Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 décembre 2018 1 17 /12 /décembre /2018 13:16
L'enfer de la Noël...

 

 

On parle souvent de la magie de Noël, fête des enfants, de la famille... mais de plus en plus, cette fête tend à devenir un enfer...

 

Ce jour-là, je décide de me rendre dans une grande surface pour acheter un sapin de Noël : sur la route, des bouchons à n'en plus finir... Les voitures n'avancent pas et c'est une longue attente pour parcourir quelques mètres seulement...

C'est l'enfer de Noël, c'est l'orgie consumériste qui commence... Les gens se bousculent dans les magasins pour faire leurs achats.

Et moi-même je me laisse happer par cette frénésie d'achats.

C'est la ruée vers les cadeaux et les victuailles... et moi aussi, me voilà lancée dans cette course à la consommation.

 

Après une demi-heure, j'arrive enfin près du supermarché, où je me gare sans trop de problèmes.

Là, j'en profite pour compléter mes courses de la semaine : quelques légumes et quelques fruits...

Parvenue près des caisses, j'aperçois une longue file d'attente : là encore, il faut attendre longtemps, piétiner, pour payer son dû.

Puis, je dépose mes achats dans ma voiture et je retourne acheter un sapin, après avoir récupéré un caddie.

 

Je cherche, alors, vainement un vendeur ou une vendeuse pour choisir l'arbre qui me convient.

Je demande à un vigile qui me dit d'aller à l'accueil du magasin : au bout d'un moment, on m'informe que la vendeuse a dû s'absenter pour des raisons personnelles.

 

La dame de l'accueil chargée de la remplacer rechigne quelque peu à la tâche, elle m'accompagne tout de même près du rayon des sapins.

J'en choisis un et je demande aussi une bûche pour l'installer. Manifestement, la dame se plaint d'avoir mal au dos et peine pour sortir la bûche, je l'aide à vérifier si le sapin est adapté à la bûche, mais non, il faut recommencer plusieurs fois... 

 

Je parviens enfin à trouver mon bonheur, mais lorsque je veux récupérer mon caddie, une cliente âgée se précipite pour me dire que c'est le sien.

Je conteste mais je n'ai pas envie de me battre pour un caddie... !

Donc, je vais en chercher un autre... !

 

Je peux enfin fourguer le sapin dans ma voiture et rentrer chez moi : heureusement, le voyage de retour est plus facile, avec moins d'encombrements.

Mais, tout de même, Noël est l'occasion d'excès de toutes sortes, les gens en deviennent agressifs, surmenés, impolis.

L'inverse de ce que devrait être l'esprit de Noël : une fête du partage, de la convivialité....

 

 

 

 

 

 

 

 

L'enfer de la Noël...
Partager cet article
Repost1

commentaires

Sophie 27/12/2018 08:42

Si on pouvait sauter l’étape où il faut tout nettoyer, aller dans des centres commerciaux bondés de monde pour acheter des cadeaux et choisir le meilleur sapin, Noël serait le plus beau moment de l’année, hihi :)

L. Hatem 18/12/2018 22:34

En appartement... petit appartement... rien de mieux qu'un petit sapin synthétique que l'on ressort chaque année... Vive les maisons avec de vrais sapins, ça doit être magique !

rosemar 19/12/2018 19:31

Le sapin synthétique est-il plus écologique ? Pas vraiment...

https://www.futura-sciences.com/planete/questions-reponses/eco-consommation-sapin-noel-naturel-artificiel-plus-ecologique-1037/

ALEA JACTA EST 18/12/2018 19:55

A cette folie, il faut ajouter la flambée des prix. Les prix de certaines denrées comme la viande d'agneau, les gambas, les fruits de mer,etc... s' envolent.
Bonne fin de soirée l' amie

rosemar 18/12/2018 21:46

En effet, certains prix s'envolent à l'occasion des fêtes... et certains produits sont hors de prix.

Belle soirée, AJE

Michel Jean 17/12/2018 20:29

Bonsoir Rosemar, décidément je mesure alors le privilège que c’est d’avoir mon supermarché en pleine campagne de surcroît accessible, depuis la ville, à vélo, qu’il pleuve ou qu’il neige, par une ancienne voie ferrée transformée en coulée verte. Voilà qui me fait de magnifiques promenades, en pleine nature, m’offrant en prime la possibilité d’acheter sur ce parcours, mes oeufs et volailles à la ferme ou se trouve une immense basse-cour comme autrefois, de jacasser comme une pie, à l’accent Cévenol, avec les fermiers qui au bout d’un moment sont quand même très content de me voir repartir. Bonne soirée à tous.

rosemar 17/12/2018 23:16

Aller à vélo au supermarché ? A condition, toutefois, de ne pas être trop chargé... à moins d'avoir une remorque à l'arrière, pour mettre le sapin et le reste...

Bonne soirée, Michel