puis qui s'immobilise.

 

On relâche ensuite le bel insecte qui s'envole rapidement dans la jardin.

 

Plus loin, un autre massif de fleurs révèle la présence de deux papillons blancs qui "papillonnent"...

Après une course sur la pelouse, l'animatrice happe un des insectes dans son filet, l'emprisonne dans la boîte, et on peut alors admirer une "piéride" du chou, un papillon blanc tacheté de points noirs...

Nouvel émerveillement devant les ailes déployées de l'insecte !

Nouvelle observation attentive de ce spécimen encore différent...

 

Les yeux remplis de ces images chatoyantes de papillons, nous rejoignons le bas du jardin..

Les enfants sont enchantés de leur balade champêtre : ils ont appris comment capturer, observer des papillons, ils ont appris leurs noms évocateurs, quelques unes de leurs caractéristiques...

La promenade a aussi permis à chacun d'admirer les fleurs du jardin : valérianes, nénuphars, rudbeckias, calendulas...

 


 

 

 

 

 

Une invitation à la chasse aux papillons...
Une invitation à la chasse aux papillons...
Une invitation à la chasse aux papillons...
Une invitation à la chasse aux papillons...
Une invitation à la chasse aux papillons...
Une invitation à la chasse aux papillons...
Une invitation à la chasse aux papillons...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Michel Jean 04/06/2017 22:48

R' une seule cellule sur terre effectivement voilà des milliards d'année à donnée deux cellules l'une animale et l'autre végétale sous l'emprise de quel virus ou gène venue d'une lointaine galaxie ? !

Michel Jean 04/06/2017 08:06

Qu'avons nous de commun avec la jonquille !... ?...

rosemar 04/06/2017 21:41

35 % de gènes: étonnant !

Voici le lien :

http://www.museedelhomme.fr/fr/qu-avons-nous-commun-jonquille

Michel Jean 04/06/2017 08:03

R' oui il ne fera bientôt plus aucun doute qu'après avoir séquencer complètement le règne végétal et animal nous soyons alors dans l'impossibilité totale de nier que de nombreux gènes animaliers on permis bien des croissances et mutations végétales extraordinaires qui auraient été impossible sans cette collaboration active in/volontaire. Que peut-être même des espèces hautement nuisibles ont facilités de nombreuses diversités pour qu'une/des vie puissent se développer ou perdurer durablement !... Nous vivons une époque que Jules Verne aurait aimé ! Bye.

rosemar 04/06/2017 21:39

Michel Onfray affirme dans Cosmos : "il y a en nous de la plante...", mais nous avons tendance à l'oublier... La science permettra peut être de le mettre en évidence...

Bonne soirée, Michel

fatizo 03/06/2017 21:54

Et bien, que de papillons. Pas sur que nous en ayons autant dans le nord.
Mais Rosemar, toi qui aime Brassens, tu as oublié çà
https://www.youtube.com/watch?v=g5bRhJSHS_o
Bises et belle soirée à toi.

rosemar 04/06/2017 21:34

Il faut bien regarder les massifs de fleurs pour apercevoir des papillons... Merci pour la chanson de Brassens que je n'ai pas oubliée du tout : une chanson magnifique...

Bises du sud

L. Hatem 03/06/2017 16:21

Que de noms de papillons et de fleurs... comment les retenir ? On s'y perd...
Merci pour les photos

rosemar 03/06/2017 18:42

Non, ce n'est pas une loupe, c'est une ouverture pour capturer le papillon, quand on l'a pris dans le filet.

rosemar 03/06/2017 18:41

De jolis noms tout de même, souvent empruntés à la mythologie grecque...

L. Hatem 03/06/2017 16:25

Le dessus de la boite en plastique semble être muni d'une loupe...

Michel Jean 02/06/2017 17:21

Bonjour Rosemar, oui ! les petits papillons et qu'ils soient tous très beaux ne fait aucun doute, mais voila certains sont des ravageurs, à détruire le plutôt possible sans tarder, tant ils se montrent nuisibles pour les petits jardiniers dont c'est la hantise, l'obsession principale au quotidien ou pour toutes les grandes exploitations maraîchères qui nous permettent d'avoir de nombreux et beaux et pas chers légumes de base toute l'année tels nos belles variétés de poireaux ou de carottes ou encore nos douces et sucrées échalotes et piquants ails. Toutes et tous menacées par un magnifique petit papillon aux ailes sépias et crèmes qui se voie attribué d'un sale nom puisqu'il s'agit tout simplement de la teigne du poireau. Pas très beau comme nom vous en conviendrez je l'espère pour un si bel insecte qui sait se montrer très discret avec ses couleurs. Bonne journée à tous.

rosemar 03/06/2017 18:40

Je ne connaissais pas ce papillon : "la teigne du poireau", il porte bien son nom, en tout cas... merci pour cette info, Michel.
Pourtant beaucoup de papillons sont d'utiles pollinisateurs...

Bonne soirée

ALEA JACTA EST 02/06/2017 16:24

Une belle campagne de sensibilisation organisée par la municipalité.Il est grand temps de proposer des solutions alternatives à l' emploi systématique de pesticides.
Hasard du calendrier: ton article paraît le lendemain de la décision de Trump de se désengager des accords de Paris.
la journée d' hier est un jour de deuil pour la planète.Je ne suis pas surpris par Trump qui tient ses effrayantes et effroyables promesses mais je me sens catastrophé quand même.Rien n' est venu stopper la folie de cet homme.Aucun mécanisme, aucune institution, aucun groupe de pression...
Les accords de Paris sont insuffisants mais nécessaires:ils permettent de faire un premier pas vers la régulation du climat...La décision de Trump est un coup d' accélérateur vers le chaos et vers de futurs cataclysmes.
Alors ce n' est pas encore la fin du monde, bien sûr, mais pour l' instant on ne fait toujours rien pour protéger l' avenir de nos enfants et de la biodiversité.Et plus on s' y prend tard et moins on n' a de possibilités de résoudre le problème.
Bonne journée l' amie

rosemar 03/06/2017 18:36

Ce n'est pas une surprise : Trump avait annoncé qu'il ne respecterait pas ces accords, je ne sais pas ce que valent exactement ces accords mais la décision de Trump est contestée même aux USA...est-ce que Trump arrivera au bout de son mandat ??

En tout cas, cette chasse aux papillons était une belle découverte de la nature, une belle initiative, oui.

Bonne soirée, AJE

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/