Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 octobre 2019 5 25 /10 /octobre /2019 10:38
Tout nous incite à consommer...

 

 

Tout nous incite à consommer : les publicités qui sont omniprésentes sur toutes sortes d'écrans, le crédit facile, les cartes bleues, les supermarchés, la croissance qu'il convient de doper...

N'oublions pas l'obsolescence programmée qui nous oblige à renouveler de nombreux produits de consommation.

Comment  échapper à la surconsommation ? Est-ce possible ?

 

On nous demande sans arrêt de consommer, "c'est bon pour la croissance !", nous dit-on.

Changer de voiture, acheter un nouveau portable, s'habiller selon la dernière mode, etc.

La publicité est particulièrement efficace sur internet : elle cible nos centres d'intérêt, nos goûts. J'ai récemment fait l'acquisition d'une carte à la Fnac. Depuis, je reçois régulièrement dans ma boîte mail des publicités pour des ouvrages susceptibles de m'intéresser...

 

C'est le monde de la finance qui nous gouverne, ce sont les marchés qui font la loi.

 

Et, bien sûr, en consommant toujours plus, nous épuisons la terre et ses ressources.

Nous détruisons la planète qui croule sous nos déchets...

 

De plus en plus, nous en prenons conscience : il faudrait faire preuve de frugalité, économiser les énergies, recycler, supprimer l'emploi des pesticides, arrêter de polluer la planète.

 

Nous sommes ainsi, sans cesse, pris entre deux injonctions opposées et contradictoires : la croissance et l'écologie...

Comment concilier croissance et écologie ?

On voit bien qu'on vit dans un monde schizophrénique, un monde totalement fou... Un monde gangrené par l'hybris, la démesure...

 

De plus en plus on insiste sur l'urgence écologique : il faut sauver la planète ! Mais d'un autre côté, il faut réduire le chômage, doper la croissance...

Comment résoudre ce dilemme ?

Il convient sans doute de refuser la surconsommation, de résister aux multiples tentations qui nous environnent.

Il convient de ne pas céder à ce qui est devenu une véritable addiction à la consommation.

Le bonheur ne peut se réduire à consommer indéfiniment : la société de consommation génère plus de frustrations que de satisfactions.

Nous avons besoin d'autres horizons pour un avenir meilleur : les hommes politiques, les penseurs, les philosophes se doivent de nous montrer la voie, et d'inventer d'autres solutions, une culture qui ne se réduise pas à la seule consommation de biens matériels.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Michel Jean 25/10/2019 20:05

Bonsoir Rosemar, les 15 millions de pauvres qui vivent en France avec les 10 millions de travailleurs pauvres qui ne prennent jamais de vacances ne peuvent pas prétendre vivre une consommation ou l’opulence règne en maître. Car après le contrôle technique de cette poubelle qui sert de voiture et les factures des divers garagistes les projets restent minces ou quasiment inexistants durant toute la vie. Mais vous avez entièrement raison sa court toujours plus après le fric et les combines d’escrocs à quatre sous pour la plupart. Seul se qui se font construire des Palace ou maisons de vacances à 4/5 millions d’euros consomment en faisant en sorte que la planète soit protégée quant aux fauchés ? faut qu’ils assurent la galette quotidienne Manu-militari. Bonne soirée à tous.

rosemar 26/10/2019 00:09

Bien sûr, en plus, il y a ceux qui sont à la marge de la consommation : un système qui aggrave les inégalités... et je ne suis pas sûre que les plus riches aient bien le souci de protéger la planète ??

Bonne soirée, Michel

ALEA JACTA EST 25/10/2019 18:23

Ça va être très difficile de rompre cette spirale infernale de la consommation. Le monde vit une révolution technologique mais a besoin de manière urgente d'une révolution philosophique.
Or, dans le débat sur le devenir de l' humanité je trouve que les philosophes sont absents. Les livres que je lis sur ce thème sont écrits par des ingénieurs et des scientifiques....
Apprendre à être heureux tout en réduisant nos besoins va devenir une nécessité qui s'imposera .
Bonne journée l' amie

rosemar 26/10/2019 00:04

Oui, difficile d'arrêter cette spirale de la surconsommation... Pour l'instant, je ne vois guère de solutions... il faut réinventer un nouveau mode de société.

Belle soirée, AJE

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/