Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 avril 2019 1 29 /04 /avril /2019 10:23
Tous les cinq ans, la politique éducative change...

 

 

On a connu Luc Chatel et ses suppressions de postes de fonctionnaires, mal réparties, mal pensées, on a connu Vincent Peillon et sa réforme chaotique des rythmes scolaires, on a connu Najat Vallaud-Belkacem et sa réforme désastreuse du collège...

 

Et voilà que Jean-Michel Blanquer nous promet une école de la confiance... Certes, il semble vouloir donner la priorité à l'école primaire, mais sa réforme du lycée et du baccalauréat se présente comme un véritable casse-tête : très complexe, elle sera difficile à mettre en place.

Certes, Jean-Michel Blanquer est un bon communicant mais ce n'est pas suffisant pour mener une bonne politique éducative, il faut aussi être à l'écoute des enseignants et comprendre leurs difficultés.

 

Face à toutes ces réformes qui se succèdent, se contredisent, les enseignants se retrouvent bien seuls et bien démunis.

Il serait temps de fixer une politique éducative à long terme, sur laquelle les différents partis se mettraient d'accord et qui pourrait être appliquée, quel que soit le gouvernement qui arrive au pouvoir.

Les enseignants ne sont pas des girouettes et on ne peut, ainsi, sans arrêt perturber leur travail si complexe.

Dans un domaine aussi important que l'Education, tant d'expérimentations hâtives sont intolérables.

 

Nous le savons tous : le métier d'enseignant s'est considérablement dégradé...

Le ministère peine à trouver des candidats pour les concours d'enseignement : dans un pays qui connaît un nombre conséquent de chômeurs, c'est tout de même révélateur.

Ce métier de transmission n'attire plus les vocations.

Comment pourrait-il en être autrement ?

Les enseignants sont sans cesse remis en cause, déconsidérés, méprisés, dépréciés par les politiques publiques, moqués pour leurs prétendus privilèges...

Leur pouvoir d'achat s'est effondré... la figure du professeur s'est banalisée, elle a moins de prestige, les conditions d'exercice du métier se sont dégradées, avec des situations très brutales dans certains collèges ou lycées...

Ce métier où on apprend tous les jours peut être passionnant, mais il a perdu, hélas, beaucoup de son attractivité.

Les problèmes existent dans de nombreux établissements : il faut en parler, et refuser l'omerta imposée par l'administration.

 

 

 

Source :

 

https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-2eme-partie/sois-prof-et-tais-toi

 

 

 

 

Tous les cinq ans, la politique éducative change...
Partager cet article
Repost0

commentaires

ALEA JACTA EST 29/04/2019 13:57

Par ailleurs c' est tellement évident qu'il faut travailler patiemment sur le long terme et de manière concertée avec les professionnels de l' éducation qui savent parfaitement ce qui marche bien et ce qui tient des modes passagères, démagogiques et opportunistes, comme les projets transversaux par exemple.

rosemar 29/04/2019 22:39

La mode est au changement permanent, et dans un domaine comme l'éducation, ce n'est pas tenable : il faut une certaine stabilité, des objectifs clairs et précis.

ALEA JACTA EST 29/04/2019 13:54

Le défaut majeur de la plupart des réformes c est de compliquer et d'alourdir inutilement une tâche qui n' est pas facile. Or, quand on veut être efficace il faut aller à l'essentiel et maintenir l'exigence. Il est important que les enseignants aient des repères fixes et bien identifiables d'objectifs précis à atteindre. Il faut que ces objectifs soient clairs et transparents aussi pour les parents. Or c'est l'inverse qui se produit. Les parents sont eux-mêmes complètement perdus parfois avec les contenus des nouveaux livres scolaires.Tout semble dilué et n'a pas une forme immédiatement identifiable.
Bonne journée l'amie

rosemar 29/04/2019 22:36

La réforme du lycée promet, ainsi, d'être épineuse : trop complexe, et au total, certains lycées ne pourront proposer certaines options...
Je crains le pire pour la suite....

Belle soirée, AJE

ALEA JACTA EST 29/04/2019 14:14

Je te précise que j' ai eu l'occasion de jeter un coup d'oeil sur des livres scolaires de maths français et j'ai trouvé que c'était un peu le foutoir...

L. Hatem 29/04/2019 12:01

A long terme, sur une concertation de tous les partis ? C'est fort souhaitable, mais impossible en démocratie... Seulement en dictature je vois ça possible, avec un président à vie comme en Chine.

rosemar 29/04/2019 22:31

Et pourtant, cela éviterait les chaos de la politique : aucune vision à long terme, des changements perpétuels...

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/