Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mai 2018 3 30 /05 /mai /2018 09:38
Ces médecins qui nient les effets secondaires des médicaments...

 

 

 

La crise du Levothyrox a révélé de graves dysfonctionnements : le laboratoire Merck en a changé soudain la formule, avec l'aval des autorités sanitaires... modification apparemment anodine...

 

Pourtant, des dizaines de milliers de patients ont été victimes d'effets indésirables insupportables.

 

Une pétition a dépassé les 300 000 signatures.

7000 patients ont porté plainte pour mise en danger de la vie d'autrui.

 

Difficultés à respirer, fatigue extrême, douleurs, perte de mémoire, nausées, diarrhées, vertiges, palpitations cardiaques, état dépressif... comment vivre normalement avec de tels effets secondaires ?

Face à ces symptômes, de nombreux médecins sont allés jusqu'à parler d'hystérie collective, niant les effets délétères du Levothyrox.

 

"C'est impossible d'obtenir de la plupart des médecins, qu'ils soient généralistes, ou même endocrinologues d'avoir une possibilité de parler de sa souffrance, parce qu'ils ne veulent pas entendre... donc, quel est le problème des médecins et pourquoi sont-ils si récalcitrants à la souffrance de leurs patients ?" Telle est la question posée par une des victimes du Levothyrox...

 

Un médecin doit pourtant, en priorité, entendre les douleurs ressenties par les malades, c'est là un minimum.

Beaucoup de patients estiment avoir été très mal reçus par leur médecin.

Et pourquoi est-il ainsi interdit d'évoquer ce que l'on appelle pudiquement "les effets secondaires" des médicaments ? Un doux euphémisme pour masquer les conséquences parfois terribles de ces substances...

 

Les médecins seraient-ils de connivence avec les laboratoires pharmaceutiques ?

C'est inquiétant : pour eux, à priori, le médicament n'est jamais responsable d'un quelconque trouble.

 

Il suffit, pourtant, de regarder la notice pour prendre conscience des dangers encourus...

Mais non ! La notice est faite pour ne pas être lue !

 

Et, puis, les effets secondaires sont mis, parfois, sur le compte d'une dépression : le patient a besoin d'un psychiatre !

De tels manquements à la déontologie médicale sont ignobles : nier ainsi la réalité devant des patients en détresse, c'est d'une irresponsabilité totale.

 

Que devient la profession de médecin quand les docteurs se voilent la face et font semblant de ne pas voir les effets des substances qu'ils prescrivent ?

 

 

 

Source :

https://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/13h15/13h15-du-samedi-12-mai-2018_2738377.html

 

 

 

 

 

 

Ces médecins qui nient les effets secondaires des médicaments...

Partager cet article

Repost0

commentaires

manera 06/06/2018 10:17

Bonjour
je temoigne atteinte du vih pour à caused'une transfusion pendant des annéees j'ai avale entre 8 et 12 comprimé par jour et mon medecin me disait que j'inventais les effets secondaires j'ai enormement souffert de la condescendance et du mepris et je ne citerai pas tous les jugements sur ma sexualite sa ns la connaître et la culpapilisation à tout va un jour j'ai decide de ne plus me soigner à cause des blessures emotionnelles reçues chaque fois
heureusement un medecin femme eminemment psychologue m'a pris en charge!

rosemar 06/06/2018 21:53

MERCI pour ce témoignage : la confiance, l'empathie sont essentielles dans le traitement d'une maladie et beaucoup de médecins semblent l'ignorer, on peut même parler d'une forme de maltraitance, c'est inadmissible.

Bonne soirée

marie 01/06/2018 13:47

Il faut savoir que les medecins ont subit un enorme lavage de cerveau depuis la fauclte et sont INCAPABLES de remettre en doute toute information venant d'en haut.

rosemar 01/06/2018 21:14

Je les trouve parfois pleins de suffisance, et dénués d'humanité et d'empathie : manque de formation, manque de temps ?

Bonne soirée

fatizo 31/05/2018 21:40

Lorsque je prenais des statines, j'avais une multitude d'effets secondaires (douleurs musculaires, perte de masque musculaire, perte de poids importante, vertiges,très grande fatigue).
Et à l’hôpital, lorsque j'ai dit que j'avais arrêté mon traitement de statines, c'est tout juste s'ils ne m'ont pas fait la morale.
De plus , pour eux la perte de poids ne pouvait être du à cette saloperie. Je devais m'inquiéter pour savoir si je n'avais pas autre chose de très grave d'après eux.
Bien entendu, dès que j'ai arrêté ce traitement mes douleurs ont disparu, ma perte de poids également , et le cancer dont je devait m'inquiéter n'était qu'un pur fantasme du médecin.
Bises et belle soirée Rosemar

rosemar 31/05/2018 22:44

MERCI pour ce témoignage : les statines sont controversées, avec des effets secondaires nombreux et terribles.
Et en plus on conteste leur utilité...

Bises du printemps

chevallier 31/05/2018 08:33

je précise que je n ai pas vu d endocrinologue depuis l operation,,,et la je n en consulte pas non plus,ça vient du medoc ,,,prochaine etape sera le tcaps,si les gouttes ne vont pas,et ensuite,on arrete tout et on va dans le trou,

rosemar 31/05/2018 22:42

Je connais une personne qui est soignée depuis longtemps avec des gouttes et ce traitement fonctionne bien pour elle.

chevallier 31/05/2018 08:27

vraiment incroyable de ne pas tenir compte des souffrances,,elles sont bien là,je suis a mon troisieme changement de formule,,une cata,,mais ce mal est lent a se declarer,ce qui explique la l incompréhension des specialistes.Hier je me présente chez mon pharmacien pour obtenir les gouttes avec une ordonnace bien sur,de suite je me suis fait bouler en me précisant que c etait reservé aux enfants et personne agée,,,et la je suis sortie de mes gonts,,,deja que l on a pas ete informé de la modification du levo,,,ensuite on ne veux pas vous servir votre ordonnance,et les propos tenus par ces personnes sont que c est notre imagination,,,,bravo bravo encore bravo
pour info ,operee de la thyroide en 2004 levo a 125,jamais un soucis,,,une prise de sang meme pas tous les ans ,car tout allait bien,,,et aujourd hui ,on veut nous faire croire que ça vient de nos tete ,pour ne pas dire qu on est folle,,,ça suffit,,,et la ministre se fou pas mal de tout ça,pas concernée donc on s en fou,,,,tres en colere,,,

rosemar 31/05/2018 22:40

MERCI pour ce témoignage : le comportement de certains médecins n'est pas digne de cette profession, les patients subissent une forme de maltraitance inadmissible.
J'espère que vous pourrez trouver d'autres solutions.

ALEA JACTA EST 30/05/2018 15:06

C' est quand même pas banal cette affaire.Un changement de formule qui devrait améliorer le médicament mais finalement il n' en n' est rien. Pourquoi tant renâcler à revenir à l' ancienne formule ?
Les médecins-traitants devraient être les premiers lanceurs d' alerte.C' est à eux d' être à l' écoute de leurs patients pour savoir si la nouvelle formule est meilleure ou pire que l' ancienne.
Bonne fin de journée l' amie

rosemar 30/05/2018 23:02

C'est peut-être une affaire commerciale : la formule aurait été modifiée pour répondre aux attentes du marché chinois...
A voir : le reportage dont le lien figure sous l'article...
Comme tu le dis, les médecins ont un devoir d'information auprès des patients... mais trop souvent, ils refusent d'évoquer les effets "secondaires" des médicaments.

Belle soirée, AJE

Michel Jean 30/05/2018 14:27

Bonjour Rosemar, avec mon ami médecin après qu’il m’ait fait gober que toutes les douleurs tous les doutes seraient rapidement enfouis dans le maquis de la conscience, yeux dans les yeux, je lui indique, à bas bruit, que plutôt que d’avaler assurément son harmonieuse ordonnance de médicament, je partirais clopin clopant me tremper dans la mer quelques instant durant quelques jours, qu’il n’y a pas de traitement qui ne soient plus lucidement appropriés et que ses médicaments iront finir dans le plus sympathique des endroits auxquels ils ont droits. Nous rigolons un bon coup jusqu'à la prochaine visite où nous nous répandrons volontiers en bonimenteurs inopinés comme à chaque consultation et qu’importe le pouvoir de fascination ou le prestige de sa profession à ce cher docteur et ami. Bonne journée à tous.

rosemar 30/05/2018 22:58

Le mieux est sans doute de pouvoir se passer de médicaments, mais ce n'est pas possible pour les patients qui souffrent de la thyroïde... en général, ils prennent un traitement à vie.

Bonne soirée, Michel

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/