Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mars 2019 3 20 /03 /mars /2019 09:59
Surtout, pas de vagues...

 

Evitons de parler de ce qui fâche : cette loi s'impose un peu partout dans nos sociétés...

 

D'abord, dans les établissements scolaires où règne la loi du silence : surtout ne pas faire de vagues...

Des problèmes de drogue dans une classe de seconde : mieux vaut éviter d'en parler... L'administration ferme pudiquement les yeux : quelle mauvaise image pour le lycée !

 

Une autre classe pose des problèmes de discipline : bavardages, insolence, refus de travailler... Les chefs d'établissement font la sourde oreille... Non, cette classe est sympathique, agréable même !

 

De nombreux messages ont été, ainsi, postés à la suite de la vidéo d'une enseignante menacée par un élève avec une arme factice au lycée Edouard-Branly de Créteil, des enseignants ont raconté les agressions verbales et physiques dont ils sont victimes et leur sentiment d'abandon par une hiérarchie qui préfère, disent-ils, fermer les yeux plutôt que les défendre et les protéger. 

 

Dans les hôpitaux et les cliniques, c'est cette même loi du silence qui prévaut...

Je l'ai expérimenté lors d'une hospitalisation de ma mère : par erreur, deux infirmières se sont présentées pour lui administrer la même piqûre de Lovenox à deux heures d'intervalle.

Heureusement, ma mère a refusé la deuxième piqûre. Mais une personne très âgée, inconsciente n'aurait pas réagi de la même façon.

 

Evidemment, je suis allée signaler cette erreur, que dis-je, cette faute, auprès de l'administration de la clinique.

Aussitôt, on a minimisé le problème : "ce n'est pas grave, on le signalera aux infirmières..."

J'étais presque coupable de venir récriminer ! 

 

Et quand j'ai parlé de ce problème à un chirurgien, il a éludé la question : "Pas de polémique, pas de polémique..."

Pourtant, le Lovenox est un anticoagulant qui doit être utilisé selon des règles strictes : une piqûre le matin, une autre, le soir...

Le problème venait d'une mauvaise coordination entre l'équipe de la nuit, et celle du matin... 

 

Que dire des scandales longtemps étouffés au sein de l'église catholique ? Pédophilie, sexualité débridée, nonnes violées... Là encore, la loi du silence a servi à protéger des criminels de la pire espèce.

 

Pas de polémique, pas de vague : c'est ainsi que risquent de perdurer les problèmes, c'est ainsi que se perpétuent des erreurs, des oublis, des manquements, des crimes.

C'est ainsi que les enseignants sont traités avec un certain mépris... c'est ainsi que les problèmes des hôpitaux et des cliniques sont passés sous silence et que leur service peut se dégrader...  C'est ainsi que des criminels ont pu échapper à la justice.

 

 

 

 

 

 

Surtout, pas de vagues...
Partager cet article
Repost0

commentaires

Alain Trémiseau 24/03/2019 10:01

Le bonheur d'écrire !
la musique et les mots.
----
Mais qu'y a-t-il de commun entre la musique et l'écriture ? L'une se découvre avec les oreilles, l'autre se révèle au fil des yeux.
Finalement, leur point de rencontre le plus évident est que l'une et l'autre font appel à nos sens, à notre esprit, à notre sensibilité.

Dans un temps finalement pas si lointain où les mots peut-être possédaient une autre portée, la musique et l'écriture affirmaient plus spontanément leur source commune : la composition.

La musique, peut-être plus fidèle à ses traditions, affirme encore et toujours ce qu'elle doit à la composition et à la créativité des compositeurs.
L'écriture par contre, a délaissé ses références à la composition pour ne plus faire allusion qu'à la rédaction.
Un peu comme si elle avait voulu s'affranchir de cette part de noblesse qui pourtant contribue beaucoup à la beauté que recèlent l'acte d'écrire, le bonheur d'écrire et même le travail enivrant que représente l'écriture.
Alain Trem.

rosemar 24/03/2019 21:48

Ce commentaire devait figurer sous l'article "Composer, un verbe lié à l'écriture..." ?

L'écriture, c'est aussi la musique des mots : quand on compose un texte, on est forcément sensible aux sonorités des mots et à leur mélodie... non ?

Bonne soirée

L. Hatem 20/03/2019 21:40

Avant, il y avait la feuille de température, où l'on inscrivait 3 courbes, celles de la température, la pression artérielle et le pouls... Dessous on mettait les noms des médicaments et on cochait avec un petit triangle plein les médicaments administrés sur les 3 colonnes du jour, matin, midi et soir... Aujourd'hui tout est informatisé, l'infirmière passe dans les chambres avec son chariot sur lequel il y a un ordinateur portable... Il suffit que l'équipe précédente n'ait pas coché un médicament pour que l'équipe suivante l'administre...
Or le Lovenox finit par laisser un bleu au point d'injection...
Pour ne pas se tromper, les médicaments sont de nos jours enfermés dans des armoires informatisées, on y accède avec un code et on voit bien si le médicament est "sorti" ou pas.

rosemar 20/03/2019 23:15

Les bonnes vieilles méthodes sont parfois les meilleures... là effectivement, un cafouillage s'est produit entre l'équipe de nuit et celle de jour...
Et quel est le risque, LH, si l'on fait deux piqûres successives de Lovenox ?

Bises, LH

ALEA JACTA EST 20/03/2019 17:01

J' attends l' avis de L' Hatem en ce qui concerne les erreurs commises à l'hôpital. Je crois que devant les patients les professionnels de santé tentent de minimiser les erreurs de leurs collègues, mais par derrière, il y a souvent de sérieuses remontées de bretelles. Du moins c'est à espérer.
Bonne journée l'amie

rosemar 20/03/2019 23:12

C'est à espérer, mais ce n'est pas sûr... la solidarité professionnelle peut jouer, mais on doit au moins s'excuser car de telles bévues peuvent avoir de graves conséquences... Beaucoup de médecins ne sont pas formés pour communiquer...

http://rosemar.over-blog.com/2016/10/ces-medecins-qui-ne-savent-plus-communiquer.html


Belle soirée, AJE

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/