Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 juin 2018 5 29 /06 /juin /2018 07:32
Comme une envie de noter les profs ?

 

 

Un article, paru sur le journal Le Point, intitulé : "Faire noter les enseignants par les étudiants, quelle bonne idée !" a attiré mon attention...

Est-ce là un système "rigoureux" d'appréciation, comme le prétend le journaliste qui a écrit cet article ?

Mais comment peut-on envisager que des étudiants puissent noter des enseignants ? En ont-ils les compétences, la capacité ?

 

Sur quels critères les enseignants seraient-ils notés, alors ? Le prof sympa ? Le prof jeune, copain ?

On peut craindre un manque évident d'objectivité...

Il est vrai que les élèves, les étudiants ont tendance à rendre les profs responsables de leur échec : c'est si facile !

 

Je suis tombée, un jour, par hasard, sur un site de notations des enseignants de mon lycée... Ce fut édifiant, les profs les mieux notés étaient ceux qui avaient la réputation d'être les plus laxistes....

Mais est-ce là un critère d'évaluation satisfaisant ?

 

C'est la porte ouverte à des règlements de compte, à des jugements infondés.

Assez de démagogie ! Il faut restaurer l'autorité des enseignants, qui, eux, sont aptes à corriger des devoirs, les noter, avec une appréciation adaptée et argumentée.

N'inversons pas les rôles !

 

D'ailleurs, les enseignants de lycée et de collège sont déjà notés par leur chef d'établissement, par des inspecteurs.

Et ces notations ne sont pas toujours le reflet des qualités du professeur : des connivences s'instaurent parfois entre les personnes.

Les inspecteurs, eux-mêmes, éloignés du terrain, ne voient plus les réalités du métier et sont déconnectés.

 

On pourrait penser que des étudiants d'université sont plus matures que des lycéens...

Mais un certain nombre d'entre eux arrivent en faculté, sans avoir le niveau requis pour poursuivre des études poussées.

Et de toute façon, ce ne sont pas des juges neutres pour noter l'enseignement qui leur est délivré.

Que chacun reste à sa place ! Les enseignants notent, les élèves sont notés...

C'est là un rapport normal entre des personnes qui ont des diplômes et ceux qui n'en ont pas...

C'est dans l'ordre des choses...

Et si on proposait de noter les médecins, les chirurgiens, les pharmaciens, les postiers, comment réagiraient-ils ?

Curieux ! Personne ne propose de noter ces professions... alors que souvent on perçoit, même de la part des adultes,  comme une envie de noter les profs... serait-ce un besoin de revanche ?

 

 

 

 

 

http://www.lepoint.fr/invites-du-point/julien-damon/faire-noter-les-enseignants-par-les-etudiants-quelle-bonne-idee-18-06-2018-2228181_2968.php#

 

 

 

 

Comme une envie de noter les profs ?
Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Bravo... les profs notent, les étudiants sont notés. Point !
Répondre
R
C'est dans l'ordre des choses....
M
Bonjour Rosemar, être noté par un patchwork hétéroclite d’etudiants ou d’eldves ou de mentalités qui n’en sont rendus rien q’aux premiers balbutiements des préliminaires d’une instruction peut être parfois cocasse et obligatoirement dérangeant me semble-t-il certains jours quand on se trouve quotidiennement avec ! Bonne soirée à tous.
Répondre
P
Dans cette logique il faudra aussi noter et à leur tour les inspecteurs, lesquels seront également notés par le sommet de l'administration... puis par le ministre...le président... dieu (éventuellement si il existe mais lequel ?) et enfin la bonne note - l'absolu enfin atteint - ne souffrira d'aucune contestation alors !<br /> Cordiales salutations
Répondre
R
De toutes façons, ce sont toujours ceux qui sont en bas de la hiérarchie qui trinquent... les profs sont souvent des boucs émissaires...<br /> <br /> Bonne soirée
A
100% d' accord avec ton article. Les profs laxistes adorés par les élèves, on connaît ça, merci bien!<br /> On voit tout de suite la dérive d' un système qui prendrait en compte une notation des profs de la part des élèves: ce serait le triomphe de la démagogie...<br /> PS: Même sans cette notation, on est de plus en plus amené à être faux-cul dans ce métier tant de simples vérités deviennent de plus en plus difficiles ( voire impossibles) à émettre.<br /> PS nº 2 : hors-sujet.<br /> Voici un article paru en Espagne où on relate que de plus en plus de parents se présentent au lycée accompagnés d' un avocat pour défendre leur enfant qui a reçu une mesure disciplinaire.<br /> <br /> https://www.lavozdegalicia.es/noticia/galicia/2018/06/27/educacion-registra-casos-padres-acuden-abogados-centros/0003_201806G27P4995.htm
Répondre
R
Merci pour le lien : si en plus la justice s'en mêle, le métier devient invivable... incroyable !
A
T' imagines la situation ? L' avocat qui demande une annulation de sanction pour vice de procédure, pour une simple erreur de date sur un document...pffff !
A
Les seuls élèves qui peuvent émettre un jugement réellement critique et pertinent sur l'enseignement de leurs professeurs sont ceux qui ont poursuivi leurs études et qui ont acquis un niveau supérieur dans la discipline enseignée. Ceux-là peuvent réellement juger de la qualité de ce que leur a apporté leurs profs , mais 2 ou 3 ans plus tard, une fois qu' ils ont pu aborder tous les tenants et aboutissants de la formation reçue. Moi, j' accepte de bon gré les observations de mes élèves qui ont continué des études scientifiques....Les autres n' ont pas vraiment les connaissances nécessaires pour pouvoir juger de mon action.<br /> Bonne journée l' amie
Répondre
R
Voilà un bon principe... Il existe déjà des sites de notations pour les profs de lycée, sur internet, c'est la porte ouverte à tous les dénigrements et à des jugements inadaptés.<br /> <br /> Belle soirée, AJE