Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2017 1 09 /10 /octobre /2017 14:22
Le levothyrox : quand les médicaments rendent les patients malades...

 

 

 

Maux de tête, vertiges, désordres digestifs, crampes, fatigue, faiblesse musculaire, symptômes cardiaques... autant d'effets secondaires de la nouvelle formule du Lévothyrox, un médicament pour lutter contre les dysfonctionnements de la thyroïde.

On imagine le désarroi des malades qui ont dû subir tous ces troubles...

 

Le laboratoire Merck a soudainement changé la formule de ce médicament, à la fin du mois de mars et les patients n'ont même pas été informés de ce changement.

 

Le laboratoire Merck aurait-il transformé les patients en cobayes afin de tester un nouveau produit ? On peut se poser la question.

 

Face au tollé provoqué par cette nouvelle formule, face aux troubles des malades, le gouvernement a décidé de rappeler l'ancienne version du médicament.

Mais les stocks de cette ancienne formule restent très limités et certains malades en sont privés.

 

De fait, certains médicaments deviennent de véritables poisons aux effets secondaires dévastateurs.

Ils soignent certains troubles mais entraînent d'autres problèmes de santé.

 

De plus, la tendance actuelle est à la surmédication : les personnes âgées se voient prescrire des listes impressionnantes de médicaments.

Bien sûr, les laboratoires pharmaceutiques poussent à cette surconsommation de produits médicamenteux. Ils engrangent, ainsi, des profits colossaux, sans se soucier de la santé des patients.

 

En France, 3,6 % des hospitalisations, soit 144 000 chaque année, sont liées aux effets indésirables des médicaments. Ce chiffre est inquiétant.

De nombreux seniors de plus de 65 ans prennent au moins sept médicaments différents par jour, et beaucoup d'entre eux bien davantage, le double en moyenne, selon le mensuel 60 Millions de consommateurs qui alerte sur les dangers de la surconsommation de médicaments.

 

Les médecins ont souvent la main lourde dans leurs prescriptions : seraient-ils récompensés par les laboratoires ?

 

Il suffit de regarder les notices des médicaments : la liste des effets secondaires est souvent impressionnante, même pour des médicaments qui sont en vente libre.

Il convient de mettre en garde les patients : on ne le fait jamais assez.

 

L'industrie et les lobbies du médicament sont tout puissants, à tel point que la publicité sur ces substances est autorisée et diffusée amplement.
J'estime que de telles publicités devraient être interdites.

 

Un médicament n'est pas un produit anodin : il contient des substances chimiques parfois dangereuses.

L'affaire du Lévothyrox est révélatrice : elle met bien évidence le danger de certaines substances délétères.

 

 

 

 

 

Le levothyrox : quand les médicaments rendent les patients malades...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lapin37 11/10/2017 10:18

Bonjour tous, rosemar, j'ai encore le souvenir des années 60, la thalidomide allemande !!! et tous les enfants morts-nés, handicapés, les "enfants pingouins" !!! je me souviens des photos ! certains ont survécu longtemps, le laboratoire s'est arrangé avec certains parents contre l'abandon des poursuites mais certains parents ont refusé ! je viens de relire le sujet sur wiki,ça correspond à mes souvenirs, le livre "les souliers de Saint Pierre" de Morris West,1963, aborde notamment le sujet !
Bonne journée,bises/santé.

rosemar 11/10/2017 21:31

Le scandale de la thalidomide qui a fait des milliers de victimes, en effet, voilà encore un exemple de ces médicaments délétères...
Merci pour la référence du livre.

Bonne soirée, bises, Lapine

Fatizo 09/10/2017 22:27

Qu'ils sont nombreux ces médicaments à nous faire plus de mal que de bien.
Si j'avais continuer à prendre mon traitement contre le cholestérol je ne serais surement plus de ce monde.
Moins 10 kilos en 6 mois (impossible selon mon cardiologue et les médecins de l’hôpital, pour eux j'avais autre chose, mais depuis que j'ai arrêté j'ai repris 2 kilos).
Des douleurs musculaires de plus en plus fortes, surtout la nuit. 6 mois après j'en ai,encore de temps à autre. Une perte musculaire assez forte, surtout au niveau des bras. A la fin j'avais même des vertiges. Une très grande fatigue permanente.
J'ai arrêté en décembre, j'ai essayé d'autres traitements depuis mais à chaque fois cela reprend au bout de 2 ou 3 jours. Maintenant c'est juste un petit régime, un peu de sport, la margarine pro-activ, et je suis bien mieux. Le seul problème, ce sont les pics de pollution désormais.
Parfois il faut mieux écouter son corps que les toubibs.
Bises et belle soirée Rosemar

rosemar 10/10/2017 20:58

Les statines sont très controversées et je vois que les effets secondaires sont parfois graves.
De nombreux médicaments entraînent ainsi des problèmes de santé.
Tu as choisi la voie la meilleure : régime et sport. Continue ! Il existe de nombreuses solutions naturelles pour se soigner, même si les médicaments restent utiles dans certains cas.

Bises du sud

Michel Jean 09/10/2017 20:40

Bonsoir Rosemar, je suis toujours surpris de constater dans les hôpitaux des patients qui ingurgitent de grosses quantités de médicaments après être passer par les blocs opératoires déambulent la cigarette au bec plusieurs fois par jour. Surpris jusqu'à être décontenancer que beaucoup ne comprennent absolument pas que médicament/cigarette sont un cocktail plus que dangereux pour la santé. Bonne soirée à tous.

rosemar 09/10/2017 21:40

La cigarette fait des ravages sur la santé, en effet : et je pense qu'elle est interdite dans les hôpitaux...

Bonne soirée, Michel

L. Hatem 09/10/2017 20:36

En lisant un article j'ai relevé ce paragraphe... difficile d'en juger... bises et bonne soirée.

rosemar 09/10/2017 21:37

Il s'agirait donc d'une crise d'hystérie collective, d'après ce docteur ?? On peut en douter : certains patients avaient tellement de troubles qu'ils ont arrêté leur traitement, mettant leur vie en danger...
L'actrice Anny Duperey a réagi vivement à un reportage qui mettait en cause les patients :


http://www.huffingtonpost.fr/2017/10/07/levothyrox-le-courrier-furax-envoye-par-anny-duperey-a-elise-lucet-apres-son-enquete_a_23235881/

Bises, LH

L. Hatem 09/10/2017 20:36

Egora.fr : Avez-vous constaté des problèmes liés à la nouvelle formule du Levothyrox chez vos patients ?

Pr Patrice Rodien : Jusqu’en août, aucun. Des petits ajustements ont été nécessaires chez quelques personnes, mais rien d’inhabituel. En revanche, les patients ont commencé à nous appeler lorsque l’affaire a éclaté dans les médias. Beaucoup étaient inquiets, mais allaient très bien. Une minorité se plaignaient de symptômes, tels que ceux décrits dans la presse : fatigue, vertiges, crampes, tristesse… Seul un cas de sous-dosage important nous a été signalé, la semaine dernière. Pour les autres patients, les troubles n’étaient pas associés à des variations hormonales significatives. On peine à expliquer ces symptômes par la biologie. Ils semblent toucher des patients hypersensibles, pour lesquels tout changement de traitement est source de difficulté d’adaptation et d’anxiété. Le scénario peut être résumé ainsi : quelques personnes ont des troubles, parfois liés à un réel déséquilibre hormonal ; ces cas, lorsqu’ils sont révélés, créent un emballement médiatique et déclenchent des réactions d’anxiété chez les plus fragiles. Je pense que l’effet nocebo de masse a joué un rôle important. Il faut accompagner cette minorité de patients, qui ont des symptômes indiscutables, très difficiles à rattacher à une cause particulière, avec beaucoup d’écoute et d’explications.

ALEA JACTA EST 09/10/2017 17:15

Oui, il ne faut pas banaliser la prise de médicaments, et c' est toujours le médecin qui doit superviser.
Ce qui devrait être fait avec rigueur c' est d' une part les protocoles qui permettent la mise sur le marché de médicaments, et ensuite le suivi des patients afin de détecter d' éventuelles anomalies par rapport aux premières études qui avaient permis la mise en vente sur le marché.
Les médicaments sont souvent un compromis.En évitant un gros problème ils en font souvent apparaître d' autres dont on suppose qu' ils sont moins gênants.
Bonne journée l' amie
PS: lire la liste de tous les effets secondaires prédisposent certains patients( pas tous) à croire qu' ils en sont victimes...c' est parfois psychologique aussi.Par exemple, on lit que tel médicament peut donner des démangeaisons, et rien qu' en lisant la notice , on commence à se gratter...-)

rosemar 09/10/2017 19:16

Le problème, c'est que certains médecins ont tendance à alourdir les prescriptions...
Les protocoles devraient être plus rigoureux, oui.
L'effet psychologique existe peut-être, mais dans le cas du Levothyrox, les effets secondaires ressentis par les patients étaient bien réels, comme en témoignent les nombreuses plaintes des malades...

Belle soirée, AJE

zenobie 09/10/2017 15:47

tous les médocs font du bien d'un côté mais du mal de l'autre ....

rosemar 09/10/2017 19:10

C'est là tout le problème des médicaments, en effet : mais certains d'entre eux ont des effets secondaires plus lourds...

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/