Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2017 4 10 /08 /août /2017 12:43
La mode végan...

 


 

Les produits Végan commencent à inonder nos supermarchés : plus 82 % de ventes en 2016 !

Des rayons entiers sont dédiés et consacrés à ces nouveaux aliments.

 

Les produits Végan ne contiennent aucun produit d'origine animale... On peut désormais manger des steaks, des escalopes, des boulettes sans viande, des laits et des fromages végétaux.

Certains se laissent séduire par cette mode du Végan : il est vrai que la filière de la viande a connu des scandales, étiquetages douteux, incertains, absence de traçabilité, souffrance animale dans les élevages et les abattoirs...

On se souvient du scandale de la vache folle et de l'affaire Spanghero, par exemple.

 

Pourtant, il convient de s'interroger sur le contenu de ces nouveaux "steacks" végétaux présents dans les rayons des supermarchés.

Colorants, gélifiants, épaississants, exhausteurs de goût, abondance de sel : les recettes de ces produits ne sont pas du tout diététiques, mieux vaut vérifier la composition de ces aliments...

Caramel pour la couleur, arômes artificiels de viandes, gluten de blé, glucides, de quoi leurrer le consommateur...

 

Un nouveau marché s'est ouvert, un marché porteur qui parvient à convaincre nombre de gens.

 

Mais, cette tendance Végan n'est qu'une mode de plus destinée à faire vendre des produits qui n'ont qu'une apparence de naturel.

Manger Végan, c'est aussi consommer des aliments bourrés d'additifs...

 

De plus, l'apport en protéines contenues dans ces produits est souvent insuffisant.

Ne nous laissons pas abuser par ces nouvelles tendances présentées à grand renfort de publicités.

 

Des modes surgissent, par exemple, celle des aliments sans gluten : là encore, il convient de vérifier attentivement la composition de ces produits.

Le régime sans gluten peut être utile et bénéfique, mais à condition de ne pas consommer ces substituts bourrés d'additifs qu'on nous vend dans les supermarchés.

 

Des rayons entiers sont consacrés au Sans gluten, aux produits Végan et ces nouveautés ne sont qu'un moyen de susciter de nouveaux besoins.

Le label Végan n'est pas une garantie de qualité : nous devons rester vigilants et ne pas céder à des effets de mode.

De plus, cette mode végan conduit à des excès qui peuvent être dommageables pour la santé : on en vient à exclure des aliments sains comme le miel, la gelée royale, le pollen, les oeufs...

Pas question pour un végan de s'habiller de vêtements en laine ou en soie...

On aboutit à une forme d'extrémisme dangereux : la démesure l'emporte sur le bon sens...

 

 

 

 

 

http://www.francetvinfo.fr/economie/entreprises/ikea/enquete-la-folie-vegan_2252917.html

 

 

La mode végan...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Battlestarmargharita 14/08/2017 21:50

Attention en effet à ne pas tomber dans l'excès. L'information est essentielle, surtout avant de s'engager dans l'étude d'un mouvement aussi complexe que le véganisme.
Bien sûr que de l'extérieur, l'idée de refuser de cautionner toute souffrance animale en supprimant les produits animaux de son alimentation, de ses placards mais aussi en l'excluant de ses loisirs, peut sembler extrême.
Cependant, une fois que l'on accepte de considérer ce principe de base, le véganisme fait sens.
Et dans la pratique, il est facile à mettre en oeuvre, et surtout, très TRES loin des produits que vous évoquez dans votre article. Ces articles, que l'on appelle similicarnés, sont assez rares dans les assiettes de véganes, et plutôt à destination des personnes en transition ou pour du dépannage. Les véganes éprouvent rarement le besoin de placer de fausses viandes dans leurs assiettes, tout bonnement parce que la cuisine végétalienne ne raisonne pas en terme de "viande et accompagnement". C'est une alimentation variée, aussi équilibré que peut l'être une bonne alimentation omnivore. Elle est également saine, si on se tient, comme un omnivore, à l'écart des produits transformés. En tout cas, elle n'est ni pire ni moi bien, en terme de santé, encore une fois, comme le régime omnivore, si elle est bien menée.
Et elle n'occasionne qu'une carence, celle en vitamine B12, pour laquelle les véganes ne supplémentent, comme les omnivores. En effet, les animaux que consomment ces derniers sont complémentés en B12 toute leur vie, simplement parce que cette vitamine est devenue plus rare avec nos méthodes de production alimentaire moderne.
Tout le reste, on le trouve sans problème dans les végétaux, y compris en termes de protéine, vitamines, etc...

Pour revenir sur l'effet de mode que serait le véganisme, il va de soit que certains se tourneront vers ce mode de vie par imitation, par curiosité. Mais le véganisme est avant tout une prise de conscience. La majorité des véganes a eu cette prise de conscience et ne reviendra pas en arrière. De plus en plus de personnes deviennent aujourd'hui flexitariennes (consommet de la viande une à deux fois par semaine) en raison des divers scandales alimentaires et parce qu'ils ont décidé de limiter la souffrance animale en diminuant la consommation de leurs chairs. Les véganes sont les plus engagés de ce mouvement plus vaste et plus profond de prise de conscience.

Battlestarmargharita 16/08/2017 00:36

Le risque de carence n'est pas un problème. En devenant végane c'est une des premières choses sur lesquelles on est informé et il suffit de prendre en compte le risque et d'y remédier. D'ailleurs, la carence en B12 peut toucher des omnivores. Elle n'est donc pas réservée aux véganes.
Concernant les enfants, une alimentation équilibrée et une complémentation en B12 adaptée à leur âge et à leur poids fait parfaitement l'affaire. L'immense majorité des enfants véganes se porte très bien. Vous évoquiez justement dans l'article l'histoire de cet bébé victime de ses parents irresponsables qui l'avaient nourri au lait végétal. Ce n'est pas une généralité. Malheureusement, aucun régime alimentaire ne prévient la bêtise. Un bébé a besoin de lait maternisé que ce lait soit végétal ou non. Il est aisé de ce procurer du lait maternisé végane d'ailleurs, puisque indépendamment de cette demande, des gammes ont été développées pour les enfants développant très tôt une intolérance au lactose.

Concernant maintenant les animaux d'élevage et leur devenir si l'on arrêtait de les manger :
Premièrement, si le monde devait devenir végane, cela ne se ferait pas en un jour et la diminution de la consommation de produits animaux entraînerait progressivement la diminution de leur nombre.
Les animaux d'élevage, dans leur immense majorité, ne se reproduisent en effet pas naturellement mais par insémination artificielle. Les mâles sont castrés et seule une poignée de reproducteurs est conservée. Ainsi, il est plus aisé pour les éleveurs de contrôler leur stock.
Donc, même dans le cas où les animaux étaient brutalement épargnés, leur nombre de croitrait pas de façon exponentiel. On peut aussi imaginer des campagnes de stérilisation avant de les relâcher, pour ceux qui pourraient y vivre, dans des sanctuaires. Les terres libérées par l'élevage et surtout par les cultures destinées à l'élevage pourraient servir de pâture à une masse d'animaux qui ne serait pas constamment et artificiellement maintenue, mais resterait limitée par la stérilisation et par la régulation naturelle.

Ce soucier du sort des animaux d'élevage après la fin de leur exploitation est un faux problème car il existe des solutions qui n'ont rien de complexe ni de loufoque à mettre en place.
Mais se poser la question pour justifier sa consommation de viande est un moyen parmi tant d'autre de continuer la politique de l'autruche.

rosemar 15/08/2017 23:14

La carence en vitamine B12 est tout de même un problème, notamment pour les enfants.
Je comprends le véganisme dans ce souci de refuser la souffrance animale... mais que ferait-on des animaux d'élevage si on ne consommait plus de viande ?

Bonne soirée

Olivier 13/08/2017 13:56

Quel article superficiel ! Tous les plats préparés, vegan ou non sont pleun d'additifs et de sucres, ce n'est pas nouveau.

Vous confondez végétalien et vegan, ce qui n'a rien à voir. Être vegan n'est pas une mode mais une prise de conscience sur l'exploitation et la souffrance animale, ce n'est pas une mode, encore moins un régime.

On peut très bien se nourrir sainement sans matière animale, mais là il aurait fallu creuser un peu...

rosemar 13/08/2017 21:53

Je suis d'accord, bien sûr, pour condamner la souffrance animale mais de là à supprimer toute consommation de viande, avec les carences que cela peut provoquer... je pense qu'il faut réfléchir aux conséquences...
Et puis que faire des animaux si on renonce à l'élevage ?

Bonne soirée

L. Hatem 12/08/2017 13:18

Comme le dit le commentaire en dessous... faire ses plats vegan ou pas par soi-même... au lieu d'acheter ces plats hors de prix...
Cependant il y a des plats surgelés à 2 euros chez Picard auxquels je ne résiste pas !

rosemar 12/08/2017 22:50

Je te conseille, tout de même, de vérifier la composition des produits Picard...

piro 11/08/2017 19:14

C'est comme tous les produits de l'industrie alimentaire. Un vrai végan fait sa propre cuisine. Il n'a pas besoin d'acheter des plats tout préparé.

rosemar 11/08/2017 22:53

Oui, un vrai végan fait sa propre cuisine... mais attention aux carences et aux excès de cette façon de vivre...
De la même façon, pour ceux qui font un régime sans gluten, il est préférable d'éviter les produits préparés et vendus en supermarché.

Bonne soirée

Lapin37 10/08/2017 21:04

Bonsoir tous, rosemar, ah ! une nouvelle mode, un nouveau snobisme ... une sottise (je suis polie !) ! je me dis souvent "ça y est, on a touché le fond de l'imbécillité ... mais non on peut encore descendre !" j'ai observé les débuts des végans une déviance stupide du végétarisme, il y a déjà eu des bébés victimes de cette mode et même des chats !!!
Je rappelle que les vêtements sont soit végétaux (on a un bon choix) soit ... artificiels ! bonjour les chaussures en plastique ;-(((
Bref une mode, soutenue par quelques peoples, qui démontre l'ignorance crasse de la biologie humaine !
Destruction de l'instruction, destruction de la culture, destruction de l'alimentation, destruction des pays ... sans être complotiste je trouve que ça fait beaucoup de coïncidences pour transformer un peuple (ou des peuples) en animaux obéissants !
Bonne soirée, bises/courage à tous.

rosemar 10/08/2017 23:49

Une mode qu'exploitent les industriels de l'agro-alimentaire... une façon de créer de nouveaux besoins, de nouveaux produits, mais ces produits sont bien artificiels et peu fiables.
Beaucoup de destructions, en effet, c'est inquiétant.

Bises, Lapine, bonne soirée

ALEA JACTA EST 10/08/2017 18:28

Pour une fois c' est la mode qui a précédé le marché.C' est donc en toute logique que la grosse distribution s' est attaqué à cette part de marché.Aux dangers que représente le véganisme en soi, il va falloir maintenant ajouter comme l' indique ton article toutes les saloperies( adjuvants-additifs) que les industriels ajouteront aux aliments pour leur donner du goût.
Voici un lien qui fait le point sur les risques pour la santé du véganisme et qui explique la difficulté pour les adeptes de cuisiner des repas équilibrés afin de ne pas avoir de carences graves en acides aminés essentiels.
http://tumedio.es/wp-content/uploads/2015/05/interioravila.jpg

La conclusion de l' article est éloquente !
"Vous pouvez céder à cette mode du veganisme si vous apprenez à bien naviguer dans les arcanes nutritionnelles de cette alimentation qui ne nous est pas naturelle puisque nous sommes naturellement omnivores.

Mais :

1.Vous ne devez pas l’imposer à un enfant car sa bonne croissance exige qu’il mange de tout afin de ne risquer aucune carence.
2.Vous ne devez pas plonger dans le vegan si vous attendez ou nourrissez un bébé. Vos besoins nutritionnels sont bien trop élevés pendant ces périodes. Vous mettez alors en danger votre santé et celle du bébé que vous portez."
Bonne journée l' amie

ALEA JACTA EST 11/08/2017 00:15

Oups !! je remets le bon lien...
http://www.e-sante.fr/regime-vegan-que-risquez-vous/actualite/1287

rosemar 10/08/2017 23:41

Merci pour les infos sur le régime Végan et ses dangers... dommage... le lien n'est pas le bon : c'est la photo d'un rempart ?

Belle soirée, AJE

fatizo 10/08/2017 18:17

Après avoir visité la région toulousaine et ses bons produits, il est hors de question que je cède à la mode "vegan' .
Je n'imagine pas une minute me passer de viande, bien que je sois loin d'en manger à tous les repas.
Bises et belle soirée Rosemar

rosemar 10/08/2017 23:39

L'excès de viande n'est pas bon, mais avec l'alimentation Végan, on tombe dans l'excès inverse... le véganisme ressemble à une sorte d'extrémisme...

Bises du sud

Michel Jean 10/08/2017 14:02

Bonjour Rosemar, encore des ewcrocs sauce écolos qui tout sourire et toute douceur tttt'expliquent qu'il ne faut plus de phyto, plus de ceci ni de cela et pour finir t'expliquent que tu ne dois plus marcher dans ton jardin potager de telle heure à ttelle heure; et, te voilà expulsée de ton petit Éden avec comme suprême recommandation qui est de ne mangé que des saucissons fait avec de la sciure de bois et des escalopes céréal/ières/isées. Au final ce ne sont que des Dictateurs escrocs de plus qu'il faut anéantir en leur vendant des bonnes chaussures avec des semelles inusables et vaselinées pour avoir la paix. Bonne journée à tous.

rosemar 10/08/2017 23:35

Encore une arnaque à la consommation : les produits vendus sous le label Végan sont souvent bourrés d'additifs... c'est une mode qui prospère sur les scandales liés à la filière de la viande.

Bonne soirée, Michel

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/