Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 octobre 2018 3 17 /10 /octobre /2018 08:53
Un mot qui invite à la discrétion : le secret...

 

 

 

Issu du mot "secretus", participe passé adjectivé du verbe latin "secerno, séparer, mettre à part", le mot "secret" suscite notre curiosité...

Ce terme composé du préfixe se- qui marque la séparation et du verbe "cerno", "séparer, distinguer", comporte deux fois cette idée de mise à l'écart...

Sifflante initiale, gutturales au centre "c" et "r", le mot "secret" symbolise bien une forme de discrétion, de mystère lourd et pesant.

Avec ses voyelles peu marquées, ses deux syllabes, le mot lui même invite à la discrétion.

 

Le secret, qui est caché, suggère parfois une faute, un manquement à ne pas révéler...

Il est empreint d'échos négatifs, d'une volonté de masquer certaines réalités.

 

Mais ce mot suggère aussi des énigmes à découvrir, le secret de l'apparition de la vie, celui de la création du monde, celui des pyramides...

Ces secrets éveillent notre imagination, une envie de découvrir de nouveaux horizons, de percer certains mystères.

 

J'aime ce terme expressif et bien évocateur de l'idée qu'il exprime, ses sonorités feutrées et rugueuses à la fois...

Le secret nous invite à la curiosité et à la découverte : il attire l'attention, intrigue, étonne.

 

Le thème du secret hante notre littérature : depuis le mythe de Pandore, rapporté par Hésiode, ce motif apparaît de manière récurrente.

Pandore, la première femme, apporte le malheur aux hommes en ouvrant la fameuse boîte que Zeus lui avait donnée : en voulant découvrir un secret, Pandore libère les forces du mal et conduit les hommes vers une forme de déchéance...

Certains secrets apparaissent ainsi dangereux... 

 

Ce mythe ancien dévalorise la femme, fait d'elle un modèle de curiosité néfaste...

On retrouve ce thème dans l'histoire de Psyché racontée par Apulée, récit inséré dans son roman l'âne d'or, ou encore dans un conte de Perrault, Barbe bleue...

Dans la bible, c'est le personnage d'Eve qui fait preuve de curiosité et entraîne le malheur des hommes.

Dans tous ces récits primitifs, la femme est souvent montrée du doigt, discréditée, responsable des douleurs et des détresses humaines...

 

Et, pourtant, la curiosité, l'envie de découvrir ne font-elles pas avancer le monde ?

Tant d'énigmes encore à résoudre, tant de secrets nous hantent et nous font avancer vers la connaissance !

 

La curiosité permet de se poser des questions, de les résoudre, de progresser...

Au fond, l'être humain est toujours en quête de secrets et de mystères : il se pose tant de questions sur le monde qui l'entoure...

 

 

 

 

  
 

 

 

 

Un mot qui invite à la discrétion : le secret...
Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Si je conaiconnaibien le récit biblique sur la curiosité d'Ève, j'ignorais les autres récits de la mythologie. Merci rosemar.
Répondre
R
Le mythe de Pandore... tu as dû en entendre parler...<br /> <br /> https://fr.wikipedia.org/wiki/Pandore<br /> <br />
F
Le secret est lié au mystère.<br /> Que serait la vie sans le secret. Il est important en amour, il oblige l'autre à se poser des questions, il entretient le lien qui nous uni .<br /> Bises et belle soirée Rosemar
Répondre
A
Complètement hors-sujet:<br /> Mélenchon qui s' en prend au procureur de la République et qui croit que sa personne est sacrée..????...Curieuse conception de la démocratie et des principes de séparations des pouvoirs. C' est l' institution parlementaire qui est sacrée, pas sa personne. Alors on lui rappelle les règles de Montesquieu au camarade Méluche. Séparation des pouvoirs: executif-législatif et judiciaire. Et c' est un juge indépendant qui a ordonné les perquisitions après avoir observé de graves irrégularités. Sois tranquile camarade Mélenchon : la France n' est pas encore le Vénézuela...<br /> <br /> https://www.rtl.fr/actu/politique/video-melenchon-bouscule-le-procureur-pendant-la-perquisition-a-la-france-insoumise-7795221434?fbclid=IwAR0GPknv4_HUj-zSRC5NotjPTyz_84gHHAVf1IOvCxZIyJCt4pAAALgDnVs
Répondre
R
Merci pour le lien : Mélenchon a encore pété un plomb, et ce n'est pas la première fois... !<br />
M
Bonjour Rosemar, chercher les trésors secrets, par milliards, de dame nature, qui ne nous a spécialement rien demandée, voilà la préoccupation majeure de l’espèce (parfois) humaine depuis la nuit des temps; et, depuis l’enfance jusqu’au dernières étoiles pour quelques magnifiques instants de rêves dans cette vie. Bonne soirée à tous.
Répondre
R
Nous sommes entourés de merveilles, et nous ne les voyons plus... tant de secrets à découvrir dans la nature...<br /> <br /> Bonne soirée, Michel
A
Le secret excite l' imagination, la curiosité...A tel point qu' il existe toute une littérature bon marché basée sur de faux secrets, de faux mystères...Umberto Eco disait que la plupart des secrets de notre histoire sont vides.<br /> Mais qu' y a t' il de plus excitant que de percer un secret , d' avoir une révélation, et de comprendre vraiment ? C' est le moteur de la connaissance de la nature, même si l' on sait que toute réponse apportera avec elle une nouvelle question, un nouveau secret...<br /> Bonne journée l' amie
Répondre
R
Toute une littérature sur de vrais ou de faux secrets, oui...la poésie est elle-même parfois pleine de secrets à découvrir...<br /> Et la nature nous offre bien des sujets d'interrogations et de mystères...<br /> <br /> Belle soirée, AJE