Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 décembre 2017 5 22 /12 /décembre /2017 14:52
Pour perpétuer les traditions de Noël...

 

 

De nombreuses traditions nous relient au passé, à tous ceux qui nous ont précédés : elles nous rassurent, nous confortent et nous réconfortent dans un monde qui s'accélère et qui nous emporte dans un tourbillon de nouveautés et de progrès...

 

Quel bonheur de voir certaines traditions se perpétuer à Noël, notamment !

Noël est l'occasion de se réunir en famille, de fêter les enfants, et aussi d'assister dans les rues de nos villes à des festivités pleines de charme.

 

Dans le sud de la France, les fifres et les tambourins retentissent pour nous faire entendre la langue provençale et des chants venus du passé...

Les musiciens et musiciennes, vêtus de longues capes sombres font revivre un répertoire sympathique et familier.

L'occasion d'entendre la belle langue provençale, que parlaient mes grands parents maternels...

Chants de Noël traditionnels, instruments du passé, costumes d'autrefois...

 

Ainsi, ce chant de Noël que tout le monde connaît en Provence : La Cambo me fai mau... écrit par Nicolas Saboly, il raconte l'histoire d'un berger qui demande qu'on selle son cheval pour aller saluer l'enfant Jésus, car il a mal à la jambe.

Ou encore un cantique sur la naissance de Jésus intitulé "Lu Pastourèu, Les Pastoureaux" : les bergers décident d'aller honorer l'enfant, malgré le froid et la bise.


"Touteis ensen
Si son mes en viage,
Touteis ensen
Emb’un fouort marrit tems.

    Tous ensemble
Ils se sont mis en voyage,
Tous ensemble
Avec un fort mauvais temps."


"Couma faren
Per noun sentì la bisa ?
Couma faren,
Ai pau que periren !
Toui seis abit son fach de tela grisa,
Son toui traucat, li vèon la camisa.
Lu trau, lu trau tenon pas gaire caut !       

 Comment feront-ils
Pour ne pas sentir la bise ?
Comment feront-ils,
J’ai peur qu’ils [ne] périssent.
Tous leurs habits sont faits de toile grise,
Ils sont tous troués, on leur voit la chemise.
Les trous, les trous ne tiennent guère chaud !"

 

 

Au détour d'une rue, on découvre aussi la danse des épées... Elle consiste en un assaut des danseurs simulant un combat pour gagner les faveurs de leurs cavalières. Chaque cavalier porte un bouquet. Les hommes croisent le fer en cadence, puis présentent le bouquet aux dames, se croisant à plusieurs reprises sur un air sautillant. Le bouquet peut symboliser l'abondance prodiguée par l'astre solaire.

 

Noël, ne l'oublions pas, est à l'origine la fête de la lumière... 

Elle correspond aux premiers jour du solstice d’hiver. C’est le moment dans l’hémisphère Nord où les jours commencent enfin à s’allonger. Peu à peu, la nuit cède le pas au jour et les ténèbres à la lumière.

Peu à peu, on s'achemine vers un renouveau de la nature...

 

Ainsi ces traditions nous rappellent des fêtes très anciennes qui nous relient au cosmos, et à la nature.

Les rues, les maisons se parent de guirlandes lumineuses, une façon de célébrer cette lumière qui renaît enfin.

 

Noël est aussi associé à l'odeur chaleureuse des marrons grillés qui réchauffent les corps et les coeurs.

Dans certaines villes, on perpétue encore cette tradition et on voit des marchands ambulants qui nous vendent comme autrefois ces trésors de l'hiver...

Préservons nos traditions ! Ne gommons pas les cultures ! Elles nous structurent, elles sont nos racines et en ce sens, elles sont essentielles...

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo et vidéos : rosemar

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Les mêmes, toujours les mêmes. crève-cœurs de mon enfances qui éveillaient un autre monde à la fois horribles et magiques remplis d’espaces à jamais magiques, si inconnus, habités par de nouveaux êtres, ses baladins, et autres troubadours farouches orphéonistes costumés vieux héros d’une bohème de la Bohême. Une fois tous ses anges passés avec d’inombrables mystiques fanfares nous poursuivions leurs ombres baignées d’un demi-jour perpétuel comme une authentique mission d’espérance à nous en user les genoux. Bonne journée et bonne fêtes.
Répondre
R
Un défilé empli de mystères, de poésie, de musiques, d'ombres... de quoi rêver à la nuit de Noël...<br /> <br /> Bonne soirée et belles fêtes, Michel
F
Noël, ne l'oublions pas, est à l'origine la fête de la lumière en effet.<br /> Alors pourquoi y inclure un énorme mensonge avec la naissance du Christ?<br /> Bises et belle soirée Rosemar
Répondre
R
Une fête de la lumière, c'est certain, mais l'histoire de la crèche est magnifique, elle est remplie de symboles et de valeurs universelles : solidarité, amour, harmonie, il ne faut pas les renier...<br /> <br /> Bises de l'hiver
A
Merci pour ces vidéos qui témoignent d' une culture qui reste vive.Oui ce sont des traditions qu' il faut préserver qui nous permettent de cultiver une vraie identité.Chaque région décline les fêtes de la nativité à sa manière, avec ses particularités,sa langue, ses danses et ses chants...Noël est un moment privilégié pour se retrouver avec soi-même, avec la famille, les amis et aussi avec son environnement, et par extension avec le cosmos....Nous devons rester dans le fil d' une histoire qui évolue sans oublier le point initial singulier et originel...<br /> Bonne soirée l' amie et merci pour ces vidéos réjouissantes
Répondre
R
Oui, le cosmos, la nature sont à l'origine de toutes ces fêtes... Les lumières scintillent pour évoquer un renouveau...<br /> Ces traditions ont tendance à se perdre dans certaines villes du sud : c'est dommage ! Il faut les préserver...<br /> <br /> Belle soirée, AJE
M
Bonsoir Rosemar, ici également sur des trottoirs de pierres glacées nous assistons à des défilés très lumineux qui vrillent la nuit, broient l’air et ardent les longues soirées nordistes
Répondre
R
Des défilés de chanteurs ? On aimerait en savoir un peu plus...<br /> <br /> Bonne soirée, Michel
L
Magnifiques traditions !<br /> Donc tu parles provençal...<br /> C'est un miracle que le français n'ait pas tué toutes ces langues !<br /> J'adore les marrons...<br /> Bises de Noël
Répondre
R
Je ne parle pas provençal : quelques mots seulement... J'ai entendu mes grands tantes, mon grand père s'exprimer parfois en provençal... De belles traditions à préserver...<br /> <br /> Bises, LH