Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 mai 2019 3 29 /05 /mai /2019 09:04
Un conte celte : les trois chevaux de la princesse Rigantona...

 

 

Un barde qui ponctue son récit d'une lyre, de percussions, d'instruments de musique antiques, sistre, auloï, voilà de quoi nous faire voyager vers des temps anciens et nous faire rêver... Le récit met en scène une princesse celte, nommée Rigantona...

Le barde chante, accompagné de sa lyre, à la façon antique, il évoque la richesse et la puissance de la princesse...

"Sa plus grande richesse était ses trois chevaux blancs qui pouvaient galoper aussi vite que le vent !

A une trentaine de lieues de la citadelle de la princesse, quelque part plus au sud, vivait un vieil homme, il avait élevé ses trois neveux devenus orphelins.

Un soir, alors que le vieillard dormait déjà, les trois garçons se mirent à discuter : l'aîné prit la parole, il rêvait de quitter ses montagnes, et de parcourir le monde... "pour cela, il te faudrait les trois chevaux de la princesse Rigantona...", dit Rémos son frère... Aussitôt,  germa l'idée folle de voler les trois chevaux.

Le cadet évoqua alors la difficulté de l'entreprise. Mais l'aîné téméraire se dit prêt pour l'aventure.

 

Les voilà partis pour s'emparer des chevaux, ils descendirent dans la vallée, se mêlant aux marchands gaulois, grecs, étrusques, égyptiens...

Là, ils ont monté leur étal... A la fin de la journée, les trois frères avaient vendu une grande partie de leurs fourrures et avaient en mains une bourse bien remplie de potins gaulois, et de quelques drachmes grecs.

Le soir, comme des ombres, les trois neveux se sont faufilés dans la nuit entre les tentes des marchands, ils ont traversé à la nage la rivière Mosella, ils se sont retrouvés au pied des murailles de la citadelle.

Avec un crochet de fer et une corde, ils se sont hissés au dessus des parois de la citadelle, assommant une première sentinelle, ils sont descendus à l'intérieur de la cour.

 

Là, ils ont vu un grand bâtiment orné de têtes de chevaux, c'étaient les écuries de la princesse.

Ils ont poussé la porte et sont entrés... dans la pénombre, ils ont vu les trois chevaux de la princesse.

Ils étaient magnifiques ! On aurait dit comme des joyaux d'argent scintillant sous la lune...

"Regardez comme ils sont beaux !" dit l'aîné.

Mais l'alerte était donné"...

On assiste alors à la fuite effrénée des trois voleurs : récit haletant, ponctué du rythme d'un tambour.

 

Tout l'art du conteur est de nous faire vivre cette fuite éperdue : on perçoit l'angoisse, la précipitation, l'espoir d'échapper aux poursuivants.

Mais les trois fuyards sont finalement capturés et traduits devant la princesse Rigantona...

Les trois voleurs sauront-ils se tirer de ce mauvais pas ?

 

La suite du conte met en valeur la puissance et l'impact de la parole : le logos, "le caractère magique"du verbe dans les anciennes sociétés celtiques...

C'est par le verbe que les trois neveux pourront sortir vivants de cette aventure.

Belle leçon de ce conte qui célèbre les pouvoirs de la parole.

Belle mise en abîme, puisque le barde lui-même a su captiver l'attention du public venu nombreux pour l'écouter !

A lui tout seul, il a su mettre en scène différents personnages qu'il a fait vivre sous nos yeux...

Poésie, musique, action,  rythme haletant, le récit a captivé tous les spectateurs, petits et grands.

Ce spectacle se déroulait dans un cadre somptueux : les Jardins de la Fontaine, à Nîmes, devant l'antique temple de Diane.

 

 

 

Avec dans le rôle du barde : Pascal Minne

 

 

http://www.galliamusica.com/pages/spectacles/page-1.html

 

 

Photo : Pixabay,  vidéos : rosemar

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
les celtes en auraient fait autan<br /> avec e = mc2 21 grammes de matière <br /> dissipe une énergie de 440 kilotonnes de TNT<br /> 440 / 21 x 0,784262783 <br /> = 16,4321726 kilotonnes de TNT ( Trinity )<br /> le 16 juillet 1945 :<br /> désintégration de 0,784262783 gramme<br /> de matière<br /> <br /> Neptune: logarithme décimal 1 / 2 grand axe: <br /> 12,65354473<br /> logarithme népérien période : <br /> 22,37256419<br /> 12,65354473 / 22,37256419 = 0,5655831233 <br /> Neptune : 0,5655831233<br /> 0,784262783 exposant 0,5655831233<br /> = 0,871584033<br /> logarithme de logarithme de logarithme de<br /> - 2,001231639<br /> 0,871584033 / - 2,001231639 = - 0,435523812<br /> e exposant - 0,435523812 = 0,6468257106<br /> logarithme de 3,14159265358<br /> x - 2,001231639 exposant 2<br /> = 4,584560856<br /> 4,584560856 x 0,000098037<br /> = - 0,000449457<br /> <br /> Terre : logarithme décimal 1 / 2 grand axe: <br /> 11,17493159<br /> logarithme népérien période : 17,26454527 <br /> 11,17493159 / 17,26454527 = 0,647276325<br /> <br /> terre : 0,647276325<br /> 0,647276325 - 0,000449457 = 0,646826868<br /> peu différent de 0,6468257106<br /> énergie dissipée calculée en fonction de<br /> Neptune et de la terre<br /> <br /> logarithme de logarithme de logarithme<br /> de 3,14159265358 = - 2,001231639<br /> 3,14159265358<br /> x - 2,001231639 exposant 2<br /> / 0,5655831233<br /> = 22,24580631<br /> 22,24580631 x logarithme de 3,14159265358<br /> = 25,46543932<br /> ( logarithme de 0,647276325 ) x 0,5655831233<br /> / logarithme de 3,14159265358 exposant 2<br /> - 0,187742101<br /> 25,46543932 - - 0,187742101 = 25,65321142<br /> 22,24580631 x 0,5655831233 x 0,647276325<br /> / 100 = 0,081439353<br /> 0,081439353 <br /> x logarithme de logarithme de 3,14159265358<br /> = 0,011008052<br /> 25,65331142 - 0,011008052 = 25,64230337<br /> heure du tir de Trinity indiquée par Ken Follet dans<br /> son livre : «  Hiver du monde «  : <br /> 16 juillet 1945 5 heures 29 minutes 45 secondes<br /> soit 25,64230337 jours après le solstice d’été<br /> dans le Nevada, heure calculée en fonction de<br /> la terre et de Neptune
Répondre
L
Bon, va falloir que je déménage à Nîmes, ou tout près, c'est là que ça se passe apparemment... T'a de la chance ! Tu n'hésites pas à faire 1h20 à chaque fois...<br /> :-)
Répondre
R
Nîmes est une ville très animée... bientôt la féria de Pentecôte, et ce week-end, la fête des jardins...
M
Le livre de Paul Marie Duval: “La vie quotidienne en Gaule pendant la paix romaine”. génial en plus d’être irremplaçable à ce jour.
Répondre
R
Merci pour cette référence...
M
Bonjour Rosemar, de nombreuses légendes, avec mainmise sur les esprits, accompagnent les migrations, aussi vieilles que l’humanité; et des millénaires avant l’arrivée des premiers Celtes celle-ci très nombreuses ont largement été façonnées par des masses de populations. Mais aujourd’hui on reconnaît ce rôle de premier plan que joueront les immenses tribus Celtes d’Europe centrale qui avant même leurs arriver en Gaule entretiennent déjà de nombreux réseaux avec les tribus Balkaniques, Thraces et autres Grecs d’Europe et d’Asie Mineures. Magnifique civilisation qui déversa sur la Gallia graece d’immenses trésors de culture. Bonne journée à tous.
Répondre
R
La culture celte peu connue mérite d'être ainsi mise à l'honneur, en effet : une culture riche et une civilisation encore à découvrir.<br /> <br /> Bonne soirée, Michel
A
Sur tes vidéos on peut apprécier tout l'art du conteur qui sait rythmer son récit avec sa lyre et ses instruments à percussions. C'est un très beau voyage dans le temps qui est proposé, un voyage qui excite l'imagination du spectateur...et qui renoue avec une tradition orale qui remonte à la nuit des temps. Bravo Pascal Minnes.<br /> Bonne fin d' après-midi l' amie
Répondre
R
Un récit haletant, poétique, ponctué par la musique de la lyre : on remonte, en effet, aux origines de la littérature... tout un art de raconter et de faire vivre des personnages.<br /> <br /> Belle soirée, AJE