Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 décembre 2019 5 20 /12 /décembre /2019 11:35
Elle était si jolie quand le vent l'emmenait...

 

 

Alain Barrière nous a quittés à l'âge de 84 ans : on lui doit des chansons qui font partie de notre mémoire collective, notamment, "Elle était si jolie..."

 

La simplicité de cette chanson écrite et composée par Alain Barrière, sa clarté, son évidence nous émeuvent...

 

Ponctué par des adverbes d'intensité : "si jolie", "trop jolie", le texte évoque une beauté qui attire, et éloigne en même temps : la beauté fait peur, parfois, elle effraie, elle laisse sans voix l'amoureux.

 

Associée au vent qui l'emporte, la jeune femme désignée simplement par le pronom "elle", terme assez vague, paraît d'autant plus lointaine... elle s'enfuit, alors que le vent personnifié raconte encore la beauté de la jeune femme.

 

Le texte écrit au passé, à l'imparfait évoque un souvenir d'autrefois d'un amour qui semble perdu irrémédiablement.

 

Brusquement, le retour au présent redonne une forme d'espoir, mais le vent parle au poète et évoque une forme d'impossibilité à aimer toute une vie.

 

Par ailleurs, l'évocation de l'automne associé aux larmes montre et souligne l'éloignement de la jeune femme.

 

Le poète voit alors "sa robe tourbillonner", dans un parc où virevoltent les feuilles d'automne qui sont personifiées puisqu' elles "frissonnent".

Mais, la jeune femme n'est désormais, plus qu'un rêve...

 

Ce paysage automnal représente bien l'état d'âme du poète : ce sont ses propres frissons que l'on perçoit, en fait, dans cette description pleine de regrets et de mélancolie liée à l'automne.

 

La nature personnifiée, le vent qui parle, les feuilles qui frissonnent donnent à cette évocation une grande poésie...

 

Le vent apparaît bien, ici, comme le symbole de la fuite du temps qui emporte tout sur son passage... Les vers très courts peuvent suggérer l'envolée du vent et l'écoulement rapide du temps qui passe.

 

La mélodie souligne la douceur, le rêve représenté par la beauté de la jeune femme. Les finales de voyelles féminines soulignées dans la prononciation, "joli-e, ravi-e, parti-e" accentuent cette impression de douceur.

 

On retrouve dans ce texte, des thèmes traditionnels : le temps qui passe, l'amour et la difficulté de l'exprimer, l'automne qui évoque la tristesse, un amour perdu que le souvenir garde intact.

 

La simplicité, l'harmonie de la mélodie redonnent vie à ces thèmes éternels...

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Marie-Pierre 22/12/2019 14:44

Effectivement, toute une époque ! Il ne faut pas oublier non plus Marie-Josée Nat, qui ne chantait pas mais qui nous a offert de bien beaux moments à la télévision ou au cinéma. Alain Barrière est mort à Carnac, où je vis, douze jours après sa femme. Il reposera à La Trinité, commune voisine. Ici, c'était l'enfant du pays et il y avait construit sa discothèque.

rosemar 22/12/2019 22:07

En effet, Marie-Josée Nat... merci pour ces détails : les origines sont si importantes et précieuses...

fatizo 20/12/2019 23:19

Pas une multitude de tubes mais 5 ou six morceaux inoubliables comme cette très belle chanson d'amour.
J'aime beaucoup aussi.
https://www.youtube.com/watch?v=EdWeuFiZcYk

https://www.youtube.com/watch?v=F51XnO09ttk

Je redécouvre celle-ci que j'avais oublié.
https://www.youtube.com/watch?v=03Xl1aP-JHo

Bises et merci pour cet hommage Rosemar

rosemar 20/12/2019 23:25

Merci pour ces vidéos... Et je reste des heures à regarder la mer... Magnifique !
Et moi aussi, j'avais oublié cette chanson : Rien qu'un homme.

Bises et bonne soirée

Michel Jean 20/12/2019 19:14

Idem pour: Ne me quitte pas (que je vais écouter tout de suite), bien que la situation, là aussi, de communication permette de trouver certains indices.

Michel Jean 20/12/2019 18:47

Bonsoir Rosemar, attention à l’ellipse du sujet. Sujet uniquement représenté par elle où il n’est jamais ni question de chevelure ou de sa silhouette ou que sais-je ? Mais je trouve qu’il s’agit de la simple recette du mystère qui rime bien cette musique et l’interprète qui avait cette particularité peut-être trop connue: cacher certains détails...! Bonne soirée à tous.

rosemar 20/12/2019 23:19

Vive l'ellipse ! Elle donne une impression de mystère et c'est aussi une façon d'évoquer toutes les femmes...

Bonne soirée, Michel

ALEA JACTA EST 20/12/2019 18:22

Sans doute la chanson la plus emblématique de cet artiste. A noter aussi les choeurs féminins avec des voix très douces qui donnent un caractère aérien, léger et intemporel...
Alain Barrière nous a quitté moins d'un mois après Marie Laforêt : deux artistes semblables, représentatifs d'une époque révolue...quand l'innocence était une vertu et n'était pas synonyme de niaise béatitude.
Bonne fin de soirée l'amie

rosemar 20/12/2019 23:18

En effet, les choeurs féminins sont magnifiques et donnent une impression d'infinie douceur...
Alain Barrière, Marie Laforêt, Fred Mella... toute une époque !

Belle soirée, AJE

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/