Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 février 2019 1 25 /02 /février /2019 12:26
Les opioïdes : mort sur ordonnance...

 

La première fois que j'ai entendu parler des opioïdes, c'est par le témoignage d'une de mes amies : victime d'arthrose, elle prend depuis des années du Tramadol, et n'arrive plus à s'en passer.

En cas, de manque, elle étouffe, elle est prise de malaise. Elle est devenue dépendante de cette substance.

Prescrits en masse pour calmer les douleurs, les opioïdes tuent près de 200 Américains par jour, 72000 en 2017, c'est ce que nous révèle un reportage diffusé lors de l'émission Envoyé spécial...

C'est plus que les armes à feu et  les accidents de la route réunis.

Aux Etats-Unis, un bébé naît toutes les 20 minutes, intoxiqué aux opioïdes, une véritable épidémie.

Tout un pays vacille, contaminé par ces substances : les médicaments se sont mis à tuer, en raison de problèmes d'addiction et d'overdose. Des overdoses sans drogue et sans dealer. Ce qui empoisonne l'Amérique aujourd'hui vient de l'armoire à pharmacie !

Les victimes, des citoyens ordinaires, sont emportés par ce qu'il faut bien appeler une véritable épidémie.

Ces opioïdes sont particulièrement dangereux : ils peuvent provoquer un arrêt respiratoire.

Au cours de l'émission, on entend le témoignage de certains patients : un père de famille de 51 ans, chef de chantier, devenu SDF, toxicomane, après un accident du travail... Il n'avait jamais connu de problème de drogue ni d'alcool. Mais, un jour, il est tombé d'un échafaudage, il s'est cassé la clavicule, arraché une partie de l'épaule... un médecin spécialiste de la douleur lui a alors prescrit des opioïdes en quantité. Il est devenu accro aux pilules.

Il a tout perdu, sa maison, sa voiture, sa famille, il a même volé de l'argent à ses proches pour se procurer ces substances... il avait pourtant confiance en son médecin.

Un autre patient atteint de douleurs d'estomac s'est vu prescrire des opioïdes et il est rapidement devenu dépendant.

Ces médicaments seraient cent fois plus puissants que l'héroïne.

A l'origine de cette épidémie, il y a une pilule miracle présentée comme telle : l'oxycontin, un antidouleur, à base d'opium.

Pendant des années, des médecins ont fait la publicité de ces substances : "pas de dépendance, pas de risque d'addiction", affirmaient-ils. Les ventes ont été dopées, à grand renfort de campagnes publicitaires.

Evidemment, le laboratoire qui fabrique et vend l'oxycontin a fait fortune : Purdue Pharma. A la tête de cette entreprise, la famille Sackler est l'une des dynasties les plus puissantes aux USA.

 

Il faut préciser que ces médicaments sont aussi prescrits en France : 10 à 12 millions de Français en consomment.

Ainsi, le Tramadol est très utilisé dans notre pays, et déjà des patients sont victimes d'addiction.

 

On peut même se procurer du Tramadol, sans ordonnance, auprès de certains pharmaciens complaisants.

Ainsi, le mal qui ravage l'Amérique a traversé l'Atlantique : on consomme de plus en plus d'opioïdes en France. Est-ce là le prochain scandale sanitaire qui va frapper notre pays ?

 

 

Source  : vidéo à 33 minutes

 

https://www.france.tv/france-2/envoye-special/899663-envoye-special.html

 

 

 

 

 

Les opioïdes : mort sur ordonnance...
Partager cet article
Repost0

commentaires

Lucienne Bozongo 02/03/2019 08:45

C est incroyable. J ai lu cet article ss savoir que j etais concernee. J ai pris du Tramadol et d autres opioides sur ordonnance. Le neuroĺogue ne m a meme pas informe qu il fallait le prendre en cas de tres forte douleur. J ai pense que ca faisait partie du traitement de mon nerf coince au dos. Pas de douleurs mais une sorte de decharge electrique. Au bout de 2 semaines a prendre du Tramadol 1 jour j ai fait un malaise avec vomissement car je l avais pris ss manger. Je suis allee voir le medecin et lui ai dis : j ai arrete de prendre les medicaments que vs m avez prescris, j ai decouverts qu il y avait de la drogue dedans. Est ce necessaire ? J ai un malaise pas une douleur incontrolee. Un autre bon medecin m a prescrit plutot des seances de kine et m a prevenu de la dangerosite de ces medecaments a ne prendre qu en cas de crise incontrolable.

rosemar 02/03/2019 09:05

Merci pour ce témoignage : des méthodes douces sont préférables dans bien des cas... kiné, ostéopathe, huiles essentielles...

Bonne journée

Michel Jean 28/02/2019 11:01

Mais il me faut vous avouer aussi le plus étonnant ! c’est que «parfois» “la piqûre souffrance” est porteuse/apporte beaucoup de lucidité en ce sens (si elle arrive au bon moment !) elle est malheureusement fort utile... elle convainc aussi que nous sommes entourés de nombreuses impostures. Vaste débat.

thomas 28/02/2019 05:49

Je vais vous expliquer un oubli, l'importance des solstices, des équinoxes, de
l'aphélie et de la périhélie, la génétique humaine en dépend, c'est une combinaison
père mère enfant en fonction de ces événements solaires. C'est aussi la santé dans

Michel Jean 26/02/2019 02:37

Effectivement ce n’est pas facile de vivre avec des énormes douleurs pendant des anndes et surtout pendant la nuit c’est là le plus terrible, mais c’est avec beaucoup de raison qu’ on est surpris des grands bénéfices qui sont longs à venir si il est possible de tenir le choc face à cette putain qui ne cesse de vous harceler et un état de fatigue qui reste votre pire ennemi en exterminant toute volonté de résistance. Quant aux centre anti-douleurs parisiens c’est pipeau complet.

rosemar 26/02/2019 23:24

Et comment résister à la souffrance ? Quelles sont les solutions ? Il en existe, sans doute, de plus douces que les opioïdes...

ALEA JACTA EST 25/02/2019 16:52

Ce sont des résultats très inquiétants. Finalement ces médicaments sont devenus de nouvelles drogues. Mais , en même temps on se dit que ceux qui souffrent de douleurs chroniques sévères préfèreront assumer ces risques plutôt que d' en baver, je suppose.
S' il n' y a pas d' autre alternative que ces anti-douleurs, cela ne va pas être facile d'en limiter l'usage.
Bonne fin de journée l' amie

rosemar 25/02/2019 21:33

Certes, ces médicaments peuvent avoir leur utilité dans certains cas extrêmes, mais le fait est qu'on n'a pas informé les patients de leur dangerosité, et beaucoup se sont laissés piéger, ils ne peuvent plus s'en passer. Les labos, les médecins se sont même livrés à une publicité tapageuse pour vendre ces substances... Combien de morts aux USA ! C'est terrible.

Belle soirée, AJE

Michel Jean 25/02/2019 16:17

Bonjour Rosemar, après 16 descentes au bloc et un nombre incroyable de prescriptions médica/menteuses pourtant par un bon copain/médecin suis encore là !!! Tout simplement là. Il «Faut Apprendre» à vivre avec la douleur comme on apprend à lire/écrire; chose cette qui n’est pas facile et qui est possible peut-être grâce à des gènes hérités de lointaines origines... Mais oui j’y ai goûté à ces trop nombreuses substances par confiance et bêtise de ma part, mais très brutalement stoppé car vous re-sentez ou devez deviner que les dégâts sont plus forts que les bienfaits Si ce n’est pas le cas la tronche que vous avez le matin arrivera forcément à vous le faire comprendre. Au fait j’ai de nombreux amis en Amérique du Sud et là bas de nombreuses pro-douleurs se soignent naturellement très bien à l’heroïne, l’opium ou la cocaïne, mais à dose homéopathique... Bonne journée à tous.

rosemar 25/02/2019 21:28

Merci pour ce témoignage : on est vite accro à certaines substances qui sont de véritables drogues, aux USA, les patients ont été mal informés...

Bonne soirée, Michel

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/