Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juin 2018 5 08 /06 /juin /2018 12:30
Le seul progrès technique ne peut constituer un projet de société...

 

 

Nous vivons une course incessante à la technologie : les progrès techniques connaissent une accélération jamais égalée.

De plus en plus, les machines supplantent l'homme, le libérant de certaines contraintes mais lui enlevant aussi une part de sa liberté en raison de la surveillance permanente qu'implique internet.

 

Est-ce là un projet de société suffisant ?

 

"Il ne saurait tenir lieu de morale, ni de politique, ni de spiritualité, ni donc de civilisation...", comme l'écrit justement  André Comte-Sponville, dans son ouvrage intitulé L'inconsolable et autres impromptus.

 

Et, pourtant, nous fonçons tête baissée dans un univers où la technologie est triomphante, sans nous soucier vraiment de préserver notre environnement.

Et même les énergies "vertes" dont on nous vante les mérites sont sources de pollution puisqu'elles font appel à l'exploitation des terres rares dans des pays où on ne se soucie guère d'écologie.

 

Les hommes politiques tracent-ils des voies nouvelles, des perspectives différentes ? Aucun projet civilisationnel ne se dessine si ce n'est la foi dans le progrès.

Le progrès est utile, bien sûr, mais il ne peut constituer le seul objectif d'une société...

La politique elle-même devient une technique : elle n'a d'autre but que le fait de vouloir s'emparer du pouvoir...

 

Il nous faut, sans doute, définir un projet fondé sur le respect de la nature, soulignant ainsi l'importance de la pensée, de la réflexion et de la culture si souvent mise à mal dans le monde moderne.

La philosophie des lumières a bien souligné l'importance de cette libre pensée dégagée de la religion, elle a dénoncé de nombreux préjugés, elle a fustigé les nombreuses inégalités présentes dans la société.

 

C'est cet esprit qui doit nous guider : les progrès doivent s'accompagner d'une prise de conscience et la fuite en avant à laquelle on assiste ne peut être que néfaste.

Il convient, sans doute, de fixer des limites, poser des garde-fous.

Mais qui s'en soucie ?

Nous sommes, sans cesse, à la recherche de la croissance, l'objectif économique surpassant tous les autres.

Et nous oublions le sens de la mesure, nous nous laissons emporter par l'orgueil, l'hybris, négligeant la nature, détruisant son harmonie.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le seul progrès technique ne peut constituer un projet de société...
Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Suis allé sur Youtube voir qui est ce Pr. S. Feye qui t'honore d'un comm...<br /> Tu dis : "La politique elle-même devient une technique : elle n'a d'autre but que le fait de vouloir s'emparer du pouvoir...". C'est justement ce qui c'est passé au Vénézuéla, où un groupe de communistes issus de l'armée et proches de Cuba, a pris le pouvoir il y a deux décennies, pour le conserver, peu importe si toute l'économie du pays a volé en éclats, et qui cherche à reproduire son modèle dans les pays voisins...
Répondre
R
C'est, hélas, ce qui se passe dans de nombreux pays où la politique est affaire d'ambitions personnelles...
S
Bonjour,<br /> <br /> Peut-être ceci pourrait-il vous intéresser...<br /> <br /> https://www.youtube.com/watch?v=kBCDU_PnavQ<br /> <br /> Cordialement<br /> <br /> <br /> Pr Stéphane Feye
Répondre
R
Merci pour cette vidéo intéressante : je ne sais pas s'il faut ainsi opposer les philosophes antiques aux philosophes modernes...<br /> Voici une conférence passionnante sur les leçons philosophiques de l'Odyssée :<br /> <br /> https://youtu.be/RzjVWUjRYLA<br /> <br /> <br /> <br /> Bonne soirée
M
Bonsoir Rosemar, je prie, tout de suite, que l’on ne veuille bien ne pas s’attendre à des perpectives trop limpides sur le devenir d’un prochain millénaire déjà mal embouché, mais peut-être le politique à l’esprit pénétrant, le génie de l’homme, et d’immenses possibilités d’adaptations, feront qu’abattre mille redites d’un avenir, mille fois glosé, trop sombre. Que ne m’est-il pas arrivé ? ne suis-je pas le plus heureux des ramiers à barboter tout nu et le zizi dans la mer plusieurs fois par jour sur d’immense plage de sable fin désertique !!! Bonne soirée à tous.
Répondre
R
Un bel optimisme, donc ! mais il faut garder une certaine lucidité : de nombreux problèmes surgissent, et l'être humain détruit la planète, l'environnement dans lesquels il vit.<br /> <br /> Bonne soirée, Michel
A
J' aime beaucoup Comte-Sponville et je vais lire son dernier essai. <br /> Va t' on mourir inconsolable ? C' est très probable...<br /> Comte-Sponville a bien évidemment raison de questionner notre civilisation.Quel est son projet ? Quelle est sa direction ? Quel est son sens, ou en a t'elle un ? Qu' est-ce qui va caractériser notre humanité ou ce qu' il en reste ?<br /> J' ai vu encore cette semaine les drames en Méditerranée. Penser que la plus belle mer de cette planète, le plus beau bijou, est en train de se transformer en un gigantesque cimetière est assez vertigineux. Nous vivons déjà une grave humanitaire crise majeure alors que la vraie crise écologique qui nous attend n' est même pas encore arrivée...<br /> Bonne fin de journée l' amie<br /> PS. ce qui est à mon sens le plus désespérant c' est que, même si nous étions très très raisonnables nous ne pourrions nous soustraire à une grande catastrophe...Tout au plus, nous pourrions en retarder l' échéance...La planète n' est pas faite pour supporter 2000 ans de plus l' homo sapiens.
Répondre
R
J'ai découvert récemment André Comte-Sponville, un philosophe qui évoque toutes sortes de sujets qui nous touchent : musique, littérature, nature, droits des animaux...<br /> Nous vivons dans un monde de compétition permanente et les politiques en oublient l'essentiel : préserver la planète et les êtres humains...<br /> <br /> Belle soirée, AJE
P
Mettre la charrue avant les boeufs ou l'inversion des valeurs ? Ainsi, la voiture, après la charrette ou le train, devait initialement nous véhiculer pour éviter la marche pénible tandis que la catalogue d'un salon international de l'automobile proposait dans ses pages plus de 200 modèles ! Matières premières, transports polluants la planète, dumping généralisé, etc... : progrès ou destructions suicidaires ?<br /> Cordialement
Répondre
R
Les voitures sont de plus en plus sophistiquées, bourrées d'électronique et d'informatique, et toute la technologie suit ce mouvement : jusqu'où ira-t-on ? Finalement, la planète souffre et les humains aussi.<br /> <br /> Bonne soirée

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://Fatizo.over-Blog.com/