Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 décembre 2018 5 21 /12 /décembre /2018 14:38
Crèches de Noël...

 

 

"La crèche est un moyen d'expression... Au fond, nous sommes toujours à l'époque des cavernes : il nous faut dessiner sur les parois.

Il n'y a pas que les santons. Il y a la composition du paysage. Ce n'est jamais un paysage de Judée. C'est toujours celui qui nous est familier ; le Marseillais y représente Marseille ; le Manosquin, Manosque ; le Parisien, Paris...."

C'est ainsi que Jean Giono évoque la confection des crèches de Noël, dans un ouvrage intitulé Provence.

 

Les crèches varient en fonction des villes, des pays, des continents, de nos personnalités, de notre culture, de nos goûts.

 

Les crèches nous ressemblent : crèches monumentales, modestes, humbles, crèches colorées, lumineuses, crèches modernes ou traditionnelles...

 

On aime leur simplicité, leur harmonie, l'impression de paix, de bonheur qui émane de ces créations humaines...

Crèches confectionnées par des enfants, des adultes, une exposition leur était consacrée en l'église Saint-Charles de Nîmes...

Une occasion de s'émerveiller et de découvrir toutes sortes de compositions.

 

Crèches somptueuses, aux décors et aux personnages multiples, simple crèche avec une hutte primitive où l'enfant Jésus repose sur la paille, crèche-vitrail, éclairée par des bougies, crèche moderne aux faisceaux lumineux, crèche africaine composée de cases, crèche traditionnelle en carton pâte, garnie de mousse, crèche aux épis de blé qui sertissent les personnages de Joseph et Marie, crèche qui s'anime de personnages variés, crèche garnie de tissu provençal....

Crèche stylisée, simplifiée à l'extrême, crèche arche de Noé...

Beaucoup d'imagination et de créativité dans cette exposition...

 
En Provence, la crèche se doit d'être garnie de mousse fraîche, recueillie préalablement dans des sous-bois bien ombragés et humides de la campagne environnante, une mousse épaisse qui sent bon la terre et l'humus.On dispose tout autour des branches légères de sapin et du houx aux feuilles dentelées et vernissées, aux baies flamboyantes, feuillages qui simulent une forêt d'arbres.


Les santons de Provence aux couleurs éclatantes, figurines d'argile peintes avec minutie évoquent tout un petit peuple de travailleurs simples et modestes, un univers familier...

 
Toute la population d'un village vient apporter ses cadeaux à l'enfant nouveau né. Les santons célèbrent la vie quotidienne de la Provence et symbolisent tous ceux qui viennent pour admirer Jésus.
 

Voilà une belle tradition à préserver...
 

 

 

 

 

Crèches de Noël...
Crèches de Noël...
Crèches de Noël...
Crèches de Noël...
Crèches de Noël...
Crèches de Noël...
Crèches de Noël...
Crèches de Noël...
Crèches de Noël...
Partager cet article
Repost0

commentaires

Sophie 27/12/2018 08:42

Franchement, je n’imagine pas Noël sans une crèche chez moi. Elle fait partie intégrante de ma décoration tous les ans et cette année encore, j’ai monté la mienne. Je t’enverrai une photo bientôt.

rosemar 27/12/2018 23:09

En Provence, c'est une tradition bien installée : on attend la photo...

Michel Jeen 22/12/2018 11:51

C’est un personnage, un phénomène haut en couleurs, qui très certainement, vous dépasserait complètement tant il est extravagant et passionné et passionnant et complètement fou. Mais comme le disait Griboédov: Le fou et heureux, seul le sage souffre du malheur d’avoir trop d’esprit...

Michel Jeen 22/12/2018 11:43

Les magnifiques crèches populaires de Provence qui sont extraordinairement séduisantes ne doivent pas nous faire oublier les crèches orientales que la tradition napolitaine rendues célèbres dans toute l’Europe grâce à la passion d’un roi passionné de crèches: Charles 3 de Bourbon, roi de Naple puis d’Espagne, c’est bien lui qui joua un rôle très important dans leur diffusion d’abord chez les Aristocrates qui n’hésiteront pas à ouvrir leur demeure à la plèbe pour se/les faire admirer (?) , puis la Bourgeoisie contribue elle aussi à sa lente diffusion qui se poursuivra enfin chez les Notables et pour finir dans le bon peuple où elle y servira pour finir d’instrument de propagande. De nombreuses vidéos sur les santonniers de Naples sont à voir. Mais la plus célèbre des crèches napolitaines, pur chef-d’œuvre, se trouve au musée San Martino de Naples.

rosemar 23/12/2018 09:02

Merci pour cette évocation des crèches napolitaines... des crèches somptueuses...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cr%C3%A8che_napolitaine

L. Hatem 22/12/2018 10:49

Rien que les santons, c'est déjà de l'art, vraiment à préserver !
Joyeux Noël rosemar

rosemar 23/12/2018 08:51

Oui, les santons de Provence qui représentent des petits métiers : le pêcheur, le meunier, le berger, le rémouleur...

Bonnes fêtes, LH

Michel Jean 21/12/2018 17:45

Bonsoir Rosemar, crèche un mot issu du vieux français «krippia», terme qui signifiait à l’origine «mangeoire». Et donc ! voilà pourquoi l’enfant Jésus se trouve dans ce petit lit avec de la paille en abondance pour masquer sûrement la modicité des revenus des parents. Mais tout de même ! nous voilà devant un univers en réduction qu’il est impossible de ne pas associer à un grand nombre de sentiments positifs. Univers rare qui exerce une fascination toujours renouvelée; qui en prime, ce qui est non négligeable, est porteur de plus d’une dimension pédagogique. J’ai un voisin qui laisse la crèche toute l'année dans sa maison tant il est fasciné par ce spectacle autour duquel il ne cesse d’apporter sans-cesse quelque modification ou personnages hauts en couleurs. Bonne soirée à tous.

L. Hatem 22/12/2018 10:52

Photos de la crèche du voisin pliz, Michel Jean...

rosemar 21/12/2018 21:58

C'est original : une crèche toute l'année ! La crèche, un joli mot chargé de symboles...

http://rosemar.over-blog.com/article-la-creche-attire-tous-les-regards-125260810.html

Bonne soirée, Michel

ALEA JACTA EST 21/12/2018 16:36

Merci pour ces belles illustrations originales et variées qui enrichissent ton texte.
La crèche de Noël est une des métaphores les plus universalistes qui soient.
La tradition franciscaine insiste sur l’extrême pauvreté de Joseph et Marie, sur la naissance de Jésus dans le froid et les privations. Dans les évangiles apocryphes (Évangile du Pseudo-Matthieu) les animaux réchauffent l’enfant nouveau-né de leur souffle.
De quoi renouer tous avec nos origines, avec notre passé.
Cette histoire permet donc toutes les déclinaisons artistiques et adaptations locales imaginables. Ces adaptations font elles-aussi partie de notre histoire, de notre patrimoine culturel qu' il est important de préserver.
Enfin certains pensent, peut-être à juste titre, que les réfugiés actuels qui débarquent sur nos côtes dans le plus extrême denuement forment nos " crèches vivantes" du XXI ème siècle...
Bonne journée l' amie

rosemar 21/12/2018 21:51

Une belle idée, cette exposition de crèches... très diverses : un beau symbole à préserver, symbole du renouveau de la vie, d'amour, de réunion, de partage...

Belle soirée, AJE