Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 février 2020 3 19 /02 /février /2020 10:21
Les Beatles... toute une époque !

 

Les Beatles... toute une époque !

Nous avons tous fredonné leurs chansons... Help!, Yesterday, Penny Lane, All You Need Is Love, Hey Jude... que de titres nous viennent à l'esprit !

Le plus grand groupe de tous les temps et de son époque, un groupe mythique !

 

Frédéric Granier nous raconte leur histoire dans une biographie intitulée : "Les Beatles - Quatre garçons dans le siècle..."

Invité lors du Festival de la Biographie à Nîmes, il a présenté son ouvrage devant un public nombreux et passionné.

 

 Formé en 1960, et composé de John Lennon, Paul McCartney, George Harrison et Richard Starkey, dit Ringo Starr,  le groupe est considéré comme le plus populaire et le plus influent de l'histoire du rock.

 

"Comment se sont passés les débuts ?

Cela s'est passé de manière un peu  chaotique... ce sont quatre garçons qui sont sortis des bouges de Liverpool, c'étaient plutôt des bad boys, un peu des prolétaires issus d'un milieu très modeste. Ils se sont rassemblés autour d'une passion : le rock'n' roll...

 

Ils se sont retrouvés dans les petites salles de Liverpool et ils ont petit à petit gravi tous les échelons du succès. Ils ne sont pas immédiatement passés des petites caves de Liverpool jusqu'au numéro un de tous les tops. Il y a eu de longues années d'initiation : ainsi, ils ont passé plusieurs années dans les clubs de Hambourg à jouer du rock'n roll pour quelques deutschemarks et quelques bières qu'on leur offrait.

 

Après l'essor de la Beatlemania au Royaume-Uni et ensuite en Europe, les Beatles connaissent le succès en Amérique du Nord à partir de 1964, puis rapidement dans le monde entier. 

La reine les a anoblis en 1965, ça été une surprise.

C'est un moment très ambigu : on ne sait pas si eux essaient de faire une sorte de happening, en se moquant un peu de l'establishment anglais ou si c'est une manière de rentrer finalement dans le rang ?

 

La conquête de l'Amérique s'est faite fin 1963.

Ils ont essayé de sortir des disques, plusieurs fois, en Amérique... aucun succès : on se demandait qui étaient ces quatre adolescents avec des accents à couper au couteau, avec des espèces de choucroutes sur la tête...

 

On s'est demandé : "Mais c'est qui ces gens-là ?", d'autant plus qu'il y avait déjà des stars locales, il y avait les Beach Boys, d'autres groupes,  il y avait la soul.

 

Et puis, en 1963,  Kennedy a été assassiné, et les Beatles ont servi finalement de palliatif, de pansement dans une Amérique meurtrie.

Les jeunes Américains noirs et blancs ( parce qu'il y avait encore la ségrégation à l'époque) ont compris que c'était une musique qui transcendait les frontières, les couleurs de peau.

 

Et ça a été un extraordinaire exutoire et pour beaucoup de gens que j'ai interviewés, les Américains qui avaient connu cette époque, ils associent mentalement la mort de Kennedy, cette tristesse et ce retour de la joie avec le premier grand succès des Beatles aux Etats-Unis : I want to hold your hand.

 

Alors, il y a deux années très importantes, décembre 1980 : assassinat de John Lennon, et novembre 2001 : la mort de Georges Harrison.

 

Dans deux contextes très différents : Lennon est assassiné en 1980, beaucoup de gens s'en souviennent, ça a été un choc... pour des raisons musicales parce qu'on s'est dit que plus jamais on n'entendrait de trésors de la part de Lennon, un choc aussi parce qu'on a compris qu'il n'y aurait plus jamais de reformation possible. A l'époque c'était le fantasme... tous les ans, on disait : "Et si les Beatles se reformaient, et si les Beatles se reformaient..."

Et puis aussi, parce qu'on est passé de la fin d'un idéal, celui des années 60/ 70 à la décennie 80 qui est la décennie de Thatcher, celle de Reagan, c'est l'ère du libéralisme à tout crin, et tout d'un coup on avait l'impression de tourner la page des années Flower Power et de l'espoir porté par les Beatles.

 

Mais, malgré le temps qui passe, les Beatles ont toujours du succès...

La vente des disques a de l'avenir : 47 % des auditeurs en 2019 ont entre 18 et 29 ans. C'est remarquable !"

L'auteur Frédéric Granier témoigne encore : "Ma fille a 10 ans et je peux vous assurer que je mets un disque des Beatles, et tout de suite, son regard s'illumine."

 

 

 

https://www.lisez.com/livre-grand-format/les-beatles/9782262077235

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

LH 19/02/2020 22:31

Dommage que je n'aie pas suivi les Beatles, au moins j'aurais appris l'anglais en chantant...

ALEA JACTA EST 19/02/2020 21:37

Juste un exemple de l'originalité des Beatles avec un de mes morceaux préférés : Strawberry fileds for ever.
Mc Cartrney fait une intro au mellotron (instrument qui sera ensuite très utilisé par Robert Fripp de King Crimson). Le morceau possède des variations harmoniques étranges, inhabituelles...L'orchestration est pleine de trouvailles avec entre autres, en plus des instruments habituels, le mellotron donc, le piano, les trompettes, le violoncelle mais aussi un instrument à cordes indien le swarmendal...Il y a aussi des effets spéciaux avec des son rajoutés qui donnent un résultat assez avant-gardiste
https://www.youtube.com/watch?v=HtUH9z_Oey8

Le point de départ est une belle mélodie de Lennon mais au final on a un morceau unique qui ne ressemble à rien d' autre avec une orchestration hyper chiadée...

ALEA JACTA EST 20/02/2020 15:26

A fatizo
T'as complètement raison de remettre les pendules à l'heure ...Merci pour les liens illustratifs et notamment celui de la rencontre Martin -Wilson...

fatizo 19/02/2020 22:23

Rendons à Cesar,
Les premiers à avoir utilisé des instruments classiques et autres sur un album pop rock sont les Beach Boys (Pet Sounds).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pet_Sounds

https://www.youtube.com/watch?v=CWPo5SC3zik
D'ailleurs Paul Mac Cartney avouera avoir été influencé par cet album pour Sergent pepper.
On voit très bien comment Brian WILSON a enregistré cet album dans le très bon film "love and mercy"

https://www.youtube.com/watch?v=GHH-vsdaAtw
Le lien entre LES Beatles et les Beach Boys avec la rencontre Brian Wilson, George Martin
https://www.youtube.com/watch?v=CnVyCuc9_P8

Bonne soirée l'ami

fatizo 19/02/2020 20:09

On peut se demander jusqu’à quel point les Beatles ont influencés la culture, et aussi le monde, de la seconde partie du XXème siècle.
Non seulement par leur musique, mais aussi par leurs coupes de cheveux, leurs déclarations( Lennon disant qu'ils étaient plus connus que le Christ) , ils ont créé une "Revolution".
https://www.youtube.com/watch?v=BGLGzRXY5Bw
Bises et belle soirée Rosemar

rosemar 19/02/2020 23:12

Une chanson qui a fait du bruit, en effet : merci pour ce lien et la vidéo...

Bises

Michel Jean 19/02/2020 19:39

Bonsoir Rosemar, certainement que parmi vos lecteurs beaucoup se souviennent d’I MyLife ou Éléanor Rigby «composé par Lennon avec l’aide de Mac Cartney». Les guillemets ne sont là que parce que le souvenir du véritable auteur c’est évaporé dans les brumes de la Tamise. La suite de cette passionnante histoire est à consulter à la p. 70 de La Recherche du mois de novembre 2018. Bonne soirée à tous.

rosemar 19/02/2020 23:05

Eh oui, deux fameux morceaux :

https://youtu.be/HuS5NuXRb5Y


https://youtu.be/YBcdt6DsLQA

C'est quoi la recherche du mois de novembre ?

Bonne soirée, Michel

ALEA JACTA EST 19/02/2020 18:58

Quelques images de la conquête des Etats-Unis...Les Beatles at Shea Stadium, 1965..... 55 000 fans attendent...les Beatles arrivent en hélico....la folie...

https://www.youtube.com/watch?v=M6DfG7sml-Q

Entre le moment où ils commencent à être connus (1963) et le moment où ils se séparent (1970), il ne s'est passé que 7 ans. C'est quand même incroyable que cette aventure si marquante, avec une discographie si riche et dont l'influence reste encore palpable aujourd'hui, n'ait durée que 7 ans...Impossible de comprendre le phénomène Beatles sans parler de GEORGE MARTIN le 5 ème Beatles ( le seul qui a des vraies connaissances en harmonie musicale et qui est capable d' écrire les orchestrations qui nous ont frappées par leur inventivité,originalité et imagination)...Donc LES BEATLES c' est aussi, qu'on le veuille ou pas l'histoire d'une formidable opération marketing planétaire, avec l'image romantique de 4 garçons dans le vent...et George Martin volontairement occulté.

http://alea-jacta-est.ex-posteur.over-blog.com/2016/03/le-cinquieme-beatles-est-parti.html


On peut dire aussi que Les Beatles sont le vrai point de départ de l'industrie du disque en G-B...A partir des Beatles ce pays va avoir une grosse longueur d'avance sur ses voisins européens, tout simplement parce que là-bas des producteurs vont aborder la musique populaire comme une véritable industrie, avec des moyens en conséquence, en ratissant tous les genres et sous-genres, en ne laissant rien au hasard..
Les anglo-saxons occuperont plus de 95% du marché de la musique rock, le monopoliseront de la même manière que quelques siècles plus tôt les italiens avaient monopolisé le "marché" de l'opéra...
Bonne fin de journée l'amie

rosemar 19/02/2020 23:10

Merci pour les images de ce concert, c'est impressionnant, cette ferveur autour des Beatles...

Et merci pour toutes ces infos : on reconnaît le spécialiste musical que tu es...

Belle soirée, AJE

Piro 19/02/2020 11:43

Tous non, je ne me souviens pas avoir fredonné un air des Beatles. Par contre le tube qu'on entendait constamment à la radio c'était Yellow Submarine. Pour moi les Beatles c'est donc Yellow submarine

rosemar 19/02/2020 23:07

En vidéo :

https://youtu.be/m2uTFF_3MaA

Un morceau sympa aussi...

ALEA JACTA EST 19/02/2020 21:10

On peut se dire que YELLOW SUBMARINE (morceau construit sur 2 accords) est pratiquement le pire de tous, le plus tagada tagada tsoin tsoin...en fait on peut même le considérer comme une parodie.... Sachez, pour la petite histoire que les Beatles ne l'ont JAMAIS interprété sur scène...On les comprend..-)))