Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 septembre 2018 5 28 /09 /septembre /2018 11:00
Montrer qu'on est heureux...

 

 

Nos sociétés vivent dans un tourbillon d'apparences : sourire, arborer un visage heureux, rayonnant, montrer que le bonheur est présent en toutes circonstances, afficher sa bonne humeur...

 

Et puis fixer ce bonheur sur des photos, les partager ensuite sur des réseaux sociaux...

Une façon de montrer au plus grand nombre de gens qu'on est heureux...

Comme si le bonheur devait s'afficher...

 

Alors, bien sûr, on fait des photos dans des circonstances particulières, exceptionnelles : un mariage, un anniversaire, une fête.

Mais dorénavant, grâce aux smartphones, on peut faire des photos tous les jours, les afficher sur internet, et publier au monde entier son bonheur.

C'est la gaieté qui doit s'imposer partout...

Plus de place pour la morosité ou la mélancolie...

 

Comme si l'image publicitaire devenait le modèle de base, comme si l'on devait afficher sa bonne humeur en toutes circonstances...

Prière de sourire à l'appareil, prière d'être beau, jeune, souriant et heureux...

 

C'est le règne des apparences qui s'impose même dans des photos de réunions familiales ou amicales.

"Je suis heureux, tu es heureux, il est heureux, nous sommes heureux..."

Et nous voulons que le monde entier le sache, nous voulons être enviés, regardés, nous souhaitons nous mettre en scène, jouer la comédie du bonheur.

 

Certains arborent un large sourire qui paraît contraint et forcé...

C'est le bonheur qui doit prévaloir partout, et sur internet, sur Facebook, il devient un bonheur obligé et contraint.

Le selfie est aussi utilisé pour se mettre en scène dans un décor de rêve, un lieu connu...

Une façon de montrer encore que l'on profite de la vie et que l'on sait s'amuser, se distraire, à défaut de se cultiver...

C'est le monde des apparences, c'est le monde du paraître qui s'impose partout et notamment sur internet.

 

On peut même dorénavant retoucher des photos, se livrer à des montages, mêler réel et virtuel pour épater la galerie.

Il s'agit de faire rêver, de susciter l'imagination...

Autrefois, les photos étaient rares, elles servaient à fixer des événements importants, désormais la photo se généralise et devient une façon de s'afficher sur internet...

La photo devient un signe extérieur de bonheur...

 

 

 

 

 

 

 

Montrer qu'on est heureux...

Partager cet article

Repost0

commentaires

fatizo 30/09/2018 11:26

Je comprends très mal ces gens qui étalent leurs photos, leur vie privé sur le net.
Il m'est arrivé parfois d'avoir envie d'exprimer mon bonheur dans un billet, mais de façon discrète et sans me dévoiler.
Mais en pesant le pour et le contre, au dernier moment je e suis dis qu'il y avait une forme d'arrogance , d'impudeur,à agir de la sorte,
Après, peut-être que je le ferais un jour, mais de façon discrète et sans trop me dévoiler comme le font ces gens.
Bises Rosemar

rosemar 30/09/2018 13:28

Une forme d'exhibitionnisme... et les jeunes s'y prêtent parfois dangereusement...

Bises de l'automne

L. Hatem 29/09/2018 11:17

A part Facebook, aujourd'hui sur whaWhats les gens affichent leur bonheur... C'est tout en haut au milieu, onglet "statut"... Tu peux y mettre des photos et des vidéos qui y restent 24 heures...

rosemar 30/09/2018 13:10

Je ne connais pas cette application, et je ne suis pas inscrite sur Facebook...

L. Hatem 29/09/2018 14:53

WhatsApp

Michel Jean 28/09/2018 14:59

Bonjour Rosemar, parfois pour certains et de tout temps par ailleurs cette obsessionnelle idée les poursuit jusqu’au cimetière en se faisant funérailler tout en nous imposant d’extra-ordinaires monumentales dernières demeures de marbres, d’albâtre et d’or fin plus quelques scintillantes verroteries précieuses quand ils ne se font asseoir comme se vieux con de Charlemagne sur un trône pour l’éternité à Aix La Chapelle. Bonne journée à tous.

rosemar 28/09/2018 21:46

Eh oui, heureux par delà la mort... et c'est aussi et encore un manque d'humilité...

Bonne soirée, Michel