Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2017 2 29 /08 /août /2017 12:50
Le choc de la rentrée...

 


 

La rentrée approche : et, dès que l'année scolaire est engagée, c'est pour les enseignants un véritable bouleversement qui commence, après le temps des vacances...

 

Le travail de l'enseignant est exigeant et prenant, car l'esprit est, sans cesse, mobilisé par toutes les tâches à accomplir : en début d'année scolaire, il faut d'abord se familiariser avec un nouvel emploi du temps, de nouveaux élèves qu'il faut apprendre à connaître.

 

Et, dès la première semaine, l'enseignant se doit non seulement d'assurer ses cours, de veiller à la discipline, mais aussi de prévoir le travail du trimestre, avec une progression, des exercices, des devoirs à préparer...

Car le temps passé en cours n'est qu'une petite partie du travail fourni par les enseignants...

 

La préparation des cours, la correction des copies occupent souvent les vacances, le week-end, si bien que le temps de loisirs se réduit à peau de chagrin.

 

Dès que l'année scolaire est lancée, c'est, pour les professeurs, une course pour finir les programmes, notamment, dans les classes à examen.

 

La surcharge des classes contribue également à un surcroît de travail, de fatigue et de stress. Les enseignants, confrontés à des classes hétérogènes, doivent s'adapter à un public très divers qui vient d'horizons différents.

Les semaines qui s'enchaînent au cours d'un trimestre ne laissent guère de place à la détente, aux loisirs...

 

Oui, la rentrée est un véritable choc car c'est le début d'un marathon qui s'achèvera à la fin de l'année scolaire, un marathon au cours duquel les enseignants se mettent au service des élèves, de leurs parents, de l'administration.

 

Ainsi, il n'est pas rare que les parents demandent des rendez-vous avec le personnel éducatif.... Il faut, alors, passer du temps pour donner des conseils, des directives précises.

 

Les tâches administratives font aussi partie du travail de l'enseignant : remplir régulièrement le cahier de textes de chaque classe, de préférence en double exemplaire, en cas de visite d'un inspecteur : sur papier et sur ordinateur.

Il faut veiller, au début de chaque heure de cours, à faire rigoureusement l'appel, noter les absents et transmettre cet appel à l'administration.

A la fin de chaque trimestre, il faut remplir tous les bulletins scolaires de chaque élève.

Il faudra avoir veillé auparavant à faire le relevé de toutes les notes des élèves.

 

Des réunions sont, parfois organisées en vue de la préparation de devoirs communs : les professeurs décident en concertation des exercices qui seront proposés aux élèves.

 

On le voit : les tâches sont multiples et diverses...

Le travail est conséquent : il exige disponibilité, rigueur, sérieux, attention permanente.

 

C'est certain : la rentrée bouleverse les habitudes de tout un chacun, mais plus encore pour les enseignants, c'est le début d'un long marathon qui mobilise l'esprit et exige un travail très absorbant.


 

 

 

 

 

Le choc de la rentrée...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

fatizo 29/08/2017 22:34

J'ai du mal à comprendre pourquoi les parents sont désormais autant impliqués dans l"'école.
Bientôt ils auront le droit d'assister aux cours pour protéger leurs chers bambins.
Bises et belle soirée Rosemar

rosemar 30/08/2017 21:40

Les parents ne facilitent pas toujours la tâche des profs, certains restent discrets mais d'autres interviennent dans un domaine où ils n'ont pas les compétences pour le faire, en effet. Certains en viennent même à donner des conseils de pédagogie !

Bises du sud

ALEA JACTA EST 29/08/2017 21:47

La première semaine est cruciale.Vaut mieux arriver tip top avec les piles chargées à bloc pour imprimer le bon rythme, imposer la discipline dès la première heure.Il sera toujours temps de relâcher la pression plus tard si la classe s' essouffle en fin de trimestre.
On accueille les nouveaux élèves avec chaleur,enthousiasme, en leur expliquant qu' ils vont devoir fournir des efforts constants qui vont les faire progresser.Il faut aussi ( et c' est un avis personnel) inspirer une certaine crainte aux élèves car sinon les pires dérives sont à craindre.Ils faut qu' ils ressentent tout de suite que ceux qui enfreignent les consignes du professeur devront en payer le prix.
Bonne année scolaire l' amie et bon courage

ALEA JACTA EST 29/08/2017 22:21

36 élèves c' était tenable à notre époque mais avec les élèves d' aujourd' hui ça peut devenir délirant car le prof peut se retrouver avec des sous-groupes réfractaires qui cassent systématiquement le rythme de la classe.Avec certaines populations scolaires et avec 36 élèves certains profs passent l' heure complète à batailler pour imposer un minimum d' attention...C' est tout simplement épuisant !

rosemar 29/08/2017 21:58

La première semaine est cruciale, certes : il faut être ferme, dès le début, imposer des règles, les expliquer... mais devant des classes à 36 élèves en français, le rythme est particulièrement soutenu. C'est l'engrenage du travail qui commence, avec de nombreuses contraintes.

Belle soirée, AJE et bon courage pour ta rentrée

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/