Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mars 2018 3 14 /03 /mars /2018 08:56
La mode des compétences...

 

 

 

De plus en plus, notre système scolaire s'attache à privilégier des "compétences" plutôt que des savoirs et des connaissances...

C'est ainsi qu'ont été créés des cahiers et des tests d'évaluation visant à mesurer les compétences des élèves, des cahiers avec des codages numérotés particulièrement complexes...

Les enseignants passent beaucoup de temps à corriger ces tests, pour évaluer des compétences très aléatoires, car les tests sont souvent élaborés à partir de QCM dans lesquels le hasard peut intervenir ou à partir d'exercices qui n'ont pas toujours valeur de preuves...

 

Et quid des savoirs ?

Ils ont été sacrifiés au nom de la facilité...

Ainsi, en grammaire, on s'est mis à n'enseigner que les règles d'usage le plus courant...

Fini l'apprentissage du passé simple en primaire ! Aux oubliettes le subjonctif et notamment le subjonctif imparfait !

 

Au lycée la littérature classique a été bannie ! 

Etudier Montaigne, Rabelais, une hérésie ! Trop difficile pour ces chères têtes blondes à qui il faut épargner des efforts trop lourds !

Une façon de mettre à bas notre culture, la culture classique jugée trop lointaine, alors qu'elle constitue nos racines.

 

Grâce à internet, on juge que cette culture est de toute façon à portée de mains... C'est ainsi que les élèves à qui on pose des questions ont parfois le front de répondre à l'enseignant :  "Google vous donnera la réponse : il suffit de consulter un ordinateur !"

 

Mais quel leurre ! La culture n'est pas innée : elle doit être assimilée avec patience et efforts.

C'est le prix à payer pour progresser : c'est l'essence de notre humanité que de vouloir apprendre tous les jours.

C'est ainsi que nous formons notre mémoire...

C'est ainsi que nous pouvons nous enraciner dans une culture, et trouver des repères.

 

Oui, les textes de Montaigne, ceux de Corneille sont difficiles... on peut s'y ennuyer.

Mais comme le dit André Comte-Sponville, si l'ennui n'est pas là, l'apprentissage devient compliqué...

"Le bon élève est celui qui accepte de s'ennuyer... et s' il s'ennuie, c'est parce qu'il manque encore de maturité... de même, on ne peut pas faire de la philosophie sans assumer des moments d'ennui..."

" Si on veut que l'enseignant rivalise avec la télévision ou les jeux vidéos, soit toujours en train de faire du spectacle, on se trompe sur l'enseignement... l'enseignement relève du travail pour les enseignants comme pour les élèves...

Arrêtons de demander aux enseignants d'être aussi divertissants qu'une émission de télévision... Il ne s'agit pas de remplacer, à l'école, l'effort par le plaisir, il s'agit d'aider les élèves à prendre plaisir à l'effort...."

Le bonheur est dans le faire... "

 

L'effort : c'est là un apprentissage essentiel, car toute vie est faite d'efforts et de difficultés à dépasser.

Sans effort, on ne peut assimiler des connaissances, un savoir qui permet de progresser...

 

 

 

 

 

 

La mode des compétences...
Partager cet article
Repost0

commentaires

L
J'ignore ce que sont les compétences, même après avoir lu le comm de AJE...
Si cela donne un savoir faire en entreprise, oui, je suis pour... Mais à l'école ce sont des connaissances générales qu'il faut, une culture générale.
Répondre
R
On ne peut maîtriser des compétences si on n'a pas d'abord appris !
F
Prenons une métaphore sportive.
De nombreux futurs grands champions n'ont jamais fait carrière, pourtant au départ ils possédaient les "compétences" supérieures à tous les autres.
Mais un manque de travail, de volonté, ont fait qu'ils n'ont jamais réussi à devenir de grands champions.
Alors se baser sur les compétences ne veut rien dire, l'important c'est le résultat, celui qui est le fruit du travail.
Bises et belle soirée Rosemar
Répondre
R
L'effort, le travail sont indispensables et ce, tout au long de la vie : il faut commencer par apprendre pour avoir des compétences...

Bises de l'hiver
M
Je me le demande comme un enragé ! comment peut-on passer une journée sans mettre son nez dans Retour dans la neige.
Répondre
R
Merci pour cette référence... un extrait :

http://calounet.pagesperso-orange.fr/extraits/neige_walser.htm

A
J' ai encore la chance de pouvoir travailler avec des livres biens structurés en unités didactiques( arithmétique,algèbre,analyse fonctionnelle,Géométrie, Probabilités, Statistiques,etc...) mais j' ai jeté un coup d' oeil sur des livres de maths français de niveau collège qui travaillent par " compétences" et c' est un peu le foutoir ( euphémisme).
Enfin, j' espère et j' imagine, que les profs mettent un peu d' ordre dans tout ça.
Reste la dernière étape à franchir Rosemar une fois qu' on a acquis toutes ces merveilleuses compétences du XXI ème siècle:les réunir dans des projets interdisciplinaires dans lesquels les élèves utiliseront toutes leurs compétences mathématiques, littéraires, technologiques, informatiques,artistiques, etc...j' en passe et des meilleures.Pour y caser le latin et le grec ça sera pas de la tarte...
Bonne journée l' amie
Répondre
R
Les livres numériques ne sont pas encore eu usage dans ton établissement... tant mieux !
L'interdisciplinarité est aussi à la mode et peut faire des ravages avec un effet d'émiettement des connaissances...
Il faut espérer qu'on remette les connaissances au centre du système scolaire !

Belle soirée, AJE
M
Bonjour Rosemar, dans bien des cas c’est par le biais d’net, des journaux mais aussi la radio et la télée que nos têtes se font farcir; c’est d’la culture(s) casse-croûte d’appoint qui achève nos exigences en nous gavant de niaiseries toutes plus contrôlées les unes que les autres: le slip à Macron, les cheveux de François, la quequette a DSK etc., pour finir en beauté à présent nous sommes des pollueurs irrespectueux de notre terre. Mais où sont donc passer les tonnes de pesticides qu’on nous force en permanence à payer et manger ? Trouvaille géniale : Robert Walser. Bonne journée à tous.
Répondre
R
Les médias aggravent le problème : les émissions culturelles sont rares, malgré quelques reportages intéressants sur la 5 ou Arte...
Voici ce que dit wiki sur Robert Walser :

"Walser est l'écrivain des choses petites, délicates et belles. La petitesse caractérise également sa technique d'écriture des années 1920 : Walser esquissait ses textes au crayon, sur de simples bouts de papiers, d'une écriture minuscule, avant de recopier à la plume ceux qu'il destinait à la publication..."

Intéressant !

Bonne soirée, Michel

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/